1. //
  2. //
  3. // Marseille-Nancy

Quand l'OM se maintenait grâce au goal-average

Lors de la dernière journée de la saison 1999-2000, l’OM se déplace à Sedan avec un seul objectif : sauver sa peau en D1. Il le fera et enverra... Nancy en D2. Pour deux petits buts.

Modififié
Même le plus grand des fadas ne pouvait imaginer un tel scénario à l’aube de la saison 1999-2000. L’OM, vice-champion de France et maillot Ericsson doré pour célébrer son centenaire, s’est qualifié pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Prête à s’installer sur la durée, la direction emmenée par Robert Louis-Dreyfus annonce un projet ambitieux pour le prochain exercice : rester dans le top 2 français et taper un quart de finale de C1. Hélas, tout va capoter en quelques mois. Le 24 novembre 1999, Rolland Courbis prend la porte à la suite d'une défaite à domicile contre la Lazio (0-2). Son remplaçant est recruté en interne, ce sera Bernard Casoni. Le club sort de la C1, les journées passent et les résultats fléchissent encore, à tel point que l’ancien vainqueur de la finale de Munich en 93 se retrouve avec 41 points en 33 journées. Bien loin des étoiles européennes, l’objectif à court terme sera donc d’éviter la descente en seconde division, où pas moins de cinq équipes sont concernées par le maintien à 90 minutes de l'issue du championnat. Sans chichi, Casoni pose le décor en conférence de presse : « Pour sauver notre saison, il faut battre Sedan. » Non, Marseille ne craint plus dégun.

Le club des cinq


Pour ce match couperet, Casoni opte pour un changement de Stéphane dans les buts : Trévisan remplace Porato. « Être dans une situation pareille dans un club comme l’OM, ça fait peur, c’est vraiment le mot, explique aujourd'hui Trévisan. En cours de saison, un préparateur mental était venu nous aider au club. J’avais travaillé avec lui régulièrement, et je lui avais dit que mon objectif, c’était d’être titulaire au dernier match de la saison. Après, je ne pensais pas que ce serait un match avec cet enjeu... » La pression, l’OM la subit en réalité plus à domicile qu’à l’extérieur. Lors de l’avant-dernière journée, le club phocéen s’est contenté d’un match nul tiré par les cheveux au Vélodrome pour rester devant un adversaire direct, l’AS Nancy-Lorraine (2-2). Une semaine plus tard, l’équipe de László Bölöni reçoit l’AJ Auxerre dans la position de relégable et Abdeslam Ouaddou, titulaire en défense, s’en souvient encore : « On savait que le destin n’était pas entre nos mains, mais on se disait qu’avec une victoire, on allait se maintenir. Marseille allait à Sedan, et d’autres matchs pouvaient aussi nous être favorables. »


Nantes chez un HAC déjà relégué, Rennes contre Metz ou encore Troyes face au PSG peuvent prétendre à la seizième place, synonyme de relégation dans ce championnat à dix-huit équipes. Mais dans cet épilogue de la saison, c’est bien le mano a mano entre l’OM et Nancy, séparés de deux points, qui va monopoliser l’attention. Quand Matthieu Verschuère ouvre le score pour Sedan d’une frappe sèche (34e), Nancy est toujours tenu en échec par l’AJA. Le temps pour Jérôme Leroy d’égaliser juste avant la pause (1-1, 45e) et l’OM reprend deux points d’avance. Alors, quitte ou double à l’OM ? « C’est un sentiment partagé, témoigne Trévisan. On ne savait pas le résultat de Nancy, on restait sur notre match, il fallait faire le boulot. Mais plus le chrono avance, plus tu te dis qu’il ne faut pas se livrer. » Avec des œillères concernant ses concurrents, l’OM ne voit donc pas l’ouverture du score de l’ASNL à Marcel-Picot, par Tony Cascarino (50e). Si un but sedanais arrive à cet instant, Marseille se retrouve en zone rouge.

« C’est un soulagement, pas une satisfaction »


Pour ce déplacement, les joueurs phocéens étaient protégés, voire dorlotés par leur staff, prêt à tout pour que leur préparation soit optimale. « Même si la direction nous a fait savoir que ce soir-là, en cas de défaite, il allait y avoir beaucoup de mouvements dans le club, tempère Trévisan. Des postes de salariés étaient en jeu... Il fallait avoir cette prise de conscience. » Dans les Ardennes, les minutes sont longues à tenir pour les hommes de Casoni, toujours en ballottage favorable. « À ce moment-là, le but n’était pas de gagner le match haut la main, raconte Trévisan. C’était de rester solidaires, et profiter de nos individualités pour faire la différence. » Des individualités comme Robert Pirès qui, d’une subtile passe, trouve Ibrahima Bakayoko pour donner l’avantage aux siens (1-2, 72e).


L’OM souffle, mais va se faire peur jusqu’au bout, car Laurent Huard embrase Émile-Albeau en égalisant à la dernière minute (90e, 2-2). Résultat : Marseille se maintient en D1 avec 42 points, comme Nancy vainqueur d’Auxerre (2-0), mais grâce à une meilleure différence de buts (0 contre -2). « Là, on prend conscience qu’on est passé tout près de la catastrophe, assure Trévisan. C’est un soulagement, pas une satisfaction. On était contents de ne pas représenter ceux qui ont fait descendre l’OM en D2... Dans le vestiaire, la joie était intérieure et retenue. » Pour Nancy, la nouvelle est terrible. « Quand tu descends pour une différence de buts, il y a beaucoup plus d’amertume, avoue Ouaddou. Si au niveau des points, les choses sont claires, tu acceptes mieux le classement. Dans un cas pareil, ça fait mal. » Côté olympien, le spectre de la honte s'efface, et les joueurs peuvent partir en vacances sans trop cogiter. Quant à Casoni, il ne fera pas de vieux os sur le banc. « C’était une autre époque, termine Trévisan. Les deux années suivantes, le club a connu sept entraîneurs ! » Un sacré coup de mistral.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Alceste Poquelin Niveau : Ballon d'or
Une équipe de merde, une saison de merde, mais sans doute l'un des plus joli maillot qu'on ait eu selon moi. Ca collait bien aux armoiries et aux couleurs de la ville et du club.
Jean-Michel Footix Niveau : DHR
C'était pas ce maillot (pas le doré celui de la photo avec la croix centrale) pour l'arrivée de Weah ? Je me souviens encore de la couverture du 11 Mondial avec Weah qui pose avec le maillot et la légende "L'OM au coeur" avec bien sûr sourire au photographe et doigt sur le blason. Putain vu le niveau de jeu, il pouvait rester où il était.
Alceste Poquelin Niveau : Ballon d'or


Oui
Jean-Michel Footix Niveau : DHR
Merci pour la confirmation donc je disais, bah putain vu le niveau de jeu il pouvait rester où il était.
U'Marranzanu Niveau : CFA
"Sedan Sangliers Ardents".

La bonne époque.
Merci pour le souvenir, je l'ai forcément lu à l'époque.

C'était sympa aussi quand il fallait lire les journaux et les revues pour avoir les dernières infos. Aujourd'hui, tout est devenu tellement instantané quand on compare. J'aimais bien l'odeur du papier des magazines, les supers posters qu'on trouvait dedans.
King in the North Niveau : District
Par contre, ce maillot c'était la saison 2000/2001, une autre belle saison de merde avec un maintien assuré dans les dernières journées sauf que là on n'a pas eu quelques victoires de prestige à se mettre sous la dent (victoires contre Manchester et Chelsea, double victoire contre le PSG, victoire contre un Monaco intouchable cette année même si entachée de l'affaire du tunnel).
Moi c'est un des maillots symbole de mon rejet de ce club. Comme quoi, les goûts, les couleurs....
7 réponses à ce commentaire.
Agent Graves Niveau : DHR
Quelle époque...
Étonnant de lire un article sur ce sujet sans mentionner l'affaire du "tunnel" qui a bien aidé l'OM dans son maintien, appuyé par la Ligue : http://www.20minutes.fr/marseille/16048 … ent-tunnel
C'est quand même dingue le nombre de magouilles lié à l'OM. C'est vraiment dans les gènes du club.
1 réponse à ce commentaire.
Je vivais ma 2ème saison comme supporter de l'OM, j'étais jeune et je n'avais pas conscience de la menace qui pesait à l'époque.
C'était également ma deuxième saison en tant que supporter et homme qui regarde tous les matches de l'OM.

J'étais sidéré de voir qu'une équipe qui était deuxième et finaliste d'une coupe d'Europe était devenue si rapidement une équipe nulle qui a dû lutter jusqu'au bout pour le maintien.

J'ai pris d'un seul coup une dose très élevée de plomb dans la cervelle à propos du football.
1 réponse à ce commentaire.
BadMotherFucker Niveau : Loisir
Cet article n'en parle pas, des spécialistes pour expliquer la chute de l'OM cette saison alors qu'ils avaient raté de peu le titre la saison précédente ?
King in the North Niveau : District
J'avais 8 ans à l'époque donc je ne suis peut être pas le mieux placé pour répondre, mais le départ de Blanc remplacé par un illustre inconnu (Berizzo il s'appelait) a fait beaucoup de mal, surtout que Domoraud son compère de défense centrale est aussi parti (il l'a suivi à l'Inter il me semble). Porato le gardien en feu la saison précédente a retrouvé son vrai niveau (c'est à dire pas terrible) donc déjà défensivement c'était compliqué ! Pourtant la qualité était là offensivement et l'équipe n'était pas si degueulasse, comme j'en parle plus haut, on a battu de belles équipes !
Il me semble aussi que ça ne passait plus entre Courbis et les joueurs qui l'ont un peu lâché. On rajoute un mercato d'hiver catastrophique avec changement de la moitié de l'équipe et grosse perte de qualité de l'effectif (Ravanelli et Dugarry qui partent pour une bouchée de pain pour récupérer Pouget...) et déjà l'équipe n'avait plus rien à voir avec celle de l'année d'avant.
Ensuite les mauvaises performances qui s'enchaînent et vu qu'il n'y avait pas vraiment de leader depuis le départ de Blanc (c'était Pires le capitaine qui à cette époque là n'avait pas encore vraiment "musclé son jeu"), on est rentré dans une spirale négative avec un contexte difficile (supporters qui caillassaient les voitures des joueurs). Ça jouait la peur au ventre et voilà comment on en arrive à un maintien arraché d'un cheveu alors qu'on jouait une finale de Coupe d'Europe l'année d'avant !
Le début des emmerdes, c'est le départ de Laurent Blanc poussé vers la sortie par Rolland la science car soit disant trop vieux (au passage le mec va jouer encore plusieurs années à MUTD et à l'INTER !!). Derrière il confie le brassard de capitaine à Pirès qui n'avait pas du tout les épaules pour ça (du moins à cette époque).
Pour remplacer Blanc, on embauche Berizzo qui s'est avéré être une chèvre finie.
À tout ça, tu rajoutes un système de transferts frauduleux avec des joueurs qui arrivent et qui repartent immédiatement (style Lamine Diatta) et tu comprendras dans quel mic mac se trouve le club en début de saison.

Pourtant c'était pas trop mal parti avec notamment cette belle victoire au parc 2-0 qui nous rapprochait de la tête et une victoire de prestige contre MUTD (invaincu en C1 depuis plus d'1 an).

Mais le club était miné de l'intérieur et les résultats en demi teinte ont commencé à mettre le feu jusqu'à ce fameux déboulé de supporters à la commanderie qui vaudra le retour de Dugarry à Bordeaux.

Après le départ de Courbis, la direction place Casoni particulièrement inexpérimenté et le confirme jusqu'à la fin de saison, on perd Ravanelli qui va à la Lazio et certains joueurs ne répondent pas aux attentes avec en tête Baka que l'on finira par adorer détester pendant plusieurs saisons.

Derrière c'est la crise de confiance classique dans le foot avec une équipe moyenne que tous ses adversaires attendent le couteau entre les dents et qui n'arrive pas à se transcender hormis à des rares occasions (victoire 4-1 contre le PSG à domicile).
2 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Lèger hors-sujet par rapport à l'article, mais j'ai du mal avec le fait de prendre le goal-average général pour départager 2 équipes à égalité de points. Je trouve plus logique un système comme en Espagne où ce sont les confrontations directes qui priment.

Je vais schématiser un peu ma pensée, mais pourquoi devrait-on d'abord départager 2 équipes qui luttent pour le titre en fonction de qui à mis le plus de buts aux derniers du championnat ? Et inversement, départager 2 équipes jouant le maintien en fonction de qui en a pris le moins par les gros ?

Dans ce cas précis, je rappelle que les 2 Marseille-Nancy cette saison là se sont finis à 2-2. Donc ici oui, comme les 2 équipes non pas su se départager durant leurs matchs, on peut prendre en compte le goal-average général. Mais je n'aime pas trop l'idée que ce soit l'option prioritaire.
Je pense que le système de goal average sur la saison est bien plus équitable. Je m'explique :
Si on juge le goal average particulier, l'équipe sauvée le sera parce qu'elle a été meilleure que l'autre sur 2 matchs.
Si on juge au goal average sur la saison, l'équipe sauvée le sera parce qu'elle a été meilleure que l'autre sur 38 matchs, ce qui témoigne d'une meilleure régularité et donc d'une meilleure saison finalement.
Pour être précis, c'est pas le goal-average mais la différence de buts dans ce cas. Le goal-average ( moyenne, dans le sens 'ratio', de but en fr ), c'est le nombre de but marqués divisé par le nombre de but encaissés; le terme est employé à tord en français.

Mais sinon d'accord avec toi, la confrontation directe avant n'importe quel autre critère devrait être prise en compte. ça pimenterait un peu plus les matchs retours, surtout en fin de championnat sur certains matchs.
Pour le coup je me souviens très bien que lors de l'affrontement direct entre Marseille et Nancy (je pense que c'était à Nancy mais peut-être que quelqu'un s'en souvient bien et pourrait confirmer), l'OM aurait pu perdre un point à quelques milli-secondes près ce qui aurait pu inverser le sort des deux clubs en fin de saison. L'arbitre avait siflé un corner pour Nancy en toute fin de match. Le corner est joué et au moment où le ballon ressort de la surface, l'arbitre tourne la tête, lève les bras et siffle la fin du match. Or au même moment, un joueur nancéien avait repris la balle de volée et inscrit un superbe but au buzzer. L'arbitre n'ayant pas vu l'action et ayant pris sa décision d'arrêter le match quelques milli-secondes plus tot, il n'avait pas validé le but. Ca avait fait parler à téléfoot à l'époque. Le but aurait été validé, ça n'aurait pas été un scandale car c'était vraiment dans le jeu, sur le terrain tous les joueurs étaient encore concernés, l'arbitre était le seul à avoir vraiment terminé le match dans sa tête. Bref, j'aurai pas voulu être supporter nancéien cette année là car ce but là aurait vraiment eu une raisonnance particulière à la fin de la saison !
3 réponses à ce commentaire.
Il me semble, si mes souvenirs sont bons, que la saison suivante ils finissent encore 15ème.
C 'est cette saison qu 'a lieu la fameuse debacle 5-1 a Saint-Étienne avec le triplé ou quadruplé d'alex. et c'est suite a cette defaite que Dugarry se fait molester par des supporter lors d une reunion.
C'est pour ça qu'il quitte l'OM
Concernant Pires il jouait mal car il etait fait cocu par Stephane Courbis ,agent d'Eto'o et fils de qui vous savez ...
il y a 8 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 4 heures Nantes, la mascotte et le plagiat 25 il y a 6 heures Brian Fernández arrive à Metz 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Naples claque l'Inter