Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Juventus-Monaco

Quand Falcao et Higuaín portaient le même maillot...

Plus qu’un simple match de Ligue des champions, la double confrontation entre Monaco et la Juventus rappelle surtout une époque où les attaquants vedettes des deux clubs, Radamel Falcao et Gonzalo Higuaín, évoluaient sous le même maillot. C’était entre 2005 et 2007, et River Plate continue sans doute de pleurer ses anciens atouts offensifs.

Modififié
C’était le match dans le match, le duel offensif annoncé et attendu par toute l’Europe du football. D’un côté, Radamel Falcao, cinq buts en neuf rencontres de Ligue des champions cette saison. De l’autre, Gonzalo Higuaín, cinq buts en dix apparitions en C1 et un statut de buteur en série à (enfin) confirmer lors de matchs décisifs. Sauf qu’avant d’être un concours de statistiques, le duel Higuaín-Falcao rappelle surtout les années passées par les deux gus sous le même maillot. C’était entre 2005 et janvier 2007 à River Plate, et beaucoup en Argentine semblent avoir oublié l’alliance des deux attaquants. Déjà parce que le club de Buenos Aires finit en 2005-2006 à une indécente sixième place, mais aussi parce que les supporters ne s’imaginaient sans doute pas une seconde que leurs atouts offensifs pèseraient aujourd’hui plus de 200 millions sur le marché des transferts.

Les clés de Juventus-Monaco

Faux duo


Il faut dire que les deux joueurs ont été vendus pour des clopinettes à l’époque (4 millions d’euros pour Falcao, 12 millions pour Higuaín) et qu’ils ne formaient pas à proprement parler un duo. Car si le Colombien, au club depuis 2001, s’impose assez facilement sur le front de l’attaque, au point d’être rapidement surnommé « El Tigre » , l’Argentin, lui, est d’abord utilisé comme meneur de jeu. « Je le faisais jouer en numéro 10, et puis Alejandro Sabella (ancien de River Plate et sélectionneur argentin de 2011 à 2014, ndlr) a eu une intuition et m’a dit : "Pourquoi tu ne l’essayes pas en pointe ?" » , rappelait il y a quelques jours à la Gazzetta dello Sport leur ancien entraîneur, Daniel Passarella. L’intuition relève alors du coup de génie : l’Argentine et le monde entier découvrent alors un gamin obnubilé par le but, doué pour la mettre au fond.

Passarella : « Cela a été un plaisir de les former »


Il n’a que 19 ans, mais ses 17 buts sous le maillot de River Plate parlent pour lui. Son style, relativement différent de celui de Falcao, également. Si bien que les deux joueurs ne disputeront que très peu de matchs ensemble. « Higuaín est un vrai buteur, Falcao est un peu plus physique et moins buteur, mais participe davantage au jeu, à la manœuvre. Je savais que ces deux-là allaient partir en Europe pour triompher , confie ainsi Daniel Passarella, qui a d’ailleurs côtoyé le père de Pipita à River Plate. Cela a été un plaisir de les former, même s’ils n’ont pas beaucoup joué ensemble. Je garde notamment en mémoire ce doublé de Gonzalo à Boca Juniors, avec un premier but en talonnade que je n’oublierai pas. »

Ce que ne dit pas ici l’ancien sélectionneur de l’Albiceleste (1994-1998), c’est que l’Argentin profite avant tout d’une longue blessure du Colombien en janvier 2006 pour engranger de l’expérience et enchaîner les matchs en Primera División. Sur le terrain, ça n’aura donc jamais été l’entente parfaite entre Higuaín et Falcao. En coulisses, c’est pareil : que ce soit dans leurs hobbies (le tennis pour Falcao, probablement les plats en sauce pour Higuaín) ou dans leurs modes de vie, rien ne rapproche véritablement les deux joueurs, dont le maillot de River Plate semble finalement être l’unique point commun.



Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 5 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 6 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 24 il y a 6 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 27 Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 7
À lire ensuite
Dirar de rue