1. //
  2. // Quarts
  3. // ASSE-Paris (1-3)

Quand la FFF menace Saint-Étienne

11 39
La FFF durcit le ton.

Bernard Caïazzo l'a encore mauvaise. Au sortir du quart de finale qui a vu le PSG disposer de Saint-Étienne (1-3), le président du comité de surveillance de l'ASSE a expliqué que la Fédération française de football avait envoyé une lettre de menace au club. Ce courrier précisait qu'en cas de banderole polémique, le match pourrait être arrêté. « Je trouve que ce n’est pas bien. On a le plus beau public de France. À toujours taper sur les ultras, on les transforme en opprimés » , a-t-il pesté en zone mixte.

Pour rappel, cette lettre fait suite à l'affaire des banderoles déployées par les ultras stéphanois lors de la précédente réception du PSG le 31 janvier dernier. Les supporters s'étaient alors offusqués de la politique financière vis-à-vis des abonnements, mais aussi de son attitude vis-à-vis de ses groupes de supporters.

On attend donc maintenant la réponse des principaux concernés au prochain match des Verts à domicile... PLL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Note : -1
Je pense surtout que caiazzo veut éviter de se foure les supps à dos et que du coup il rejette tt sur la fff...
Meilleur public de France....lol.
Vive la France! De mieux en mieux...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 39