1. // Billet d'humeur
  2. // Transfert Liga
  3. // Bale à Madrid

Quand il aime, Florentino ne compte pas

Entre 120 et 145 millions d’euros pour Gareth Bale ? Bah ouais. Ne faites pas les effarouchés. À Madrid on ne fait pas semblant de s’offusquer. Ici l’argent n’est pas un problème. C’est une preuve d’amour. Voici l’éloge du meilleur d’entre nous.

Modififié
28 64
En 2000, quand le monde était encore tranquille et qu’il suffisait d’acheter, de faire fructifier, puis de revendre pour continuer encore à acheter, Florentino Pérez était un inconnu. À cette époque, le football appartenait encore aux « futboleros » , comme il les appelle. Ce sont les journalistes, les consultants, les directeurs sportifs, les agents, les anciens joueurs, les Arsène Wenger, les Peter Kenyon, les Agnelli, et tous ces gens qui s’y connaissent et qui pensent que le foot, c’est eux. À cette époque, le Real avait pour président un homme aux drôles de manières, qui remplissait les coffres de voiture de billets de banque pour jouer au poker avec son collègue de l’Atlético, mais qui ensuite gagnait des Coupes d’Europe (1998, 2000). Quand Lorenzo Sanz avance les élections pour capitaliser sa deuxième victoire en finale de Ligue de Champions en 2000, n’importe qui lui aurait offert la désignation divine. Mais ici, c’est Madrid. La morale importe autant que la victoire. À la surprise du monde, un binoclard remporte l’élection en promettant d’assainir les finances, d’effacer la dette du club (250 millions d’euros) et de retrouver les valeurs du madridisme. En dix ans, le petit binoclard est devenu Florentino et a rempli toutes ses promesses, inventé les Galactiques et révolutionné l’industrie du foot.

Bien sûr que c’est trop

Voilà que cet homme veut maintenant se payer Gareth Bale. À Madrid, rassurez-vous, on sait bien que 120 (ou 145, ou 150 ou peu importe) millions d’euros pour un joueur qui n’a jamais remporté qu’une Coupe de la Ligue, c’est beaucoup trop d’argent. On se doute bien que dans toutes les rédactions, les chaumières ou les conseils d’administration du monde, on s’offusque, on s’étrangle, on bouillonne. Mais « rassurez-vous, nous avons bien l’intention de les payer » , disait Valdano aux correspondants étrangers indignés par les 95 millions payés pour Ronaldo en 2009. Il y a beaucoup trop d’argent dans le football, beaucoup trop de vautours et encore plus de jaloux. Le transfert de Bale serait « démesuré » . Ce serait une honte même pour ceux qui pensaient que Ronaldo, lui, valait bien 95 millions, Cavani 64 millions, Crespo 55 millions, Buffon 54 millions, Mendieta 48 millions, Rio Ferdinand 46 millions, Pastore 43 millions. Mais qui est le plus cupide ? Celui qui achète ou celui qui vend ? Le Real Madrid n’est pas City, United, PSG, la Juve ou n’importe quel autre club. C’est une association sportive qui appartient à ses adhérents. Là où dans toutes les assemblées d’actionnaires du monde 1 euro = 1 voix (le plus riche est le plus puissant), au Real l’argent n’est pas le maître. Ici, 1 personne = 1 voix. Peu importe le montant de son compte en banque, n’importe quel socio du club a voix au chapitre. Florentino est l’un d’eux. C’est un supporter devenu président.

Noël pendant les soldes ?

Pour le Real, un des rares clubs du top 10 qui s’autofinancent à 100% (514 millions d’euros annuels, bénéfice net de 24 millions pour 2012), payer beaucoup trop cher pour un joueur est un orgueil. C’est une façon de dire que le Real est différent, que son modèle est unique et qu’il surplombe tous les autres banquiers, rois du pétrole, mécènes russes ou empereurs des médias. Sa richesse, le Real ne la doit qu’à lui-même et à sa légende. Au Real, l’argent sert à imaginer des saisons faites d’exploits, de beaux gestes, de buts impossibles, d’ambiance électrique pour une demi-finale de Coupe d’Europe, de remontadas en plein mois de février. Comme les parents à Noël, le Real paie les jouets les plus chers du monde à ses enfants une fois par an, juste pour leur dire qu’il les aime. Le moindre de leur éclat de rire vaut bien une nouvelle console, une dînette pliable ou une poupée qui fait pipi. Attendre un peu pour se payer le joueur le plus cher du monde, c’est redevenir médiocre, c’est attendre les soldes pour les cadeaux de Noël, c’est partir en vacances en septembre parce que c’est moins cher.

Florentino est un enfant devenu président

Non Florentino - dont beaucoup de décisions sportives sont sujettes à discussion, certes – a lui aussi été un enfant. Son plaisir à lui, c’est de faire plaisir. Rien n’est trop beau, ni trop cher, ni trop luxueux pour la « meilleure afición du monde » . Florentino est un président subversif, parce que l’argent n’est pas un problème, parce que toujours payer trop cher est une autre manière d’être grand, parce qu’être le plus riche du cimetière ne l’intéresse pas. Le Real peut bien se payer ce qu’il veut. Il n’a rien à voir avec tous ces parvenus qui vivent à son crochet. Perez mérite un éloge parce qu’il s’en fiche bien de la morale judéo-chrétienne, du jansénisme journalistique et de la rationalité économique. Florentino est un enfant devenu président, un ado au milieu des adultes, un baroque au milieu des classiques. Florentino, c’est nous, en plus riche.

Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chris-Sheva92 Niveau : DHR
Si ce transfert se fait se sera l'apothéose du n'importe quoi niveau transfert!
"À Madrid, rassurez-vous, on sait bien que 120 (ou 145, ou 150 ou peu importe) millions d’euros pour un joueur qui n’a jamais remporté qu’une Coupe de la ligue, c’est beaucoup trop d’argent".

Si la cote devait être établie sur le nombre de coupes de la Ligue remportées, Brandao vaudrait combien? 400-500 M€?

Je suis supporter des Spurs et pourtant, ce transfert me semble vraiment abusé, en terme de prix demandé.

En revanche, Daniel Levy connait parfaitement le système et en joue à merveille (d'un point de vue financier). Cette année, seul Bale a réellement le potentiel pour devenir un "Galactique" du Real selon moi, et Florentino Perez, dans son objectif un peu fou de faire venir des stars n'a pas d'autres choix que de se soumettre aux désirs d'un club qui n'a pas besoin de liquidités immédiates et qui peut se permettre de garder Gareth Bale.

De plus, on ne parle pas de la valeur intrinsèque du joueur dans ce cas là, mais de ce qu'il pourrait rapporter (dans le même registre, Man Utd qui achète des joueurs asiatiques pour être présents en Asie). Je peux vous dire qu'a 120M, son transfert serait vite rentabilisé, comme l'a été celui de Ronaldo, et j'estime même qu'il est possible que tout ce bordel autour du transfert soit fait exprès pour faire parler et faire monter la pression.

Bref, il ne vaut peut-être pas 120M en terme de performance, mais s'il rapporte plus, alors pourquoi pas.
JalovesbigTits Niveau : Ballon d'or
A Madrid ce qui est bien c'est que ça veut jouer à "qui a la plus grosse" pour montrer aux nouveaux riches ( PSG,City) qui est le patron, au final ils ont peut être la plus grosse mais ça bande mou, peut être faudrait t'il un peu de pilule bleue?!
Je suis supporter des Spurs et pourtant, ce transfert me semble vraiment abusé, en terme de prix demandé.

En revanche, Daniel Levy connait parfaitement le système et en joue à merveille (d'un point de vue financier). Cette année, seul Bale a réellement le potentiel pour devenir un "Galactique" du Real selon moi, et Florentino Perez, dans son objectif un peu fou de faire venir des stars n'a pas d'autres choix que de se soumettre aux désirs d'un club qui n'a pas besoin de liquidités immédiates et qui peut se permettre de garder Gareth Bale.

De plus, on ne parle pas de la valeur intrinsèque du joueur dans ce cas là, mais de ce qu'il pourrait rapporter (dans le même registre, Man Utd qui achète des joueurs asiatiques pour être présents en Asie). Je peux vous dire qu'a 120M, son transfert serait vite rentabilisé, comme l'a été celui de Ronaldo, et j'estime même qu'il est possible que tout ce bordel autour du transfert soit fait exprès pour faire parler et faire monter la pression.

Bref, il ne vaut peut-être pas 120M en terme de performance, mais s'il rapporte plus, alors pourquoi pas.
C'est un bon président, mais si il tient vraiment à effacer la dette du club c'est pas en dépensant 1 Milliard d'€ en 10 ans qu'il va y arriver.
De plus je ne comprends pas ses choix dans ce mercato: Pourquoi acheter autant de milieu quand les priorités sont la pointe de l'attaque et la défense?
Avant ce mercato leur milieu c'était: Khedira, Xabi, Özil, Modric, Kaka...
Faut pas déconner non plus. Maintenant y a Casemiro, Isco et Illara en plus!
C'est trop!
Je suis supporter des Spurs et pourtant, ce transfert me semble vraiment abusé, en terme de prix demandé.

En revanche, Daniel Levy connait parfaitement le système et en joue à merveille (d'un point de vue financier). Cette année, seul Bale a réellement le potentiel pour devenir un "Galactique" du Real selon moi, et Florentino Perez, dans son objectif un peu fou de faire venir des stars n'a pas d'autres choix que de se soumettre aux désirs d'un club qui n'a pas besoin de liquidités immédiates et qui peut se permettre de garder Gareth Bale.

De plus, on ne parle pas de la valeur intrinsèque du joueur dans ce cas là, mais de ce qu'il pourrait rapporter (dans le même registre, Man Utd qui achète des joueurs asiatiques pour être présents en Asie). Je peux vous dire qu'a 120M, son transfert serait vite rentabilisé, comme l'a été celui de Ronaldo, et j'estime même qu'il est possible que tout ce bordel autour du transfert soit fait exprès pour faire parler et faire monter la pression.

Bref, il ne vaut peut-être pas 120M en terme de performance, mais s'il rapporte plus, alors pourquoi pas.
On pourrait comprendre les éloges si le "projet" qu'il porte apportait des victoires. Là, c'est surtout un président qui n'a jamais réussi à rendre le Real à nouveau dominant en Europe et qui a pourtant claqué tout ce qu'il pouvait claquer.

Me souviens que tout le monde disait que Madrid devait retrouver ses "valeurs" après le départ de Mourinho, je le pensais aussi d'ailleurs. Mais finalement, quelles valeurs ? C'est pas Mourinho qui les a détruites - c'est Perez qui fait n'importe quoi depuis 15 ans. Et derrière Perez, c'est les socios du Real qui l'élisent donc c'est eux qui s'auto-détruisent en lui faisant confiance. Mais bon... Bush a bien été réélu après l'Irak alors plus rien ne m'étonne.
C'est pas pour faire l'intéressant que mon commentaire est en trois exemplaires, c'est un bug.
C'est la première fois que l'on me convainc, un peu, du bien fondé de la politique sportive de Florentino Perez. Malgré la flambée des prix qui lui est en partie imputable, la non revalorisation du salaire de Makelele, Del Bosque viré, etc.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 5
Finalement, Neymar à 57M, c'est bon marché quand on y pense.
Florentino est surtout un bel enculé*
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Je savais pas qu'il avait tourné dans un épisode de Chips le Florentino...
Article propre. Dans la lignée de son livre Classico, j'aime bien le style de thibault leplat
Dostoievski Niveau : CFA2
Je suis supporter des Spurs et pourtant, ce transfert...

Ha non on l'a déjà dit en fait.
"Perez mérite un éloge parce qu’il s’en fiche bien de la morale judéo-chrétienne, du jansénisme journalistique et de la rationalité économique."

Y'a la canicule en ce moment à Madrid ? Le soleil tape fort, on dirait.
Car oser déclarer que Perez s'en fout de la rationalité économique, c'est juste une faute journalistique...

D'ailleurs Eric Maggiori (un mec sérieux) disait : "le transfert de Cristiano Ronaldo avait été remboursé en neuf mois grâce aux 1,2 million de maillots floqués à son nom vendus, pour une recette totale de 112,8 millions d'euros". -> si c'est pas être rationnel économiquement parlant !

Bref, c'était bien tenté Thibaut Aplat.
D'accord avec Floesce, c'est le principe de "y'a toujours des cons pour payer"! Comme pour les sandwichs à 8? sur les aires d'autoroute! On en a besoin, on a rien prévu, bon ben on se lache c'est les vacances!
Je ne veux pas me montrer médisant mais je comprends pas vraiment toutes les éloges qu'on peut faire à Bale. C'est vraiment un joueur efficace, ayant des qualités indéniables mais au jeu des comparaisons C.Ronaldo faisait déjà preuve à Manchester d'une bien plus grande finesse technique, capable d'éliminer dans des petits espaces (bon c'est pas Messi non plus). Bale m'a l'air d'être vraiment à l'aise que lorsqu'il a de l'espace et que le jeu est rapidement porté vers l'avant. Si comme l'a indiqué Ancelotti au Real le jeu sera plus tourné vers la possession, je ne sais pas si ça lui conviendrait réellement. Mais wait and see comme on dit.
C'est sur que c'est moins facile de la ramener quand on parle des transferts de Zokora, Chimbonda ou autre (parce qu'on en parlait pas)...
Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Florentino Perez ou comment réinventer l'expression " tu veux pas 100 bale et un mars aussi !"
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
28 64