Quand le One World Trade Center honore les Américaines

Le 10 juillet dernier, le One World Trade Center s'est illuminé de bleu-blanc-rouge pour célébrer la victoire US dans le Mondial féminin. Un pas en arrière pour les barbus, un bond en avant pour les nièces de l'Oncle Sam.

6 30
Le souvenir est encore vivace. En fumant sa première cigarette dans la cour du collège, en vidant sa deuxième bière devant le lycée ou en encaissant sa troisième gueule de bois avant la fac, la rumeur nous parvient : les États-Unis d'Amérique ont été attaqués. Où, quand, comment ? Il va falloir se mettre devant Claire Chazal pour le savoir. Lancé dès 14 heures, son journal déverse un flot d'images hallucinantes. Une édition très spéciale qui voit les deux tours du World Trade Center s'effondrer en direct. 11 septembre 2001, bienvenue dans le XXIe siècle.

Les États-Unis battus sur leur terrain


À cette époque, il est plutôt rare de croiser du football féminin dans la petite lucarne. Le premier championnat de football professionnel au monde n'a été lancé sur le territoire américain que six mois plus tôt, sans Marinette Pichon, et la FIFA ne publie pas encore de classement des nations. En France, il faut attendre le 16 novembre 2002 pour revoir les filles taquiner la balle dans la télé, 27 ans après la finale du premier championnat de France féminin « vu à la TV » . Reste que les États-Unis sont déjà en avance dans le développement du football chez leurs girls. À l'aube des années 2000, l'équipe nationale est tenante d'une Coupe du monde dont elle a remporté deux des trois premières éditions, et le pays s'apprête à organiser son deuxième Mondial d'affilée en 2003. La concurrence est écrasée, les Américaines dominent le game.

Mais le jeu est malicieux. Le 15 septembre 2003, cinq jours avant l'ouverture de la Coupe du monde, la Women's United Soccer Association cesse ses activités, le championnat professionnel féminin se plante comme son grand frère la NASL. Dans la foulée, les Yanks échouent à la troisième place de leur tournoi, laissant leur titre aux rivales allemandes. Elles ne récupéreront la couronne que douze ans plus tard, soit deux nouveaux tournois sans victoire finale, en Chine et en Allemagne. Un affront pour le pays qui doit en outre abandonner en octobre 2003 sa première place au classement FIFA, inaugurée en juillet de cette année-là. Pendant trois longues promotions, les Américaines ne seront pas les reines du bal.

Girls power, game over


Sauf que, plutôt que de se laisser aller, l'équipe maintient son niveau de forme en faisant main basse sur tous les tournois olympiques se présentant à elle : 2004, 2008, 2012, soit trois médailles d'or à ajouter à celle conquise en 1996 – quatre sur cinq aux Olympiades, joli ratio. Ce qui leur permet de récupérer en 2006 la première place du classement FIFA, depuis désertée une seule fois, deux mois en 2007 au profit des cousines germaniques, toujours. Au niveau national, la Women's Professional Soccer a pris la suite de la WUSA en 2009 et, si elle a dû stopper son activité en 2012, deux ligues semi-professionnelles se partagent son héritage, incluant des équipes venues du Canada voisin.

C'est précisément au Canada que va se concrétiser le retour définitif des Américaines sur le toit du monde du football. En 2015, l'équipe américaine a roulé au Hummer sur le Mondial : six victoires dans le temps réglementaire pour un nul, trois buts encaissés, dont deux après avoir mené 4-0 dès la 16e minute en finale. Comme un symbole de la nouvelle domination US, la victime de l'ultime massacre se nomme le Japon, dans la belle d'un engagement entamé en finale de Coupe du monde 2011 (Japon, 3-1 tab), poursuivi en finale des JO 2012 (USA, 2-1), et donc liquidé à Vancouver. Sayonara le Japon, les États-Unis t'ont mis knockout.

La flèche de la liberté


À leur retour à New-York, les footballeuses sont dument honorées. Pour la première fois dans l'histoire américaine, une équipe féminine de sport collectif a le droit de défiler sur le « Canyon des Héros » à Broadway, avant que le maire Bill de Blasio ne remette les clés de la ville de New-York à la team. POTUS, aka Barack Obama sur Twitter, invite les joueuses à la Maison Blanche. Des dizaines de milliers d'Américains fêtent leurs héroïnes à coups de millions de confettis, le plus grand Stars and Stripes du pays est déployé sur le Washington Bridge. Et, en arrière-plan, la flèche du One World Trade Center se pare de rouge, blanc, bleu. Tout un symbole.

Celui des couleurs américaines, évidemment. Mais surtout celui d'une identité portée en étendard. La flèche de l'ex-Freedom Tower a permis au 1WTC d'atteindre les 1776 pieds, soit 508 mètres, soit le plus haut gratte-ciel de New-York devant l'Empire State Building. Soit aussi l'année de la Déclaration d'indépendance des États-Unis. Alors, lorsque la flèche américaine de 124 mètres arbore les couleurs de ses filles, elle affiche par là les motifs de fierté du pays. Moins de deux semaines avant, c'étaient les couleurs de l'arc-en-ciel pour célébrer la légalisation du mariage gay. Un sacré pied de nez à ceux qui ont souhaité faire chuter les symboles de l'Amérique.

Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est un article du Gorafi?
Orso94210 Niveau : CFA
Je l'ai dit, et je le répète: heureusement que les States ne se sont jamais vraiment mis à fond sur le football masculin.

Les infrastructures sportives de la primaire jusqu'à la fac sont tellement dingues, et le réservoir de talent tellement grand que ça en serait flippant. Quand on voit certains phénomènes physiques en NBA ou en NFL, et qu'on les imagine sur un terrain de foot...

Allen Iverson en pointe. LeBron James en DC. Stephen Curry en 10. Devin Hester Latéral droit. Kevin Garnett en gardien de but...
Yoursen225 Niveau : DHR
Message posté par Orso94210
Je l'ai dit, et je le répète: heureusement que les States ne se sont jamais vraiment mis à fond sur le football masculin.

Les infrastructures sportives de la primaire jusqu'à la fac sont tellement dingues, et le réservoir de talent tellement grand que ça en serait flippant. Quand on voit certains phénomènes physiques en NBA ou en NFL, et qu'on les imagine sur un terrain de foot...

Allen Iverson en pointe. LeBron James en DC. Stephen Curry en 10. Devin Hester Latéral droit. Kevin Garnett en gardien de but...


J'y ai souvent pensé également... mais ils seraient quand même en dessous du Brésil, côté réservoir talent !!!!
Les sports US sont quand même des sports basées sur des séquences très courtes d'efforts intenses. Le ffotball, c'est plus de longues séquences d'effort avec un effort supplémentaire d'accéleration pour tenter de destabiliser l'adversaire. Pas sur que les basketteurs ou joueurs NFL puissent s'adapter. C'est pas les mêmes muscles et zone du corps qui sont concernés par l'effort. Et a mon avis, LBJ, il prends vent sur vent en défense central. Il est grand et lourd et il a besoind'être lancé pour bouger sa grosse carcasse. Face à un Messi tout en appuis court, il lui faudra 3 secondes pour faire une "Boateng + Fékir".
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par Yoursen225


J'y ai souvent pensé également... mais ils seraient quand même en dessous du Brésil, côté réservoir talent !!!!


Je suis peut être pas objectif, car je suis à moitié ricain, mais le Brésil pèse dans les 200 millions d'habitants, et les states dans les 350 millions, si je ne m'abuse.

Je ne connais pas l'état des infrastructures au Brésil, mais quand tu vois que le lycée américain moyen a deux terrains d'entrainement plus le stade à 4000 places pour jouer le week-end, et la razzia que font les joueurs américaines sur les trophées, je maintiens ce que je dis.

Et quand tu considères que l'équipe masculine des USA a régulièrement des résultats pas ridicules dans les compéts, malgré des équipes pas fringantes sur le papier. Heureusement que les mecs s'y mettent pas, sinon on serait mal.
Tu me rappeles le nombre de licenciés aux USA pour des résultats toujours aussi médiocres chez les hommes?

Les mecs se font éclater par la Jamaïque à domicile putain...On peut dire pareille de la Chine, mais bon au final ça reste de la bonne science-fiction.Et puis parler de phénomène physique quand justement le football est l'une des rares disciplines où le physique n'assure en aucun cas le succès.
Complètement d'accord avec Orso94210. Oui le foot est moins physique que le foot US et le basket, mais ça n'empêche que les mecs ont des infrastructures de dingue. Aux States le sport fait partie intégrante de la vie lycéenne / étudiante, avec des bourses offertes aux meilleurs sportifs pour qu'ils puissent continuer dans les meilleures conditions. Si le foot gagne en popularité, dans quelques années si les entraineurs des équipes universitaires sont un minimum compétents, bah on risque bien d'avoir une équipe US très compétitive
Si les infrastructures et le réservoir de talent faisait tout, l'Espagne ou le Chili ne serait pas au top niveau mondial.
C'est en grande partie une histoire de culture.
Les USA peuvent mettre le pognon qu'ils veulent ils resteront toujours une nation mineure du football (moyenne si on veut) si ils gardent cette culture des sports que j'avais entendu appelés "éjaculatoires" (Base ball, football américain, on peut aussi inclure le basket); basés sur des séquences très courtes qui ne doivent laisser aucun temps mort au spectacle.
Le football n'en fait pas partie.
Juju la Terreur Niveau : DHR
Message posté par Orso94210


Je suis peut être pas objectif, car je suis à moitié ricain, mais le Brésil pèse dans les 200 millions d'habitants, et les states dans les 350 millions, si je ne m'abuse.

Je ne connais pas l'état des infrastructures au Brésil, mais quand tu vois que le lycée américain moyen a deux terrains d'entrainement plus le stade à 4000 places pour jouer le week-end, et la razzia que font les joueurs américaines sur les trophées, je maintiens ce que je dis.

Et quand tu considères que l'équipe masculine des USA a régulièrement des résultats pas ridicules dans les compéts, malgré des équipes pas fringantes sur le papier. Heureusement que les mecs s'y mettent pas, sinon on serait mal.


@Yoursen225,

Les Américains, contrairement à beaucoup de pays, se donnent les moyens de réussir. Comme tu l'as dit, les infrastructures sont au top. En ajoutant à ça un emploi du temps à l'école plus allégé que le notre leur permettant de pratiquer du sport 2 à 3 heures par jour (voire plus) doublé d'une confiance en eux crevant le plafond. S'ils veulent réussir dans un sport, ils y arriveront.

L'engouement crée aux U.S par la dernière CDM était assez impressionnante. S'ils attachent autant d'importance au "soccer" qu'au basket, baseball ou foot U.S, gagner une CDM est à leur portée dans moins de 20 ans (je ratisse bien large là).
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par George is the Best
Les sports US sont quand même des sports basées sur des séquences très courtes d'efforts intenses. Le ffotball, c'est plus de longues séquences d'effort avec un effort supplémentaire d'accéleration pour tenter de destabiliser l'adversaire. Pas sur que les basketteurs ou joueurs NFL puissent s'adapter. C'est pas les mêmes muscles et zone du corps qui sont concernés par l'effort. Et a mon avis, LBJ, il prends vent sur vent en défense central. Il est grand et lourd et il a besoind'être lancé pour bouger sa grosse carcasse. Face à un Messi tout en appuis court, il lui faudra 3 secondes pour faire une "Boateng + Fékir".


OK, c'est vrai que les sports sont différents en terme d'effort donc en terme de préparation, mais ça me semble pas insurmontable. Sauf pour les joueurs de baseball. ^^

Mais LBJ "grand" et "lourd", tu peux pas dire ça...

En observateur de la NBA que tu es, il ne t'aura pourtant pas échappé que LeBron défend sur le meilleur joueur adverse dans les 4-5 dernières minutes des matches à enjeu. Regarde les finales 2013-2014, et tu le verras défendre sur Tony Parker (pourtant pas le plus lent des joueurs NBA).

De même dans les finales de conf' 2011, il prend Derrick Rose (MVP de la saison régulière et, pour le coup, un putain de dragster sur pattes) en 1 contre 1 dans les dernières minutes des matches clés et l'a complètement bouffé.

Bref, non, il ont tendance à te sortir de ces phénomènes physiques. Regarde le running-back moyen de NFL, il doit te faire 95-100 kgs, mais court le 100 mètres en moins de 11 secondes. Donc, je maintiens mes propos.

Après, certes, le physique ne fait pas tout. Il y a une dimension technique à prendre en compte. Mais tu vois, on s'esbaudit à juste titre devant la coordination et l'explosivité d'un Zlatan par rapport à ses 1.96m. Mais à côté d'un Kobe Bryant ou d'un Jordan, il a les pieds dans le béton.
En relisant mon comm', je trouve que j'ai l'air un peu trop sûr de moi pour quelqu'un n'ayant jamais foutu un pied aux USA.
Je tiens donc à préciser que c'est mon humble avis d'observateur éloigné, basé sur mes observations, sans doutes déformées par mon point de vue franco-français
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par Two-Face
Tu me rappeles le nombre de licenciés aux USA pour des résultats toujours aussi médiocres chez les hommes?

Les mecs se font éclater par la Jamaïque à domicile putain...On peut dire pareille de la Chine, mais bon au final ça reste de la bonne science-fiction.Et puis parler de phénomène physique quand justement le football est l'une des rares disciplines où le physique n'assure en aucun cas le succès.


4 millions d'après Wiki.

Tu prends un match pour exemple. Mais pour autant que je me rappelle, ils font une coupe du monde très honnête alors que le meilleur jouer est Clint Dempsey voire Jones.

Quand tu fais régulièrement des huitièmes de CDM avec une équipe en bois, je trouve que tu es dur de qualifier leurs résultats de médiocre.

Et je ne suis pas en train de dire que la team US va tout écraser sur son passage d'ici 4 ans.Je dis juste : heureusement que les US ne se sont jamais mis à fond sur le foot masculin.
A partir de quand on considère qu'un pays se met à fond pour un sport?

La pratique du football existe depuis le 19ème siècle aux USA hein, il doit bien y avoir d'autres raisons qui expliquent leur faible niveau que le sempiternel "Ouais mais bon c'est normal, ils ne sont pas à fond dans le foot"
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par Two-Face
A partir de quand on considère qu'un pays se met à fond pour un sport?

La pratique du football existe depuis le 19ème siècle aux USA hein, il doit bien y avoir d'autres raisons qui expliquent leur faible niveau que le sempiternel "Ouais mais bon c'est normal, ils ne sont pas à fond dans le foot"


Ca peut s'expliquer par un manque d'engouement, une question de culture...

Et encore, une fois, une équipe qui fait les huitièmes de CDM à quasiment chaque compét ne peut être considérée comme faible.

Le football a longtemps été un sport d'immigrés importé, donc pratiqué de façon vraiment marginale. Sinon, le baseball existe en France depuis les années 20, donc ton argument ne tient pas. Ou alors, on est juste des branques en baseball.
Message posté par Orso94210


4 millions d'après Wiki.

Tu prends un match pour exemple. Mais pour autant que je me rappelle, ils font une coupe du monde très honnête alors que le meilleur jouer est Clint Dempsey voire Jones.

Quand tu fais régulièrement des huitièmes de CDM avec une équipe en bois, je trouve que tu es dur de qualifier leurs résultats de médiocre.

Et je ne suis pas en train de dire que la team US va tout écraser sur son passage d'ici 4 ans.Je dis juste : heureusement que les US ne se sont jamais mis à fond sur le foot masculin.



Il me semble que c'est plutôt 5 millions, soit l'un des pays où il y a le plus de licenciés l. Mais ce chiffre est fossé car le "soccer" est l'un des sports les plus pratiqué chez les enfants. Mais c'est à l'adolescence que tout se gâtent et que les mômes américains font du basket ou du "football".
De toute façon, n'ayant pas un réservoir de sportifs infini non plus, si les américains étaient fous de "soccer" ils auraient été obligés de délaisser certains sports pour lesquels ils excellent, dont le basket entre autres..
Mais j'ai quand même du mal à piger avec le nombre de latinos qu'il y a dans le pays, comment ils ont toujours du mal à faire décoller la machine..
Bah non on est juste bidon au baseball, c'est pas une question de s'y mettre à fond.
Des pays comme le Venezuela, Cuba ou la Rep Dominicaine eux sont vraiment bons en la matière.
Et quand je parle de faible, je parle aussi du championnat local.
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par MrYuan


Il me semble que c'est plutôt 5 millions, soit l'un des pays où il y a le plus de licenciés l. Mais ce chiffre est fossé car le "soccer" est l'un des sports les plus pratiqué chez les enfants. Mais c'est à l'adolescence que tout se gâtent et que les mômes américains font du basket ou du "football".
De toute façon, n'ayant pas un réservoir de sportifs infini non plus, si les américains étaient fous de "soccer" ils auraient été obligés de délaisser certains sports pour lesquels ils excellent, dont le basket entre autres..
Mais j'ai quand même du mal à piger avec le nombre de latinos qu'il y a dans le pays, comment ils ont toujours du mal à faire décoller la machine..


C'est tout à fait ça.

Mon cousin est coach là-bas pour une équipe de lycée. Et ce qui le rend fou furieux c'est que dès qu'un joueur de son équipe est repéré comme doué athlétiquement, il est systématiquement recruté pour les équipes de foot ou de basket.

Bref, il se fait régulièrement piller de ses talents.
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par Two-Face
Bah non on est juste bidon au baseball, c'est pas une question de s'y mettre à fond.
Des pays comme le Venezuela, Cuba ou la Rep Dominicaine eux sont vraiment bons en la matière.
Et quand je parle de faible, je parle aussi du championnat local.


OK, mais dans ces pays, le baseball est le sport national. Tout comme les japonais cartonnent au baseball. C'est juste culturel tout ça.

Là-bas, ils ont des paniers de basket à chaque coin de rue. J'ai donc le souvenir de quelques branlées que j'ai pu prendre sur des playgrounds là-bas contre des mecs qui ne ressemblaient même pas à des basketteurs.

C'est dans leur ADN, quoi. Même chose pour le foot en dehors des States.
Message posté par Orso94210


OK, c'est vrai que les sports sont différents en terme d'effort donc en terme de préparation, mais ça me semble pas insurmontable. Sauf pour les joueurs de baseball. ^^

Mais LBJ "grand" et "lourd", tu peux pas dire ça...

En observateur de la NBA que tu es, il ne t'aura pourtant pas échappé que LeBron défend sur le meilleur joueur adverse dans les 4-5 dernières minutes des matches à enjeu. Regarde les finales 2013-2014, et tu le verras défendre sur Tony Parker (pourtant pas le plus lent des joueurs NBA).

De même dans les finales de conf' 2011, il prend Derrick Rose (MVP de la saison régulière et, pour le coup, un putain de dragster sur pattes) en 1 contre 1 dans les dernières minutes des matches clés et l'a complètement bouffé.

Bref, non, il ont tendance à te sortir de ces phénomènes physiques. Regarde le running-back moyen de NFL, il doit te faire 95-100 kgs, mais court le 100 mètres en moins de 11 secondes. Donc, je maintiens mes propos.

Après, certes, le physique ne fait pas tout. Il y a une dimension technique à prendre en compte. Mais tu vois, on s'esbaudit à juste titre devant la coordination et l'explosivité d'un Zlatan par rapport à ses 1.96m. Mais à côté d'un Kobe Bryant ou d'un Jordan, il a les pieds dans le béton.


Oui LBJ est grand et lourd. Grand et lourd ne veut pa dire maladroit, ça veut dire que c'est pas un mec qui fait une différence sur deux pas. Il a besoin d'être lancé. Donc en défense centrale, il serait en gélère. Rien que pour se retourner, il serait très lent. Le mec fait plus de 2m et plus de 110kg. Tu peux faire ce que tu veux, avoir les qualités que tu veux, tu seras toujours plus lent que les petits gabarits. Tu me parles de sa défense sur les petits ? Ben oui il a défendu sur PArker, c'était pas la première fois. Et très souvent PArker la martyrisé par sa vitesse et ses petits appuis, là ou LBJ était 2m derrière a lui courir après.

Ensuite, le chrono au 100m ? Si la vitesse était si importante que ça dans le football, Rennes serait champion de L1 depuis 15 ans d'affilée et Arsenal aurait gagné la Champion's avec une attaque Walcott-Oxlade. Faut pas confondre vitesse du jeu, vitesse de l'équipe et vitesse du joueur. Déjà parce qu'avec un ballon dans les pieds, tu cours pas pareil que sans. Et ensuite, parce que t'as beau courir aussi vite que tu veux, ça sert à rien d'aller plus vite que le ballon.

Ouais enfin Zlatan qui a les pieds dans le béton par rapport à Jordan ou Bryant, je n'ai qu'une chose à te répondre. Avec un ballon à controler avec les pieds et pas les mains, tu crois que Jordan ou Bryant sont aussi explosifs ? J'adores la NBA et j'aime bien la NFL, mais c'est vraiment le summum des jeu mettant en avant les qualités physiques des joueurs. FEcraser l'adversaire en 10 secondes pour faire le cake et prendre la pose pour la photo. Sur 90mn, les mecs se ferraient bouffer.
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par George is the Best


Oui LBJ est grand et lourd. Grand et lourd ne veut pa dire maladroit, ça veut dire que c'est pas un mec qui fait une différence sur deux pas. Il a besoin d'être lancé. Donc en défense centrale, il serait en gélère. Rien que pour se retourner, il serait très lent. Le mec fait plus de 2m et plus de 110kg. Tu peux faire ce que tu veux, avoir les qualités que tu veux, tu seras toujours plus lent que les petits gabarits. Tu me parles de sa défense sur les petits ? Ben oui il a défendu sur PArker, c'était pas la première fois. Et très souvent PArker la martyrisé par sa vitesse et ses petits appuis, là ou LBJ était 2m derrière a lui courir après.

Ensuite, le chrono au 100m ? Si la vitesse était si importante que ça dans le football, Rennes serait champion de L1 depuis 15 ans d'affilée et Arsenal aurait gagné la Champion's avec une attaque Walcott-Oxlade. Faut pas confondre vitesse du jeu, vitesse de l'équipe et vitesse du joueur. Déjà parce qu'avec un ballon dans les pieds, tu cours pas pareil que sans. Et ensuite, parce que t'as beau courir aussi vite que tu veux, ça sert à rien d'aller plus vite que le ballon.

Ouais enfin Zlatan qui a les pieds dans le béton par rapport à Jordan ou Bryant, je n'ai qu'une chose à te répondre. Avec un ballon à controler avec les pieds et pas les mains, tu crois que Jordan ou Bryant sont aussi explosifs ? J'adores la NBA et j'aime bien la NFL, mais c'est vraiment le summum des jeu mettant en avant les qualités physiques des joueurs. FEcraser l'adversaire en 10 secondes pour faire le cake et prendre la pose pour la photo. Sur 90mn, les mecs se ferraient bouffer.


Tu peux pas dire ça. La NBA et la NFL y'a aussi une dimension technique. Donc une coordination oeil-main. C'est la même pour le foot. Je persiste à penser qu'un Iverson ou un Kobe avec leur dextérité et leurs capacité physique auraient été des monstres en foot.

Quant à LeBron, faut que tu revoies les vidéos de lui sur Rose. Le mec est pas humain, c'est tout. En plus, je viens de Cleveland, donc je peux pas te laisser blasphémer impunément de la sorte.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 30