1. //
  2. //
  3. // Le Havre-Orléans

Quand je pense à Ferland...

Fraîchement élu meilleur latéral gauche de Ligue 2 de la saison, Ferland Mendy, 21 ans, devrait quitter le HAC cet été pour passer à autre chose : la conquête de la planète Terre. En attendant, le joueur formé au PSG s'apprête à dire au revoir à la Normandie en laissant l'image d'un jeune homme pas prêt pour les histoires d'amour.

Modififié
C’est malin. Avec sa veste recouverte d’or directement inspirée de la garde-robe de Michael Jackson, Memphis Depay a concentré toute la lumière lors de la remise des trophées UNFP, lundi dernier, au bois de Boulogne. Il faut aussi reconnaître qu’avec son costume foncé, sa chemise blanche et son nœud papillon assorti à l’ensemble, Ferland Mendy n’a rien fait pour se faire remarquer. Cela ne l’a pas empêché d'être apostrophé dans un couloir par un ancien brillant milieu de terrain de l’équipe de France : « Qu’est-ce que tu fous au Havre ? Mec, je t’ai vu, tu t’ennuies. » Réponse de Ferland : « Oui » . Simple, propre, efficace, comme n’importe quelle chevauchée dans son couloir gauche qui lui a permis d’atterrir dans l’équipe type de la saison en Ligue 2 malgré l’exercice médiocre du HAC, 8e à douze points du podium avant l’ultime réception d’Orléans ce soir. À cette occasion, les trois groupes de supporters havrais (Barbarians, KCM et Kop Océane) n’ont pas prévu de grandes embrassades avec les joueurs qui quitteront le club 90 minutes plus tard.

Tout légitime qu’il était à porter un nœud pap’ lundi, le natif des Yvelines fera comme tout le monde ce soir : il entendra les supporters chanter en première mi-temps et se taire religieusement en deuxième. Le message envoyé par les fans ? « Vous avez joué pendant la première partie de saison et n’avez rien foutu pendant la deuxième. À notre tour de faire notre job à mi-temps. » Ferland Mendy fait partie des cibles de ce jeu de fléchettes. Mais la vérité, c’est que le public havrais est dur avec un garçon qui a été extrêmement brillant pour sa première expérience comme titulaire chez les pros, au point d’être annoncé depuis cet hiver à Monaco ou à Lyon pour la saison prochaine.

Faits divers, chicha et autodestruction


Si les supporters havrais jurent qu’ils ne regretteront pas le départ de ce joueur que le président Vincent Volpe a prévu de ne pas lâcher à moins de trois millions d’euros, c’est parce que Ferland Mendy n’a jamais rien fait (à part bien jouer) pour être adoré par le public du Stade Océane. Lors d’une claque reçue à Amiens le 14 avril dernier (2-0) qui écartait quasiment définitivement les Havrais de la course à la montée, le coach Oswald Tanchot inflige un décrassage immédiat à son groupe en guise de punition. Le parcage des supporters havrais ne s’est pas encore complètement vidé et la douzaine de rescapés siffle généreusement les joueurs. Sur la pelouse du stade de la Licorne, Ferland Mendy se sent pousser des ailes et galope vers les siffleurs en leur assurant au présent de l’indicatif qu’il entretient des rapports sexuels avec chacune de leur mère.


Ces mots doux de trop ne surprennent pas tous les supporters havrais, certains ayant décelé depuis longtemps le comportement autodestructeur de Mendy. Disons que le latéral gauche a la fâcheuse tendance à jongler entre les maladresses et les fautes de vie au moment où l’on s’y attend le moins. Le 24 avril 2015, à 19 ans, il dispute les 90 premières minutes de sa carrière chez les pros sur la pelouse de Sochaux. Il fracasse la baraque et, dans les 72 heures qui suivent, reçoit un premier contrat pro qu’il laisse pourtant pourrir, persuadé (par son entourage ?) de mériter un meilleur club. Hasard ou pas, la saison suivante, le HAC ne lui offre que 11 matchs de Ligue 2. Mais Ferland Mendy n’attend pas d’être installé dans le onze du HAC pour se faire une place dans la rubrique des faits divers, en participant en mai 2016 à une virée nocturne en compagnie (notamment) de son coéquipier Dylan Louiserre et où les mots-clés de l'article de Paris-Normandie relatant les faits sont « état d'ivresse » , « coups de feu » , « devanture » , « boîte de nuit » . L'histoire se terminera par une garde à vue. Lors de la préparation estivale qui suit, Ferland et son pote Dylan sont virés du stage, la faute à cette foutue chicha consommée dans la chambre de l'hôtel et qui finit par déclencher l’alarme incendie de l'établissement. Si Louiserre a d’emblée été prêté à Avranches (National), Ferland Mendy a eu le droit de rester grâce à un alignement de planètes favorable, le couloir gauche étant alors aussi dégarni que le crâne de Bob Bradley, le coach de l’époque.

« C'est vrai que j'ai le visage un peu fermé  »


La suite ? Des matchs incroyables où Ferland écœure le championnat des petites préfectures grâce à une explosivité aussi détonante que sa personnalité. Considérant qu'il a fait le tour de la Ligue 2 trois mois après être devenu titulaire, il prend la parole dans le vestiaire, à la mi-temps d'un match à Lens au mois de novembre, pour annoncer... son départ. Le genre de timing qui laisse deviner que Ferland Mendy est encore un produit brut, aussi bien en tant que joueur qu’en tant qu’homme. Où l’on reparle de sa formation au PSG (génération Coman, Kimpembe et Ongenda) entre 2005 et 2012, année où une grave blessure à la hanche a laissé des médecins lui faire comprendre qu'il n'allait pas pouvoir accomplir une carrière de footballeur professionnel. Que le corps médical le sache : il ne faut jamais dire à Ferland Mendy que quelque chose est impossible. Après une saison chez lui avec les U19 DH du FC Mantois, le latéral gauche se jette sur la main tendue par le HAC en 2013 et lance sa vraie carrière. L'été 2013 correspond aussi à la période où Benjamin Mendy part pour l’OM. Au moment de faire ses valises, le Monégasque répond d’ailleurs aux inquiétudes des fans concernant le désert que son départ va laisser dans le couloir gauche : « Ferland Mendy est mon remplaçant idéal. »


Quatre ans plus tard, quand Ferland est sondé par France Bleu Normandie sur la comparaison avec son aîné, il valide du bout des lèvres sa réussite et laisse quasiment deviner qu’il n’a rien à lui envier : « Je ne dis pas qu'il n'a pas de qualité ou qu'il n'est pas fort. Loin de là. Je ne dis pas non plus que j'ai plus de qualités que lui. Simplement, tout le monde me compare à lui, mais pas moi. » Comme pour rappeler que tous les Mendy nés en région parisienne, formés au HAC et qui jouent latéral gauche ne sont pas obligés de se ressembler. Contrairement à Benjamin, dont la cote de popularité est intacte dans l’esprit des supporters et des entraîneurs du HAC, Ferland Mendy s’apprête à quitter la Seine-Maritime sans avoir jamais laissé la porte ouverte à une idylle : « Ça me touche un peu, mais c'est le football, c’est comme ça, tu ne peux pas être ami avec tout le monde, déclarait-il ces derniers jours à France Bleu. Ce que je sais, c'est que ceux qui me connaissent, même au club, savent que je suis quelqu'un qui rigole tout le temps, quelqu'un d'agréable. N'importe qui vous le dira, que ce soit le staff ou les joueurs. C'est vrai que j'ai le visage un peu fermé. Les gens me disent souvent que j'ai l'air un peu bizarre. »

De toute évidence, les couleurs préférées de Ferland Mendy ne sont ni le bleu ciel ni le bleu marine. Un reproche qu'on peut aussi adresser à Memphis Depay.

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Luis Campos, lis cette article s'il te plait. Je t'en conjure. Ne pars pas au Paraguay recruter un random international Sudam.
On va se retrouver un jour en EDF avec 5 Mendy et 6 Dembélé sur le terrain et ça va devenir la misère pour commenter les matchs
BaB_KiLLeR2 Niveau : CFA2
Une espèce de Corée du Sud quoi...
1 réponse à ce commentaire.
Encore un prix nobel...
Le vrai problème c'est qu'il n'a rien à foutre en Ligue 2 et qu'il le sait, mais qu'il doit encore progresser (notamment sur le plan défensif et dans la justesse des choix) et qu'il se croit déjà arrivé.

A l'image de l'équipe cette saison, quand on donne le maximum un tiers du temps, et que le reste du temps on prend les gens pour des cons, il ne faut pas s'attendre à recevoir les honneurs.
L'OM devrait également se positionner... Après avoir laissé filer Benjamin. Parce que bon, Evra et Bedimo, hum.
Pouretcontre Niveau : CFA2
Où l'on apprend que c'est un sage doublé d'un romantique.
Comme quoi, les prénoms ça signifie vraiment quelquechose !
1 réponse à ce commentaire.
ALLEZ LES JAUNES !!!! Faut se sortir les tripes ce soir, battre le doyen pour au moins etre barragiste + peut etre avoir une bonne surprise si en meme temps, Auxerre perd !




(Bon en fait mon cerveau me dit qu on sera barragiste mais j ai envie d y croire. Et d oublier qu il y a aussi la possibilité d une catastrophe)
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 74
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8
À lire ensuite
Domino's Day