Quand Hull City « clone » l'un de ses joueurs

Modififié
0 5
La saison de Hull City risque d’être longue.

Sans véritable entraîneur depuis le départ de Steve Bruce fin juillet, les Tigers ont fait forte impression lors de la première journée de Premier League en venant à bout du champion en titre, Leicester, 2-1.

Mais l’effectif de l’équipe première est assez réduit, l’entraîneur intérimaire Mike Phelan ne disposant que de quatre attaquants dans le groupe pro. Et les médias anglais ont remarqué une petite bourde des Tigers sur le site officiel de la Premier League, qui ont ainsi inscrit le jeune buteur de vingt et un ans, Greg Luer, pas moins de 11 fois pour garnir leurs rangs.


Sacrée pression sur ses épaules. MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ManodesMontagnes Niveau : CFA2
"Petit joueur"

N'Golo Kanté
Sladjan Djukic-of Niveau : District
Cristiano en a rêvé, Hull l'a fait.

Pas d'excuses pour lui, y'a de quoi monter une équipe sans remplaçants, un Luer d'espoir que tous soient à son niveau.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Quand tu vois les profils subpolyvalents des joueurs d'aujourd'hui, où ton latéral ressemble comme deux gouttes d'eaux à ton ailier, ton central joue comme un regista, ta pointe qui décroche pour jouer les (distri)buteurs, ton gardien qui joue libéro...

Je ne suis pas contre la mutation, bien au contraire. Il est nécessaire que les profils évoluent pour échapper à l'entropie. C'est grâce à cette évolution que le libéro s'est mué en regista, l'attaquant classique en pur renard de surface. De fort belles mutations parce qu'elles poussent les excroissances du foot jusqu'au terme de leurs foutues ramifications. Comme une arborescence folle et héliotrope.

Dans le foot contemporain, il semble que la mutation se dirige, lentement mais sûrement, vers un modèle unique. Vers le tronc en fait, pas vers les branches, encore moins les feuilles et surtout moins les fruits.

J'espère que quelque chose m'échappe et qu'il n'en sera rien.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5