Quand les Crocos croquent les pronos

Parti avec un handicap de huit points dès le début de la saison, le Nîmes Olympique est en passe de réaliser un exploit sans nom et de faire vaciller toutes les certitudes préétablies. Tout le monde les avait enterrés d'entrée et pourtant ils sont encore bien vivants. Récit d'une métamorphose qui fera date, sans aucun doute.

Modififié
À Nîmes, dans le Gard, le crocodile ressemble de plus en plus à s'y méprendre au célèbre animal mythologique qu'est le phénix. Avec les huit points de pénalité infligés en début de saison, les Nîmois étaient, aux dires de tous, condamnés de facto à une saison galère en Ligue 2 avec, au bout du compte, un aller simple pour l'enfer. Aujourd'hui, pourtant, les Crocos sont en passe de renaître de leurs cendres. Après un été bouleversé par l'affaire des matchs présumés truqués et une première moitié de saison très compliquée qu'ils ont terminée bons derniers, les Nîmois sont repartis en 2016 comme s'ils devaient mourir demain. Sans calcul, sans peur et avec la bave aux lèvres.

Ne pas brûler la peau du croco avant de l'avoir vendue


Pourtant, tout n'a pas été rose pour les Sudistes. « Après les vacances, ça a été assez compliqué, confirme Sébastien Giménez, l'entraîneur des gardiens des Crocodiles. Au-delà des huit points de pénalité, on nous a collé une étiquette qui a donné de nous une image très négative aussi bien auprès des médias que des adversaires. On a tout de suite été catalogué comme l'équipe qui allait descendre en fin de saison. C'est difficile de lutter contre ça. » Il est vrai que commencer la course avec un sac de briques sur le dos quand les autres équipes gambadent les épaules au vent, ça a de quoi miner le moral. Et à force de se voir enterrés d'avance, ils ont fini par le croire. « Le problème réside toujours dans la manière dont on se perçoit nous-même, analyse Giménez. Si on se perçoit négativement et que tout nous pousse autour à nous voir comme tel, il est difficile d'avoir une autre opinion de soi et d'avoir de la confiance pour emmagasiner des résultats. » Le scandale des matchs bidonnés a, en effet, laissé des traces dans les esprits. « Pendant l'été, on a été très focalisés sur cette affaire-là, les joueurs en parlaient entre eux, nous, on en parlait aussi, mais c'était toujours à demi-mots, presque tabou. »

De son côté, Mathieu Michel, l'actuel gardien des cages gardoises, évoque « un certain sentiment d'injustice sachant qu'aucun match n'a été arrangé. C'étaient des agissements hors terrain, faits par des personnes qui ont tenté de nuire au foot et au club. Elles ont été sanctionnées, mais nous aussi... » Un sentiment d'autant plus fort que les Nîmois sont allés chercher leur maintien au courage, et non au billet. « On a été sous le feu des projecteurs malgré nous, et pas en bien. C'est dur, car on ne méritait pas ça. On avait un super groupe, on a mérité notre maintien » , lâche le jeune gardien, amer. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, le staff des Crocos, José Pasqualetti en tête, a bien essayé d'activer ce levier, mais c'était peine perdue. « Le coach a tenté d'axer le discours sur la lutte contre l'injustice, mais malheureusement, cette motivation-là s'est vite essoufflée. Jouer contre quelque chose, ce n'est pas une source de motivation positive. On a peut-être pris le problème par le mauvais bout » , admet avec le recul Sébastien Giménez. Au niveau comptable, rien n'y fait. Les résultats tardent à venir et le club végète toujours dans les tréfonds du classement de L2, avec quatre pauvres points et dix de retard sur le premier non-relégable. À la mi-novembre, fatigué, ne se sentant plus la force d'en transmettre à son groupe, Pasqualetti démissionne et c'est Bernard Blaquart, entraîneur des U17, qui est choisi pour prendre la relève. Et s'il ne fait pas immédiatement de miracle, au moins apporte-t-il « un nouveau souffle » , dixit Mathieu Michel. « On n'avait aucun problème avec Pasqualetti, tient-il cependant à préciser. Mais on ne peut pas cacher que l'arrivée du nouveau coach a changé la donne. »

Du passé faisons table rase


Dans un tel contexte de morosité, c'est peu dire que la trêve arrive à point nommé. Le portier gardois confirme : « La coupure nous a fait beaucoup de bien parce qu'on avait terminé l'année 2015 sur une vraie spirale négative, on avait tous besoin de couper, de se ressourcer en famille. Et après la trêve, on a senti que quelque chose avait changé, on voulait repartir sur un élan positif et prouver aux gens qu'on n'était pas mort. » Au retour de vacances, Sébastien Giménez sent que la métamorphose est en marche. « Les joueurs ont compris que s'ils ne transgressaient pas les règles établies, s'ils n'arrivaient pas à bousculer les préjugés qui nous condamnaient, alors on n'y serait pas arrivé. Ils ont fait de l'adversité un atout. » Dès la reprise, forts de ce douloureux apprentissage, les Crocos croquent tout sur leur passage. En quatre matchs et autant de victoires (contre Brest, Clermont, Nancy et Auxerre), Nîmes a complètement refait son retard sur ses concurrents directs, se payant même le luxe de sortir de la zone de relégation.

En l'espace de quelques jours, le mental a changé, et le rapport de force a basculé. « L'imaginaire vous fait toujours voir dans ces cas-là l'adversaire plus grand que vous, philosophe Giménez. Si on prend l'exemple de la boxe, un combat se gagne quand ? À la pesée ou en conférence de presse avec le trash-talking. On a vraiment travaillé sur notre image et la manière dont on se percevait, et le vrai détonateur, c'est la victoire à Nancy. Elle a été formidable et nous a permis de mettre des mots et une prise de conscience sur un vrai résultat, un vrai exploit. Et cet exploit-là a été le catalyseur de tout ce qu'il s'est passé derrière. » En effet, ce soir-là au stade Marcel-Picot, chez le leader nancéien, les Gardois sortent vainqueurs d'un duel titanesque, au terme d'un match « complètement fou-fou » (4-3) selon Michel. Depuis ce jour, les Crocos ne sont plus jamais retournés claquer la bise à la zone rouge. Et le dernier succès à Dijon ne fait que confirmer cette tendance : oui, le Nîmes Olympique est bel et bien en passe de réussir son pari fou. « Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait » , disait Mark Twain. Il y a un peu de ça.

« L'heure n'est pas au calcul, elle est au chaos »


Comme tout va très vite dans le foot, les pestiférés d'hier sont devenus les héros d'aujourd'hui. Les supporters nîmois sont d'ailleurs de retour en masse dans un stade des Costières qu'ils avaient fini par déserter. De 3 000 spectateurs en moyenne en début de saison, la mare des Crocos affichent désormais un taux de remplissage flatteur, tournant autour de 10 000 supporters par match. « C'est vrai qu'il y a eu une petite désertion, note Giménez. Mais il y a une chose qui est constante à Nîmes, c'est que le public aime son équipe. Alors oui, des fois, il la malmène, mais bon... C'est comme les maris qui aiment leurs femmes, mais les tuent parce qu'elles ont décidé de les quitter. Là, c'est un petit peu pareil : le public nous a tués un moment, pas parce qu'il nous détestait, mais parce qu'il nous aimait. Et après notre victoire à Nancy, ils se sont de nouveau retrouvés dans ces valeurs de combat, d'abnégation. On a été accueillis à la gare de manière incroyable, on aurait dit qu'on avait gagné une finale de Coupe de France alors qu'on était 19es de L2 ! On a regagné le respect du public, et c'est bien, car même si nous ne sommes pas les meilleurs, je pense qu'avec eux, on peut être les plus forts. »

Le constat est semblable dans la bouche de Mathieu Michel : « Je pense qu'ils ont vu en nous un groupe de guerriers, et du coup, ils ont retrouvé l'étincelle. Aujourd'hui, les Costières sont redevenues une terre hostile pour ceux qui viennent y jouer, c'est impressionnant, et nous, ça nous booste à fond. » Mais il n'y a pas que le regard du public qui a changé. Les adversaires aussi ont pris conscience que la machine nîmoise n'était plus à prendre à la légère. « Aujourd'hui, on est craint » , se félicite l'ex-portier du NO. Mais l'histoire ne pourra être belle qu'en cas de maintien. Et s'il est encore trop tôt pour les Crocodiles pour s'enflammer, Giménez avoue d'ores et déjà qu'une descente serait « une énorme déception » . «  En attendant, poursuit-il, sortir les calculatrices à huit journées de la fin serait la pire chose à faire. L'heure n'est pas aux calculs, elle est au chaos. » Encore marqué par les nombreuses critiques subies il y a de ça quelques mois, mais gonflé à bloc par la dynamique de son équipe, l'adjoint de Blaquart en profite pour régler quelques comptes : « Les personnes, les adversaires, qui nous tapaient sur l'épaule en début de saison pour nous soutenir ont plus contribué à faire croire que nous étions atteint d'une maladie incurable. Aujourd'hui, nous puisons notre force dans les yeux de ceux qui pensaient mettre Bourg-Péronnas et nous dans la charrette et qui se retrouvent aujourd'hui à traverser un océan de merde sans tuba. » Difficile de faire plus clair.

Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Hôtel avec Beauvue Niveau : DHR
Pourquoi Nîmes a eu des points négatifs mais pas Caen au final?
Saint Michel ! Quel gardien ! Malheureusement il risque de partir cet été pour un club de la division supérieure et ceux qui le verront arriver, si vous ne le connaissez pas, estimez-vous heureux !

En attendant ce qui est beau à voir c'est que de tous les joueurs qui ont fait tomber Clermont, Nancy, Metz, Dijon, etc., il n'y en a peu qui réussiraient ailleurs qu'à Nîmes. L'équipe est très jeune et les galères financières de l'été dernier n'ont permis au club de compter que sur la formation.

Ce qu'oublie de mentionner l'auteur de l'article c'est à quel point Nîmes est passé près de la radiation en raison d'une guéguerre d'actionnaires impliquant notamment les inculpés dans l'affaire des matches truqués ! Ils sont restés foutre le bordel et sans la volonté de messieurs Perdrier et Assaf le club aurait coulé. On peut remercier Assaf de sa transparence et rappeler qu'il a mis la main à la poche chaque fois qu'il le fallait, en s'expliquant sur le principal forum de supporters du NO.

Autre chose : il est souvent question chez ceux qui louent le retour du NO et sa folle épopée d'un début de saison catastrophique, mais il convient de rappeler que le jeu produit alors ne pouvait pas laisser insensible, Nîmes pêchant souvent par manque de réalisme et laissant beaucoup de points à la maison où, sur la phase aller, ils font 8 nuls et 1 défaite. Autrement dit, les crocos ne reviennent pas de nulle part.

Par ailleurs, chacun de ceux qui suivent les performances nîmoises sait que le club depuis longtemps maintenant fonctionne par séries : cette remontée est certes jouissive, oui il y a eu un déclic et un supplément d'âme est apparu, mais les connaisseurs ne seront étonnés que par l'ampleur de cette série en cours.

Reste à savoir où elle s'arrêtera, en espérant que Nîmes aura pris suffisamment d'avance avant de passer à la mauvaise série.

Les deux prochaines rencontres contre Créteil et Sochaux sont capitales.

Nemausus est notre amour
PeleGood-MaradonaBetter-GeorgeBest Niveau : CFA2
Et voilà, il suffisait de faire un article pour que les Crocos se prennent 3-1 à la maison contre Créteil.
So Foot = chat noir.
Dites, au passage, y'a que moi que ça choque la phrase "c'est comme les maris qui tuent leurs femmes parce qu'elles veulent les quitter". Comme si c'était aussi normal de tuer sa femme que de ne plus aller au stade... On va me répondre que ce n'est qu'une image mais bon, y'a tellement de bas du front qui croient en ce genre de phrases au pied de la lettre
cingulate Niveau : DHR
Message posté par Teufman
Dites, au passage, y'a que moi que ça choque la phrase "c'est comme les maris qui tuent leurs femmes parce qu'elles veulent les quitter". Comme si c'était aussi normal de tuer sa femme que de ne plus aller au stade... On va me répondre que ce n'est qu'une image mais bon, y'a tellement de bas du front qui croient en ce genre de phrases au pied de la lettre


non, j'ai trouvé ça chelou aussi. comme l'histoire des résultats négatifs quand tu te bats contre l'injustice et des résultats positifs quand tu te bats contre l'adversité. et celle du croco qui faut pas brûler avant de l'avoir vendu aussi, pas mal.
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3
dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23