En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Mondial militaires 1995

Quand les bidasses raflaient la mise en Italie

Bien avant les deux coups de casque de Zidane en finale du Mondial 98 face au Brésil, d'autres footballeurs français ont été sacrés champions du monde. L'équipe de France militaire, menée par le colonel Roger Lemerre, a elle aussi vécu son épopée fantastique, en 1995, à Rome. Retour sur l'aventure des bidasses en Italie.

Modififié
« On est les premiers footballeurs français à avoir remporté une Coupe du monde. » Cette phrase n'est pas sortie de la bouche d'un Youri Djorkaeff, Manu Petit ou Didier Deschamps au lendemain de la victoire des Bleus (3-0), le 12 juillet 98, face au Brésil. Elle est prononcée à des milliers de kilomètres de l'Hexagone, à Miami, par un certain Wagneau Eloi, au bout du fil. En effet, si la grande histoire retiendra à tout jamais les exploits de la bande à Jacquet, elle a déjà oublié ceux, moins retentissants, de l'équipe de France militaire de 1995 à Rome, en Italie. Les Bleus, menés d'une main de maître par Roger Lemerre, soulevaient la Coupe du monde militaire dans l'indifférence quasi générale, alors que la saison de foot avait déjà repris ses droits. Et si tout le monde a oublié cette épopée frappée du sceau du treillis, ce n'est pas le cas des ex-bidasses qui ont pris part à l'aventure italienne.

Au BJ, un service militaire à la coule


En France, le service militaire obligatoire a pris fin en 1996 sur décision de Jacques Chirac, tout récent président de la République. Jusqu'à cette date, les footballeurs en âge de servir sous le drapeau se devaient de donner, comme tout citoyen lambda, un peu de leur temps à la patrie. À la seule différence qu'ils avaient le privilège d'être incorporé au Bataillon de Joinville, caserne militaire réservée aux sportifs de haut niveau. « On avait 10 mois de service obligatoire à faire, mais moi, je l'ai repoussé au maximum parce que j'étais en fac à Rennes et je devais d'abord terminer ma licence de STAPS, se souvient Coco Michel, actuel entraîneur de l'équipe réserve de l'En Avant de Guingamp. Donc, en arrivant au bataillon, j'avais environ deux ans de plus que les autres joueurs. » Mais contrairement à la grande majorité des Français enrôlés temporairement par l'armée, pour les footeux, le service militaire ne rime pas forcément avec grosse galère. Pour eux, point de récurage de chiottes ou de corvée d'épluchage. Les footballeurs avaient le droit à un traitement light, en échange de quoi ils acceptaient de défendre le drapeau à leur manière, balle aux pieds, au sein de l'équipe de France militaire. « Franchement, on était peinards, avoue volontiers Claude Michel. À la caserne, à part la levée du drapeau le matin à 6h30, on n'avait aucune contrainte. On s'entraînait de 10h à 11h30, on allait manger, on faisait la sieste dans nos piaules et on retournait à l'entraînement l'après-midi. Et après ça, on faisait ce qu'on voulait. Si on voulait se barrer, on pouvait. On allait souvent bouffer à Paris et on n'était même pas obligés de dormir à la caserne. J'ai des potes qui en ont vraiment chié durant leur service. Pas moi ! »

« On s'en foutait de marcher au pas ! »


« On peut dire que c'était de la détente, confirme Wagneau Eloi en rigolant. Au final, le service militaire, c'est un bien grand mot, puisqu'on était tout le temps sur un terrain de foot ! » Au BJ (Bataillon de Joinville), c'est Roger Lemerre qui tient les rênes de l'équipe de foot, aidé dans sa tâche par l'adjudant-chef Claude Baron. « Il était sympa, se remémore Michel. Mais il avait un nez... un truc de fou ! Entre nous, on l'appelait "le mec qui peut fumer sous la douche" (rires) ! » Le Breton aux cheveux blonds poursuit : « C'était un militaire, mais un militaire cool, c'est pour ça qu'ils l'ont mis avec nous, sinon ça n'aurait pas pu marcher, ça aurait clashé (rires) ! » Ça ne les a pourtant pas empêchés de lui en faire baver, un peu. « On s'en foutait de marcher au pas, mais lui, il avait une vraie pression par rapport au colonel Diaz, le colonel de la caserne, qui était hyper carré. Des fois, quand on passait devant Diaz, on devait décliner notre matricule, mais comme on avait quelques rigolos dans le groupe, Ipoua, Eloi, ils racontaient des conneries et ça mettait une pression terrible sur Claude (rires)! » « On avait de sacrées bêtes de foire ! » , se marre aujourd'hui l'ancien Strasbourgeois Olivier Dacourt. « C'est vrai, confirme celui qui vit aujourd'hui son rêve américain du côté de Miami, Wagneau Eloi. Mais il faut dire aussi que les mecs aimaient bien me suivre dans mes délires. On avait noué une relation d'amitié qui allait au-delà du football. »


« Rodger » , les dortoirs et la bouffe de merde


Si, jusqu'ici, la conscription obligatoire des footballeurs français ressemble plus à Martine à la plage qu'à Rambo, l'esprit de compétition a vite repris le dessus à l'heure de se diriger vers l'Italie pour y disputer le Mondial des bidasses. À l'image de Roger Lemerre, surnommé « Rodger » pour l'occasion. Coco Michel toujours : « Il avait un peu un coaching à l'ancienne. C'était l'entraîneur qui déconne avec toi et qui joue aux cartes, mais qui, dès la causerie, redevient tout de suite le patron. » Mais avant même de pouvoir chausser les crampons, les Français ont vite déchanté en arrivant à la caserne de Cesano, dans la banlieue romaine, censée accueillir les escouades durant toute la compétition. « Sur le coup, on s'est demandé où ils nous avaient envoyés ! » , s'exclame Eloi. « On passait quand même d'un statut de privilégiés à quelque chose de tout de suite plus militaire » , confirme Dacourt. « Ça a été un petit choc, embraye le futur capitaine guingampais. C'était une vieille caserne des années 50, on s'est tous retrouvés dans les grands dortoirs avec les plumards en ferraille qui couinent. Et puis la bouffe... C'est simple, au bout de deux repas, on a arrêté de bouffer là-bas tellement c'était dégueulasse. Ça a fait un petit scandale d'ailleurs. À la place, on allait dans une petite pizzeria qu'il y avait à côté de la caserne. » Et sur le terrain, les premiers matchs des Bleus sont à l'image de la mixture servie aux joueurs, fades. Une défaite initiale (2-1) contre l'équipe d'Iran (celle-là même qui disputera trois ans plus tard le Mondial 98), puis un match nul (3-3) arraché de haute lutte contre la Corée du Sud, et voilà la France sur le point de sortir de la compétition par la plus petite des portes.

Champion, mon colonel !


« Après notre deuxième match, on a organisé une petite réunion de crise pour mettre tout sur la table avant le match face au Canada, parce qu'il fallait qu'on leur mette au moins 7 buts pour passer les poules, rembobine l'ancien attaquant passé par Lens, Monaco et Guingamp. Et ça a marché, puisqu'on leur a mis 9-0. Là, c'était tout pour l'attaque. Je ne suis même pas sûr qu'on ait joué à trois derrière ! Je pense que c'est le match qui a tout déclenché. » En effet, les bidasses tricolores ne perdront plus la moindre rencontre et se qualifieront pour la finale après avoir éliminé successivement l'Égypte (2-1) en quarts et Chypre (2-0) en demies. Une joie autant qu'un soulagement pour les joueurs, car derrière eux planait l'ombre de l'honneur de l'armée française. « On a commencé à sentir la pression une fois qu'on s'est qualifiés pour les quarts, lâche Coco Michel. Pour le colonel Diaz, on représentait la France et il ne fallait pas déconner avec ça. » Le jour de la finale, dans un stade olympique de Rome clairsemé (environ 9000 spectateurs), l'équipe de France retrouve sur son chemin une sélection iranienne qui l'avait maltraitée en phase de groupes. Finalement, au terme d'une courte victoire (1-0), grâce à un but de Samuel Ipoua, la France est sacrée championne du monde militaire. Bien que fiers de leur épopée, les joueurs n'ont pas eu le temps de célébrer pleinement ce succès, puisque tous étaient attendus de pied ferme par leurs clubs respectifs. Certains, même, dès le lendemain du match contre l'Iran. Ce fut le cas de Coco Michel : « Quelques heures à peine après ça, j'étais à la Beaujoire pour jouer contre Nantes ! Dans la semaine, j'avais eu le coach Francis Smerecki au téléphone et il m'avait demandé d'être présent au match avec eux. Un avion avait donc été affrété pour me ramener de Rome à Nantes. Au final, je suis arrivé là-bas dans la nuit et, à 3 heures du matin, j'étais à l'hôtel avec l'équipe. J'ai joué 90 minutes, mais j'ai mis 5 jours pour récupérer ! » Rien n'était alors trop beau pour la mère patrie.

Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 14:56 Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 7 Hier à 11:01 Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 30 Hier à 10:57 Le but fou d'Enzo Pérez 13 Hier à 10:00 Le magnifique loupé en D1 roumaine 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 100
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 22 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ?