1. //
  2. // Bayern/Fiorentina (2-1)

Purple Rain sur Florence

Deux trajectoires qui s'entrecroisent : un Bayern Munich princier qui collectionne les succès depuis trois mois et une Fiorentina aux abois qui compte sur la Champions pour se refaire. Dialogue imaginaire dans un routier des environs de Munich entre deux fans qui soutiennent mordicus leur équipe.

Modififié
0 0
Zell am Ziller, charmante bourgade de la banlieue de Nuremberg. Un gastos pour macadam cowboys, « Chez Markus » . Marino Basso, routier toscan venu en Allemagne livrer des gnocchis est assis à côté de Dietrich Thurau, VRP d'autoradios Blaupunkt. Respectivement fan de la Viola et du Bayern, ils devisent gaiement en regardant la rencontre.

MB (20h45, début des hostilités) : Ton équipe, elle joue tout en blanc, c'est un remake de l'immaculée conception. Ça ne me dit rien qui vaille...


DT (20h54) : Non, c'est juste que depuis la mi-novembre, on en a fini avec l'armistice et les chrysanthèmes, on a une équipe de guerriers désormais. Ecoute donc cette ambiance de feu à l'Arena, mate cette frappe de Gomez et cette ouverture de van Buyten. Si le Belge se met à envoyer des diagonales maintenant.


MB (20h57) : Ouais mais bon, vous avez de la chance de nous prendre en ce moment. On n'avance plus en championnat, de vraies limaces. On a perdu cinq de nos sept de nos derniers matchs pendant que vous marchez sur l'eau. Il y a trois mois, van Gaal a failli quitter la ville maquillé avec du goudron et des plumes, maintenant, c'est tout juste s'il n'a pas sa statue sur la Ludwigstrasse.


DT (21h03) : Toujours est-il que pour l'instant vous tenez le milieu de terrain et cette putain de tête de Natali sur le coup-franc de Vargas a failli finir dans les bois de Butt, qui oublie de sortir ce nigaud.


MB (21h07) : Tiens, et cette mine de Robben sur coup-franc. Et Ribéry qui en remet une couche. Heureusement que Frey se couche bien. Ces deux là, là, « Rib' » et « Rob' » , j'préfèrerais les avoir en violet.


DT (21h15) : C'est quand même un peu chiant comme match. Ton équipe de poètes fair-play, qui font des haies d'honneur à leurs adversaires à la fin, ils ne font rien qu'à cadenasser la partie. Ah ça pour presser, ils pressent...


MB (21h22) : Ah oui, j'oubliais, ce n'est pas ton capitaine là, le danseur étoile, qui vient de mettre un caramel à Montolivo et de récolter une biscotte. Ça doit être la proximité de l'Autriche qui lui monte à la tête, le raffinement viennois, tout ça...


DT (21h32, but refusé à Gomez et penalty pour le Bayern) : Ah non Herr l'arbitre, et l'avantage ?


MB (21h33) : Tu devrais être content, il vient d'accorder un penalty imaginaire ; et dans le temps additionnel pour couronner l'affaire. Dis-moi, ton Français, c'est dans la piscine olympique ou dans le port de Boulogne qu'il a appris à plonger de la sorte ?


DT (21h34) : Cela fait (1/0) en tout cas, presque le score parfait. Tu prends une bière pour fêter ça...


DT (21h50, fin de la trêve) : Le mec qu'a fauché Ribéry, comment qu'il s'appelle ?


MB (21h51) : Kroldrup, c'est un défenseur danois.


DT (21h55) : Avec un blaze pareil, on dirait le fils caché de Rudi Krol (1) et des frangins Laudrup. Enfin, juste le nom parce que pour le talent, va falloir qu'il fasse des provisions.


MB (21h56, corner de Marchionni, tibia de Jovetic et but de... Kroldrup (1/1) : Ben, on dirait qu'il a commencé à faire quelques achats. Ce but, c'est un vrai miracle : Marchionni qui n'envoie pas un corner au troisième poteau, la balle qui atterrit sur le tibia de Jovetic, passe décisive et but de Kroldrup. J'ai bien fait d'aller à la paroisse hier matin.


DT (22h18) : Tu peux bâcher van Bommel et la raffinerie viennoise. Et Gobbi et son carton rouge, c'est une douceur d'Augerville ?


MB (22h22) : L'arbitre norvégien d'abord, il distribue à tort et à travers. Les jaunes de Klose et de Marchionni, c'est une mascarade. Je sais bien qu'on est en période de carnaval mais Robben, il est comme Ribéry, il a une très bonne piscine à côté de chez lui.


DT (22h34, Robben frappe aux vingt mètres, Frey repousse, Olic sert Klose hors-jeu qui marque le deuxième but bavarois) : Ouaaaiiisss !!!


MB (22h35) : C'est juste pas pensable, il pleut dans mon cœur florentin. Dis-moi, ton Klose, il est hors-jeu d'un kilomètre ou bien de deux. A part l'arbitre de Porto-Arsenal (2) qui fait une passe décisive à Falcao, je ne vois que la main de Thierry Henry pour être aussi déprimante. La seule consolation, c'est qu'il faut juste qu'on gagne (1/0) au retour pour se qualifier.


DT (22h36) : Oui, bien sûr, c'est aussi ce que disait la Juventus avant le dernier match de poules en décembre dernier et maintenant, ils regardent la Champions dans leur canapé. Bon, allez, sans rancune, à dans quinze jours.

(1) : Célèbre joueur de l'Ajax de Cruyff des années 70.


(2) : Mr Hansson soigne sa promo : après la main d'Henry pour France-Irlande, il invente la passe décisive à Falcao.


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0