Quand Gillot s’énerve…

Modififié
0 12
Avant de prendre une grosse rouste à Francfort (3-0, C3), Francis Gillot avait choisi de faire tourner son effectif. Mauvaise pioche. Ou pas, si c’était en prévision du déplacement à Lorient, dimanche (14h00)… Mais quand on parle de turnover en conférence de presse, le coach voit rouge. Verbatim :

« Faire tourner qui ? Ce sont des joueurs qui ne jouent pas, ceux qui ont joué jeudi ? Si je ne profite pas de ces matchs-là pour les faire jouer, quand vais-je les faire jouer ? Il y avait une équipe avec des garçons matures, qui ont de l’expérience (…), c’est quand même pas la cinquième roue du carrosse ! Vous pensez que c’est une équipe bis ? Ceux qui avaient joué avant, est-ce qu’ils ont gagné les matchs ? C’est quoi pour vous un titulaire ? Moi, je n’en ai pas : j’ai vingt joueurs qui sont de même valeur. Si vous en trouvez un au-dessus du lot, vous me le dites, parce que moi, je ne l’ai pas vu, à part Carrasso… Alors arrêtez de dire que c’est une équipe bis ! C’est faux, ce que vous dites est faux ! Il n’y a pas d’équipe bis à Bordeaux. »

Manifestement, il n’y a plus de football non plus. LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

il a trop raison.
pour aligner une équipe B il faudrait déja qu'il ait une équipe A.
maxleharmek Niveau : CFA
Note : 15
Tu rigoles mais c'est exactement ce qu'il a voulu dire.
Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Ils auraient dû acheter Luis Suarez ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 12