1. //
  2. // But d'Asmir Begovic

Quand le gardien devient buteur

Un gardien est payé pour ne pas prendre de but (ou pour en prendre, c'est selon). Parfois, l'homme dans les bois outrepasse sa fonction et fait trembler les filets adverses. Chanceux, héroïques, symboliques, ridicules ou tout ça à la fois, les buts de gardiens ont toujours une histoire.

Modififié
38 20
Le plus récent : Asmir Begović pour Stoke contre Southampton

Un dégagement, du vent, beaucoup de vent, de la chance, beaucoup de chance, et un gardien adverse dans la lune. Voilà les ingrédients qui ont permis à Asmir Begović de devenir la mini-star du week-end de la planète football et à Erik Pieters, l'auteur de la passe en retrait, de se retrouver passeur décisif… À noter que Begović n'est pas le premier goalkeeper anglais à marquer en Premier League. Avant lui, Peter Schmeichel, Brad Friedel, Paul Robinson et Tom Howard ont poussé la balle au fond du but adverse.

Youtube
Le plus décisif : Andrés Palop contre le Shakhtar Donetsk en huitième de finale de Coupe UEFA

Après avoir fait match nul 2-2 au match aller à Sánchez-Pizjuán, les hommes de Juande Ramos sont en difficulté sur la pelouse du Shakhtar. Menés 2 à 1 à deux minutes de la fin de la rencontre, ils parviennent à arracher un corner. Andrés Palop monte et égalise d'une tête rageuse. En prolongation, c'est finalement Javier Chevanton qui offrira la qualification aux Nervionenses. Formidable en huitièmes de finale, Palop deviendra l'idole de tout un peuple en finale contre l'Espanyol Barcelone. Ce héros arrêtera trois tirs au but.

Youtube
Le plus improbable : La volée de Björn Akesson

Björn Akesson n'est que l'obscur gardien de l'obscur club de l'IFK Värnamo qui évolue au sein de l'obscure seconde division suédoise. A priori, cet homme a peu de chance de connaître un jour le feu des projecteurs, sauf à marquer le but de la victoire d'une reprise de volée dans les ultimes instants d'un match. Visez plutôt :

Youtube
Le plus rétro : Jean-Claude Hernandez avec l'AS Monaco contre Valenciennes. En 1963…

Blessé à l'épaule et ne pouvant pas être remplacé (le championnat de France n'autorise le remplacement d'un joueur qu'à partir de 1967), le guerrier demande à son coéquipier Jean-Marie Courtin de le remplacer dans les bois, tandis que lui va tenter sa chance dans le champ. À la 84e minute, le coquin marque, de la tête ou d'une reprise de volée (les sources divergent) et devient par là même le premier gardien buteur dans le jeu du championnat de France de football.

Le plus statistique : Le triplé de José-Luis Chilavert avec Velez

La compétition est rude dans la catégorie des fantasques et buteurs gardiens sud-américains. Si « el Loco » René Higuita et surtout Rogério Ceni sont assurément de grands spécialistes (respectivement 44 et 112 buts dans leur carrière), José Luis Chilavert les dépasse d'un cran. En 1999, lorsqu'il évolue à Velez, le Paraguayen plante trois pions sur trois coups francs contre Ferro Carril Oeste. Une performance que tous les joueurs de champ aimeraient égaler.

Le plus symbolique : Jens Lehmann lors du derby de la Ruhr

Comme souvent, il y a une histoire de score serré, de corner de la dernière chance et de tête victorieuse. Sauf que comme Jens Lehmann a toujours eu un ego plus gros que les autres, il s'est payé le luxe de jouer les sauveurs contre le Borussia Dortmund, ennemi juré de son Schalke 04. Alors que le temps additionnel file, les Bleus sont menés 2 à 1, car Lehmann s'est incliné deux fois sur coup franc. Humilié et remonté, le grand Jens monte sur le corner, place un coup de casque surpuissant sous la barre et entre dans la légende du Revierderby.

Youtube
Le plus héroïque : Le penalty de Ricardo, en quart de finale de l'Euro 2004 contre l'Angleterre

Euro 2004, la Seleção joue à la maison avec la pression des attentes de tout un peuple. Lors des quarts de finale, les équipes de Scolari et d'Eriksson sont à égalité deux partout à la fin de la prolongation. S'ensuit une séance de tirs au but mythique qui débute par le fameux loupé « motte de terre » de David Beckham. À cinq partout, Darius Vassell se présente face à Ricardo. Le Portugais a alors un geste totalement dingue : il enlève ses gants pour impressionner son vis-à-vis. À mains nues, il stoppe la frappe de Dazza. Conscient de l'état de grâce de son joueur, Scolari le désigne alors comme ultime tireur. Ricardo pose la balle, s'élance et envoie sa sélection en demies d'une frappe sèche. L'ancien joueur du Sporting deviendra une bête noire pour l'Angleterre. Lors de la Coupe du monde 2006, en quart de finale et aux tirs au but à nouveau, il stoppera les tentatives de Lampard, Gerrard et de Carragher.

Le plus spectaculaire : La bicyclette de Jorge Campos

Jorge Campos a prouvé que le poste de goal volant n'était pas qu'une invention de cours de récréation. Poids plume — 1m74, une soixantaine de kilos — à l'agilité impressionnante dans les cages, le légendaire gardien mexicain aux 130 sélections et aux tenues fluorescentes avait un péché mignon : disputer la fin des matchs dans le champ, au poste d'attaquant, si possible. Une habitude qui lui a permis de marquer le plus beau but jamais inscrit par un gardien de métier à l'époque où il portait la liquette du CF Atlante : une volée en ciseau. Une perle.

Youtube
Le plus théâtral : Jimmy Glass, le sauveur de Carlisle United

À la fin des années 1990, Carlisle United végète en Football League One. En 1999, le club est même relégable avant la dernière journée de championnat et le match qui doit l'opposer à Plymouth. Seule une victoire lui assurerait le maintien. Alors que la partie se termine et que le tableau d'affichage est bloqué à 1-1, Carlisle obtient un corner. Jimmy Glass, anonyme gardien prêté en urgence quelques jours plus tôt par Swindon Town, monte sans y croire vraiment. Le corner est tiré, après plusieurs coups de billard dans la surface, la balle arrive sur ce brave Jimmy qui la pousse au fond. Liesse dans le stade, envahissement du terrain et maintien assuré. Le pire, c'est que Jimmy Glass quitte le club juste après. Et devient un héros en n'ayant disputé finalement que trois matchs pour Carlisle.

Youtube
Le plus crétin : Le penalty de Butt contre Schalke 04…

Hans-Jörg Butt s'est fait spécialiste dans l'art de tirer les penalties. À la fin de sa longue carrière, l'international allemand avait inscrit la bagatelle de 26 buts, tous sur penalty. S'il peut tirer une certaine gloire de ce chiffre, celui dont le patronyme le prédestinait au ballon rond a sans doute rapidement voulu oublier celui qu'il marqua face à Schalke en 2004 lorsqu'il portait le maillot du Bayer Leverkusen. Alors que le portier retournait tranquillement dans ses buts en faisant un câlin à chacun de ses potes, les filous de NullVier jouaient le coup d'envoi et marquait de loin. Trop bon trop con, comme on dit.

Youtube


Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Grandiose Thierry Roland et Gréogory "Ouinbé"
volontaire82 Niveau : Loisir
Hum bizarre le gardien suédois qui monte pour aller chercher la victoire, ils en avaient tant besoin que ça son équipe ?.. parce que sur le contre tu peux très bien te retrouver avec une défaite au final..
Pour Butt : l'arbitre est pas censé vérifier que les deux gardiens sont prêts avant de siffler un engagement ? Ou alors c'est qu'au coup d'envoi ?
Celui de Sinan Bolat en LDC, contre l'AZ qui qualifie le Standard en europa ligue.

http://www.youtube.com/watch?v=4EnM-gGA5HM
Le but de Rui Patricio qui envoi le Sporting en LDC lors du barrage contre Twente
melbut erding Niveau : DHR
Pablo Garcia-Fons tu as un joint qui fuit au niveau des boyaux de la tête, j' ai le regret de t' annoncer que le brésil n' a jamais atteint les demi-finales de l'euro 2004
melbut erding Niveau : DHR
Message posté par melbut erding
Pablo Garcia-Fons tu as un joint qui fuit au niveau des boyaux de la tête, j' ai le regret de t' annoncer que le brésil n' a jamais atteint les demi-finales de l'euro 2004


contrairement a la grece
Message posté par volontaire82
Hum bizarre le gardien suédois qui monte pour aller chercher la victoire, ils en avaient tant besoin que ça son équipe ?.. parce que sur le contre tu peux très bien te retrouver avec une défaite au final..


Sauf qu'il y a une erreur dans l'article et que ce gardien suédois égalise...
Message posté par melbut erding
Pablo Garcia-Fons tu as un joint qui fuit au niveau des boyaux de la tête, j' ai le regret de t' annoncer que le brésil n' a jamais atteint les demi-finales de l'euro 2004


On ne parle pas du Brésil mais du Portugal il me semble. La Seleçao est un surnom qui vaut pour les deux pays. Si tu t'étais renseigné avant de baver, tu te serais épargné un commentaire inutile.
Confondre Seleçaõ et Selecçaõ, à ce niveau 'faut le faire.
Roucoulette: ce site est pour les footeux, pas les handballeurs
Message posté par Gion1893
Confondre Seleçaõ et Selecçaõ, à ce niveau 'faut le faire.


Les deux se disent pour le Portugal
Message posté par Gion1893
Roucoulette: ce site est pour les footeux, pas les handballeurs


Les handballeurs se renseignent avant de balancer des vannes.

http://pt.wikipedia.org/wiki/Sele%C3%A7 … de_Futebol
Message posté par starfash
Pour Butt : l'arbitre est pas censé vérifier que les deux gardiens sont prêts avant de siffler un engagement ? Ou alors c'est qu'au coup d'envoi ?


Nan, ce n'est qu'au coup d'envoi (et encore, je n'en suis même pas certain).

Pour un engagement, il suffit que les onze joueurs de chaque équipe soient dans leur moitié de terrain respective. D'où l'intérêt de célébrer un but dans le camp adverse : tant qu'on y est, ils ne peuvent pas réengager.
Message posté par sahinaslan3
Celui de Sinan Bolat en LDC, contre l'AZ qui qualifie le Standard en europa ligue.

http://www.youtube.com/watch?v=4EnM-gGA5HM


Purée j'allais le dire !! Mais je préfère cette vidéo :D http://www.youtube.com/watch?v=ksP3pw0uLXo
Sinan (coeur avec les doigts).

Le meilleur moment que j'ai vécu en tribune avec le match du titre en 2008. Quand je revois la vidéo, je suis à chaque fois partagé entre l'émotion et le rire en repensant à un fidèle compagnon de tribune qui s'était cassé en râlant une minute avant.
A quelle époque s'est déroulé le match Shaktar - Seville. Parce que le gardien Ukrainien semblait avoir trouvé quelques champignons...
dexterstrife Niveau : DHR
On s'en rappellera du quart de 2006 contre le Portugal. J'ai jamais autant été dégoûté. Et CR7 et ses plongeons...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
38 20