Quand les Crocos croquent les pronos

Parti avec un handicap de huit points dès le début de la saison, le Nîmes Olympique est en passe de réaliser un exploit sans nom et de faire vaciller toutes les certitudes préétablies. Tout le monde les avait enterrés d'entrée et pourtant ils sont encore bien vivants. Récit d'une métamorphose qui fera date, sans aucun doute.

Modififié
À Nîmes, dans le Gard, le crocodile ressemble de plus en plus à s'y méprendre au célèbre animal mythologique qu'est le phénix. Avec les huit points de pénalité infligés en début de saison, les Nîmois étaient, aux dires de tous, condamnés de facto à une saison galère en Ligue 2 avec, au bout du compte, un aller simple pour l'enfer. Aujourd'hui, pourtant, les Crocos sont en passe de renaître de leurs cendres. Après un été bouleversé par l'affaire des matchs présumés truqués et une première moitié de saison très compliquée qu'ils ont terminée bons derniers, les Nîmois sont repartis en 2016 comme s'ils devaient mourir demain. Sans calcul, sans peur et avec la bave aux lèvres.

Ne pas brûler la peau du croco avant de l'avoir vendue


Pourtant, tout n'a pas été rose pour les Sudistes. « Après les vacances, ça a été assez compliqué, confirme Sébastien Giménez, l'entraîneur des gardiens des Crocodiles. Au-delà des huit points de pénalité, on nous a collé une étiquette qui a donné de nous une image très négative aussi bien auprès des médias que des adversaires. On a tout de suite été catalogué comme l'équipe qui allait descendre en fin de saison. C'est difficile de lutter contre ça. » Il est vrai que commencer la course avec un sac de briques sur le dos quand les autres équipes gambadent les épaules au vent, ça a de quoi miner le moral. Et à force de se voir enterrés d'avance, ils ont fini par le croire. « Le problème réside toujours dans la manière dont on se perçoit nous-même, analyse Giménez. Si on se perçoit négativement et que tout nous pousse autour à nous voir comme tel, il est difficile d'avoir une autre opinion de soi et d'avoir de la confiance pour emmagasiner des résultats. » Le scandale des matchs bidonnés a, en effet, laissé des traces dans les esprits. « Pendant l'été, on a été très focalisés sur cette affaire-là, les joueurs en parlaient entre eux, nous, on en parlait aussi, mais c'était toujours à demi-mots, presque tabou. »

De son côté, Mathieu Michel, l'actuel gardien des cages gardoises, évoque « un certain sentiment d'injustice sachant qu'aucun match n'a été arrangé. C'étaient des agissements hors terrain, faits par des personnes qui ont tenté de nuire au foot et au club. Elles ont été sanctionnées, mais nous aussi... » Un sentiment d'autant plus fort que les Nîmois sont allés chercher leur maintien au courage, et non au billet. « On a été sous le feu des projecteurs malgré nous, et pas en bien. C'est dur, car on ne méritait pas ça. On avait un super groupe, on a mérité notre maintien » , lâche le jeune gardien, amer. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, le staff des Crocos, José Pasqualetti en tête, a bien essayé d'activer ce levier, mais c'était peine perdue. « Le coach a tenté d'axer le discours sur la lutte contre l'injustice, mais malheureusement, cette motivation-là s'est vite essoufflée. Jouer contre quelque chose, ce n'est pas une source de motivation positive. On a peut-être pris le problème par le mauvais bout » , admet avec le recul Sébastien Giménez. Au niveau comptable, rien n'y fait. Les résultats tardent à venir et le club végète toujours dans les tréfonds du classement de L2, avec quatre pauvres points et dix de retard sur le premier non-relégable. À la mi-novembre, fatigué, ne se sentant plus la force d'en transmettre à son groupe, Pasqualetti démissionne et c'est Bernard Blaquart, entraîneur des U17, qui est choisi pour prendre la relève. Et s'il ne fait pas immédiatement de miracle, au moins apporte-t-il « un nouveau souffle » , dixit Mathieu Michel. « On n'avait aucun problème avec Pasqualetti, tient-il cependant à préciser. Mais on ne peut pas cacher que l'arrivée du nouveau coach a changé la donne. »

Du passé faisons table rase


Dans un tel contexte de morosité, c'est peu dire que la trêve arrive à point nommé. Le portier gardois confirme : « La coupure nous a fait beaucoup de bien parce qu'on avait terminé l'année 2015 sur une vraie spirale négative, on avait tous besoin de couper, de se ressourcer en famille. Et après la trêve, on a senti que quelque chose avait changé, on voulait repartir sur un élan positif et prouver aux gens qu'on n'était pas mort. » Au retour de vacances, Sébastien Giménez sent que la métamorphose est en marche. « Les joueurs ont compris que s'ils ne transgressaient pas les règles établies, s'ils n'arrivaient pas à bousculer les préjugés qui nous condamnaient, alors on n'y serait pas arrivé. Ils ont fait de l'adversité un atout. » Dès la reprise, forts de ce douloureux apprentissage, les Crocos croquent tout sur leur passage. En quatre matchs et autant de victoires (contre Brest, Clermont, Nancy et Auxerre), Nîmes a complètement refait son retard sur ses concurrents directs, se payant même le luxe de sortir de la zone de relégation.

En l'espace de quelques jours, le mental a changé, et le rapport de force a basculé. « L'imaginaire vous fait toujours voir dans ces cas-là l'adversaire plus grand que vous, philosophe Giménez. Si on prend l'exemple de la boxe, un combat se gagne quand ? À la pesée ou en conférence de presse avec le trash-talking. On a vraiment travaillé sur notre image et la manière dont on se percevait, et le vrai détonateur, c'est la victoire à Nancy. Elle a été formidable et nous a permis de mettre des mots et une prise de conscience sur un vrai résultat, un vrai exploit. Et cet exploit-là a été le catalyseur de tout ce qu'il s'est passé derrière. » En effet, ce soir-là au stade Marcel-Picot, chez le leader nancéien, les Gardois sortent vainqueurs d'un duel titanesque, au terme d'un match « complètement fou-fou » (4-3) selon Michel. Depuis ce jour, les Crocos ne sont plus jamais retournés claquer la bise à la zone rouge. Et le dernier succès à Dijon ne fait que confirmer cette tendance : oui, le Nîmes Olympique est bel et bien en passe de réussir son pari fou. « Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait » , disait Mark Twain. Il y a un peu de ça.

« L'heure n'est pas au calcul, elle est au chaos »


Comme tout va très vite dans le foot, les pestiférés d'hier sont devenus les héros d'aujourd'hui. Les supporters nîmois sont d'ailleurs de retour en masse dans un stade des Costières qu'ils avaient fini par déserter. De 3 000 spectateurs en moyenne en début de saison, la mare des Crocos affichent désormais un taux de remplissage flatteur, tournant autour de 10 000 supporters par match. « C'est vrai qu'il y a eu une petite désertion, note Giménez. Mais il y a une chose qui est constante à Nîmes, c'est que le public aime son équipe. Alors oui, des fois, il la malmène, mais bon... C'est comme les maris qui aiment leurs femmes, mais les tuent parce qu'elles ont décidé de les quitter. Là, c'est un petit peu pareil : le public nous a tués un moment, pas parce qu'il nous détestait, mais parce qu'il nous aimait. Et après notre victoire à Nancy, ils se sont de nouveau retrouvés dans ces valeurs de combat, d'abnégation. On a été accueillis à la gare de manière incroyable, on aurait dit qu'on avait gagné une finale de Coupe de France alors qu'on était 19es de L2 ! On a regagné le respect du public, et c'est bien, car même si nous ne sommes pas les meilleurs, je pense qu'avec eux, on peut être les plus forts. »

Le constat est semblable dans la bouche de Mathieu Michel : « Je pense qu'ils ont vu en nous un groupe de guerriers, et du coup, ils ont retrouvé l'étincelle. Aujourd'hui, les Costières sont redevenues une terre hostile pour ceux qui viennent y jouer, c'est impressionnant, et nous, ça nous booste à fond. » Mais il n'y a pas que le regard du public qui a changé. Les adversaires aussi ont pris conscience que la machine nîmoise n'était plus à prendre à la légère. « Aujourd'hui, on est craint » , se félicite l'ex-portier du NO. Mais l'histoire ne pourra être belle qu'en cas de maintien. Et s'il est encore trop tôt pour les Crocodiles pour s'enflammer, Giménez avoue d'ores et déjà qu'une descente serait « une énorme déception » . «  En attendant, poursuit-il, sortir les calculatrices à huit journées de la fin serait la pire chose à faire. L'heure n'est pas aux calculs, elle est au chaos. » Encore marqué par les nombreuses critiques subies il y a de ça quelques mois, mais gonflé à bloc par la dynamique de son équipe, l'adjoint de Blaquart en profite pour régler quelques comptes : « Les personnes, les adversaires, qui nous tapaient sur l'épaule en début de saison pour nous soutenir ont plus contribué à faire croire que nous étions atteint d'une maladie incurable. Aujourd'hui, nous puisons notre force dans les yeux de ceux qui pensaient mettre Bourg-Péronnas et nous dans la charrette et qui se retrouvent aujourd'hui à traverser un océan de merde sans tuba. » Difficile de faire plus clair.

Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Hôtel avec Beauvue Niveau : DHR
Pourquoi Nîmes a eu des points négatifs mais pas Caen au final?
Saint Michel ! Quel gardien ! Malheureusement il risque de partir cet été pour un club de la division supérieure et ceux qui le verront arriver, si vous ne le connaissez pas, estimez-vous heureux !

En attendant ce qui est beau à voir c'est que de tous les joueurs qui ont fait tomber Clermont, Nancy, Metz, Dijon, etc., il n'y en a peu qui réussiraient ailleurs qu'à Nîmes. L'équipe est très jeune et les galères financières de l'été dernier n'ont permis au club de compter que sur la formation.

Ce qu'oublie de mentionner l'auteur de l'article c'est à quel point Nîmes est passé près de la radiation en raison d'une guéguerre d'actionnaires impliquant notamment les inculpés dans l'affaire des matches truqués ! Ils sont restés foutre le bordel et sans la volonté de messieurs Perdrier et Assaf le club aurait coulé. On peut remercier Assaf de sa transparence et rappeler qu'il a mis la main à la poche chaque fois qu'il le fallait, en s'expliquant sur le principal forum de supporters du NO.

Autre chose : il est souvent question chez ceux qui louent le retour du NO et sa folle épopée d'un début de saison catastrophique, mais il convient de rappeler que le jeu produit alors ne pouvait pas laisser insensible, Nîmes pêchant souvent par manque de réalisme et laissant beaucoup de points à la maison où, sur la phase aller, ils font 8 nuls et 1 défaite. Autrement dit, les crocos ne reviennent pas de nulle part.

Par ailleurs, chacun de ceux qui suivent les performances nîmoises sait que le club depuis longtemps maintenant fonctionne par séries : cette remontée est certes jouissive, oui il y a eu un déclic et un supplément d'âme est apparu, mais les connaisseurs ne seront étonnés que par l'ampleur de cette série en cours.

Reste à savoir où elle s'arrêtera, en espérant que Nîmes aura pris suffisamment d'avance avant de passer à la mauvaise série.

Les deux prochaines rencontres contre Créteil et Sochaux sont capitales.

Nemausus est notre amour
PeleGood-MaradonaBetter-GeorgeBest Niveau : CFA2
Et voilà, il suffisait de faire un article pour que les Crocos se prennent 3-1 à la maison contre Créteil.
So Foot = chat noir.
Dites, au passage, y'a que moi que ça choque la phrase "c'est comme les maris qui tuent leurs femmes parce qu'elles veulent les quitter". Comme si c'était aussi normal de tuer sa femme que de ne plus aller au stade... On va me répondre que ce n'est qu'une image mais bon, y'a tellement de bas du front qui croient en ce genre de phrases au pied de la lettre
cingulate Niveau : DHR
Message posté par Teufman
Dites, au passage, y'a que moi que ça choque la phrase "c'est comme les maris qui tuent leurs femmes parce qu'elles veulent les quitter". Comme si c'était aussi normal de tuer sa femme que de ne plus aller au stade... On va me répondre que ce n'est qu'une image mais bon, y'a tellement de bas du front qui croient en ce genre de phrases au pied de la lettre


non, j'ai trouvé ça chelou aussi. comme l'histoire des résultats négatifs quand tu te bats contre l'injustice et des résultats positifs quand tu te bats contre l'adversité. et celle du croco qui faut pas brûler avant de l'avoir vendu aussi, pas mal.
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2