Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Trophées UNFP
  3. // Entraîneur de l'année

Puisqu'on vous dit que l'UNFP a nommé les bons coachs...

Blanc, Fournier, Galtier, Gourvennec : la liste des nommés pour le trophée UNFP du meilleur entraîneur de l'année en a fait hurler certains. Pourtant, les absences surprises de Marcelo Bielsa et Leonardo Jardim ne peuvent souffrir aucune contestation. La preuve.

Modififié

Laurent Blanc


  • Pourquoi est-il logiquement nommé ?
    Parce que ne pas nommer le coach du futur champion de France relèverait de l'hérésie. Fin tacticien, gestionnaire d'égo exceptionnel, Laurent Blanc a une nouvelle fois démontré ses qualités cette saison. Suffisamment courageux lorsqu'il écarte Van der Wiel pour placer Marquinhos sur le flanc droit, audacieux lorsqu'il confie les clefs du jeu à Marco Verrratti et Javier Pastore, le Président peut en outre se targuer d'avoir tiré le maximum de son maigre effectif. Comme quoi, le talent suffit parfois aux moyens.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Bielsa ?
    En prônant son tout pour l'attaque et le beau jeu, l'Argentin a d'abord séduit. Sauf qu'il en a oublié l'équilibre global de l'équipe pour plonger au classement. Comble du comble, le PSG affiche même un nombre de buts marqués supérieur à celui de l'OM (72 contre 67). Les face-à-face, tous à l'avantage de la touillette, confirment cette impression : Bielsa est un entraîneur de petit match, Lolo un homme de money time.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Jardim ?
    La bataille du chéquier est une guerre vaine pour Leonardo. Dépassé par la cohésion parisienne, le Portugais n'a fait qu'empiler les talents (Dirar, Echiejile, Germain), menant l'ASM à une triste troisième place compte tenu de la qualité de son effectif. Débarrassé de Falcao et James, renforcé par Martial et Bernardo Silva, on attendait mieux de Jardim et de son effectif pléthorique.

    Hubert Fournier


  • Pourquoi est-il logiquement nommé ?
    Parce que débarquer à Lyon en provenance de Reims pour profiter du travail de formation de Rémi Garde et assister à l'éclosion de jeunes pousses talentueuses relève d'un sens du timing extraordinaire. De même, n'encaisser que 41 buts en jouant parfois avec Koné et Rose prouve que son organisation au milieu de terrain a parfaitement fonctionné. Et puis on parle quand même d'un type qui a rendu ses lettres de noblesse à Christophe Jallet. Pas rien.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Bielsa ?
    Parce qu'Hubert et Marcel ont adopté la même technique : exciter leurs joueurs pour en tirer le meilleur et tourner en permanence à plein régime. Et s'ils ont parcouru le chemin, l'un n'a pas tenu la distance. Bielsa le hait, de tout son corps. Mais Hubert adore, encore.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Jardim ?
    Parce qu'il a gagné la bataille des entraîneurs en provenance de clubs de seconde zone. Et que rester silencieux lorsque son président décide de gérer la communication de l'équipe en 140 caractères, témoigne d'un sang-froid sans égal. Ou d'une émasculation.

    Christophe Galtier


  • Pourquoi est-il logiquement nommé ?
    Fervent pourfendeur d'un jeu léché et porté vers l'avant, Christophe Galtier a prouvé une nouvelle fois qu'il était bien une valeur montante du coaching français. De l'ambition, comme en témoigne cette tactique à trois milieux défensifs. Des bons choix, à l'instar des espoirs offensifs uniquement placés en Max-Alain Gradel. Et un club qui vise encore l'Europe à quelques journées du terme. Liverpool et Marseille peuvent en rêver.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Bielsa ?
    Moins philosophe, plus véhément, Christophe verse dans le pragmatisme, du terrain jusqu'à la conférence de presse. Une qualité indispensable lorsque la Ligue 1 vous accueille et que vous êtes en lice pour succéder à René Girard au palmarès.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Jardim ?
    N'ayant pas les faveurs du classement, ni le monopole du bus, Christophe l'emporte uniquement sur sa capacité à formuler un discours audible lors de l'éventuelle remise du trophée. Sans aucun doute l'avantage de s'être frotté au Chaudron plutôt qu'aux ultras jardiniers.

    Jocelyn Gourvennec


  • Pourquoi est-il logiquement nommé ?
    Fier représentant de cette France besogneuse, mais sans le sou, Jocelyn Gourvennec est un entraîneur middle-class avec l'Hexagone tatoué quelque part sur le corps. Peu d'effusions, une saison plus que correcte dans le ventre mou, et surtout un parcours européen honorable qui ont ravivé l'amour français pour les petits bastions de football, bretons de surcroît. Et puisqu'il fallait bien récompenser un Astérix résistant contre l'envahisseur armé de cimeterres dorés, Jocelyn est le candidat parfait. N'en déplaise à Pascal Dupraz.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Bielsa ?
    L'un aime l'Europe et la veut à tout prix, l'autre a préféré la délaisser en cinq matchs, dont cette parodie de football face à Lorient. L'Europe, tu l'aimes ou tu la quittes.

  • Pourquoi le mérite-t-il plus que Jardim ?
    « Savez-vous qui entraîne Guimarães ou Braga ? On regarde d'abord son pays, c'est normal. Mais j'ai l'impression qu'en France, les gens sont nationalistes : ils défendent beaucoup leurs compatriotes, moins les étrangers. » Jardimland, cultivez votre bien-être.



    Par Raphael Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 7 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 19
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall