1. // Amical
  2. // France/Brésil

Putain de bête noire

1986, 1998, 2006... Que des bons souvenirs pour les Bleus. Pour les Brésiliens, des défaites amères qu'ils n'ont toujours pas digérées.

0 27
L'histoire des France-Brésil en Coupe du Monde ne pouvait pas mieux commencer pour la Seleção. Le 24 juin 1958, la bande à Pelé, Garrincha, Didi et compagnie explose la France 5-2 en demi-finale du mondial suédois, non sans avoir fait voler en éclats la jambe du pauvre Robert Jonquet, victime d'un attentat de Vava, qui avait ouvert le score dès la 2e minute de jeu. A l'époque, pas de remplacement, du coup, les Français évoluent à dix contre onze à partir de la 34e. Dommage, entre-temps, Justo avait égalisé à la 9e. Traumatisés par la vision de leur pote Robert en train de ramasser les miettes de son péroné sur le bord du terrain, les p'tits Bleus se prennent un pion de Didi quelques minutes plus tard, juste avant la pause. En seconde mi-temps, ils se font humilier par un gamin de 17 ans, un certain Edson Arantes do Nascimento, qui leur colle un triplé en 25 minutes. La réduction du score de Piantoni en fin de match n'y changera rien. Les Brésiliens fêtent leur nouveau héros, le Roi Pelé, qui en plantera deux autres contre les Suédois en finale. Il faudra attendre vingt-huit ans pour que l'équipe de France lave l'affront, au stade Jalisco de Guadalajara.

1986, le péno de Zico

21 juin1986, tout les Français se souviennent de la joie de Fernandez, auteur du tir au but qui envoie les Bleus en demi-finales de la Coupe du Monde mexicaine, au terme d'un match d'anthologie. Mais de l'autre côté de l'Atlantique, ce n'est pas Luis qui a marqué les esprits. Le Français qui, aujourd'hui encore, fait cauchemarder les Brésiliens, c'est Joel Bats, «  celui qui a arrêté le penalty de Zico » . Tout juste remis d'une grave blessure au genou, le « Pelé Blanc » , a passé la plupart du mondial sur le banc. Quand Telê Santana lui donne à nouveau sa chance à un quart d'heure de la fin du match contre les Bleus, il sait qu'il est attendu comme le messie par tout un peuple. Il ne tarde pas à prendre ses responsabilités : sur son premier ballon, il glisse une lumineuse ouverture à destination de Branco, qui se fait faucher dans la surface par le gardien français. Et là, c'est le drame... Décidé à tirer lui-même le penalty, sa frappe trop molle est captée par Bats. 1-1, le score n'évolue pas et les équipes devront se départager aux tirs au but. Mais dans la mémoire collective brésilienne, la rencontre est restée bloquée à 76e minute. Plus personne ne se souvient vraiment de cette séance qui a vu Socrates, Julio César - mais aussi Platini pour la France - échouer eux-aussi dans cet exercice. Et même si certains rappellent qu'il a eu le cran de se présenter une seconde fois face à Bats pour cette fois marquer tir au but, la plupart des Brésiliens ne lui ont toujours pas pardonné.

1998, la théorie du complot

Douze ans plus tard, plutôt que de s'acharner sur un coupable idéal, ils préfèrent crier au complot. Quelques minutes avant la finale, une première feuille de match indiquait que Ronaldo serait sur le banc. Finalement, Il Fenomeno jouera l'intégralité de la rencontre et ce n'est que bien plus tard qu'on apprendra qu'il aurait eu une crise d'épilepsie quelques heures avant de fouler la pelouse de Saint-Denis. A partir de là, les rumeurs les plus folles commencent à courir. Edmundo, qui aurait dû prendre sa place, jette un premier pavé dans la mare en affirmant que Ronaldo aurait été « obligé » à jouer la finale par Nike, sous peine de rupture de son contrat publicitaire. Mais le pire reste à venir : la Fifa aurait « acheté » sa Coupe du Monde, pour aider la France à résorber ses problèmes socio-économiques. Les joueurs et l'encadrement de la Seleção auraient accepté de laisser filer le match en échange de primes mirobolantes, voire de l'assurance que leur pays serait favorisé par l'arbitrage en 2002 et qu'il recevra la compétition en 2014... Aujourd'hui encore, cette défaite reste en travers de la gorge de la plupart des Brésiliens, pour qui il est tout simplement impossible qu'une équipe «  sans tradition » comme la France en passe trois à celle qui détient le record de victoires en coupe du monde.

2006, les chaussettes de Roberto Carlos

Huit ans plus tard en Allemagne, les Brésiliens n'en veulent pas tant que ça à l'équipe de France. Ils reconnaissent de façon unanime le génie de Zidane et préfèrent s'acharner sur leurs propres joueurs pour expliquer cette troisième défaite de rang face aux Bleus. En cause, l'ambiance de Carnaval qui régnait au QG de la seleção, qui s'est transformé en cirque pour journalistes, où les joueurs faisaient la fête sans arrêt sous l'œil des caméras. Mais c'est surtout Roberto Carlos qui paiera les pots cassés. Les images du gaucher ajustant des chaussettes au lieu de suivre Henry qui s'en allait reprendre le centre de Zizou au second poteau sont passées en boucle sur toutes les télés brésiliennes. Si les Brésiliens s'inclinent une nouvelle fois au Stade de France mercredi soir, qui sera le bouc émissaire ?



Louis Génot, à Rio de Janeiro

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Pour avoir traîné mes guêtres à plusieurs reprises du côté du Brésil, je peux vous dire qu'ils méprisent quand même à fond la caisse les Français, notamment à cause des toutes leurs rancoeurs footballistiques (mais pas seulement, c'est évident)...
@Wagneau

Pas d'accord, pour y voir vécu un certain temps (notamment durant le France / Brésil de 2006) je peux te dire que les Brésiliens apprécient la France, le foot français et Zidane (um crack da bola).

Maintenant, je pense que notre copa 2010 a certainement terni cette image.
J'y étais la dernière fois fin 2009. Tant mieux, je ne généralise pas de toute façon. Mais c'est certain que 2010 a bien du les faire marrer !
j'espère qu'on a fait rire les brésiliens mais en tout cas eux ils m'ont bien fait rire aussi pendant ce mondial. Obligé d'attendre un exploit de maicon pour battre la redoutable corée du nord et sorti comme des niaizeux alors qu'ils menaient par des hollandais sans génie, mais appliqués.

Sinon cet article n'aurait-il pas dû s'intéresser plus à l'historique des matchs amicaux entre les deux pays puisque c'est de cela qu'il s'agira demain? D'autant qu'on est moins une bête noire en amical...
Pour y vivre actuellement (et avoir vecu la coupe du monde 2010 la bas) je peux vous dire que les Bresiliens ne nous haissent pas du tout...

Ils sont bien plus concentrés sur leurs joueurs que sur les autres. Pour exemple, le focus de 3 ou 4 jours sur les actes de Felipe Melo mais pas une miette sur le caractere un peu "pleureuse" de Robben au dernier mondial.

En tous cas oui on les a fait bien marrer et dans la premier dialogue que j'ai eu avec mes collegues de boulot (avant le mondial) : "Il est pas un peu dingue votre selectionneur ?" CQFD...

Contrairement a tout ce qu'on dit pour faire "peur", on peut se ballader dans la rue avec le maillot de la France (je le mettrai demain), et ils en ont vendu un paquet floqué Henry au dernier mondial (j'en ai vu un paquet dans mon club de futsal). Comme quoi les legendes urbaines...
Perso, à chaque fois que j'ai parlé avec des Brésiliens, ils étaient très curieux à propos de la France, l'histoire, la langue, Paris ou Zizù (un Brésilien pour eux).
Gardons à l'esprit que le Brésil est un pays immense. Ce que nous avons vu, vous comme moi, ne peut-être généralisé. Je préciserai donc "les Brésiliens que j'ai pu rencontrer" méprisaient pour la plupart (gentiment, parfois de manière plus véhémente) les Français. Aucune légende urbaine là dedans, que des rencontres.
Et à aucun moment j'ai dit que j'avais risqué pour ma vie là-bas, où que l'on risquait de se faire savater pour le simple fait d'être français. Non, je relève juste l'image un peu ternie que les Brésiliens ont de notre pays et de nos caractères. Mais j'adore ce pays et j'espère vite y retourner.
@ Wagneau :

"Et à aucun moment j'ai dit que j'avais risqué pour ma vie là-bas, où que l'on risquait de se faire savater pour le simple fait d'être français."

Je ne disais pas ça pour toi, désolé si tu t'es senti visé. C'etait plus les "on-dit", ne serait-ce qu'à l'ambassade du Bresil a Paris et l'administration qui s'en suit...

Par contre il est vrai, et tu as raison, que ca depend vraiment des gens rencontrés (et donc du milieu). Mais durant les quelques voyages que j'ai pu faire, ca m'a paru vraiment varier... Rien a voir avec l'"ennemi" argentin, dont la rouste contre l'Angleterre a été fétée comme une victoire du Bresil en finale :)

Une derniere anecdote : j ai eu l'occasion de voyager de Rio a Porto Alegre il y a de cela quelques semaines, le lendemain de la signature de Ronaldinho a Flamengo... L'ambiance dans les bars des 2 villes le meme jour etaient très très différentes :) Le Bresil est vraiment une nation de football... et ca fait plaisir !
C'est Zidane qui faisait la différence , il n' y a qu'a voir sa performance lors du mondial 2006 contre le Brésil .

Aujourd'hui on ne peut pas vraiment dire qui du Brésil ou de la France est meilleur vu que les deux équipes sont jeunes et avec un nouvel entraîneur post mondial raté ( oui tout est relatif ...) . je crois que sur ce match la différence se fera au niveau individuel , on a vu l'équipe de France souffrir contre des équipes très techniques , donc avantage Brésil .
@Arnok, pas de soucis, j'allais dans le même sens que toi, loin du discours hyper anxiogène que l'on peut entendre sur la sécurité dans ce pays.
Zidanone restera comme le joueur soi-disant legendaire qui n'aura reussi que deux tres gands matchs en selection. A chaque fois, contre une equipe, le Brésil, jouant encore plus lentement que lui (ça deja faut le faire!) et en plus ne pratiquant aucun marquage individuel sur lui (ça faut le faire aussi!). En finale de l'Euro 2000, contre une equipe italienne vive, rapide et pratiquant sur lui un marquage en zone, l'idole Zidanone avait ete transparente...... pour un joueur soi-disant legendaire, c'est un peu short. Mais bon, tout le monde sait que les legendes tiennent du mensonge institutionnel...
Zidane, deux grands matchs en sélection, c'est pas la connerie qui t'étouffe toi !

J'adore la photo, Juninho qui a l'air de penser "merci de me laisser vous serrer la main monsieur" xD, et celui à côté qui a l'air dépité en regardant Zidane.

Quoique le mec au dessus en dise, une putain de légende.
OK, sors-moi donc d'autres matchs legendaires en selection de la soi-disant legende Zidanone, j'attends...

Et j'entends par la des vrais matchs a enjeu, matchs couperet des phases finales de WC ou d'Euro evidemment.
Luis Figo quelle arnaque je te signale que Zidane est élu meilleur joueur de l'euro 2000 et de la coupe du monde en 2006 avec 2 bons matchs ça serait difficile... D'ailleurs un de ses meilleurs matchs en bleu c'est la demi-finale contre le Portugal avec le péno de la victoire (oui Zidane n'a jamais raté un péno en équipe de france et ils les tiraient dès qu'il y avait un enjeu : Italie en 1998 1er tireur, Portugal 1/2 finale en 2000, Angleterre Euro 2004, Italie finale 2006) : un mec avec des épaules. La dernière LDC du Real elle est pour Luis Figo? Ah non ce joueur n'arrive pas à la cheville de Zidane.
La France en a trop fait avec Zidane certes mais de là à ne pas admettre que c'était un joueur incroyable c'est vraiment hallucinant. Son palmares parle pour lui toujours présent dans les grands matchs. Il était lent c'est ton critère pour juger d'un grand joueur? Figo était une flèche j'avais oublié... Zidane était lent mais ce n'était pas son jeu. Sa protection de balle et sa technique lui permettaient d'attirer les joueurs adverses, créer des brèches et ouvrir magnifiquement le jeu. Un vrai 10. Une putain de légende tocard
Quand ça critique pas le Barça, ça critique Zidane.

A part critiquer tu branles quoi Luis parce que tu perds toute crédibilité quand tu dis que Zidane n'est pas un excellent joueur.

T'es conscient de ça ?

Sinon, c'est quand même curieux de voir Cabron 14 banni et toi non.
Est ce que le modo pourrait kicker fissa l'espèce d'imbécile heureux qui répond au sobriquet de "Luis Figo" aka James Bond akabillaud?

D'avance, merci.
Zidanone, un grand match contre le Portugal en 2006??!! Péno hyper genereux apres le plongeon ridicule de Henry, sinon on ne le voit ABSOLUMENT pas du match car la France n'a fait que defendre, defendre et defendre encore. Le meilleur français etant et de loin Thuram, CQFD. Zidanone fut transparent. Vive la mauvaise foi des zidanolatres!!!

Je me fous des matchs du cramé Zidanone avec le Real (sans parler de ceux du camé Zidanone avec la Juve), j'ai bien parle de selection, tu sais lire?!

Sinon Kuduro, avec ton pseudo ridicule, tu devrais t'auto-bannir toi-meme! Et puisque t'es si futé coco, sors moi d'autres matchs legendaires de ton idole legendaire Zidanone ou il a si brille en WC et Euro (matchs couperet j'ai dit et pas ce match de merde en 2006 contre l'Angleterre, le plus grand hold-up de l'histoire du foot!!).

Cherchez les nases, cherchez... et continuez a chercher... vous ne trouverez JAMAIS, y'en a pas!!!
France-Angleterre en 2004 evidemment! Zidane transparentissime as usual quand ce n'est pas le Brésil en face...

Si vous considerez Zidanone comme une legende, je veux de matchs legendaires genre Maradona contre l'Angleterre en 1986, Pele en finale 1970...
@radwiodwead: qui tu vas sucer maintenant que cabron s'est fait logiquement et enfin giclé? D'ailleurs je crois que le prochain bannissement c'est pour ta pomme, j'y veille...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 27