En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Le jour où

Quand Bianchi a conquis l'Amérique du Sud

Le 31 août 1994, l'ex-goleador Carlos Bianchi remporte son premier titre international, comme entraîneur de Vélez Sársfield. Une Copa Libertadores en guise d'amuse-gueule, pour l'un des coachs les plus titrés d'Amérique du Sud, mais qui n'a pas connu la même réussite en Europe.

Modififié
« Laissez-le, il est bourré. » Ce 31 août 1994, au cœur d’un stade Morumbi volcanique, Carlos Bianchi pourrait n’être que tout à sa joie. Car, son club formateur, le club qu’il entraîne depuis 18 mois, vient de réaliser un immense exploit, et par là même, vient de prendre une inattendue stature internationale. Sur le terrain du São Paulo FC, double tenant du titre de la compétition, Vélez Sársfield vient d’arracher la première Copa Libertadores de son histoire. Dans les rangs du Tricolor, Rai n’est plus là, parti à Paris, mais il y a encore Cafú, Müller ou Júnior Baiano. Sur le banc, le mythique Telê Santana est aux manettes. Le match est tendu, Vélez se voit réduit à dix dès la 64e minute, Bianchi aussi se fait expulser, mais José Luis Chilavert tient la baraque jusqu'à la séance de tirs au but dont il sera le héros. Dans les minutes qui suivent le coup de sifflet final, on aperçoit à nouveau la tonsure marquée de l'entraîneur argentin sur le bord du terrain. Bianchi, plutôt que de courir embrasser ses joueurs, se démène pour arracher des bras des policiers brésiliens un supporter de Vélez éméché qui vient de pénétrer sur la pelouse. Devant le zèle des forces de l’ordre local, l’entraîneur ne parviendra pas à ses fins, mais apparaît alors son essence, celle d’une figure paternelle d’un club à dimension familiale. Un club qui se transformera en puissance continentale sous ses ordres.

Vidéo

Quand Bianchi revient à Vélez, début 1993, le club s’use depuis vingt-cinq ans à essayer de trouver un successeur au seul titre de poids de son histoire : le Nacional 1968. Les déceptions à répétition ont même fait entrer l’institution dans un certain fatalisme. Le retour du prodige de la maison n’émoustille d'ailleurs pas plus que ça les hinchas. Bianchi est, certes, l’historique goleador du Fortín (324 matchs, 206 buts), il a bien été trois fois meilleur buteur du championnat d’Argentine – et cinq du championnat de France –, mais cela fait bientôt dix ans qu’il a quitté son pays de naissance. Pour ses joueurs, il est même « un inconnu » comme le confiera Omar Asad, à El Grafico. « Il parlait même en français au début, il avait un accent » , ironisait aussi l’ex-corpulent attaquant. Six mois suffiront pourtant à Bianchi pour convaincre tout un effectif, mais aussi tout un pays. Au mois de juin, Vélez remporte le Clausura 1993, le deuxième titre tant désiré de son histoire.

« Écoutez, ça va pas être long, ce soir je suis à l’ANPE... »


Si Bianchi n’a pas été accueilli comme le Messie au sein du Fortín, c’est aussi que ses états de service en France, où il avait débuté sa carrière sur les bancs, n’avaient rien d’affolant. Pendant quatre ans (1984-1988), l’Argentin entraîne Reims, un club pour lequel il avait multiplié les buts : 115 en 144 matchs. Un club qui végète alors en D2 et que Bianchi échouera à ramener dans l’élite. Le jeune entraîneur fait toutefois vivre deux belles épopées au club où il a terminé sa carrière, à trente-cinq ans, en hissant Reims dans le dernier carré de la Coupe de France (1987 et 1988). Bianchi serait-il « copero » , ce mot sud-américain qui désigne un savoir-faire certain d’équipes, joueurs ou entraîneurs, au moment de disputer un match de coupe ? L’homme sait, en tout cas, choisir ses mots. Ex-défenseur de l’OGC Nice, Jean-Philippe Mattio se souvient de la dernière causerie en français de Carlos Bianchi. C’était un jour de barrage retour entre Strasbourg et les Aiglons, en mai 1990. Une sorte de match de coupe... « Tous les joueurs qui étaient là s'en souviennent encore, introduit Mattio, on est arrivés dans la salle de conférence et le tableau était blanc, vierge d’indications. Carlos nous a dit : "Écoutez, ça va pas être long, ce soir je suis à l’ANPE, mais la question est de savoir ce que vous voulez pour votre futur. C’est entre vos mains. Bon match." » La courte causerie fera visiblement son effet. Battu à l’aller (3-1), Nice mène 4-0 après 35 minutes, et mettra finalement un set vierge aux Alsaciens. « Bianchi était un type simple, qui parle peu, mais toujours avec clarté » , selon les mots d'Hector Almandoz, défenseur de Vélez de 1990 à 1995.

Vidéo

En Argentine, Bianchi débarque après avoir occupé brièvement la direction sportive du Paris FC. Il a quarante-trois ans, et encore tout à prouver. Avec Vélez, l’alliance va s’avérer fructueuse : son palmarès va décoller en même temps que celui de son club formateur. Après le premier titre de champion d’Argentine vient donc la Copa Libertadores. El Fortín tombe pourtant dans un groupe aussi relevé qu’une sauce mexicaine : Cruzeiro, Palmeiras et Boca Juniors. Injouable ? Vélez en sort en tête, ne perd qu’un seul match. Quand la pression devient étouffante, Bianchi a les mots pour rassurer et sait faire des choix forts. Lors du match décisif du Clausura 1993, il avait ainsi ordonné à son gardien, José Luis Chilavert, d'aller tirer un penalty qui pouvait être synonyme de titre. Jamais le portier guarani ne s’était pourtant encore présenté aux onze mètres en cours de match. Ce sera le premier coup de pied arrêté primé d'une longue série pour Chilavert. Bianchi l’avait vu travailler l'exercice à l’entraînement, et avait choisi ce moment ô combien crucial pour un club privé de titre depuis vingt-cinq ans, pour l’investir d’une nouvelle responsabilité.

Vidéo

Après sa remarquable phase de groupes, le club du quartier Liniers va toutefois souffrir pour se hisser en finale de la Libertadores. Deux fois, José Luis Chilavert et consorts arrachent leur qualification aux tirs au but : en huitièmes, face au Defensor, en demi-finales, face au Junior Barranquilla de Carlos Valderrama. Lors de la finale aller, Vélez l’emporte 1-0. Pour Bianchi, cela suffit. C’est serein qu’il se rend à São Paulo, bien décidé à défendre son bien en misant sur une défense à cinq. Les hommes de Telê Santana vont toutefois trouver l’ouverture (penalty de Müller, 33e), mais Vélez saura résister jusqu'à la séance de tirs au but. Bianchi est-il un entraîneur conservateur ? « Avec nous, il fallait surtout qu’on s’applique à ne pas prendre de but, se rappelle Mattio, aujourd’hui recruteur pour l’OGC Nice, mais c’est la situation qui l’exigeait, car on se battait pour le maintien, je ne crois pas que ce soit un entraîneur défensif. » Plus sûrement, un pragmatique. À Vélez, Bianchi interdisait ainsi les sodas, tandis qu'à Nice, il autorisait les frites les veilles de match. « Il voulait qu’on se sente bien » , nous confie Mattio. Qu'en pense l’intéressé ? « Moi, cela me rend fier quand Menotti dit que je suis un entraîneur ordonné, quand il dit que je suis un entraîneur qui mettait le lit dans la chambre, la glacière dans la cuisine, et la cuvette des WC dans la salle de bain, avait-il modestement assuré en 1998, ce fut mon plus bel éloge, car, en réalité, je suis ainsi. »

Le téléphone de Dieu


Le Vélez de Bianchi ne faisait donc pas dans le baroque, mais formait un ensemble équilibré, compact, uni. Chilavert : « Avec Vélez, on aurait pu jouer au Vietnam et on s’en serait sorti. » C'est, en tout cas, au Japon, que les Argentins s'offriront l'AC Milan de Fabio Capello, en Coupe intercontinentale (0-2). L’apothéose d’une année définitivement faste pour ce groupe au sein duquel commençait à s’épanouir le jeune défenseur Mauricio Pellegrino, futur pilier du grand Valence du tournant du siècle. Le Vélez de Bianchi ne s’arrêtera pas là : deux nouveaux titres de champion (Apertura 1995 et Clausura 1996), avant de passer le flambeau à un coach d’une tout autre école : Marcelo Bielsa. Avec l’ex-grand goleador à sa tête, Vélez a appris à gagner : depuis 1993, le club bleu et blanc a ainsi remporté neuf titres de champion d’Argentine. Seul River Plate dit mieux. Bianchi, lui, exportera ensuite sa solide recette à Boca Juniors : quatre titres de champion entre 1998 et 2003, trois nouvelles Libertadores (2000, 2001, 2003) et deux Intercontinentales face au Real Madrid, et au Milan, encore une fois (2000 et 2003). « Ne pas s’embourgeoiser » était l’un des leitmotiv de ce grand travailleur, fils d’un vendeur de journaux, mais dont le profil aristocratique lui a valu d'hériter du surnom de Virrey, clin d'œil historique au vice-roi du Rio de la Plata, Jacques de Liniers (1753-1810), qui a donné son nom au quartier que représente Vélez Sársfield.

En Argentine, on prête à Bianchi d’avoir « le téléphone de Dieu » . Trop de succès avec une certaine baraka pour que cela ne relève que de ce monde. Mais en Europe, son aura reste avant tout confinée à son glorieux passé de buteur, la faute à de nouvelles expériences malheureuses. Appelé au chevet de la Roma (1996-1997), puis de l’Atlético de Madrid (2005-2006), celui qui a été élu cinq fois meilleur entraîneur d'Amérique du Sud – personne ne dit mieux – échoue à chaque fois. « C’est difficile à expliquer, estime Mattio, peut-être que son côté affectif a eu davantage de prise sur ses joueurs dans son pays qu’en Europe… » Idole suprême à Vélez Sársfield, Dieu à Boca, Carlos Bianchi, soixante-sept ans, dont le nom est souvent revenu pour prendre en main l’Albiceleste, mais aussi le PSG d’avant Nasser El-Khelaifi, en a fini avec sa carrière d'entraîneur depuis l'été 2014, le terme d'un énième mandat chez les Xeneizes. Aujourd’hui, El Virrey assure ne vouloir s’occuper que de sa famille. Et plus de supporters bourrés un soir de victoire en Copa Libertadores.



Par Thomas Goubin, avec Marcelo Assaf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs !
Hier à 15:48 Mario Balotelli parodie Mario Kart 2 Hier à 11:27 Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 22 Hier à 10:06 Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 62
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 00:10 Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 36 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 20 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1