En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Gr.B
  4. // PSV/Manchester United

PSV - Manchester United : Une affaire qui roule

PSV-Manchester United, c'est le retour de Memphis Depay au bercail, mais pas seulement. Au cours des quinze dernières années, les Hollandais ont fait affaire plusieurs fois avec leur invité du soir sur le marché des transferts. Et certains sont devenus légendes à Manchester.

Modififié
Ce soir, l'attention du Philips Stadion sera portée unanimement sur un seul homme : Memphis Depay, évidemment. Quatre mois après avoir officialisé son transfert chez les Red Devils, le prodige hollandais, bien aidé par la loterie du tirage au sort de la C1, fera son retour dans son jardin, et, si tout se passe bien, sous un flot d'applaudissements. Quoi de plus logique d'ailleurs ? L'an passé, le numéro 7, du haut de ses 21 ans, a porté son club formateur vers le 22e titre national de son histoire, à coups de buts et de passes décisives. Mais voilà, dans ce stade transi, Memphis cherchera avant tout à lancer définitivement sa saison, après son coup d'éclat face à Bruges, et marcher dans les pas de ceux qui ont fait le voyage de 560 kilomètres entre Eindhoven et Manchester avant lui.

Stam, la force tranquille


Car au moment de vendre des joueurs à l'ogre mancunien, le PSV n'a jamais triché sur la marchandise, bien au contraire. Le premier, Jaap Stam, débarque à Old Trafford après le Mondial 98, auréolé du titre de meilleur joueur de l'Eredivisie. Déjà dans le viseur d'Alex Ferguson après des performances remarquées sous le maillot du PSV de Dick Advocaat, vainqueur du championnat lors de la saison 96-97, le géant hollandais convainc définitivement Sir Alex Ferguson de casser sa tirelire pour s'attacher ses services après une campagne européenne réussie sur le plan personnel, avec de belles performances face à Newcastle, principal rival des Red Devils en championnat. Ainsi, le manager écossais n'hésite pas à verser 10 millions de livres au PSV, faisant de Stam le défenseur le cher du monde à l'époque. Et il ne le regrettera pas. Du moins, pas tout de suite. Dès sa première saison, le numéro 6 s'affirme comme le meilleur défenseur central d'Europe et participe activement à la conquête du triplé historique de 1999. Élu meilleur défenseur central par l'UEFA en 1999 puis 2000, le géant permet à Manchester United de conquérir trois titres nationaux d'affilée, avant de se blesser, puis de se brouiller définitivement avec Ferguson après la parution de sa biographie, puis de filer à la Lazio.

Van Nistelrooy, la machine


Mais voilà, la première pierre de l'axe Eindhoven-Manchester est posée. Le deal est simple : les joueurs du club hollandais ne sont pas donnés, loin de là, mais ont le niveau pour réussir dans la machine à gagner mancunienne. La preuve avec Ruud van Nistelrooy. À l'été 2000, le transfert semble être bouclé, mais est annulé suite à un problème constaté lors de la visite médicale. Quelques jours plus tard, abattu par la poisse, le serial buteur auteur de 32 buts en 31 matchs la saison précédente se fait les croisés. Pas grave, Sir Alex Ferguson revient à la charge un an plus tard, verse 19 millions de livres, et là encore, n'aura pas à le regretter. Pour sa première saison, le numéro 10 des Red Devils plante ainsi 36 buts en 49 matchs et est élu joueur de la saison par ses pairs. Et c'est loin d'être terminé. Lors des quatre saisons suivantes, le Batave volant enquille 113 buts de plus, garnit son palmarès d'un titre de champion, d'une FA Cup et d'une League Cup et s'affirme comme l'un des meilleurs attaquants de l'histoire de la Premier League, avant de partir, fâché lui aussi avec Ferguson, vers le Real Madrid.

Park, le couteau suisse


Contrairement aux deux Hollandais cités précédemment, Park Ji-sung était loin d'avoir une autoroute vers la gloire tracée à son arrivée à Manchester. Ailier intelligent et virevoltant dans le PSV de Guus Hiddink, le Sud-Coréen débarque pourtant sur la pointe des pieds dans le Nord de l'Angleterre, et avec l'étiquette injuste de « joueur marketing » , plus destiné à faire vendre des maillots en Asie qu'autre chose. Et pourtant, c'est peut-être celui des trois qui a écrit la plus belle page avec le maillot mancunien. Véritable couteau suisse de Ferguson, le Sud-Coréen alterne entre l'aile et le poste de milieu central, où il finira par se stabiliser et faire parler sa science tactique et ses trois poumons. Travailleur et aussi efficace sur le terrain que discret en dehors, l'acolyte d'Évra se met au passage le public d'Old Trafford dans la poche, qui lui dédie l'une des plus belles chansons de stade de l'ère moderne. Au final, Park passera sept saisons dans le club mancunien, dont il est aujourd'hui l'ambassadeur pour l'Asie. Le temps de glaner quatre titres de champion, et une Ligue des champions, entre autres, avant de faire une pige à Q.P.R, puis revenir... au PSV, pour boucler la boucle. Ce soir, peu importent la performance de Memphis ou le résultat final, le cœur de ces trois hommes balancera forcément. En attendant, dans les travées du stade, Ed Woodward pourra échanger sa carte de visite. Il sera au bon endroit pour faire des affaires.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17