Quand Lavezzi oublie Blanc

Modififié
5 13
Le mistral argentin.

Entre en jeu à la 82e minute de jeu lors de la rencontre opposant le FC Nantes au Paris Saint-Germain (0-2) lors de la 35e journée de Ligue 1, Ezequiel Lavezzi s'est fait remarquer avant même de fouler la pelouse de la Beaujoire.

Avant son entrée de jeu, l'attaquant qui fêtait ses 30 ans hier n'a pas vu la main tendue de son coach Laurent pendant qu'il discutait avec le quatrième arbitre et lui a infligé un méchant vent. Une scène plutôt cocasse, d'autant que la main de l'entraîneur parisien a finalement terminé sur les fesses du Pocho qui semble avoir apprécié.



L'amour entre un coach et son joueur. LM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pas évident, le type fait 1m70 au grand max, de plus il a la tête baissé, Blanc avec son 1m90 lève la main à plus de 2m ... J'appelle pas vraiment ça un vent ..
gaiusbaltar Niveau : DHR
peut être que le Pocho n'attendait que ça une bonne fessée...
un homme qui aime le contact tout simplement
Lavezzi ne devait pas être réveillé de sa sieste sur le banc
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Benzema absent à Turin
5 13