1. //
  2. // 8es
  3. // PSV Eindhoven-Atlético de Madrid

PSV, l'exception qui confirme la règle

Ajax, AZ, Groningen, Vitesse : tous sortis comme des malpropres des compétitions européennes cette année. Seul le PSV sauve l'honneur néerlandais en s'affichant en huitièmes de Ligue des champions face à l'Atlético. Tout sauf une erreur de casting.

Modififié
149 20
Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Sur les cinq équipes néerlandaises engagées au départ dans des compétitions européennes, une seule évolue encore à l'échelon continental : le PSV, disputant aujourd'hui son huitième de finale aller de Ligue des champions au Philips Stadion face à l'Atlético de Madrid. Les seizièmes de finale de Ligue Europa, eux, sont orphelins de toute formation batave. Une première depuis la saison 2004-2005 et l'instauration du système de poules en C3. Si le Vitesse Arnhem n'a, il est vrai, pas pu faire grand-chose contre le Southampton de Ronald Koeman en matchs de qualification (5-0 sur les deux rencontres), les autres équipes ont fait bien pâle figure en phase de groupes : l'AZ et le FC Groningen terminent tous deux bons derniers, tandis que l'Ajax finit troisième de son groupe après s'être fait sortir en barrages de Ligue des champions par... le Rapid Vienne. Le PSV fait donc figure d'arbre qui cache la forêt bien étêtée du football néerlandais. Encore plus lorsque l'on sait que la dernière équipe batave parvenue à se hisser aussi haut en C1 était... le PSV, déjà, lors de la saison 2006-2007, éliminé en quarts par Liverpool. Il y a neuf ans. Une éternité à l'échelle du football moderne qui souligne deux choses : le PSV semble bel et bien de retour en Europe et est, à l'heure actuelle, la seule équipe capable de sauver les meubles au pays d’Érasme. Mais pourquoi ?

Parce que le PSV fait dans la jeunesse

Comme dit plus haut, neuf saisons, c'est long. À l'époque, le PSV affiche un tout autre visage : Phillip Cocu y joue alors sa dernière saison au haut niveau, de même que Michael Reiziger et Patrick Kluivert (pardon pour les fans du LOSC) ; le Brésilien Alex est dans la forme de sa vie, tout comme son compatriote Gomes et le Péruvien Jefferson Farfán. Cette formation s'appuie donc beaucoup sur l'expérience et l'international. Tout l'inverse du PSV actuel dont les seuls Andrés Guardado et Hector Romero font office de « briscards » (respectivement 29 et 28 ans) du onze titulaire, tandis que Gaston Pereiro et Santiago Arrias finissent de remplir les quotas extra-communautaires. Désormais, les Boeren s'appuient essentiellement sur leur jeunesse et leur centre de formation. Une transformation structurelle et profonde amorcée il y a de ça plusieurs années et dont Phillip Cocu fait partie intégrante. Alors habitué à jouer les assistants – des U19, puis de l'équipe première du PSV, avant d'assister Bert van Marwijk chez les Oranje – l'ex-joueur de Barcelone a préféré prendre les rênes des juniors du PSV alors qu'on lui promettait la place de Fred Rutten en 2012. « Je préférais passer par les U19 pour deux raisons. La première, c'est que le rôle d'entraîneur n'est pas le même que celui d'adjoint : tu dois te développer, savoir quel jeu tu veux prôner, comment travailler et ça peut se décider avec une équipe plus jeune. La seconde, c'est que je voulais savoir quelles forces nous avions à disposition au PSV, quel était le potentiel des U17, U19 et U21. Quand je suis arrivé ici, le PSV a pris une tout autre direction en décidant de s'appuyer grandement sur le centre de formation, expliquait Cocu dans So Foot Club en octobre dernier. Nous avions un vivier pour ça. L'année dernière, six joueurs du PSV étaient passés par les U19 que j'ai entraînés. Le seul problème était le passage des U21 à l'équipe première. J'ai commencé à réfléchir à comment combler ce vide, techniquement mais aussi physiquement, parce que les joueurs sont très rapidement plus forts, plus grands. »


Parce que la possession n'est plus la panacée

Au risque de renier ses racines néerlandaises faites de totaal voetbal et de chape de plomb cruijffesque, Phillip Cocu a clairement fait son deuil de la possession de balle. Lui qui ne voit pas ça « comme quelque chose de sacré » développe : « J'essaie de construire mon football par l'arrière, comme le veut le football néerlandais, mais pas d'une façon naïve. Pas à n'importe quel prix, pas celui de la possession. Mes joueurs doivent aller de l'avant pour tenter de créer quelque chose. Garder longuement la balle, ça ne m'intéresse pas, tant que l'on crée quelque chose. Par exemple, l'une de nos principales qualités est cette faculté à atteindre le but en deux, trois passes. » Résultat : tandis que l'Ajax Amsterdam fait preuve d'une déconcertante stérilité face à un plus faible Rapid Vienne, le PSV remporte son premier match de poule face à Manchester United sur une poignée de fulgurances, la majeure partie d'entre elles signée du rapide et virevoltant Maxime Lestienne. Et quand Maxime Lestienne n'est pas au top, Locadia ou Narsingh prennent la profondeur pendant que De Jong et Pereiro se chargent de jouer des coudes ou de la tête pour la mettre au fond. « Contre le PSV à Eindhoven, Manchester United est bien meilleur et doit gagner 3-0 ou 4-0. Au final, le PSV gagne 2-1. Pourquoi ? Parce que Manchester a beaucoup trop frappé à la porte, tenté de casser le mur et ils n'y sont pas parvenus » , analyse Ronald de Boer, désormais commentateur et spécialiste pour la chaîne SBS. « Le PSV a passé son match à défendre et a finalement gagné. Parce qu'ils ont été réalistes. Si le PSV est actuellement en huitièmes de finale de Ligue des champions, c'est parce qu'ils ont perdu toute naïveté. Et tout le monde salue cette performance, qui pourrait bien se poursuivre en quarts parce qu'ils peuvent battre l'Atlético de Madrid de la même façon. » Une aptitude à tuer les matchs très vite en contre qui n'est pas sans rappeler l'épouvantail PSV de Guus Hiddink en Ligue des champions dans les 00's.

Parce que le PSV sait rester compétitif

D'aucuns pourraient arguer que les formations bataves ne se battent pas assez lors de leurs participations européennes, mais la vérité est ailleurs : les équipes d'Eredivisie n'ont tout simplement plus le niveau pour évoluer à l'échelon européen. Sinon, comment expliquer que le quadruple champion Ajax entre 2010 et 2014 ne soit jamais parvenu à passer les seizièmes de finale de Ligue Europa ? Comment expliquer que des espoirs comme Ricardo Kishna ou Oussama Tannane préfèrent partir à la Lazio ou à l'AS Saint-Étienne ? À l'heure actuelle, si l'Eredivisie offre un semblant de suspense au pays avec la lutte entre le PSV et l'Ajax, ce dernier est seulement classé dixième championnat d'Europe, derrière l'Ukraine et la Belgique. Ce PSV toujours en lice en Ligue des champions ne l'est que parce qu'il ne s'imagine pas jouer autre chose que les deux tableaux et travaille pour ça. Malgré leur écrasant titre l'année dernière, les Boeren sont parvenus à maintenir leur effectif presque intact. Malgré les inévitables départs de Depay et Wijnaldum (et celui de Rekik, bon...), le PSV compte toujours dans ses rangs Luuk de Jong, Jetro Willems et Luciano Narsingh, qui avaient crevé l'écran en 2014-2015. Sans oublier de ramener Pereiro et Lestienne et de signer définitivement le prêté Guardado. Aux Pays-Bas, seul le Feyenoord avait fait presque aussi bien l'été dernier en recrutant son trident d'attaque Kuijt-Kramer-Elia. Et d'après Cocu, la période ascendante est loin d'être terminée : « La victoire en Eredivisie nous a donné un coup de boost et on peut d'ores et déjà voir que le futur s'annonce radieux. On a quelques joueurs de 15 ou 16 ans qui finiront en équipe pro et plus globalement, en Europe, de jeunes joueurs nous privilégient en raison de notre philosophie. Parce qu'ils y croient. »



Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Robben's sexy left foot Niveau : Loisir
A la décharge des clubs néerlandais, ils ont souvent à gérer les vagues de départ en début de saison sur les coupes européennes.
Je mets l'Ajax à part car c'est un club qui ne vend plus trop et qui paye son arrogance.
C'est à ce niveau que le PSV fait un travail formidable car ils ont réussi à sortir des dogmes néerlandais, tout en continuant à sortir des jeunes du centre de formation.
Travail formidable de Cocu
"J'essaie de construire mon football par l'arrière, comme le veut le football néerlandais, mais pas d'une façon naïve. Pas à n'importe quel prix, pas celui de la possession. Mes joueurs doivent aller de l'avant pour tenter de créer quelque chose. Garder longuement la balle, ça ne m'intéresse pas, tant que l'on crée quelque chose. Par exemple, l'une de nos principales qualités est cette faculté à atteindre le but en deux, trois passes."

L'anti-Guardiola, en fait.
J'aimerais tant qu'ils aillent en quarts, voire plus loin...
Note : 1
C'est quand même surprenant de voir que le PSV a perdu sa naïveté et que l'Ajax (pour ne citer qu'eux) la conserve... Le mélange jeune talent/expérience, l'Ajax ne l'a plus depuis son épopée de l'époque Koeman (Galasek, Trabelsi vs. Zlatan, van der Vaart...)
Massimo69 Niveau : DHR
Message posté par Robben's sexy left foot
A la décharge des clubs néerlandais, ils ont souvent à gérer les vagues de départ en début de saison sur les coupes européennes.
Je mets l'Ajax à part car c'est un club qui ne vend plus trop et qui paye son arrogance.
C'est à ce niveau que le PSV fait un travail formidable car ils ont réussi à sortir des dogmes néerlandais, tout en continuant à sortir des jeunes du centre de formation.
Travail formidable de Cocu


Ah bah ça... Merci l'arrêt Bosman et l'explosion totale du marché (évidemment au profit des plus riches). Je poste ce lien qui résume bien cette dérive:

http://www.lebreviairedespatriotes.fr/1 … isme-35/rr

Sinon concernant le PSV, j'espère vraiment qu'ils vont passer ce tour. Je veux de la nouveauté, ce football européen clos a parfois tendance à m'étouffer. Cela aurait été mieux d'avoir Depay et surtout Wijnaldum (que j'adore) mais que veux-tu faire? Puis je vois que Cocu fait jouer beaucoup de joueurs nationaux, ça fait plaisir. Je table pour une petite victoire à domicile, je crains surtout le match retour pour le PSV.

Ah oui, hier tu me disais pour la faute de Lewandowski sur Bonucci "arbitrage anglais / arbitrage italien": je ne suis pas pour une fragmentation totale des matchs en arrêtant sans cesse le jeu. Mais à un moment soit il y a faute, soit il n'y a pas faute. Là dans ce cas la faute est EVIDENTE. Déjà que le Bayern est une machine, il aurait été bien que cette action soit stoppée (même si cela n'assure rien quant au résultat final).
Hmm mon commentaire n'est pas apparu après 10mn?
Je trouve quand même surprenant que le PSV a perdu sa naïveté là où l'Ajax (pour ne citer qu'eux) la conserve. En 2002-2003 le jeu de la possession fonctionnait bien, mais la défense était assez solide (Chivu-Heitinga, ça marchait bien), les joueurs étaient expérimentés (Trabelsi, Galasek) et devant ça s'appelait Sneijder, van der Vaart et Zlatan, au lieu de Klaassen-Fischer-Milik qui font moins rêver...
Doug Wilson Niveau : DHR
Message posté par Robben's sexy left foot
A la décharge des clubs néerlandais, ils ont souvent à gérer les vagues de départ en début de saison sur les coupes européennes.
Je mets l'Ajax à part car c'est un club qui ne vend plus trop et qui paye son arrogance.
C'est à ce niveau que le PSV fait un travail formidable car ils ont réussi à sortir des dogmes néerlandais, tout en continuant à sortir des jeunes du centre de formation.
Travail formidable de Cocu


Tous comme de nombreux clubs européens en fait.
Si tu prends la L1 c'est la même chose (hors PSG bien entendu).
Idem au Portugal, en Belgique. Bref partout sauf sur les 4 gros championnats.

La vraie différence, c'est la formation comme tu le dis. Le problème avec ce modèle là, c'est que t'es pas à l'abri d'un trou générationnel. Et là ça peut faire très mal.
Bel article, oui le PSV est un beau club fantastique qui a monté un modèle que beaucoup de clubs pourraient suivre, en particulier ceux qui se plaignent de ne pas avoir des centaines de millions de budget (mais qui ont un budget supérieur à celui du PSV ironiquement).

La qualité de sa formation n'est plus à prouver, les apprenants savent que dans cette école d'excellence ils auront leur chance s'ils travaillent sérieusement et écoutent ce qu'on leur dit. La liste des joueurs qui ont réussi est importante et constitue une preuve de cette qualité de formation.

De plus son recrutement est intelligent, quand au jeu, eh bien il est rafraîchissant tout simplement, ça change de cette vague de possession qui ne mène finalement nulle part puisque la plupart des équipes ratent l'essentiel: marquer.

Ce ne sera pas facile contre l'Atletico, mais je garderais un oeil sur ce club qui me plaît.
Au passage, il serait bon de ne pas réduire Rekik à la période catastrophique qu'il passe dans un club qui ne sait pas défendre, il a été très bon au PSV avec Bruma et a gagné son titre de champion des Pays Bas comme un patron.
Je pense qu'on peut nuancer la "vague de possession", nombreuses sont les équipes qui cherchent surtout à ne pas encaisser de but. C'est d'ailleurs de là que vient le cliché du 0-0 de Ligue 1!
Robben's sexy left foot Niveau : Loisir
Message posté par Caméléon
C'est quand même surprenant de voir que le PSV a perdu sa naïveté et que l'Ajax (pour ne citer qu'eux) la conserve... Le mélange jeune talent/expérience, l'Ajax ne l'a plus depuis son épopée de l'époque Koeman (Galasek, Trabelsi vs. Zlatan, van der Vaart...)


Probable mais sans un bon coach, il est très difficile de faire émerger les talent.
Tous ceux qui ont vu les jeunes U19 de l'Ajax ont halluciné et pourtant, y a rien qui émerge avec De Boer.
Tu parles de Koeman, regarde les joueurs qu'il a sorti lors de son passage au Feyenoord et regarde ce qu'a sorti De Boer.
Même ceux qui étaient impressionnant en arrivant du centre de formation, ne le sont plus maintenant.
Pourtant, lors du fiasco en EL, quand De Boer a lancé des jeunes, ils ont fait la différence.
Cerny donne la victoire contre le Celtic sur ses 10 premières minutes de jeu avec l'Ajax, Van De Beek marque le but contre Molde lors de son deuxième match pro et pourtant, on continue à se taper des Milik, des Fischer, des Gudelj et des El Ghazi.
Mais l'incompétence n'explique pas tout, l'Ajax n'est plus qu'une vitrine et foutre les titulaires sur le banc baisserait leur prix de vente, c'est aussi simple que ça.
Pas étonnant que Wim Jonk ait quitté les U19, c'était de la confiture aux cochons.
Message posté par Robben's sexy left foot
Probable mais sans un bon coach, il est très difficile de faire émerger les talent.
Tous ceux qui ont vu les jeunes U19 de l'Ajax ont halluciné et pourtant, y a rien qui émerge avec De Boer.
Tu parles de Koeman, regarde les joueurs qu'il a sorti lors de son passage au Feyenoord et regarde ce qu'a sorti De Boer.
Même ceux qui étaient impressionnant en arrivant du centre de formation, ne le sont plus maintenant.
Pourtant, lors du fiasco en EL, quand De Boer a lancé des jeunes, ils ont fait la différence.
Cerny donne la victoire contre le Celtic sur ses 10 premières minutes de jeu avec l'Ajax, Van De Beek marque le but contre Molde lors de son deuxième match pro et pourtant, on continue à se taper des Milik, des Fischer, des Gudelj et des El Ghazi.
Mais l'incompétence n'explique pas tout, l'Ajax n'est plus qu'une vitrine et foutre les titulaires sur le banc baisserait leur prix de vente, c'est aussi simple que ça.
Pas étonnant que Wim Jonk ait quitté les U19, c'était de la confiture aux cochons.


C'est tout à fait ça. Pourtant les débuts de F. De Boer sur le banc étaient prometteurs, il n'y a qu'à demander à City ce qu'ils en pensent. Faut dire que le modèle de vitrine choisi est aussi un échec, les prix de vente des joueurs vendus sont inférieurs à ceux du PSV... Serait-ce simplement le pragmatisme du PSV qu'il faudrait imiter?
Par contre qu'est-ce que Cocu a de plus que De Boer? J'ai le sentiment que l'instabilité de la direction au-dessus de ce dernier peut expliquer 2, 3 choses aussi.
Tu me diras, c'est l'objectif qui ne semble pas être le même. Le PSV veut proposer du jeu, l'Ajax veut vendre des joueurs. Mais le PSV réussit mieux dans les deux domaines.
Robben's sexy left foot Niveau : Loisir
Message posté par Caméléon
Par contre qu'est-ce que Cocu a de plus que De Boer? J'ai le sentiment que l'instabilité de la direction au-dessus de ce dernier peut expliquer 2, 3 choses aussi.
Tu me diras, c'est l'objectif qui ne semble pas être le même. Le PSV veut proposer du jeu, l'Ajax veut vendre des joueurs. Mais le PSV réussit mieux dans les deux domaines.


Bah oui, VDS et Overmars sont complétement incompétents, en plus de leur copinage.
FDB ne risque en aucun cas sa place à l'Ajax, vu que ce sont ses potes qui décident.
Cocu est pragmatique, comme tu dis, il joue pour gagner, pas pour faire tourner la balle contre le PSG ou le Barça et avoir la satisfaction d'avoir eu la possession.
De plus, le PSV a accepté de sacrifier une saison, en prenant quasi que des jeunes du clubs après avoir vendu des Strootman, Lens, Mertens...etc, ils ont eu confiance en leur vivier et malgré un cinglant échec la première saison, ils ont persévéré et on a le résultat en 2 ans.
Et encore, je pense que c'est pas fini, ils ont l'air d'avoir une vraie vision et on en est qu'à la 3ème saison.
En plus de ça, il faut aussi parler de la qualité du recrutement, relancer Luuk De Jong qui, malgré ses échecs à l'étranger, est un joueur exceptionnel, Propper qui fait mieux que Wijnaldum et Pereiro qui a une classe folle et qui va enchanter le monde dans quelques années.
Même quand le meilleur passeur de l'équipe se blesse, son remplaçant assure comme un daron!
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Message posté par Robben's sexy left foot
A la décharge des clubs néerlandais, ils ont souvent à gérer les vagues de départ en début de saison sur les coupes européennes.
Je mets l'Ajax à part car c'est un club qui ne vend plus trop et qui paye son arrogance.
C'est à ce niveau que le PSV fait un travail formidable car ils ont réussi à sortir des dogmes néerlandais, tout en continuant à sortir des jeunes du centre de formation.
Travail formidable de Cocu


Donc en gros tu excuses les résultats des clubs hollandais qui perdent leurs bons joueurs et tu défonces les clubs français qui, encore plus que les anglais, perdent TOUS leurs joueurs qui savent aligner 1.5 passes...

Loin de moi l'idée de comparer la qualité du "produit" joueur entre les deux pays ( même si les joueurs français sont très dévalorisés en france même... ) mais je trouve ça assez malhonnête pour le coup

PS je précise que l'ajax et le milan sont les seuls clubs pour lesquels j'ai du respect à l'étranger
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Message posté par Empereur Palpatine
Donc en gros tu excuses les résultats des clubs hollandais qui perdent leurs bons joueurs et tu défonces les clubs français qui, encore plus que les anglais, perdent TOUS leurs joueurs qui savent aligner 1.5 passes...

Loin de moi l'idée de comparer la qualité du "produit" joueur entre les deux pays ( même si les joueurs français sont très dévalorisés en france même... ) mais je trouve ça assez malhonnête pour le coup

PS je précise que l'ajax et le milan sont les seuls clubs pour lesquels j'ai du respect à l'étranger


encore plus que les hollandais ( labsus sur la destination )
De Boer je le trouve faible comme entraineur ( quand on regarde les matchs en directe )
Et la direction Ajjacide a décider d’investir sur 1 a 2 joueurs chaque marché des transferts , a ce demander si le club ne manque pas de liquidités .. ?? ..
Et pourtant ils ont fait champion ces dernières saisons !

Quand au PSV c'est le contraire , ils ont injecter de l'argent dans l'effectif , bon il y a eu de bel vente aussi il me semble ..
Savonarolle Niveau : Loisir
Tiens, comme l'an passé avec les jeunes de l'Ajax, les jeunes du PSV laminent la Roma, ratent un milliard d'occaz pour se faire sortir aux pénos.
Le souvenir de l'Euro 2000 transcende les âges...
Savonarolle Niveau : Loisir
Message posté par Empereur Palpatine
Donc en gros tu excuses les résultats des clubs hollandais qui perdent leurs bons joueurs et tu défonces les clubs français qui, encore plus que les anglais, perdent TOUS leurs joueurs qui savent aligner 1.5 passes...

Loin de moi l'idée de comparer la qualité du "produit" joueur entre les deux pays ( même si les joueurs français sont très dévalorisés en france même... ) mais je trouve ça assez malhonnête pour le coup

PS je précise que l'ajax et le milan sont les seuls clubs pour lesquels j'ai du respect à l'étranger


Jamais défoncé les clubs français, je salue souvent le travail de l'OL.

Mais pour le reste, c'est atroce.
regarde le nombre de buts sur des frappes, des actions individuelles aux PB et regarde en France.
En France, ça joue pas au foot, tu peux pas dire le contraire.
Et crois-pas, j'aime bien le PSG mais avec vous, faut prendre tout le pack sinon, t'es un anti-PSG.
dommage pour l'Ajax, parce qu'il y a du talent... Schöne, Fischer, Milik c'est oas mal du tout. Et maintenant il y aussi Amin Younès qui a l'air très très fort.
Savonarolle Niveau : Loisir
Les jeunes de l'Ajax viennent de démonter ceux de l'OL 0-3 alors que ceux du PSV se sont fait mettre par la Roma comme l'Ajax l'an passé, aux pénos après avoir dominé tout le match.
Comme quoi, c'est pas une histoire de formation mais vraiment ce passage délicat vers le foot séniors.
Message posté par Empereur Palpatine
Donc en gros tu excuses les résultats des clubs hollandais qui perdent leurs bons joueurs et tu défonces les clubs français qui, encore plus que les anglais, perdent TOUS leurs joueurs qui savent aligner 1.5 passes...

Loin de moi l'idée de comparer la qualité du "produit" joueur entre les deux pays ( même si les joueurs français sont très dévalorisés en france même... ) mais je trouve ça assez malhonnête pour le coup

PS je précise que l'ajax et le milan sont les seuls clubs pour lesquels j'ai du respect à l'étranger


Tu ne peux pas comparer le pillage des clubs néerlandais à la perte d'un ou deux joueurs par club de L1. Seul Monaco a subi une intersaison digne d'un club néerlandais.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les steaks « à Patrick »
149 20