1. //
  2. // 22 avril 1995
  3. // Le jour où...

Quand la chance a quitté Andrea Fortunato

Le 22 avril 1995 s'éteignait à Perugia Andrea Fortunato, joueur de la Juventus atteint d'une leucémie. Retour sur sa vie, son ascension, sa maladie, sa bataille.

Modififié
En italien, « fortunato » signifie «  chanceux » . Pourtant, le destin d'Andrea Fortunato, lui, n'a rien de chanceux. Bien au contraire. La vie de cet ancien défenseur latéral de la Juventus s'est arrêté le 25 avril 1995, il y a tout juste 22 ans. Une histoire tragique pour un joueur dont la carrière était jusqu'ici parfaite, entre ascension fulgurante et rêves de grandeur. Un mal incurable, et pourtant tous, y compris les médecins, ont cru qu'Andrea, véritable battant, allait s'en sortir. À tel point que, quelques jours avant sa mort, ses meilleurs compagnons, Vialli, Ravanelli et Baggio, l'avaient appelé en lui donnant rendez-vous à l'entraînement.

Repéré par le Genoa


L'histoire d'Andrea Fortunato débute à Salerne, dans le sud de l'Italie. Comme la plupart des gamins, il joue dans la rue et sur les petits terrains improvisés. Né dans une famille bourgeoise (père cardiologue, mère bibliothécaire), il rêve de foot et d'une carrière professionnelle. Mais ses parents veulent qu'il fasse des études. Alors, Andrea fait la promesse à ses parents de ne jamais abandonner les études à côté du foot. Il commence donc à pratiquer le foot en club, à la Giovane Salerno, et se montre irréprochable à l'école en parallèle. Mais à l'âge de 13 ans, il est repéré par le directeur sportif du club de Côme, Sandro Vitali, et accepte de déménager en Lombardie pour cultiver son rêve. Tout en continuant, évidemment, de remplir avec assiduité ses cahiers.


À Côme, il s'accomplit en tant que joueur et obtient le sésame qu'il était venu chercher : une première apparition chez les pros le 29 octobre 1989, pour un Côme-Cosenza en Serie B. Andrea n'a alors que 18 ans. Côme est finalement relégué en Serie C1 en fin de saison, et pendant l'été, Eugenio Bersellini devient le nouvel entraîneur du club. C'est lui qui convoque personnellement Fortunato et lui demande de rester, car il croit beaucoup en lui. Des paroles aux actes : Bersellini offre un maillot de titulaire au gamin de 19 ans, qui s'impose comme l'une des révélations de la saison. Côme termine deuxième de D3, s'incline en finale des play-offs pour remonter, mais les prestations de Fortunato ne sont pas passées inaperçues. Il a été repéré par le Genoa d'Aldo Spinelli, qui vient de terminer à la quatrième place de Serie A. Une opportunité que le joueur ne peut refuser. Et le voilà qui signe pendant l'été 1991 au Genoa pour 4 milliards de lires, l'équivalent de 2 millions d'euros.

La belle année 1993


Problème, au Genoa, la progression de Fortunato se trouve interrompue par un épisode malheureux. Lors d'un entraînement, Andrea, pourtant réputé comme un garçon calme et gentil, s'embrouille violemment avec l'entraîneur adjoint, Sergio Maddè. En guise de punition, le coach, Osvaldo Bagnoli, décide de l'envoyer en prêt à Pise. « Je ne supporte pas la grossièreté. Maddè m'a mal parlé, je lui ai répondu de la même manière. Bagnoli m'a alors dit que j'étais arrogant et j'en ai payé le prix. Mais je ne regrette rien  » , racontait-il. Son prêt à Pise est finalement bénéfique, puisque Fortunato dispute 25 matchs de Serie B. Lorsqu'il rentre à Gênes à la fin de la saison, il est tout heureux d'apprendre que le duo Maddè-Bagnoli s'est tiré à l'Inter. Le nouvel entraîneur du Griffon, Bruno Giorgi, va lui filer le poste d'arrière latéral titulaire sans broncher. Fortunato d'un côté, Panucci de l'autre, le Genoa peut alors compter sur l'un des plus beaux duos de latéraux de la Botte.


1993 est une année importante dans la vie du joueur. Probablement la plus belle, l'apogée. Le 6 juin 1993, lors de la dernière journée de championnat, il inscrit le but égalisateur face à l'AC Milan à dix minutes de la fin. Un but importantissime, puisqu'il permet au Genoa s'assurer son maintien en Serie A.

Vidéo

Quelques jours plus tard, Andrea est contacté par la Juventus, son club de cœur depuis toujours. Il a tapé dans l'œil de Giovanni Trapattoni, qui veut en faire son latéral. Il débarque ainsi à Turin pour 5 millions d'euros, en même temps qu'un certain Alessandro Del Piero, 18 ans. Cerise sur le gâteau le 22 septembre 1993. À 22 ans, Andrea Fortunato honore sa première cape avec la Nazionale, contre l'Estonie. Nous sommes alors à neuf mois du Mondial américain et, forcément, au vu de son ascension, le natif de Salerne s'y voit déjà.

Leucémie lymphoïde chronique


Sa première saison turinoise est convaincante. Infatigable sur son aile, il est, de fait, l'un des joueurs préférés du Trap. Mais au printemps, Fortunato commence à se sentir fatigué, lessivé, à tel point que ses performances s'en ressentent. Il fait moins d'efforts sur le terrain, lui qui a toujours été un concentré d'énergie. Les ultràs de la Juve s'en prennent même à lui après l'élimination en Coupe UEFA, en lui reprochant de « ne pas se la donner suffisamment » et de « vivre la dolce vita » . Il n'est finalement pas convoqué par Arrigo Sacchi pour la Coupe du monde. Et attend impatiemment l'été pour se reposer et repartir du bon pied. Mais le 20 mai 1994, lors d'un match amical de fin de saison, la situation empire. Fortunato doit quitter la pelouse et confie au médecin du club qu'il se sent « au bout du rouleau » . Les résultats des analyses sont terribles : Andrea est atteint de leucémie lymphoïde chronique (LLC).


Les fans qui l'avaient critiqué s'excusent publiquement, et la Juventus s'unit autour du joueur. «  Il peut guérir. Andrea est jeune, sa trempe robuste va l'y aider » , assurent les médecins. Mais la situation est beaucoup plus grave que ça, comme l'assure d'ailleurs son père Giuseppe, cardiologue. Il lui faut une greffe de moelle osseuse. Mais aucun donneur compatible n'est trouvé. Alors, Andrea passe trois semaines en soins intensifs. Ceux-ci semblent faire effet. Le joueur bianconero va mieux, les globules blancs en excès reviennent à des valeurs normales. On parle même de rémission. Mais pour une guérison totale, il faut ce don de moelle osseuse. Or, il n'y a que trois donneurs compatibles dans le monde entier. Les médecins essayent alors de lui transfuser les cellules saines de sa sœur Paola. La bataille pour la vie est sans relâche.

La renaissance et la rechute


Le 11 août 1994, Andrea est transféré dans un service pré-stérile de l'hôpital de Perugia. Il peut parler au téléphone avec ses coéquipiers ou lire des journaux stérilisés au préalable. Une situation aberrante lorsque l'on sait que, trois mois plus tôt, il était encore sur la pelouse avec la Juventus. Et juste après la mi-août, la terrible nouvelle : son corps a rejeté les cellules saines de sa sœur. Retour à la case départ, mais avec un énorme coup au moral en plus. Son père Giuseppe prend alors les choses en mains. Pour sauver son fils, il accepte de lui donner les cellules de sa moelle osseuse. Une opération compliquée, mais miraculeusement, la greffe semble prendre. Andrea commence à aller mieux, il peut quitter le service pré-stérile et retourner dans un service normal. Son pote Fabrizio Ravanelli lui téléphone tous les jours, Andrea lui promet qu'il sera bientôt de retour.


Et cette affirmation ne semble plus être une utopie lorsque, le 14 octobre, Fortunato est autorisé à quitter sa chambre d'hôpital pour rentrer chez lui. Hôpital la journée pour la thérapie, domicile le soir. Un premier pas vers la renaissance. Il reprend tout doucement les entraînements physiques, et rend même visite à ses coéquipiers de la Juventus lors d'un déplacement à Gênes. La confiance augmente de jour en jour quant à une guérison totale, mais en avril 1995, la rechute. Brutale. Une banale infection détruit ses défenses immunitaires. Andrea est hospitalisé d'urgence, mais cette fois-ci, aucun miracle. Le joueur décède le 25 avril 1995, provoquant un véritable émoi en Italie, et surtout à la Juventus. Les journaux télévisés repassent alors en boucle les images d'une interview datant de juin 1993, au moment où il venait de signer à la Juventus. À la question : « Que faut-il pour devenir un grand joueur, outre le talent ? » , Andrea Fortunato avait alors répondu : « De la chance. »

Vidéo


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Sincèrement cette histoire m'a donné de envie de pleurer ...
L'histoire qui m'a littéralement fait pleurer, c'est celle de Piermario Morosini.
Orphelin de ses parents très jeune, son frère se suicide ensuite. Il élève seul sa sœur handicapée, avant de décéder d'une crise cardiaque sur le terrain lors d'un match de serie B.

Même si les frères Dardenne et Ken Loach s'y étaient mis ensemble, ils auraient jamais pu sortir un scenario aussi glauque.
1 réponse à ce commentaire.
Stefano Tacconi, ancien gardien de la Juve notamment (puis au Genoa lors du décès d'Andrea), a nommé son fils Fortunato en son hommage. Le mec était aimé par tous, et partout.

Cette sale impression que les hommes de bien partent souvent top tôt...
Triste histoire... La Juve a sorti une petite vidéo hommage aujourd'hui.

Par contre je m'interrogeais vu l'âge du joueur et la rapidité de l'évolution, et apres qqs recherches les articles italiens parlent de leucémie aiguë lymphoblastique, ce qui paraît plus cohérent.
ilovekitties Niveau : District
clairement LLC à 20 ans c'est improbable
 //  16:32  //  Supporter des Pays-Bas
93, c'était il y a presque 25 ans. Les recherches et diagnostics ont peut-être évolué depuis?
ilovekitties Niveau : District
Clairement la leucémie aigue lymphoblastique ça colle beaucoup plus. La LLC c'est vraiment un truc de vieux, qui ne subissent pas le genre de traitements qu'il a reçus, et qui ne tue pas aussi brutalement. Ça a du beaucoup évoluer c'est clair, mais ça reste la même maladie
Dans le deuxième reportage, ils parlent en effet de leucémie "acuta", c'est-à-dire aigüe.
4 réponses à ce commentaire.
Tres beau portrait, merci sofoot...

Petit bemol, il est mort a 24 ans, pas 22 puisqu'il les a deja en 1993...
Ah, dans la video ils disent 23 par contre
Il est effectivement mort a 23 ans...
Il est parti trop tôt...
Pour info il faudrait lire correctement l'article...il est écrit ''La vie de cet ancien défenseur latéral de la Juventus s'est arrêté le 25 avril 1995, IL Y A tout juste 22 ans''...et non pas s'est arrêté à 22 ans...

Je n'étais pas au fait de cette tragédie (j'avais 12 ans à l'époque). Et toujours à la même époque, l'accès aux médias sportifs était quand même assez restreint, surtout comparé à maintenant.

RIP.
Pour info il faudrait lire correctement l'article...il est écrit ''La vie de cet ancien défenseur latéral de la Juventus s'est arrêté le 25 avril 1995, IL Y A tout juste 22 ans''...et non pas s'est arrêté à 22 ans...

Je n'étais pas au fait de cette tragédie (j'avais 12 ans à l'époque). Et toujours à la même époque, l'accès aux médias sportifs était quand même assez restreint, surtout comparé à maintenant.

RIP.
Pour info il faudrait lire correctement l'article...il est écrit ''La vie de cet ancien défenseur latéral de la Juventus s'est arrêté le 25 avril 1995, IL Y A tout juste 22 ans''...et non pas s'est arrêté à 22 ans...

Je n'étais pas au fait de cette tragédie (j'avais 12 ans à l'époque). Et toujours à la même époque, l'accès aux médias sportifs était quand même assez restreint, surtout comparé à maintenant.

RIP.
6 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Note : 5
So Foot, c'est quand même mieux de citer la source même de votre article que vous avez traduit en français: http://storiedicalcio.altervista.org/bl … unato.html

Mais c'est vrai, histoire tragique, comme il en existe beaucoup trop dans le football italien (Armando Picchi, Di Bartolomei, le romain Taccola, Bergonovo, Giorgio Ferrini, Renato Curi, Gianluca Pessotto et j'en passe ...)
Sans oublier Scirea
Meroni déjà cité un peu plus bas, j'avais pas lu.
Reste l'histoire Piermario Morosini.
Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
Ça leur arrive pas mal; ces petites indélicatesses.
4 réponses à ce commentaire.
"...Né dans une famille bourgeoise (père cardiologue, mère bibliothécaire)..."

Mort de rire, la bourgeoisie, c'est une accumulation de biens et de capitaux, ça se construit sur des générations.
C'est tout ce que tu retiens de l'article?
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Superbe intervention, merci.
2 réponses à ce commentaire.
merci pour le partage de l´histoire, la vie ne tient a rien,
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Les deux clubs de Turin sont quand même maudits.

Entre lui, le Superga, Ferrini, Scirea, le Heysel et dans une moindre mesure les nombreuses finales de LDC perdues par la Juve, ça fait bcp.
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Et Gigi Meroni...
1 réponse à ce commentaire.
Pap-i-rus Niveau : DHR
Vous etes sur que c'est une leucemie lymphoide chronique ca me parait tres surprenant parce que ca touche rarement les gens ages de moins de 50 ans
1 réponse à ce commentaire.
Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
Histoire émouvante et bien connue, écrite avec une délicatesse de pachyderme; quelques perles assez comiques, dont : "Alors, Andrea fait la promesse à ses parents de ne jamais abandonner les études à côté du foot."


il y a 4 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
il y a 5 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 97 il y a 6 heures Le rap des ultras de Genk 4 il y a 6 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 3 il y a 8 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 15 il y a 8 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7