Modififié
0 19
Il s’est arrêté à neuf. Depuis ses débuts en pro avec le PSG en 1996, Nicolas Anelka a connu neuf « maisons » . En Angleterre, plusieurs fois, en Turquie, puis en Chine, à Shanghai, depuis bientôt un an.

Mais comme son poto Didier Drogba, l’ancien international (69 sélections, 14 buts) ne serait absolument pas contre un retour en Europe. La trêve du championnat chinois a fait naître de nombreuses sollicitations pour « Nico » .

À dix jours de l’ouverture du mercato, certains prétendants n’ont plus intérêt à rester tapis dans l’ombre. Harry Redknapp, par exemple, fait de son attirance pour l’attaquant français un fait public : « C'est un joueur de très haut niveau qui pourrait donc nous intéresser, mais je ne suis pas sûr que nous pouvons nous le permettre. Cela dépend du coût. Si c'est raisonnable, c'est un joueur qui pourrait améliorer notre équipe. Cela ne fait aucun doute.  » expliquait le coach des QPR ce vendredi, en manque total de points en Premier League depuis l’été.

Le come-back d’Anelka pourrait bien passer par Londres. Il n'aura pas besoin de guide. PG
Modifié

Note : 1
Un deuxième emmerdeur au club, c'est Taarabt qui va être jaloux.
 //  Fidèle du Paris S-G
Note : 10
Le recrutement de QPR on dirait un bouffon de 13 ans qui joue à Football Manager.
Manitas de la Bitas Niveau : CFA2
@Dely Valdes :
Et encore, a 13 ans il est assez vieux pour avoir vu joueur Anelka...
Partenaires
Trash Talk basket Vietnam Label Le kit du supporter
0 19