1. //
  2. //
  3. // 10 ans de Balotelli

Quand Balotelli faisait ses débuts pros

C’était en 2006, un attaquant de 15 ans de la petite équipe de Lumezzane foulait les pelouses de la troisième division italienne. Deux entrées en jeu et trois mois dans le groupe suffisent pour faire étalage de son talent et de sa personnalité.

Modififié
823 41
On l’appelle la Val Gobbia, elle relie les plus connues Valtrompia et Valsabbia et accueille cette ville de 23 000 habitants à 500 mètres d’altitude. Brescia n’est qu’à 30 km plus bas, mais l’AC Lumezzane a décidé de mener son chemin avec une présence ininterrompue chez les pros depuis la première obtention de ce statut en 1993. Les play-offs pour accéder à la Serie B ont même été atteints à plusieurs occasions, mais au printemps 2006, les rossoblù jouent leur place en Serie C1. Marco Rossi a été remercié pour laisser place à Sandro Salvioni, un gars qui a ramené l'OGC Nice parmi l’élite en 2002 et qui a eu l’intuition de reconvertir Patrice Évra au poste d’arrière gauche. Son aventure débute par un revers 3-0 à Pizzighettone et une victoire 1-0 contre la Pro Patria. Il reste cinq journées pour se sortir des play-out, le « Mister » cherche activement un petit club local pour le traditionnel amical du jeudi, afin de bien faire intégrer ses instructions tactiques. Personne n’est dispo, ce sera donc une opposition face aux équipes de jeunes.

Sombrero au 1er entraînement, virgule au 1er ballon touché


« J’étais arrivé depuis peu, donc je n’étais pas au courant de ce qui se passait dans le centre de formation. Il y a cet amical en interne, d’abord une mi-temps face à la Beretti qui sont les U19, puis la seconde face aux Allievi, c’est-à-dire les U16 » , retrace Salvioni. Précision importante, son secteur offensif est décimé, Carlo Taldo et un certain Alessandro Matri pointant à l'infirmerie. « La seconde période débute et je stoppe le jeu après à peine trois minutes. Il y avait ce petit black qui avait fait passer le ballon au-dessus de mon défenseur avant de partir en vitesse. Il n’avait pas peur et cherchait le un-contre-un, il jouait comme un trentenaire. C’est son coach qui faisait l’arbitre, je lui ai dit de suite : "Celui-là, il monte avec nous et je veux qu’il joue dimanche." » C’est ce qu’on appelle une fulgurance. Seul problème, Balotelli n’a pas 16 ans et il faut une dérogation pour le faire évoluer chez les pros : « J’ai insisté auprès du directeur sportif, le médecin a rédigé une attestation et le tour était joué. » Dans les cages, Luca Brignoli découvre aussi le phénomène au même moment : « Il avait le sens du but, la malice des attaquants et un physique au-dessus de la moyenne. »


C’est le samedi que la Fédération donne son aval, soit la veille d’un délicat déplacement à Padoue, l’un des gros morceaux de la poule A : « Le score était de 0-0 à la mi-temps, je lui ai demandé de s’échauffer avec deux, trois autres gars. Puis, vu que la rencontre ne se débloquait pas, je l’ai fait entrer en jeu, j’ai même dû m’excuser auprès d’un U19 qui aurait dû avoir la priorité dans la hiérarchie » , continue Salvioni. 63e minute, Paghera sort, Barwuah Balotelli entre et devient le plus jeune débutant de l’histoire de la Serie C1 à 15 ans, 7 mois et 10 jours : « Et vous savez quoi ? Son premier ballon touché, il fait une virgule à la Ronaldinho ! » , révèle son coéquipier gardien de but. Un excès de zèle qui n’échappe à pas quelques mous du bulbe présents dans les travées de l’Euganeo, puisque le juge sportif relèvera des cris racistes et Padova passera tout près d’une amende. Cinq minutes se sont écoulées, Mario hérite d’un ballon côté droit, cherche à passer son vis-à-vis et obtient un corner sur lequel Morini inscrit le seul but de la rencontre.

Foots risqués entre potes et séjour à la Cantera


Ceux qui avaient encore des doutes sur l’intérêt de faire débuter un joueur aussi jeune sont servis : « Mais pas le groupe, on soutenait le choix du coach, quand il y a un talent de ce genre, il n’y a rien à redire, d’ailleurs, il a été très bien géré et préservé, ils l’ont économisé et ne l’ont pas chargé de responsabilités » , relate Brignoli. Balotelli fait donc partie intégrante de l'effectif pro pour les deux derniers mois de la saison : « À l’entraînement, il était au-dessus et essayait de marquer de toutes les façons, il ne se gênait pas de ridiculiser les plus anciens en leur passant des petits ponts et ces derniers lui faisaient payer, j’étais obligé de leur dire d’y aller mollo » , poursuit-il. Le staff suit attentivement la progression et remarque cependant que Mario est le premier à sortir du vestiaire à la fin de chaque : « Je lui ai demandé la raison, il me répondait que c’était pour aller faire ses devoirs, mais j’avais de gros doutes. J’insiste et là il avoue qu’il va faire des foots avec ses potes sur le petit terrain à côté de l’église ! Je lui ai dit : "Mais si tu prends un coup de latte, ça peut ruiner ton éventuelle carrière pro !" Il me répond : "Ne vous inquiétez pas, ils le savent et font attention." »


Une naïveté qui le distingue encore aujourd'hui, Brignoli complète le portrait : « C’était un garçon jovial qui blaguait sans problèmes avec les plus vieux. Oui, il faisait un peu de conneries, mais comme tous les gamins de 15 ans » , et d’ajouter amusé, « il portait des chaussettes de tennis avec ses pompes Gucci comme quoi il était loin de piger les codes de la mode ! » Après un petit quart d’heure face au Genoa le match suivant, Mario ne revoit plus les terrains suite au retour des blessés, mais reste avec l'équipe une jusqu’aux play-out perdus face à la Sambenedettese. « Lors du goûter de la mise au vert, il avait mangé genre 20-30 biscuits, on lui disait que ce n’était pas une façon de s’alimenter pour un athlète, mais lui s’en foutait et d’ailleurs ça n’influait pas sur son rendement sur le terrain » , enchaîne l’ancien portier. On reconnaît bien le Balo qui s’absente juste une semaine, le temps de faire un essai à Barcelone : « Il m’avait envoyé une carte postale avec les terrains de la cantera et avait écrit "Coach, ça me plaît ici, j’aimerais bien rester" » , se remémore Salvioni. Ce sera finalement l’Inter qui remportera la mise quelques semaines plus tard. « Récemment il m’a raconté que sa mère lui a dit que j’étais le seul coach à avoir pris soin de lui expliquer les choses de la vie. Les autres se contentaient de ses buts. Je ne l’ai eu que deux mois et demi, mais si j’avais pu l’entraîner un an, je l'aurais mis dans le droit chemin. » Dixit un coach qui a transformé la carrière d'Évra, on peut donc lui faire confiance.

Par Valentin Pauluzzi
Modifié

Dans cet article

10 ans donc, l'occasion de faire un premier bilan.

Balotelli est encore jeune et je lui souhaite de la réussite car il n'a vraiment pas l'air d'être un mauvais bougre. Il m'a toujours, ou presque, suscité de la sympathie.

Il aurait pu être déjà un excellent joueur car ses qualités techniques et physiques sont réelles. Si ce n'est pas le plus grand dribbleur du monde, il m'a toujours impressionné par sa frappe de balle, puissante et précise.
Il a déjà prouvé à quelques occasions être capable de se frotter aux plus grands, comme lors de cette demi finale d'Euro qui fut sûrement son highlight, mais ce fut trop sporadique.

Tout a été gâché par cette pression médiatique immonde, qu'il provoqua dans une certaine mesure. Tout a été gâché par cette propension à (selon moi) faire fuir la pression par une attitude nonchalante.
Ma pensée est que ce gars n'était absolument pas imperméable à la pression et qu'il faisait passer une attitude de je m'en foutiste pour donner l'impression d'être à la hauteur de celle-ci.

Balotelli est encore jeune et on peut imaginer et espérer une renaissance. Mais je pense qu'elle ne pourra avoir lieu que loin des paillettes.
Cafu crème Niveau : DHR
Je l'aime bien le Mario, il fait partie des joueurs qui ont le talent mais pas forcément le mental qui fait les grands champions.

Il a été exposé très jeune et n en est pas sorti indemne, il a certainement manque de soutien a des moments importants et son jeu ainsi que sa carrière en ont patis.

Mais fondamentalement c est comme pour Ben Arfa, en dehors de quelques connards racistes on a tous envie de voir ce genre de joueur s'epanouir.

A defaut de devenir des enormes champions ils ont un truc, humain, qui fait qu ils ne laissent pas indifférent.

Puis je trouve ça beau un mec qui se casse la gueule dix fois et qui insiste pour se relever et continuer. Ça me parle plus que le concours de zizis entre Ronaldo et Messi.

Je t aime Mario, voila c est dit. Viens à la Roma, Dzeko est sur le départ, j achèterai ton maillot et quand tu deviendras un heros pour un but improbable, je saurai que c est pour ca que je t aime. Et les autres le sauront aussi.
toto_da_don Niveau : CFA
J'espère qu'il va rebondir le Mario,ça serait triste que sa carrière prenne une sale tournure à 25 ans...
Message posté par Cafu crème
Je l'aime bien le Mario, il fait partie des joueurs qui ont le talent mais pas forcément le mental qui fait les grands champions.

Il a été exposé très jeune et n en est pas sorti indemne, il a certainement manque de soutien a des moments importants et son jeu ainsi que sa carrière en ont patis.

Mais fondamentalement c est comme pour Ben Arfa, en dehors de quelques connards racistes on a tous envie de voir ce genre de joueur s'epanouir.

A defaut de devenir des enormes champions ils ont un truc, humain, qui fait qu ils ne laissent pas indifférent.

Puis je trouve ça beau un mec qui se casse la gueule dix fois et qui insiste pour se relever et continuer. Ça me parle plus que le concours de zizis entre Ronaldo et Messi.

Je t aime Mario, voila c est dit. Viens à la Roma, Dzeko est sur le départ, j achèterai ton maillot et quand tu deviendras un heros pour un but improbable, je saurai que c est pour ca que je t aime. Et les autres le sauront aussi.


Racisme? Encore et toujours la même excuse qui marche en France mais absolument pas en Italie. Ce mec est un trou du cul et c'est tout, quasiment tout le monde le déteste et il l'a bien cherché.

Il avait du talent mais il a choisi d'être sur le devant de la scène, de faire n'importe quoi, d'être d'un manque de sérieux affligeant.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Message posté par Cafu crème
Je l'aime bien le Mario, il fait partie des joueurs qui ont le talent mais pas forcément le mental qui fait les grands champions.

Il a été exposé très jeune et n en est pas sorti indemne, il a certainement manque de soutien a des moments importants et son jeu ainsi que sa carrière en ont patis.

Mais fondamentalement c est comme pour Ben Arfa, en dehors de quelques connards racistes on a tous envie de voir ce genre de joueur s'epanouir.

A defaut de devenir des enormes champions ils ont un truc, humain, qui fait qu ils ne laissent pas indifférent.

Puis je trouve ça beau un mec qui se casse la gueule dix fois et qui insiste pour se relever et continuer. Ça me parle plus que le concours de zizis entre Ronaldo et Messi.

Je t aime Mario, voila c est dit. Viens à la Roma, Dzeko est sur le départ, j achèterai ton maillot et quand tu deviendras un heros pour un but improbable, je saurai que c est pour ca que je t aime. Et les autres le sauront aussi.


Tu sais, je me demande souvent ce que ça donnerait Mario à la Roma...
Avec la saison de porc (mais dans le sens pourri du terme) que vient de faire Dzeko, je me demande si ce n'est pas un pari à tenter.
On vient de récupérer El Shaarawy, pourquoi pas Balotelli?
Et puis, ce ne serait pas le premier miracle ayant lieu à Rome, non?
Cafu crème Niveau : DHR
Ps: je me suis mal exprimé et evidemment ça a attiré un imbécile heureux.

Balotelli a eu à subir des cris de singe, ça aide pas forcément à se sentir en confiance quand tu es jeune. Je faisais le rapprochement avec Ben Arfa pour le côté talent gâché pendant un long moment.

@vinchaud

Non en fait si ton post est premier degré on n a rien à se dire. Si c est de l humour c est raté.
Cafu crème Niveau : DHR
@totti

Bah ça donnerait qu un attaquant puissant, technique et jouer en une touche s integrerait parfaitement au jeu de Spalletti.

Vu l'importance des ailiers dans son système on ne lui demandera même pas d enfiler les perles, juste de faire jouer les autres.

Dzeko a des touches un peu partout il va se barrer et c est tant mieux. Mario ça ne me deplairait pas et pourrait apporter une touche de folie en attaque.

Son dernier passage à Milan est moins mauvais que ce que les chiffres disent.
josip-illicite Niveau : DHR
Note : 1
Message posté par vinchaud
Racisme? Encore et toujours la même excuse qui marche en France mais absolument pas en Italie. Ce mec est un trou du cul et c'est tout, quasiment tout le monde le déteste et il l'a bien cherché.

Il avait du talent mais il a choisi d'être sur le devant de la scène, de faire n'importe quoi, d'être d'un manque de sérieux affligeant.


Absolument ouais, et c'est vraiment, vraiment pas comme si Balo avait subi des injures raciales.

Je dis pas que ça excuse tout, d'autres joueurs ont subi du racisme et ont su malgré tout se mettre dans le droit chemin, mais au bout d'un moment faut arrêter de nier l'évidence.

"Il l'a bien cherché", ah bon. Et comment ? En étant né noir ? T'es sur qu'en fait, c'est pas toi le trou du cul ?

Pour synthétiser, ne parle pas de ce que tu connais pas.
Les choses sont pas aussi simples que "Balo est con, donc c'est un trou du cul qui mérite ce qui lui arrive". Il y a d'autres éléments, des contextes, du symbolisme, de la pression, etc.
J'aimerais tellement qu'il finisse par enfin tout cartonner le petit Mario...

Mais depuis le temps, je n'y crois plus.
Il est encore jeune certes, masi ca me semble vraiment compliqué pour lui de trouver la stabilité nécessaire pour revenir au top.

Syndrome Quaresma, et même déception pour mon coeur de supporter.
Sidney ★ Niveau : CFA2
Message posté par Algiers
10 ans donc, l'occasion de faire un premier bilan.

Balotelli est encore jeune et je lui souhaite de la réussite car il n'a vraiment pas l'air d'être un mauvais bougre. Il m'a toujours, ou presque, suscité de la sympathie.

Il aurait pu être déjà un excellent joueur car ses qualités techniques et physiques sont réelles. Si ce n'est pas le plus grand dribbleur du monde, il m'a toujours impressionné par sa frappe de balle, puissante et précise.
Il a déjà prouvé à quelques occasions être capable de se frotter aux plus grands, comme lors de cette demi finale d'Euro qui fut sûrement son highlight, mais ce fut trop sporadique.

Tout a été gâché par cette pression médiatique immonde, qu'il provoqua dans une certaine mesure. Tout a été gâché par cette propension à (selon moi) faire fuir la pression par une attitude nonchalante.
Ma pensée est que ce gars n'était absolument pas imperméable à la pression et qu'il faisait passer une attitude de je m'en foutiste pour donner l'impression d'être à la hauteur de celle-ci.

Balotelli est encore jeune et on peut imaginer et espérer une renaissance. Mais je pense qu'elle ne pourra avoir lieu que loin des paillettes.


J'apprécie particulièrement ce joueur qui possède toutes les qualités d'un très grand avant-centre. Sa facilité technique ainsi que sa frappe de balle sont impressionnantes, et détonnaient déjà lorsqu'il était beaucoup plus jeune.

Quelle dommage qu'il soit aussi fragile mentalement, j'aimerais tellement qu'il se libère de ce fardeau invisible pour enfin réaliser une saison à la hauteur de son immense talent.
Message posté par Cafu crème
@totti

Bah ça donnerait qu un attaquant puissant, technique et jouer en une touche s integrerait parfaitement au jeu de Spalletti.

Vu l'importance des ailiers dans son système on ne lui demandera même pas d enfiler les perles, juste de faire jouer les autres.

Dzeko a des touches un peu partout il va se barrer et c est tant mieux. Mario ça ne me deplairait pas et pourrait apporter une touche de folie en attaque.

Son dernier passage à Milan est moins mauvais que ce que les chiffres disent.


Mario à la Roma? Je suis moins optimiste que toi quant à une éventuelle réussite. Que De ko n'ait pas répondu aux attentes, je veux bien, mais le remplacer par un joueur qui ne mets plus un pied devant l'autre depuis bientôt 4 ans serait carrément suicidaire.

On parle quand même d'un joueur qui fait beaucoup plus parler de lui sur le plan extra-sportif que sur le sportif.

Quitte à recruter un avant centre, autant prendre Chicharito, m'est avis qu'il s'épanouirait beaucoup à Rome.
Cafu crème Niveau : DHR
@elji

Je souffre de "Ben arfite aiguë " concernant Mario, on pourrait lui couper une jambe que je continuerai à croire en lui.
Message posté par Cafu crème
@elji

Je souffre de "Ben arfite aiguë " concernant Mario, on pourrait lui couper une jambe que je continuerai à croire en lui.


L'amour est plus fort que toi! A l'avenir, j'essaierai moins de te convaincre à son sujet^^
Totti Chianti Niveau : CFA2
Message posté par Elji haz14
Mario à la Roma? Je suis moins optimiste que toi quant à une éventuelle réussite. Que De ko n'ait pas répondu aux attentes, je veux bien, mais le remplacer par un joueur qui ne mets plus un pied devant l'autre depuis bientôt 4 ans serait carrément suicidaire.

On parle quand même d'un joueur qui fait beaucoup plus parler de lui sur le plan extra-sportif que sur le sportif.

Quitte à recruter un avant centre, autant prendre Chicharito, m'est avis qu'il s'épanouirait beaucoup à Rome.


Bin Chicharito, je prends aussi hein...
(qu'est-ce qu'il a pu nous faire mal cette année el LdC!)
J'ai moi aussi tout de suis pensé à Ben Arfa.

Mais Mario a brillé une fois au plus haut niveau.

Rien que pour ce match contre l'Allemagne, il peut être considéré comme un grand joueur.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
823 41