Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Quand City ne respectait pas le salaire minimum anglais

Modififié
Avant de se faire racheter en 2008 et de devenir l'un des pontes de Premier League, Manchester City affichait un tout autre visage : celui d'un club anglais modeste.

Ainsi lorsqu'en 2006, le club jette son dévolu sur Hatem Trabelsi qui vient de disputer le Mondial allemand avec la Tunisie, City ne compte pas se ruiner, d'autant plus que le joueur est connu pour ses blessures à répétition. Alors, à l'instar de ce qu'a fait Marseille avec Abou Diaby, les dirigeants proposent au défenseur un contrat spécial : il ne sera payé que s'il prend part aux rencontres des Citizens. Le deal prévoit alors que le joueur touche 15 000 livres pour chaque match disputé, sans aucun salaire fixe.

Sauf que comme le révèle le Sun en s'appuyant sur les documents de Football Leaks, techniquement, le contrat était illégal, puisqu'un salaire minimum de 5,35 livres par heure était en vigueur en Angleterre à l'époque. Hors la loi, Manchester City n'échappe pas au ministère du Travail anglais qui a contraint le club à résilier son contrat avec l'international tunisien. Victime collatérale de l'affaire, Trabelsi ne jouera plus à partir de mars et mettra fin à sa carrière un an plus tard après une pige à Al-Hilal FC en Arabie saoudite.


Heureusement pour Pastore, le PSG n'applique pas la même politique salariale avec ses joueurs. CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi