Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Napoli-Sampdoria

Quagliarella, enfin libéré

Rentrer à la maison a toujours une saveur unique, surtout pendant Noël. Mais ce coup-ci, le retour à Naples de Fabio Quagliarella sous le maillot de la Sampdoria a quelque chose de vraiment différent.

Modififié

Stadio San Paolo, janvier 2016. Maillot du Torino sur le dos, Fabio Quagliarella vient d'égaliser sur penalty face au Napoli, son ancienne équipe. Ses mains et son visage demandent pardon à un public qui le siffle copieusement, comme toujours depuis sa « fuite » lors de l'été 2010. Cette année-là, il avait quitté Naples pour Turin, mais côté Juventus, une véritable trahison selon l’évangile du supporter napolitain. Or, Fabio Quagliarella avait lui-même déclaré être un supporter invétéré du Napoli, d'où l'incompréhension et la colère des tifosi lors de son départ chez l'ennemi éternel. Presque sept ans plus tard, la fin d'une enquête de police révélait la raison de cette signature à la Juventus : l'attaquant avait en réalité été harcelé par un policier. Ce dernier avait réussi à obtenir sa confiance, devenant même un ami intime, avant de lui envoyer plusieurs menaces anonymes qui allaient lui rendre la vie impossible. La vérité a éclaté, et le peuple napolitain a compris. Ce samedi, Quaglia va donc revenir pour la première fois dans son stade adoré avec un lourd poids en moins sur les épaules. Le poids d'une faute qu'il n'avait pas commise.

Une suggestion romantique


Le public du San Paolo est donc maintenant prêt à lui rendre hommage et lui pardonner. Enfin. Ce qui tombe bien, puisque le joueur, aujourd'hui à la Sampdoria, est en train de réaliser l'une des meilleures saisons de sa vie. Libéré, affûté, et auréolé, depuis cet été, d'un titre honorifique de meilleur buteur de Serie A en activité (117 pions, six de plus que Giampaolo Pazzini), Quagliarella tourne depuis août à une moyenne d'un but toutes les 147 minutes, et est impliqué sur 14 des 30 buts inscrits par la Samp. À tel point qu'au moment où Arek Milik, l'avant-centre du Napoli, s'est à nouveau gravement blessé au mois de septembre, la rumeur d'un retour dans son club de cœur au mercato de janvier s'est faite de plus en plus insistante. Buteur plein d'expérience capable de jouer partout dans une attaque à deux ou à trois, le natif de Castellammare di Stabia semblait en effet le candidat idéal pour rejoindre le Napoli de Sarri. Une suggestion romantique avant tout, mais pas forcément incohérente d'un point de vue sportif. Mais cette hypothèse reste pour le moment utopique, et Fabio, capitaine de la Sampdoria, ne bougera a priori pas de Gènes. Du moins, pas en janvier.


Pas de show, que du foot


Sept ans après avoir laissé sa ville, c'est un footballeur mature à tous points de vue qui sera l'un des protagonistes d'un match crucial pour les deux équipes. Une preuve de cette maturité ? Fabio a été invité par une association sportive napolitaine pour recevoir un prix lors d'un événement organisé ce vendredi à 18h, la veille du match. Honoré, le joueur a toutefois décliné l'invitation, argumentant qu'il souhaitait « se concentrer sur le match » . Un signe qui montre toutefois qu'il ressent encore la pression d'un retour au San Paolo, un « chez lui » dans lequel il se sent encore un peu étranger. Jusqu'au moment de la rédemption, jusqu'au moment où il entrera dans son stade, il regardera la Curva et le fera en tant qu'homme libéré. En tant que supporter napolitain, comme ceux qui le regardent depuis les tribunes. Pour lui offrir enfin le respect qu’il mérite.

Par Antonio Moschella
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes