1. //
  2. //
  3. // Beşiktaş-Benfica

Quand les supporters du Beşiktaş chantent en langage des signes

Modififié
111 10
La belle initiative du Beşiktaş.

Habitués à faire beaucoup de bruit, les supporters du Beşiktaş vont cette fois-ci rester muets durant les premières minutes de la rencontre de Ligue des champions contre Benfica ce mercredi soir à la Vodafone Arena. La raison ? Ils réaliseront des chants en langage des signes en début de match.

À l'origine de cette opération, le club turc souhaite attirer l'attention sur les problèmes liés aux personnes malentendantes et compte bien se servir de la médiatisation de la Ligue des champions pour faire passer un joli message. Si cette initiative est une première mondiale, elle vise aussi à lutter contre le racisme, un des chants reprenant la phrase : « Nous sommes contre le racisme. »


Ironie du sort, en 2007, les supporters des Aigles Noirs avaient battu le record de décibels dans un stade. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

J'ai pas lu l'article mais chapeau au mec des photos pour ce kébab surdimensionné!
Messibocou Niveau : DHR
Est-ce qu'y a encore des gens qui vont appeler un kebab un grec quand ils sont en Turquie? parce que ce phénomène est vraiment bizarre en France, y a rien de grec dans le kebab. Non pas que j'ai quelque chose contre les grecs, mais leur gastronomie traditionnelle depuis qu'ils se sont fais envahir par tout le monde n'existe quasiment plus
Voila c'était le hors sujet du jour, quoique en rapport avec la photo
En Alsace en tout cas personne parle de Grec. C'est "on se tape un Doner", "on se fait un Kebab" ou "on va chez le Turc". C'est un truc de parisien ça.
 //  17:02  //  Aficionado de la Thaïlande
Vaste débat, l'envahisseur empruntant aux peuples qu'il envahit et ceux-ci empruntant à leur occupant, sur la très longue durée. Le tout dans un espace politique unifié av mouvements de populations internes. Donc dire que la "gastronomie grecque traditionnelle n existe plus" c est un peu n'importe quoi, tout comme si on enlevait les apports externes à la gastro turque pour revenir à l'age des cavernes. Un "grec"ca se dit sur Paris, t as des variations régionales, vers Orléans ou Tours on mélange les deux, perso j dis un kebab. A l étranger t as des resto grecque qui te vendent des kebab comme sandwich grec. D'ailleurs, le saviez vous mon cher Arsène, le "kebab" en sandwich tel qu'il existe à travers l'Europe puis le monde a été inventé par un Turc en Allemagne après la guerre?
Donc un Doner serait probablement plus juste, vu que kebab désigne à la base des brochettes. A force d'enculer les mouches, on peut aller loin, très loin
Ce commentaire a été modifié.
On s'en fout de l'appellation. Le tout est d'en trouver un d'ouvert a 4h du mat, quand t'es bien bourre avec une sale pateuse comme cerise sur le gateau. C'est tout ce qui compte.
Bon faut voir que le territoire aujourd'hui grec est inclus dans les frontières de l'Empire ottoman jusqu'au XIXe siècle (indépendance de la Grèce en 1829) et que de larges parties (qu'on appelle alors la Macédoine) de ce territoire restent dans le giron ottoman jusqu'en 1912-1913, date à laquelle les frontières actuelles de la Grèce sont fixées. Salonique par exemple, ville de naissance de Kemal dit Atatürk, est une ville important de l'Empire et un de ses premiers ports et on y trouve autant de grecs que de turcs. Bref, pour faire court, après ces guerres balkaniques, il y a de vastes mouvements de population : au moins 500 000 turcs repassent à l'Empire Ottoman et 1 500 000 grecs d'Anatolie repassent en Grèce. Tout cela pour dire que les populations sont très mêlées ainsi que leurs cultures, gastronomiques notamment, ce qui explique que certains "grecs" se soient appropriés le kebab que tu considères comme turc. Et par conséquent on a pu trouver en France des grecs issus de l'immigration proposant ce type de restauration à peine hybridé, d'où le fait que certains appellent le kebab un "grec".

J'ajoute qu'en Turquie "kebap" signifie viande grillée et ne renvoie à rien de concret mais à une multitude de façons de préparer et de servir la viande, que ce soit döner, dürüm, islak et j'en passe.
 //  18:01  //  Aficionado de la Thaïlande
j'aime ton post. Du coup l'islak bidule c'est quoi? tapé sur google vite fait et j'ai vu des espèces de photos de burgers locaux
D'ailleurs si vous êtes à Istanbul en fin de soirée et que vous aimez l'ail, je vous conseille l'islak, 3TL (1 euro), c'est fantastique. On en trouve partout à Taksim dans les attrape touristes mais justement les islak sont destinés au locaux contrairement aux sandwichs importés d'occident bien chers et pas fameux

6 réponses à ce commentaire.
toto_da_don Niveau : CFA
olalala la photo donne la dalle
Des Turcs contre le racisme??? J'en ai marbré mon calfouette!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
111 10