Quand le Bayern dépense, dépense, dépense...

Pour la modique somme de 15 millions d'euros par an, Thomas Müller devrait continuer à porter les couleurs du Bayern Munich. Mais alors que la prolongation de contrat de son joueur phare est sur le point d'être entérinée, le Bayern se retrouve pris au piège de ses idéaux. Toujours premier pour faire la morale aux autres clubs qui proposent des salaires mirobolants à certains joueurs, l’ogre munichois se retrouve à faire ce qu'il a longtemps dénoncé.

Modififié
Personne n'a jamais vraiment cru à un départ de Thomas Müller vers Manchester United l'été dernier. Malgré l'offre de près de 120 millions d'euros formulée par Louis van Gaal et ses copains, la probabilité que l'homme fort du Bayern parte faire un tour dans le Nord de l'Angleterre semblait plus que réduite. Attaché à son club et à sa région, choyé comme une idole, l'attaquant de 26 ans n'avait pas grand intérêt à bouger de sa Bavière natale et le Bayern n'avait lui aucun, mais alors aucun intérêt de le laisser s'en aller vers d'autres contrées. Les 120 millions d'euros, n'importe quel club les aurait pris. Mais le FCB n'est pas n'importe quel club. « Je ne suis pas banquier, mais dirigeant d'un club de foot » , avait rappelé Karl-Heinz Rummenigge au micro de Sport1. « Nous n'avons jamais pensé à vendre Thomas. Certains joueurs n'ont tout simplement pas d'étiquettes sur eux. »

Traduction : Müller est irremplaçable. Alors même s'il n'a jamais vraiment été sur le départ, et même si le Bayern n'a jamais vraiment eu peur qu'il parte, ayant confiance à 100% en la loyauté de son joueur, le club a tout de même décidé de prendre les devants. Il y a quelques jours, une offre de prolongation de contrat a été présentée à Thomas Müller. Selon divers quotidiens allemands, l'attaquant prolongerait jusqu'en 2022 en échange d'une augmentation de salaire conséquente. S'il venait à parapher ce nouveau contrat, Thomas Müller gagnerait 15 millions d'euros par an, contre 8 actuellement. Une somme qui le placerait parmi les joueurs les mieux payés au monde à seulement quelques encablures de Cristiano Ronaldo ou de Lionel Messi. Alors qu'il y a encore quelques années, Rummenigge disait ne pas comprendre les salaires des grands joueurs en Europe et promettait de « revoir » les salaires à la baisse au sein du Bayern Munich, le constat est sans appel : le Bayern fait dorénavant comme tout le monde et Thomas Müller est loin d'être une exception en terres bavaroises.

Les nouveaux riches


Évidemment, Thomas Müller vaut allègrement 15 millions d'euros par an. Déjà parce qu'il est, sans doute avec Neuer et Boateng, un des rares joueurs vraiment indispensables de l'effectif bavarois ; mais aussi (et surtout) parce qu'il est le joueur le plus populaire du Bayern, voire de l'Allemagne toute entière. Son nouveau salaire, il le mériterait autant que Ronaldo ou Messi mérite le leur. « Le football est mon métier, ce n'est pas qu'une passion. Les gens aimeraient qu'on ne fasse ça que pour la passion, mais ce n'est pas vrai, j'ai envie de gagner l'argent que je mérite de gagner » , avait d'ailleurs déclaré assez franchement Thomas Müller au journal Die Welt en octobre dernier. Le problème n'est donc pas tellement que le meilleur joueur allemand touche une telle somme. Non, ce qui fâche dans cette prolongation de contrat mirobolante, c'est ce qu'elle dit du Bayern d'aujourd'hui. S'il n'y a pas si longtemps, le Rekordmeister jurait encore sur tous les toits qu'il ne céderait jamais à la pression financière imposée par les clubs de Premier League, il a depuis légèrement changé d'avis. Certes, le Bayern résiste pour le moment à la tentation de dépenser de façon anarchique sur le marché des transferts. Le transfert le plus élevé de l'histoire du club pour un joueur étranger reste celui de Javi Martínez pour 40 millions d'euros à l'été 2012, tandis que celui pour un joueur allemand reste celui de Mario Götze pour 37 millions d'euros en 2013. L'été dernier, le FCB a dépensé environ 80 millions d'euros sur le marché, mais pas pour un seul joueur, loin de là. Mais là où la propagande bavaroise se casse la gueule, c'est lorsqu'on regarde d'un peu plus près les salaires des joueurs sous contrat avec le géant bavarois.


Le Bayern Munich refuse de communiquer ouvertement sur les salaires que touchent les joueurs. Le peu d'informations circulant sur le sujet proviennent du quotidien Bild qui, malgré sa mauvaise réputation, possède l'avantage d'être très solide concernant le Bayern - ce dernier ayant même été plusieurs fois accusé de filer directement des informations au tabloïd pour faire sa pub. Selon les différents articles parus sur le sujet et non démentis par le FCB, un paquet de joueurs émargent aujourd'hui à 8 millions d'euros (ou plus) par an : Philipp Lahm, Franck Ribéry, Arjen Robben, Manuel Neuer, Robert Lewandowski, Mario Götze, Arturo Vidal, Xabi Alonso et donc Thomas Müller. Si certains d'entre eux voient jouer en leur faveur leur ancienneté ou tout simplement leur niveau de jeu incroyable, d'autres ont plus de mal à justifier un salaire à près de 12 millions d'euros par an (Mario Götze notamment). Depuis deux ans, le Bayern n'a acheté aucun joueur à prix d'or, mais paye ses nouvelles recrues de plus en plus cher. Mehdi Benatia en est le parfait exemple. Au club depuis seulement un an, l'international marocain touche le même salaire que Jérôme Boateng, pourtant titulaire indiscutable depuis 2011. Cette nouvelle politique, pas vraiment en adéquation avec son style économe, le Bayern se garde bien de l'assumer.

Toni Kroos, le dernier sacrifié


Il y a un an et demi, le son de cloche du côté de la Säbener Strasse était le suivant : « Au Bayern, on ne dépasse pas nos limites financières. » Le nouveau DG avait répété ces mots si chers à Uli Hoeness à maintes reprises lorsque le sujet épineux de la prolongation de contrat de Toni Kroos occupait les titres des journaux allemands. À cette époque, le milieu de terrain, titulaire indiscutable au Bayern, que ce soit sous Heynckes ou Guardiola, souhaitait toucher le même salaire que certains de ses coéquipiers. Mais le board, soucieux de ne pas augmenter une masse salariale déjà faramineuse, avait refusé toutes ses propositions. Lui qui envisageait d'obtenir une rémunération autour des 8/10 millions d'euros (soit toujours moins que Mario Götze), s'était vu traiter de « diva » dans la presse par les anciennes gloires du Bayern, mais aussi par les dirigeants actuels.

Pourtant, Toni Kroos ne demandait pas à son club de s'aligner sur les 12 millions d'euros que lui proposait le Real Madrid au même moment, il demandait juste à être payé autant que des mecs qui n'étaient même pas là lorsque le Bayern est allé chercher son triplé. Mais en 2014, le Bayern ne bougeait pas de sa ligne de conduite. Mario Götze était un contre-exemple, une erreur de parcours. Plus jamais le club le mieux géré du monde ne payerait un joueur nouvellement arrivé aussi cher. Les augmentations se feront petit à petit et l'ancienneté au sein du club sera privilégiée. Depuis, Vidal et Alonso sont venus les faire mentir. Au final, Toni Kroos fait figure de dernier sacrifié. S'il était aujourd'hui en train de négocier un nouveau contrat, nul doute que le Bayern lui aurait fait une proposition bien supérieure à celle qu'il avait exigée il y a 18 mois.

Guardiola pour imiter Müller


Thomas Müller ne sera peut-être pas le seul à prolonger cet hiver. Pep Guardiola, dont le contrat se termine à la fin de la saison, doit lui aussi faire un choix, si possible avant fin décembre. Et là encore, le Bayern a frappé fort. Selon Bild et le très sérieux bi-hebdomadaire Kicker, le board aurait préparé une nouvelle offre pour le Catalan. Son prochain salaire pourrait être le même que celui de Thomas Müller. « Pep va évidemment gagner beaucoup d'argent, mais je ne pense pas que ce soit ça qui l'ait vraiment attiré » , avait déclaré Uli Hoeness à la signature de Guardiola en 2013. « Il aurait pu gagner beaucoup d'argent ailleurs » , avait-il ajouté. Si cette affirmation ne peut pas être contredite – il est évident qu'en signant à City, Pep gagnerait encore mieux sa vie – elle peut toutefois être nuancée à la vue de ce qu'il se passe aujourd'hui.

Le Bayern n'augmente pas Pep Guardiola juste pour le féliciter de tout le travail qu'il a accompli ces deux dernières années. Non, le Bayern cherche à augmenter le salaire de son entraîneur pour qu'il reste. Pour la première fois depuis le début de son règne sans partage sur l'Allemagne, le Bayern a peur. Peur de ne pas suivre le rythme dicté par la Premier League, le Barça, le Real ou encore le PSG. Peur de ne pas être assez important et que son excellence sportive ne suffise pas à retenir le meilleur entraîneur du monde ou son joueur emblématique. Le Bayern cède, mais ne l'assume pas encore. Dans un pays où les championnats étrangers ne sont pas très bien vus, le taulier n'arrive pas avouer qu'en un an et demi et trois mercatos, la donne a changé. Même à Munich.

Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

L'auteure tombe dans le piège du story-telling bavarois.. Rassurez-vous, vous n'êtes ni la première ni la dernière.

Orthodoxie budgétaire, tempérance.. D'autres auraient évoqué la grande famille du Bayern, la gestion confiée à d'anciens sportifs.. Sauf qu'il n'y eut jamais là qu'un florilège d'hypocrisies, un miroir aux alouettes..

Fin des années 1970 par exemple, le Bayern était tout bonnement au bord du gouffre financier, politique de transferts et salaires aussi immodérée et absurde que prêtant à bien de légitimes suspicions.

Depuis les années 1960, la plupart des salaires transitent par des comptes suisses, la fraude fiscale est une réalité profonde du Bayern (voire du Land), les chiffres officiels n'ont en fait jamais rien reflété vraiment des coûts de fonctionnement ni de l'attractivité du club.

Quant aux déboires fiscaux de Hoeness, modèle de père-la-vertu et sur ce point très illustratif des postures bavaroises, qui peut sérieusement croire qu'il ne s'agissait là que d'une vulgaire affaire privative et de saucisses? Ce n'est pas faute pourtant qu'aient à l'époque filtré de tout autres chiffres, mais bon, c'est le Bayern..
C'est vrai que ce "miracle bavarois" qu'on prête d'ailleurs à l'ensemble de l'Allemagne où la vertu s'allie à l'efficacité économique est comique.

Ils sont clairement bien meilleurs que nous dans leur gestion économique (notamment parce qu'ils ont eu 10 ans d'avance sur leur gestion) mais c'est surtout grâce au titan Adidas qui a fait couler l'argent à flot ce qui a attiré une tripoté de sponsors dont certains ont été jusqu'à prendre des parts (depuis 2009).
Ripaillons Niveau : CFA2
Il y a un vrai problème avec le site, il manque de fluidité
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 8 heures Valdés lance sa société de production 8 il y a 9 heures Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4