Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AC Arles-Avignon
  3. // Rétro

Qu'est devenu Angelos Charisteas ?

Il y a tout pile cinq ans, Angelos Charisteas effectuait ses débuts en Ligue 1 avec Arles-Avignon. Entré dans l'histoire du football en devenant le héros grec de l'Euro 2004, l'attaquant a fait long feu. La suite ? Ben, il n'y en a pas vraiment…

Modififié
Août 2010. Tout juste promu, Arles-Avignon décide de frapper un gros coup sur le marché des transferts en s'offrant la paire grecque Angelos Basinas-Charisteas. En gros, les gars du Sud accueillent tout simplement le passeur et le buteur de l'unique réalisation de la finale de l'Euro 2004. Avec son visage pâle, ses yeux de serpent et sa grande carcasse pas très élancée, Charisteas doit permettre à son équipe de rester tranquillou parmi l'élite tout en se relançant après quelques saisons difficiles à Feyenoord ou à Leverkusen. Le 21 août 2010, Charisteas fait donc ses débuts contre Toulouse. Il reste muet. Mais qu'est devenu le grand Grec depuis cette piètre apparition au Stadium Municipal ?

  • Il a empêché le recrutement de Cyril Chapuis par l'ACA, forçant l'ancien Marseillais à se retirer du football avant une reprise à Bourg-Peronnas trois ans plus tard.

  • Il a pris 4-0 au Parc des Princes avec un doublé de Nene.

  • Il a été signalé huit fois en position de hors-jeu lors d'un amical contre Istres...

  • … et a donc été sifflé par le Stade Fournier.

  • Il s'est fait mal contre Montpellier en effectuant une talonnade.

  • Il n'a plus eu de gros soucis physiques depuis…

  • Le coach Faruk Hadžibegić lui a préféré Benjamin Psaume.

  • Il a fait ses adieux à la France lors d'un match de novembre passé sur le banc du Stade Louis-II.

  • Il a dit : « Signer à Arles-Avignon a été la pire décision de ma carrière. »

  • Il n'est toujours pas parvenu à clôturer une saison avec plus de 9 buts à son compteur.

  • … Ouais, il n'a marqué que cinq fois sur les cinq dernières années.

  • Il a rejoint Schalke 04 parce que d'après Felix Magath, le club « avait besoin d'un attaquant bon de la tête » .

  • Il fait toujours 1,90m.

  • Il a marqué son premier - et seul - but pour Schalke 04 dès sa première touche de balle sur une merveille de passe de Manuel Neuer.

    Vidéo

  • Il a joué 13 minutes de la victoire historique contre l'Inter (2-1) qui assurait la place de Schalke 04 en demi-finale de la Ligue des champions.

  • Son homonyme a posté un selfie de lui… sans visage.

  • Il a repensé au temps béni où il était le héros de son pays.

    Vidéo

  • Il a assuré la qualification de la Grèce pour l'Euro 2012 en marquant contre la Géorgie.

  • … et est du même coup devenu le premier Grec à marquer lors de trois phases de qualification d'un Euro et d'une Coupe du monde.

  • Il a été sur les tablettes de l'Inter en 2013… du moins d'après le Corriere dello Sport.

  • Il a repensé au temps béni où il était le héros de son pays.

  • Il a donc cru que signer chez le promu de Panetolikos lui serait bénéfique.

  • Il a participé à la destruction de son club formateur Aris Salonique (5-1) en étant étonnamment décisif (un but et une passe dé).

  • Il a vu l'Olympiakos Volos et l'AO Kavala se faire retirer leur licence en 2011 pour une affaire de matchs truqués.

  • … Et en a directement subi les conséquences en étant relégué avec Panetolikos… pourtant classé 15e.

  • Quelqu'un a joué avec lui et Panetolikos à FIFA 12.

    Vidéo

  • Il s'est encore parfois fait surnommer Harry.

  • Il a déchaîné les foules lors de son arrivée à Dubaï.


  • Pour son premier match avec Al Nasr FC, il a raté son tir au but lors de la finale de Coupe du prince Saudi perdue contre Al Hilal.

  • Il a été le déclencheur des succès d'Al Nasr Riyadh, qui a réussi le doublé en championnat une fois le Grec parti.

  • Il aurait signé en 2014 au Sydney Olympic FC, club fondé en 1957 par des immigrés grecs.

  • … bénéficiant ainsi d'une prolongation de son délai pour faire son service militaire en Grèce.

  • Aucune trace de lui avec le maillot du club n'a encore circulé.

  • Il doit donc avoir pris sa retraite, en fait.

  • Il a fêté les 10 ans de sa tête victorieuse en finale de l'Euro 2004.

  • Il a donc repensé au temps béni où il était le héros de son pays.

  • Il est passé d'une valeur de 1,8 million d'euros à 300 000 boulettes d'après le site Transfertmarkt.

  • Il a vu ses compatriotes être interdits de retirer plus de 60€ par jour à la banque.

  • Il a vu Arles-Avignon déposer le bilan après six petites années de professionnalisme.

  • Il n'a toujours rien dévoilé sur sa vie privée.

  • Cette vidéo est toujours en ligne… et on espère que c'est lui :

    Vidéo

  • Si c'est bien son compte, il a tweetté le 29 juin 2014 : « Ενημερωτικά δεν έδωσα καμία συνεντευξη στον ελεύθερο τύπο. »

  • Il a bien entendu repensé au temps béni où il était le héros de son pays.

    Par Émilien Hofman
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13 Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 13
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi