Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Quand les potes de Nasri voulaient taser Gallas

Modififié
Gallas-Nasri acte 55.

Entre William Gallas et Samir Nasri, cela n'a jamais été l'amour fou, loin de là. Invité sur le plateau de L'Équipe du soir, lundi, le milieu de Séville avait raconté qu'à la veille d'un rassemblement en équipe de France, en 2009, il était venu voir Gallas à l'hôtel avec deux potes, « mais il était avec sept amis à lui » . Une histoire qu'a voulu clarifier l'ancien défenseur des Gunners.


Sur le plateau du Vestiaire, sur SFR Sports, Gallas a donné sa version à lui : « Quand je sors de l'hôtel, des personnes viennent à ma rencontre pour discuter. Au départ, je ne voulais pas trop. Après, je reconnais quelqu'un qui était avec Nasri à l'entraînement. Il me dit Samir est dans la voiture, on va le voir. Mon cousin est policier, il regarde ce qu'il se passe autour et en revenant vers moi, il me parle en créole et il me dit : "Ne va pas là-bas." Je jette un coup d'œil sur le côté et je vois quelqu'un d'accroupi avec un sac. »


Un sac rempli de tasers d'après William Gallas, qui avoue ne pas savoir ce qu'il se serait passé s'il avait suivi cet ami de Nasri. Si le désormais consultant déclare ne jamais avoir raconté cette histoire avant, il balance qu'il a été voir Samir Nasri le lendemain de cet épisode pour l'affronter : « Ce que tu as fait, ça dépasse le cadre footballistique. Là, on est en face. On ne s'apprécie pas. On sort régler nos problèmes et c'est fini. Mais tu n'envoies pas des personnes faire ça. »



Si sur un terrain, avec sa technique, Nasri devrait sortir vainqueur du duel, sur un ring la victoire par KO de Gallas semble inévitable. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25