1. //
  2. // Quart de finale retour
  3. // Lazio/Fenerbahce

Quand le football se joue en silence

Ce soir, la Lazio et Fenerbahce s’affrontent en quarts de finale retour de C3. La Lazio, qui a deux buts à rattraper, aurait aimé pouvoir compter sur le soutien de ses tifosi. Mais le match se déroulera à huis clos, à cause de la suspension infligée par l’UEFA.

Modififié
30 23
Il n’y a rien de plus étrange qu’un match à huis clos. Un match où l’on se rend compte que oui, les joueurs gueulent sur la pelouse. Atmosphère glauque, les seuls applaudissements proviennent du banc de touche ou de la tribune d’honneur, où sont assis journalistes, dirigeants, et responsables UEFA. La Lazio, cette saison, paye le prix fort. Deux matches à huis clos en Europa League pour des saluts romains (pas vraiment loin du salut nazi, en vrai) effectués par 13 supporters de la Curva Nord. Le premier match à huis clos s’est disputé contre Stuttgart, en huitièmes. Les Laziali se sont imposés 3-1 dans ce qui ressemblait à un match de CFA. Non pas dans le jeu, mais dans l’ambiance. On aurait pu croire aux répétitions générales d’un spectacle, avec tous les acteurs qui répètent une dernière fois leurs gammes avant la grande première.

On pourrait dire que pour faire un match de football, il suffit d’un ballon, de deux buts, et de 22 joueurs. Faux. Lorsque l’on a assisté une fois à la véritable ambiance du stadio Olimpico (lundi soir, par exemple, lors du derby), on ne peut plus nier que le public est un acteur essentiel, pratiquement au même titre que les joueurs. Ironie, la Lazio reçoit ce soir Fenerbahçe, un autre club à avoir purgé deux matches de suspension à huis clos, lors des tours précédents. L’UEFA a visiblement décidé d’être intransigeante. Parfois même en étant « trop fiscale » , comme dirait l’ami Leonardo. Mais ces suspensions, qui pénalisent tout le monde (à commencer par les supporters adverses, privés de déplacement), ne sont-elles pas un coup d’épée dans l’eau, uniquement faites pour impressionner ?

«  Vous, bleu ciel comme eux »

Pour vraiment comprendre, il faut revenir au cœur du problème. Pourquoi l’UEFA décide-t-elle ainsi de punir certains clubs ? Surtout, pourquoi l’UEFA punit-elle certains clubs de cette manière ? Le cas de la Lazio est un exemple parfait. Le club romain est dans le collimateur de l’UEFA depuis bien longtemps. Les supporters les plus anciens se souviennent encore que la première Lazio championne d’Italie, en 1974, n’avait pas pu disputer la Ligue des Champions, car exclue de toutes compétitions européennes par l’UEFA, suite à une bagarre générale face aux joueurs d’Ipswich la saison précédente. Au fil des années, ses supporters ont souvent été pointés du doigt pour leurs agissements racistes et leur idéologie fasciste. Juste avant de signer à la Juventus, au tout début des années 2000, Lilian Thuram avait été tout proche de signer là-bas, déclinant finalement l’offre à cause de cette frange de supporters jugés racistes. Sauf que le problème du racisme et de l’antisémitisme, en Italie, est loin de se limiter aux frontières de la Curva Nord laziale.

En réalité, les clans ultràs des clubs romains s’attaquent l’un et l’autre sur des références antisémites. En 1998, lors d’un derby, les tifosi de la Roma avaient exposé une banderole « Noi Ricciotti, Voi Piperno » ( « Nous Ricciotti, Vous Piperno  » ), référence au film Il Marchese del Grillo (1981), dans lequel évoluent deux personnages : Riccioto, le Romain fier de ses racines, et Aronne Piperno, un ébéniste juif. La même Curva Sud, au cours des années 90, avait également affiché une banderole : « Voi biancoblù come loro  » ( « Vous, bleu ciel comme eux » ), « eux  » faisant référence aux couleurs du drapeau d’Israël. Les ultràs laziali avaient répondu par un tout aussi intolérable et gerbant « Auschwitz la vostra patria, i forni le vostre case » ( « Auschwitz votre patrie, les fours vos maisons » ). Des références abominables reprises, encore, par certains illuminés de la Roma, qui avaient sorti une banderole : « And now, go to have a shower » , lors d'un match contre l'Ajax, club réputé pour ses traditions juives. Le problème, c’est qu’il n’y a pas qu’à Rome que de telles choses se produisent.

Si l’on a souvent évoqué les agissements racistes des « virulents » tifosi du Hellas Vérone, les grands clubs ont eux aussi leurs supporters indisciplinés. Au Juventus Stadium, on a récemment entendu le chant « Non ci sono negri italiani  » ( « il n’y a pas de Noirs italiens » ) dédié à Balotelli. Chant pour lequel la Juventus a reçu une amende ridicule de 4000 euros. Balo aurait d’ailleurs été victime d’insultes racistes dimanche dernier, à Florence, raison pour laquelle il aurait souhaité quitter la pelouse. Quant à certains ultràs de l’Inter, ils ne sont récemment pas gênés pour envoyer des cris de singe (les fameux « buuuh » ) en direction d’Adebayor et de Pogba. Dans ce genre de situation, que fait-on ? Rien. Les clubs reçoivent des amendes. Les supporters en question, eux, restent dans la nature, et reviennent au match suivant. Le pire, c’est qu’ils ne sont jamais bien nombreux. Mais c’est toujours le même problème. Mettez donc 99 personnes sympathiques et un gros con dans une même pièce. On ne se souviendra que du con.

Un vide oppressant, un vide effrayant

Récemment, en Angleterre, lors du derby face à Tottenham, des supporters de West Ham ont entonné des chants pro-Adolph Hitler. En 48 heures, grâce aux caméras du stade, deux individus ont été arrêtés et radiés pour toujours des matches de leur équipe. Une utopie en Italie. En 2012, le Gruppo Osservatorio Sicurezza (GOS) avait réussi à attraper un tifoso coupable d’avoir allumé un fumigène. Deux ans d’interdiction de stade pour lui. Par contre, les chants antisémites et racistes restent impunis, et ne sont sanctionnés que par l’UEFA, qui n’utilise toutefois pas la bonne sanction. Décréter deux matches à huis clos, d’accord, mais pour quoi ? Pour pénaliser les 99% de supporters qui n’ont rien à voir avec cela, et qui vont devoir se contenter de regarder le match à la télévision plutôt que d’aller au stade ? Pour pénaliser le club, qui essaie depuis des années et des années de se débarrasser d’une telle image ? Des années d’efforts qui avaient été balayées en une fraction de seconde par le salut fasciste de Di Canio en 2005, ensuite chassé par le président Lotito. Non, cette sanction part d'une bonne intention, mais est clairement à côté de la plaque.

Car après les deux matches de suspension, les supporters rempliront à nouveau le stade (soit en demi-finale, soit l’année prochaine) et, si une bande de dix débiles a envie de faire des saluts romains, ils feront des saluts romains. « Et alors, entre une bande d’antisémites et de fascistes dans un stade plein, et une équipe qui gagne dans le désert, l’UEFA préfère la deuxième option, étant pourtant bien consciente que ce désert est une punition aveugle, qui ne peut pas être le vrai raisonnement de ceux qui décident le football  » affirme Stefano Ciavatta, journaliste pour Rivista Studio. Ce soir, encore, le stadio Olimpico sera donc vide. Un vide oppressant, un vide effrayant. Et un vide, surtout, qui n’est, quelque part, que le reflet des stades italiens. Ces stades qui vantent un taux de remplissage de 51,5%, là où les stades allemands avoisinent les 98%. En effet, le huis clos n’existe pas que pour des chants racistes ou des saluts romains. A Cagliari, depuis le début de la saison, la plupart des matches à domicile se jouent à huis clos pour des raisons de viabilité (tribunes pas aux normes). Une situation acadabrantesque (oui oui), qui a fini par pousser le club à quitter son stade. Et à se retrouver sans stade fixe. Mais ça, l’UEFA s’en fout, ce n’est pas son problème. Néanmoins, ces problèmes, aussi divers et variés, existent, et restent irrésolus. On sanctionne, mais on ne résout pas. Et qui en pâtit ? Toujours les mêmes : les supporters. Les vrais.

Par Eric Maggiori, avec Stefano Ciavatta
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
A part si les groupes eux mêmes font le ménage dans les tribunes, ou deviennent des tribunes apolitiques comme le Napoli il n'y a rien a faire... Toutes ces amendes, ces matchs a huis-clos, ces I.D.S ne servent a rien contre les pensées de certaines personnes...
Note : 3
Article une nouvelle fois très intéressant Mr Maggiori. Triste réalité que cette organisation de l'UEFA tape sur tout ce qui bouge sans beaucoup apporter de réflexion à ces sanctions, mais ça ne date pas vraiment d'hier. Sinon pour la Lazio, hélas, les vrais supporters pâtissent de la bêtise de certains qui mélangent culture sportive, mentalité ultra, racisme et extrémisme politique.
Ce n'est ni le premier ni le dernier stade à être condamné pour des faits similaires (cf Kiev), par contre ce ne sont jamais des clubs de 1ère zone: le Real ne s'est jamais fait défoncé de la sorte pour des faits identiques dans les travées du Bernabeu. Ah si, pardon, une amende. Trop dur.
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Message posté par MetekoO
Article une nouvelle fois très intéressant Mr Maggiori. Triste réalité que cette organisation de l'UEFA tape sur tout ce qui bouge sans beaucoup apporter de réflexion à ces sanctions, mais ça ne date pas vraiment d'hier. Sinon pour la Lazio, hélas, les vrais supporters pâtissent de la bêtise de certains qui mélangent culture sportive, mentalité ultra, racisme et extrémisme politique.
Ce n'est ni le premier ni le dernier stade à être condamné pour des faits similaires (cf Kiev), par contre ce ne sont jamais des clubs de 1ère zone: le Real ne s'est jamais fait défoncé de la sorte pour des faits identiques dans les travées du Bernabeu. Ah si, pardon, une amende. Trop dur.


Exact, de mémoire les Ultras Sur n'ont jamais été sanctionné. Mais c'est gerbant cette mentalité. La politique anglaise est pas mal: tu filmes le mec qui fait ça et hop exclut à vie.
Message posté par MetekoO
Article une nouvelle fois très intéressant Mr Maggiori. Triste réalité que cette organisation de l'UEFA tape sur tout ce qui bouge sans beaucoup apporter de réflexion à ces sanctions, mais ça ne date pas vraiment d'hier. Sinon pour la Lazio, hélas, les vrais supporters pâtissent de la bêtise de certains qui mélangent culture sportive, mentalité ultra, racisme et extrémisme politique.
Ce n'est ni le premier ni le dernier stade à être condamné pour des faits similaires (cf Kiev), par contre ce ne sont jamais des clubs de 1ère zone: le Real ne s'est jamais fait défoncé de la sorte pour des faits identiques dans les travées du Bernabeu. Ah si, pardon, une amende. Trop dur.


Malheureusement ce n'est pas la premeire fois pour la Lazio. C'est bien pour ca que je n ai jamais reussi a supporter ce club .
Il y a aussi la solution d'envoyer les gens à l'école, de leur apprendre que la couleur de la peau ne présume pas de la valeur d'un homme. Qu'une femme n'est pas faites pour récurer des casseroles. Qu'un juif n'est pas plus vil qu'un chrétien ou qu'un agnostique.
Mais bon... punir 80000 personnes en leur interdisant un match c'est beaucoup plus facile, pas de doutes.
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Message posté par vico
Il y a aussi la solution d'envoyer les gens à l'école, de leur apprendre que la couleur de la peau ne présume pas de la valeur d'un homme. Qu'une femme n'est pas faites pour récurer des casseroles. Qu'un juif n'est pas plus vil qu'un chrétien ou qu'un agnostique.
Mais bon... punir 80000 personnes en leur interdisant un match c'est beaucoup plus facile, pas de doutes.


Je valide!!!! "Le savoir est une arme"!
Note : 1
Message posté par Laura Bordelaise


Exact, de mémoire les Ultras Sur n'ont jamais été sanctionné. Mais c'est gerbant cette mentalité. La politique anglaise est pas mal: tu filmes le mec qui fait ça et hop exclut à vie.


Le problème c'est qu'en Angleterre, les vrais supporters se saignent en gagnant une misère pour pouvoir se payer le luxe de regarder leurs équipes jouer. Cette vague de dépopulation des hool's à également conduit à faire en sorte que le football passe du sport national ultra populaire et prolo au théâtre bourgeois, au spectacle. Et c'est bien ça le problème.

Il faut trouver un juste milieu et à Calderon par exemple il y a pas mal de sanctions à l'encontre des ultras: il y a deux groupes principaux qui ne s'apprécient que très peu et sont opposés pour des questions politiques, et en général une petite goutte d'alcool en trop, une étincelle et ça déclenche un brasier. Atlético-Bolton en UEFA en 2008, quelle honte!
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Message posté par MetekoO


Le problème c'est qu'en Angleterre, les vrais supporters se saignent en gagnant une misère pour pouvoir se payer le luxe de regarder leurs équipes jouer. Cette vague de dépopulation des hool's à également conduit à faire en sorte que le football passe du sport national ultra populaire et prolo au théâtre bourgeois, au spectacle. Et c'est bien ça le problème.

Il faut trouver un juste milieu et à Calderon par exemple il y a pas mal de sanctions à l'encontre des ultras: il y a deux groupes principaux qui ne s'apprécient que très peu et sont opposés pour des questions politiques, et en général une petite goutte d'alcool en trop, une étincelle et ça déclenche un brasier. Atlético-Bolton en UEFA en 2008, quelle honte!


Oui en Angleterre c'est le gros problème, tu me diras en France c'est pareil ( Paris par exemple). Sous prétexte de faire plaisir à l’opinion publique, on fait n'importe quoi en englobant tout le monde dans le même sac.
Message posté par vico
Il y a aussi la solution d'envoyer les gens à l'école, de leur apprendre que la couleur de la peau ne présume pas de la valeur d'un homme. Qu'une femme n'est pas faites pour récurer des casseroles. Qu'un juif n'est pas plus vil qu'un chrétien ou qu'un agnostique.
Mais bon... punir 80000 personnes en leur interdisant un match c'est beaucoup plus facile, pas de doutes.


@Vico, l'éducation, le savoir c'est dangereux. Imagine un peu que les gens se mettent à réfléchir au lieu d'acheter. En plus c'est long et c'est égalitaire à moyen terme. T'es dépassé garçon.
Message posté par Verratti


Malheureusement ce n'est pas la premeire fois pour la Lazio. C'est bien pour ca que je n ai jamais reussi a supporter ce club .


je pense que les anti fas italiens supportant la lazio ne l'ont pas choisi, que veux tu, ça se fait "comme ça" ou ça ne se fait pas. et eux doivent endurer cette réputation par rapport à laquelle ils ne peuvent rien.
c'est plutot triste et je les comprends fort bien malheureusement.
En même temps si c'est seulement une dizaine d'ultra qui tendent le bras et qui donc foutent dans la merde tous les autres, pourquoi les-dits groupes d'ultras ne font pas le ménage en leur sein ?

En fait je crois que les 5000 qui ne lèvent pas le bras approuvent cet acte, du coup aucun menage ne sera fait et les supp de la Lazio pourront continuer a chailer : c'est pas juuuuuuuuuste, on est puni plus que les autres, ouin-ouin on est pas facistes, on est juste sous-éduqués
et bien tu crois mal mon ami. L'atmosphère de la Nord est toujours aussi passionnée mais beaucoup plus détendue depuis bien des années. Et ce genre de geste est régulièrement et copieusement sifflé par tout le stade.

Toi tu prônes que les gentils ultras aillent tabasser ceux qui lèvent le bras. C'est pas le far-west, et des instances sont censées être là pour ça.

J'aurais envie d'aller plus loin dans l'explication de ce qui se passe aujourd'hui en Curva Nord, mais j'ai compris depuis longtemps que c'est peine perdue. L'acharnement médiatique depuis des années sur la Lazio, certes mérité à une époque, a laissé des traces indélébiles. Je me suis résolu à ce que mon club de cœur soit la tête de turc de cette gangrène de TOUS les stades
Acadabrantesque? Un indice, M. Maggiori?
Message posté par Pampan
et bien tu crois mal mon ami. L'atmosphère de la Nord est toujours aussi passionnée mais beaucoup plus détendue depuis bien des années. Et ce genre de geste est régulièrement et copieusement sifflé par tout le stade.

Toi tu prônes que les gentils ultras aillent tabasser ceux qui lèvent le bras. C'est pas le far-west, et des instances sont censées être là pour ça.

J'aurais envie d'aller plus loin dans l'explication de ce qui se passe aujourd'hui en Curva Nord, mais j'ai compris depuis longtemps que c'est peine perdue. L'acharnement médiatique depuis des années sur la Lazio, certes mérité à une époque, a laissé des traces indélébiles. Je me suis résolu à ce que mon club de cœur soit la tête de turc de cette gangrène de TOUS les stades


Il est possible que je croies mal en effet.
Pas forcément tabasser, mais pourquoi pas commencer par leur déchirer leur carte de groupe d'ultra, de ne plus les accepter dans la curva nord ? est-ce impossible ?

Et il me semble que je vois des bras levés, chant racistes et cris de singes plus souvent a rome, turin et milan qu'à Naples.
Peut etre vas-tu me répondre que les gitans ne peuvent pas être facistes. Pour ma part je préfère etre un gitan qu'un faciste.... les gouts et les couleurs hein
je sais pas ce qu'un fan de la lazio pourrait te répondre.
mais ayant déjà entendu ton discours et ayant vécu une situation identique dans mon club, voilà ce que je réponds, "allez casser des gu.eules de loulous organisés, beaucoup en parlent, peu le font" surtout quand t'es pas en surnombre.
tu voulais une explication, au stade c'est souvent la meilleure.
faut pas vraiment chercher plus loin et c'est dommage car in fine la culture foot vaut bien mieux qu'un truc verrouillé par la loi du plus fort.
tout a fait ok avec toi one of the amocks.
Néanmoins tu soulignes ce qui m'agace ici, et particulièrement avec la Lazio. D'un coté le discours "ce n'est qu'une dizaine d'abrutis, des cas isolés, on n'approuve pas du tout cela" et de l'autre celui qui dit " on ne peut rien faire contre cela, c'est la même chose ailleurs, etc".
alors faudrait savoir, si c'est vraiment 10 types et que ca vous chagrine, alors foutez-les dehors ! et vous n'aurez plus l'opprobe et éventuellement moins honte d'etre en curva avec des débiles. Mais si les 5000 types autours des leveurs de bras approuvent le geste, ou au mieu s'en foutent, la théorie des cas isolés s'effrite...

Sévir en interdisant de stade tout un public pour quelques fafs?

C'est leur accorder beaucoup trop d'importance, non?

L'UEFA n'a pas pour rôle d'éduquer le public ou de sanctionner les opinions (ou pseudo-opinions, selon moi, ce genre de gestes n'est qu'une façon d'impressionner les faibles d'esprit ou les adversaires).

Que l'UEFA s'occupe plutôt de balayer devant sa porte avant de faire la morale au public!

Je veux bien qu'on s'interroge sur ce genre de gestes, qu'on condamne. Mais ce n'est pas à l'UEFA, véritable panier de crabes où la corruption est au moins aussi intense qu'au sein des gouvernements, de le faire. Elle n'est pas crédible dans ce rôle.
Je vais me faire l'avocat du diable mais j'approuve dans un sens ce que fait l'UEFA. Vous dîtes que ce n'est pas la bonne solution et qu'il faut effectuer le travail en amont. Je suis pleinement d'accord avec cela, seulement ce n'est pas à l'UEFA de s'en occuper :
-L'éducation est le travail de l'Etat.
-Virer les supporters et affiches nauséabondes du stade est le travail du club.

Alors, en effet L'UEFA tape bêtement et méchamment en imposant un match à huis clos, mais c'est son seul moyen d'action (avec les amendes), et au moins elle réagit. En revanche, j'admets que la sanction n'est pas équitable avec ce qui passe dans de nombreux autres stades.
ça évitera des problèmes de racismes..
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Monaco c'est toute la saison qu'ils jouent à huis clos eux, donc y'a pire
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
30 23