1. //
  2. // 1re journée
  3. // AS Roma/FC Barcelone

Quand le Barça prenait le bouillon à l'Olimpico

Avant sa réception du FC Barcelone ce mercredi soir, très peu donnent cher de la peau de l'AS Roma. Pourtant, les Giallorossi ont déjà épaté dans une situation similaire face à des Blaugrana trop sûrs de leur fait. C'était il y a plus de 13 ans, en février 2002. Francesco Totti et Luis Enrique étaient déjà présents.

Modififié
4 18
« Capello pense trop à défendre. Il ne serait pas adapté à un public comme celui de Barcelone. » Nous sommes le 26 février 2002, et Patrick Kluivert se charge de mettre le feu aux poudres avant le match retour de la deuxième phase de groupes entre le FC Barcelone et l'AS Roma. Qu'importe que son ancien coach au Milan AC soit alors pressenti pour succéder en fin de saison à Carles Rexach sur le banc barcelonais. Une semaine plus tôt, le buteur hollandais s'est de toute manière déjà évertué à contrecarrer les plans de Capello et de sa Louve en profitant d'une erreur de Candela pour inscrire l'égalisation des Blaugrana (1-1). Résultat, après trois matchs nuls en autant de rencontres, la Roma est sous pression. Comme Fabio Capello qui répond sèchement : « Que Kluivert pense à jouer. Je m'occupe d'entraîner la Roma. Et puis son accusation n'est rien d'autre qu'une fausse étiquette. Avec moi sur le banc à Milan, Kluivert a joué toute la saison pour ensuite être vendu quand j'avais déjà quitté le club. » Ambiance.

Totti encense Rivaldo, Capello joue l'offensive


Très loin du règlement de compte entre ex-Milanais, Francesco Totti préfère, lui, parler beau jeu : « J'adore Rivaldo, je l'ai toujours dit. C'est un joueur extraordinaire : classe, rapide, avec le sens du but, un plaisir pour le spectacle. En ce moment, c'est le plus fort du monde. Mais arrêtons de parler d'un duel entre nous deux. Ce sera Roma contre Barcelone et non pas moi contre lui. » Le Brésilien est alors au sommet de sa forme et s'impose comme la pièce maîtresse d'un trio dévastateur avec Kluivert et Saviola, souvent suppléé par... Luis Enrique. À tel point que le Barça fait figure de favori même si la Roma est championne d'Italie en titre. Sans doute tout autant fatigué des critiques au sujet de sa frilosité offensive que conscient des besoins de sa formation, Fabio Capello sort l'artillerie lourde.

Ce sera cette fois un 3-4-3 plus qu'alléchant sur le papier. Avec Francesco Antonioli dans les cages. Un trio Panucci-Samuel-Zebina pour faire le ménage. Un infatigable milieu Cafu-Lima-Emerson-Candela. Et surtout un tridente Totti-Delvecchio-Batistuta en attaque. Les quelque 69 869 spectateurs payants enregistrés à l'Olimpico (pour un peu plus de 2 millions de recette) peuvent donner de la voix. Non sans avoir apprécié l'impressionnant tifo « tricolore » (symbole du Scudetto) réalisé par les tifosi romains en tribune Tevere.

L'Aeroplanino sur la piste


La rencontre démarre toutefois très timidement avec une Roma trop tendue pour faire le jeu. Ce que ne parvient pas non plus à réaliser le Barça malgré un Rivaldo remuant. Le Brésilien est d'ailleurs le seul homme à se montrer dangereux et aurait sans doute déjà ouvert le score sans un hors-jeu signalé à tort à son encontre. De l'autre côté, Pepe Reina n'a, lui, pas été inquiété le moins du monde, puisqu'à la pause, la Roma n'a toujours pas cadré le moindre tir. Mais Fabio Capello a encore une carte dans la manche pour faire décoller la Roma : l'Aeroplanino Vincenzo Montella, qui fait son entrée dès la reprise à la place de Delvecchio. Le vent vient de tourner.

Plus incisive et mobile, la Louve inquiète enfin le Barça. Décalé par Totti, Candela prend sa chance peu avant l'heure de jeu. La tentative du Français se dirige loin du cadre, mais c'est sans compter sur Emerson qui dévie presque involontairement. Pris à contre-pied, Reina est impuissant, l'Olimpico peut exploser pour acclamer l'ouverture du score des siens. Le plus beau reste encore à venir. Sur un nouveau service de Totti, Montella se joue effectivement du Français Christanval pour doubler la mise de superbe manière. Le Barça est à terre, l'Olimpico en délire. D'autant plus que Tommasi corse l'addition avec brio dans le temps additionnel. Capello peut savourer. Avec sans doute une grosse envie d'aller toucher deux mots à Patrick Kluivert.

Youtube

Tensions Capello-Montella, Roma éliminée


Le Hollandais ne se démonte pourtant pas après le match : « Capello doit m'avoir écouté, vu la façon dont il a changé son attaque. » Mais l'entraîneur italien a cette fois d'autres chats à fouetter. En effet, Montella, auteur d'une entrée décisive, ne se prive pas pour étaler ses états d'âme dans les médias et réclamer plus de temps de jeu. Capello en a vu d'autres et balaye la polémique : «  Je suis payé pour choisir, je suis sur le banc pour décider, pas pour me faire influencer par des sympathies. » Heureusement, la Roma a toutes les raisons de se réjouir, comme en témoigne Francesco Totti : «  Nous sommes premiers (du groupe) avec une prestation qui a fait comprendre à tout le monde que la Roma n'est inférieure à personne. C'est une grande satisfaction d'avoir fait match nul au Camp Nou et de gagner à l'Olimpico. Le chemin est maintenant en descente. » Sans doute trop escarpée puisque la Roma sera incapable d'aller au bout. La faute à un match nul à domicile contre Galatasaray (1-1), et une défaite à Liverpool (2-0). Incorrigible.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Putain cette équipe bordel... Quel pied...
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Le trio Totti-Batistuta-Montella (ou Delvecchio), c'était quelque chose putain !!!
Je suis un peu surpris par le "ce sera cette fois un 3-4-3". Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression que la formation type de l'As Roma en ce temps-là était le 3-4-1-2 (3-4-3 quoi), disposition alors à la mode en Serie A.

Sinon, toujours sympa c genre d'article souvenir
c'était pas vraiment la meilleure période du Barça non plus... Ils ont eu un vrai passage à vide pendant quelques années, et cette saison-là les recrues avaient déçu (Bonano, Christanval, Geovanni, Rochemback, Patrik Andersson... et même Francesco Coco en prêt!)
Pour le match de ce soir, la Roma s'est clairement renforcée offensivement avec les arrivées de Iago Falqué, Dzeko et Salah, mais l'inconnue sera la défense et sa capacité à résister au trident barcelonais. Et puis, au milieu, sans Pjanic, il faudra un grand De Rossi et un très bon Seydou contre son ancien club!
J'espere que ce soir se ne sera pas la même chose
Toujours bon de se rappeler que Vincent Candela, en plus d'avoir institutionnalisé I Will Survive et d'avoir prédit le peno raté de Di Biaggio, a été l'un des meilleurs arrières gauches du monde. Trop souvent oublié car dans l'ombre de Lizarazu en France, mais super joueur, vraiment. Pas vu de latéral gauche droitier à ce niveau jusqu'à l'émergence de Lahm au Mondial 2006.
J'espere que la Roma l'emportera ce soir, si ils y parviennent ça pourrait être un énorme déclic pour eux et pour Rudy Garcia qu'on risque d'entendre.
A contrario, ils pourraient se faire gâcher leur saison comme lors de la déculottée prise contre le Bayern (ça serait moche, ceci dit).

Je suis curieux de voir ce match et voir le comportement des Romains (frileux ou courageux ?).
joker7523 Niveau : CFA
Je me souviens avoir regardé ce match sur tf1 si je me trompe pas, quel match de la Roma et quel effectif! Je me souviens que mon joueur préférée dans cette équipe c'était Tommasi ! Un vrai travailleur de l'ombre et un amoureux de la Roma. Tellement fan qu'il était titulaire dans mon équipe de Ligue Master sur Pes à l'époque. ^^
joker7523 Niveau : CFA
Puis bien sur Batistuta mais qui n'a pas aimé le goleador et sa mitraillette :)
PaganBishop Niveau : DHR
Message posté par .Pelusa.
Toujours bon de se rappeler que Vincent Candela, en plus d'avoir institutionnalisé I Will Survive et d'avoir prédit le peno raté de Di Biaggio, a été l'un des meilleurs arrières gauches du monde. Trop souvent oublié car dans l'ombre de Lizarazu en France, mais super joueur, vraiment. Pas vu de latéral gauche droitier à ce niveau jusqu'à l'émergence de Lahm au Mondial 2006.


C'est très vrai, il est d'ailleurs - à juste titre - dans le Hall of Fame de la Roma à côté de mecs comme Rudi Völler, Aldair, Cafu ou Ago Di Bartolomeo. La classe quoi!
Message posté par bonnet
Je suis un peu surpris par le "ce sera cette fois un 3-4-3". Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression que la formation type de l'As Roma en ce temps-là était le 3-4-1-2 (3-4-3 quoi), disposition alors à la mode en Serie A.

Sinon, toujours sympa c genre d'article souvenir


Capello se montrait souvent frileux avec une sorte de 3-5-2 plus défensif avec Tommasi titulaire à la place d'un des trois attaquants.

Pour être précis - j'ai retrouvé la stat - il n'avait utilisé que 5 fois le tridente offensif cette saison-là, avant le match retour contre le Barça.

Plutôt d'accord pour le 3-4-1-2 aussi mais Totti n'a jamais eu un rôle de pur 10. J'ai volontairement simplifié en 3-4-3.

Bonne soirée de LDC à tous :)
Merci pour cet article toujours un plaisir de revoir la Roma du début des années 2000' idem pour la Lazio.

Pour le Barça la période 99-2004 c'était un bordel sans nom, une pelle d'entraineurs, de nombreuses recrues pas au niveau, Riquelme sur l'aile droite ou gauche avec le retour de Van Gaal, Rivaldo qui part en fin de contrat au Milan malgré un Mondial magnifique en Corée & Japon en voyant le retour de l'hollandais, Gaspart, un Camp Nou a moitié vide sur certains matchs et j'en passe...
Message posté par EM2


Capello se montrait souvent frileux avec une sorte de 3-5-2 plus défensif avec Tommasi titulaire à la place d'un des trois attaquants.

Pour être précis - j'ai retrouvé la stat - il n'avait utilisé que 5 fois le tridente offensif cette saison-là, avant le match retour contre le Barça.

Plutôt d'accord pour le 3-4-1-2 aussi mais Totti n'a jamais eu un rôle de pur 10. J'ai volontairement simplifié en 3-4-3.

Bonne soirée de LDC à tous :)


Ah, merci de la correction et désolé de ma pseudo-correction. Comme quoi, les souvenirs...
Bon, je peux sortir une excuse pourrie en disant que j'ai confondu avec la saison 200-2001, ce qui est probablement le cas.

Mais ouais, le 3-5-2 n'était pas très offensif comme disposition.
JuanSchiaffino Niveau : National
Note : 2
Message posté par .Pelusa.
Toujours bon de se rappeler que Vincent Candela, en plus d'avoir institutionnalisé I Will Survive et d'avoir prédit le peno raté de Di Biaggio, a été l'un des meilleurs arrières gauches du monde. Trop souvent oublié car dans l'ombre de Lizarazu en France, mais super joueur, vraiment. Pas vu de latéral gauche droitier à ce niveau jusqu'à l'émergence de Lahm au Mondial 2006.


y'en avait un pas mal non plus, de latéral gauche droitier. Un certain Paolo... tellement à l'aise du gauche que beaucoup ignorent même qu'il était droitier: même certains de ses anciens coéquipiers. En vérité, y'a même toujours débat actuellement chez certains supporters, qui dit qu'il est gaucher, qui dit qu'il est droitier, il a commencé sa carrière chez les jeunes latéral droit, mais vu qu'il a jouer la majeure partie latéral gauche... et il a dit dans une interview être un droitier naturel http://archiviostorico.corriere.it/1996 … 1063.shtml mais il a tiré un péno en 2000 contre la Hollande avec le gauche, et certains coéquipiers jurent que pendant quelques temps aux entrainement il avait décidé de ne jouer plus qu'avec le pied droit, soit disant pour s'entrainer sur son mauvais pied, alors presi in giro comme on dit en Italie ou était ce simplement pour entretenir le débat? héhé la question est toujours posée...
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par joker7523
Je me souviens avoir regardé ce match sur tf1 si je me trompe pas, quel match de la Roma et quel effectif! Je me souviens que mon joueur préférée dans cette équipe c'était Tommasi ! Un vrai travailleur de l'ombre et un amoureux de la Roma. Tellement fan qu'il était titulaire dans mon équipe de Ligue Master sur Pes à l'époque. ^^



Mauvais souvenir, le match a eu lieu un mardi, je me souviens avoir vu les images de ce match un grand format de l'ancienne grande soirée de Canal+ du mardi. TF1 avait diffusé le lendemain lors de son ancienne grande soirée le match entre Arsenal et Leverkusen qui avait vu les Gunners s'imposer 4 buts à 1. Pourtant ce sont les allemands qui se sont qualifiés à l'issue de cette seconde phase de poules pour aller poursuivre leur épopée folle jusqu'en finale tandis que les anglais sont restés à quai.


PS: C'est mon époque préférée du football et de la C1 donc je suis incollable dessus! Et pour ceux que ne me croiraient pas, ils verront bien que le 26 février 2002 était un mardi: https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9vrier_2002
joker7523 Niveau : CFA
Message posté par Coach Kévinovitch



Mauvais souvenir, le match a eu lieu un mardi, je me souviens avoir vu les images de ce match un grand format de l'ancienne grande soirée de Canal+ du mardi. TF1 avait diffusé le lendemain lors de son ancienne grande soirée le match entre Arsenal et Leverkusen qui avait vu les Gunners s'imposer 4 buts à 1. Pourtant ce sont les allemands qui se sont qualifiés à l'issue de cette seconde phase de poules pour aller poursuivre leur épopée folle jusqu'en finale tandis que les anglais sont restés à quai.


PS: C'est mon époque préférée du football et de la C1 donc je suis incollable dessus! Et pour ceux que ne me croiraient pas, ils verront bien que le 26 février 2002 était un mardi: https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9vrier_2002


Je te crois ! ;). bravo pour la mémoire
Message posté par JuanSchiaffino


y'en avait un pas mal non plus, de latéral gauche droitier. Un certain Paolo... tellement à l'aise du gauche que beaucoup ignorent même qu'il était droitier: même certains de ses anciens coéquipiers. En vérité, y'a même toujours débat actuellement chez certains supporters, qui dit qu'il est gaucher, qui dit qu'il est droitier, il a commencé sa carrière chez les jeunes latéral droit, mais vu qu'il a jouer la majeure partie latéral gauche... et il a dit dans une interview être un droitier naturel http://archiviostorico.corriere.it/1996 … 1063.shtml mais il a tiré un péno en 2000 contre la Hollande avec le gauche, et certains coéquipiers jurent que pendant quelques temps aux entrainement il avait décidé de ne jouer plus qu'avec le pied droit, soit disant pour s'entrainer sur son mauvais pied, alors presi in giro comme on dit en Italie ou était ce simplement pour entretenir le débat? héhé la question est toujours posée...


Bah tu vois, je l'ignorais complètement. Mais m'accorderas-tu qu'on peut parler, dans son cas, d'ambidextrie ? A l'instar de ce qu'on retrouve chez un jeune joueur français, un certain Camel Meriem qui pourrait bien un jour succéder à Zidane à la baguette de l'Equipe de France...
Manyathela Niveau : DHR
pfff, Batistuta. monstrueux sur les 3 buts
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 18