1. //
  2. // 4e journée
  3. // Juventus/Chievo (2-0)

Quagliarella délivre la Juve

Ultra-dominatrice, la Juventus a longtemps buté sur le gardien du Chievo, Sorrentino. C'est finalement Fabio Quagliarella qui a libéré les siens, avec un doublé inscrit en l'espace de quatre minutes. Quatrième victoire en quatre matchs pour la Vieille Dame.

Modififié
0 16
Juventus - Chievo 2-0
Buts : Quagliarella 64' et 68'

Trop forte. Trop forte, cette Juventus, qui obtient ce soir sa quatrième victoire en autant de journées, dans cette Serie A qu’elle ne cesse de dominer. Après Parme, l’Udinese et le Genoa, la quatrième victime se nomme Chievo. L’équipe de Vérone, bête noire de la Juve depuis quelques saisons, n’a tout simplement pas existé au Juventus Stadium. Battue 2-0, l’équipe de Mimmo Di Carlo peut dire merci à son gardien, Stefano Sorrentino, tout simplement énorme, et qui a évité à ses potes de repartir du Piémont avec une valise. Quant à la Juve, le début de saison ressemble à un long fleuve tranquille. Avec de nombreux titulaires habituels sur le banc, l’équipe a semblé tout aussi à l’aise, pas gênée le moins du monde, par exemple, par l’absence du maître à jouer Andrea Pirlo. L’homme de la soirée ? Fabio Quagliarella. L’attaquant s’est offert un doublé, avec deux pions plus beaux les uns que les autres. Une sacrée satisfaction pour le joueur, longtemps resté sur la touche à cause d’une grave blessure en janvier 2011. À noter également la prestation XXL d’Asamoah, qui réalise un début de saison monstrueux, et les bons débuts du Français Paul Pogba. Sereine derrière, tranchante devant, la Juventus enchaîne ce soir un 43e match sans défaite en Serie A et doit désormais affronter deux tests grandeur nature : la Fiorentina mardi, et la Roma de l'ennemi Zeman samedi prochain. Même pas peur?

Sorrentino, the Wall

Des surprises dès le coup d’envoi. Massimo Carrera joue la carte du turn-over, puisque la Juve doit jouer à Florence dès mardi soir. Du coup, Pirlo, Vidal, Barzagli et Lichtsteiner sont laissés sur le banc, tandis que Giaccherini, Isla et Pogba sont titularisés, tout comme Quagliarella, le « héros » de Stamford Bridge. Tiens, c’est justement l’ancien de l’Udinese et du Napoli qui se crée la première occasion, avec une jolie frappe du gauche en pleine course. Sorrentino, portier du Chievo, débute son récital avec une parade réflexe. Qu’on se le dise : cette première période est un véritable monologue du champion d’Italie. Le Chievo, avec son maillot de Norwich (jaune et vert), est effectivement un petit canari qui ne dépasse même pas la moitié de terrain. Ce qui n’est pas le cas de Vučinić. Le Monténégrin s’offre percée sur percée, et ne trouve pas le cadre sur une frappe enveloppée pour une question de centimètres (14e). Les minutes s’écoulent et la Juve monte en puissance.

Bonucci s’essaie d’abord à la frappe lointaine. Pas glorieux. Puis c’est Vučinić, suite à un excellent travail du tout aussi excellent Asamoah, qui croit délivrer le Juventus Stadium d’un plat du pied. Raté : le juge de ligne signale un hors-jeu. D’après les ralentis, bonne décision. Mais la Juve ne s’arrête pas en si bon chemin. Sorrentino, sifflé à chaque fois qu’il touche le ballon pour son passé au Torino, sort encore le grand jeu sur une tentative à bout portant de Giaccherini. Et quand ce n’est pas le talent, c’est la chance qui vient filer un coup de main au gardien des visiteurs : sur la frappe de l’extérieur du pied de Marchisio (42e), le bon Sorrentino reste figé sur ses deux jambes, mais voit le cuir filer à un bon mètre de sa lucarne. On en reste là. 0-0 au tableau d’affichage à la pause, mais une domination sans partage d’une Juve qui, depuis le début du championnat, a inscrit 78% de ses buts en deuxième période.

Quagliarell-1, Quagliarell-2

Comme en première période, la première occasion est pour Quagliarella. Sa frappe, sur un centre en retrait de Giaccherini, est détournée par César et termine un peu miraculeusement dans les bras de Sorrentino. La pression de la Juve se fait de plus en plus insistante. Tout le monde s’y essaie : Isla dans un angle fermé, puis Giaccherini. Mais il manque toujours ce petit quelque chose. Vidal entre en jeu. C’est le détonateur. Il y a d’abord cet arrêt de Sorrentino, qui, à l’heure de jeu, sort l’une des plus belles parades de ce début de saison, sur un coup de tête à bout portant de Chiellini. Quelques tifosi commencent alors à se dire que cette soirée sent le traquenard. C’était sans compter sur Quagliarella. Deux minutes après la fabuleuse parade du portier du Chievo, l’attaquant turinois s’envole sur un corner et reprend le ballon d’une volée acrobatique. Sorrentino met la main, détourne le cuir, mais pas suffisamment pour l’empêcher de franchir la ligne. Le verrou saute. Enfin. Quagliarella célèbre sa renaissance en allant communier avec le Juventus Stadium.

Et la communion va se poursuivre. Quaglia, totalement en transe depuis son but face à Chelsea, s’offre un doublé en l’espace de quatre minutes. Ce coup-ci, le joueur joue les funambules dans la surface, avant de devancer Sorrentino d’une petite balle piquée. 2-0, le break est fait. Mais, dans les travées du stade, on se méfie, car on se souvient que lors des deux dernières saisons, le Chievo est reparti de Turin avec un match nul, toujours après avoir été mené au score. Oui, mais pas cette fois-ci. La Vieille Dame est trop sereine, trop supérieure et, n’ayons pas peur de le dire, le Chievo n'est pas grand-chose à part Pellissier. La fin de match est une gestion tranquille de la part des Bianconeri, avec notamment la première apparition de Bendtner, entré en jeu à la place du très applaudi Quagliarella. L’ancien d’Arsenal ne se crée pas la moindre occasion, à l’inverse de Vučinić, tout proche du 3-0 en fin de rencontre. On en reste à 2-0. Un score presque flatteur pour le Chievo qui aura tiré, en tout et pour tout, une fois vers les cages de Gigi Buffon. Le portier de la Nazionale aura assurément plus de boulot, mardi soir, au stadio Artemio Franchi. Espérons-le pour le spectacle.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DeanWinchester Niveau : CFA2
Match maîtrisé de A a Z, meilleur 1ère période de la saison pour la juve qui d'habitude se reprend en seconde.
Je m'attendais a des soucis d'automatismes au milieu avec 3 titulaires au repos dans ce domaine (5 en tout) et pas du tout, Pogba Giacc etc... ont tous été très bon sauf Vucinic qui a raté son match.

sinon Sorrentino quel buffle encore une fois, il aurait la nationalité anglaise il compterait déja 80 sélections ... et Quagliarella qui a surement foutu définitivement Matri et Gio' sur le banc.
Marek Hamsik Niveau : National
Plus on regarde, plus on constate que si il n'y a pas un "top-player" en pointe à la Juve, y'a quand même beaucoup de très bon attaquants, entre Quagliarella, Vucinic, Giovinco, Matri, Bendtner...

Sinon, le petit Pogba, il joue quel poste ? J'ai pas vu le match, il a été bon ?
Pogba à joué au poste de Pirlo habituellement, il a été plutôt sobre sur ce que j'ai vu (le streaming à bug a la 35eme...) mais propre et il donnait souvent des consignes ou du moins c'est l'impression que j'avais !

Sinon Asamoah est vraiment énorme comme joueur, pas payé trop cher en plus il me semble !
DeanWinchester Niveau : CFA2
Il joue 6, en sentinelle, belle qualité de passes et très bonne technique même si son style est différent d'un Pirlo.

il a plutôt été bon a part une ou deux pertes de balles et un petit pont subit, on voit le talent et on comprend pourquoi ferguson l'a eu Mauvaise.
Par contre on le sent un peut sur la retenue offensivement au contraire d'un vidal ou d'un pirlo mais bon rien de bien méchant.
Franchement, je vois bien la Juventus dans le dernier carré de la LDC, ils ont un effectif vraiment complet, pas de diva, le seul soucis c'est la suspension de Conte. Après ça dépendra de leur tirage bien sur.
Pogba avait la charge de remplacer Pirlo. Et il s'en est très bien acquitté, en jouant très bas, avec une excellente qualité de passe (il était très peu pressé, il faut dire). Ça commence vraiment à sentir la très bonne recrue.
Enorme Asamoah, tout est passé par son côté gauche. C'est vrai qu'en face ce n'était pas Chelsea.
La Juve est carrément magnifique en ce moment. Si en plus Quagliarella a repris confiance, l'automne risque d'être mémorable.
Marek Hamsik Niveau : National
Merci à tous ;)
Limitless10 Niveau : CFA2
C'est vraiment très très fort cette juve,j'en suis admiratif.
Cependant ça manque cruellement d'un grand attaquant de pointe.
Je suis désolé,mais Quagliarella,Vucinic,Bendtner,ne sont PAS et ne seront jamais de grands buteurs,on pourrait citer au moins une trentaine d'attaquants en activité meilleurs que ces trois là.
DeanWinchester Niveau : CFA2
Vucinic dans son rôle tu trouveras jamais 30 mecs meilleur que lui, en revanche en tant que "buteur" oui tu peut en trouver 30.
Ya toujours autant de rigolos qui non toujours rien compris , ce qui fait la force de cette juve c'est que justement c'est un groupe , un collectif , il y a pas un buteur mais des buteurs , le danger vient de partout c'est le modèle du premier mandat de la juve de lippi (avant trezeguet et compagnie)cette juve n'est pas messi , ronaldo van persi dépendante , cette juve est une vrai définition du mot football c'est à dire un sport collectif
et si à la fin de la saison quagliarella , giovinco , vucinic , bendtner , et matri tournent à 10/15 buts chacun , alors mon petit doigt me dit que cette juve made in conte aura gagné quelques trophées enfin de saison
impressionante juventus... le club de mon coeur..

Je suis ca de prés mais j'oublie pas les trahisons...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
ça me fait tellement plaisir de voir renaître Quagliarella!! Certains affirment que ce n'est pas un grand joueur, pourtant avant qu'il se bousille le genou c'était justement l'un des rares grands joueurs que possédait la Juve(y avait Chiellini et Buffon, Marchisio n'était pas encore ce qu'il est devenu, tous les autres sont arrivés après...)...
Faut voir les buts qu'il est capable de mettre, il peut mettre des buts complètement improbables, des lobs, des frappes de 35 mètres, des frappes enroulés à l'entrée de la surface, des reprises de volée... Techniquement il est très fort! Ce n'est pas le buteur qui va nous mettre 30 buts en une saison, mais 20 toutes compétitions confondues il en est capable
Fabio Quagliarella est un joueur fantasque et pour moi ...un des meilleur attaquant au monde.
si la juve pouvait le mettre en confiance et le faire jouer plus souvent ..!
vucinic et matri sont moins complet ...lui peut marquer n'importe quand ...et de n'importe ou...
et que dire de ses boulets de canons .!
Ça fait plaisir de voir que Quagliarella a ses fans parmi les supporters de la Juve et qu'il y en a qui n'oublient pas que l'horrible saison 2010/2011 a débuté lorsqu'il s'est blessé contre Parme en janvier (la Juve était 4e à 4 ou 5 points de Milan).

Moi je ne suis pas près d'oublier le duo Di Natale/Quagliarella qui a assuré le spectacle à l'Udinese pendant deux ans.
declaubianco Niveau : CFA2
Superbe équipe de la juve,comme quoi nous ne sommes pas aussi pirlo-dépendant que ce qu'on veut nous faire croire.
sinon Asamoah c'est juste la meilleure recrue de tout le mercato en europe du moins pour l'instant,j'aimerais bien le voir à son véritable poste au milieu.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 16