1. //
  2. // Groupe A
  3. // Porto/PSG

PSG : Trois hommes et un strapontin

Auteur d'un très bon début de saison, Mamadou Sakho a pourtant vu sa présence dans le onze type menacée par le retour à la compétition de Thiago Silva. Voilà qu'il la découvre aujourd'hui ouvertement discutée dans la presse par le lascar en question. Un pétard mouillé qui, en d'autres temps, aurait pu se transformer en champignon nucléaire.

18 29
« Ce sont deux joueurs de qualité. Sakho est un bon défenseur, très technique. Il est en train de grandir. La grande différence, c’est qu’Alex a plus d’expérience. Il a joué avec la sélection et dans d’autres grandes équipes européennes. J’ai disputé un match avec Sakho, deux avec Alex. Et je dois avouer que, même si je me suis senti bien avec les deux, j’étais plus tranquille avec celui qui a plus d’expérience, c’est-à-dire Alex » Entre deux lignes sur Dieu, trois sur la gastronomie française et quelques fulgurances sur le niveau de la L1, Thiago Silva a aussi pris le temps de dégoupiller une petite grenade hier matin dans le Parisien. Mais la déflagration, a priori destinée à hérisser encore un peu plus la crête du « petit » Mamadou, a surtout soufflé les murs du département communication du club. Bien emmerdés, les hommes en noir du PSG ont répliqué dans l'après-midi en envoyant le Brésilien jouer au pompier pyromane en conférence de presse : « Je n'ai pas dit que je préférais jouer avec Alex ou quelqu'un d'autre. J'ai juste dit qu'Alex avait plus d'expérience que Sakho. Je tiens quand même à m'excuser auprès de Sakho. Je ne sais pas s'il est triste ou non, mais je n'ai jamais dit ce qui est sorti dans la presse. » Une ligne de défense digne d'un Brandão qui se serait mis au handball dans le Languedoc-Roussillon.

Parce qu'au fond, tout le monde s'en fout, à commencer par les principaux intéressés. Primo, Thiago Silva est arrivé en France il y a à peine deux mois, vit à l'hôtel, où il ne se nourrit « que de steak-frites » , et se dit bien incapable de citer le moindre joueur français en dehors d'Ederson, Cris et Michel Bastos. Si en plus on lui pose la question du choix de son collègue de bureau, évidemment qu'il préfère cohabiter avec un compatriote quasi dans la même galère que lui plutôt qu'avec un jeune autochtone dont il arrive tout juste à prononcer le prénom. Et secondo, non, Mamadou Sakho n'est pas triste. Merci pour lui. Il est assez intelligent pour comprendre que s'il était le capitaine du pays du football et que le prince du Qatar avait misé 49 millions d'euros sur sa personne, lui aussi aurait peut-être confié à un journaliste qu'il préfère faire la paire avec Zoumana Camara juste parce qu'il aime bien l'appeler « Papus » .

Une paire amovible

Un débat que Carlo Ancelotti a d’ailleurs balayé d’un revers de main : « Toutes les combinaisons en défense ont été bonnes jusqu’à présent, et c’est une vraie richesse que de pouvoir compter sur trois défenseurs de ce niveau. » Lorsqu’il lève un sourcil pour s’exprimer, Carlo a souvent raison. À ceci près qu'il aurait pu préciser que ses combinaisons défensives dureraient toute la saison. Histoire que tout le monde comprenne que le PSG est désormais bien au-dessus de tout ça. En France, on y est peut-être plus tellement habitué, mais on appelle encore ça un problème de riches. Et dans son français de montreur d'ours, Ancelotti l'a parfaitement assimilé. Pour autant, s’il veut remplir ses objectifs et valider tous les zéros promis sur sa fiche de paye annuelle, le technicien transalpin sait mieux que quiconque qu’il a besoin de son groupe frais et dispo en toutes circonstances. En maître architecte, il l’a donc construit ainsi. Une, deux, voire trois équipes programmées pour contrôler le championnat, exister en Ligue des champions, tout en évitant de se planter dans un 32e de finale de Coupe de France à Gueugnon. Alors Sakho/Silva, Silva/Alex ou Alex/Sakho... et pourquoi pas Armand/Camara, tiens ? Tant qu’il y a Zlatan devant, derrière c'est détente.

En fait, le véritable problème se situe ailleurs. Dans les travées du Parc des Princes plus précisément. Car pour les résidents, Sakho c’est Paris. Planté, poussé et récolté au club. Pour eux, regarder leur protégé cirer le banc au profit de deux Cariocas qui défendent avec classe et sourire est certes un délicieux supplice, mais il n’en demeure pas moins douloureux. Pourtant, du haut de leur tribune, ils devraient voir l’horizon tel qu’il est, clair et dégagé. L’enfant roi du Parc est toujours au club, a toujours vingt-deux ans, sauf qu’il côtoie désormais le top niveau à son poste et commence enfin à s’imposer en équipe de France. Du coup, l’enjeu n’est pas tant de savoir qui sera associé ce soir à Thiago Silva pour défier Porto dans son antre, mais plutôt de savoir si, d’ici deux ou trois saisons, Mamadou Sakho et lui seront capables de museler le Real ou le Barça en finale.

Par Paul Bemer
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Une ligne de défense digne d'un Brandão qui se serait mis au handball dans le Languedoc-Roussillon". Extraordinaire!

Bon. Fini les conneries. Thiago, tu apprends a jouer avec Mamad, et vous allez rester tous les 2 en defense pour les 10 prochaines annees! Alors demerde* toi pour bien t'entendre avec lui.
Hilda de Polaris Niveau : CFA2
C'est Sakho qui prend le strap-on !
misugi-27 Niveau : CFA2
@Iter : dans 10 ans, TS aura 38 ans... J'espère qu'il y aura un autre défenseur avant!!
Bel article, bien écrit.

Sakho va beaucoup apprendre au coté de Thiago Silva. Il a tout a y gagner.
Ce poste nécessite de l'expérience et de la maturité.
A 22 ans, tout va bien hein.
Ah ah Ancelotti le montreur d'ours !

Excellent article, et la conclusion est très juste. Sakho a 22 ans, restons calme.
Gomis : "ouuuuh mais que c'est bon avec toi mon Sakho"
Sakho : "Mouai, je ne sens pas grand chose..."
Sakho vas écraser Alex. Il est titulaire en sélection. Il a 8 ans de moins. Il est plus fort. Plus rapide. Plus technique. Et il ne se traîne pas un cul de boeuf sur le terrain. Dans 1 an on rigolera en reparlant de cette histoire. Je sais que Sakho a ses détracteurs (des post-moralistes à la mords moi le noeud qui ont en marre des jeunes de banlieues dans le foot mais Mamad' la leur colle bien profond et dans trente ans ils diront à leur gosse qu'ils l'ont vu jouer au Parc en vrai et que c'était mieux avant et blablabla) mais quoi qu'il en soit tous ceux qui lui ont craché dessus cet été : "il a pas de mental, il se chie dessus quand il y a de la concurrence, il a pas le niveau, il ne progresse plus, il faut qu'il s'en aille on a plus besoin de lui etc" bah ils se sont tous fait niquer !!! C'est le meilleur début de saison de sa carrière et il cartonne en EDF. Il n'a plus qu'à se tatouer "Only Ancelotti can judge me" et c'est dans la poche.
L'article est bien mieux écrit que la moyenne du site et en plus il y a le commentaire de MaxMaga ! 10 lignes de plaisir. "Ce commentaire est super bien, je l'aime" !!
Excellent article, clair, net, précis.

Clap Clap Clap.
Ralph Louren Niveau : DHR
Mamad' vaincra!
Jeune, formé au club, bonne relance, physique, sérénité, expérience qui va arriver, bon jeu de tête, gaucher. TU ES LE PRESENT ET LE FUTUR
L'Homoursporc de Paris Niveau : Loisir
Sakho Sakho Sakho !!
L'Homoursporc de Paris Niveau : Loisir
Sa c'est beaux ! " Nous avons conscience du contexte économique difficile et nous avons désiré aider exceptionnellement nos supporters à assister à ce Clasico en prenant à notre charge plus de la moitié du coût. Ce voyage est important et symbolise la décision prise d’autoriser de nouveau les déplacements officiels lors des rencontres entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille " 350 euro sa passe à 150 , merci Paname pour se beau geste.
et pour 4 euros de plus, ils peuvent rajouter un bled pour l'homoursporc!
@ max

je suis d'auteuil, au moins historiquement parlant, et je me réserve le droit de critiquer sahko, ce qui n'a rien à voir avec un délire anti-banlieue, faf (arf...) ou autre, outre que mamadou habitait à coté de chez moi (pas en banlieue mais bon). le truc c'est que, comme le dit l'article, on veut globalement tous que sakho réussisse car il est formé au club et est de paris. maintenant deux points: le match de lille l'année dernière et ses vélléités de départ (à lyon en plus, pu.tain!) font qu'une partie des fans demandent aussi un peu de temps avant de lui accorder toute la place qu'il mérite au club, soit celle (espérons le) du capitaine taulier.
d'autre part, quant à alex, avant de parler, regarde un match stp, le gars est au top depuis le début de la saison, le critiquer ne sert à rien, avoir 3 bons joueurs est préférable à avoir 2 mecs moyens...enfin.
Article bien leche, souvent assez drole mais selon moi frisant trop la flagornerie et le parti pris.

Le bloc defensif n'est vraiment compact et synchrone avec le reste de l'equipe que depuis 4-5 matchs, avant c'etait 30metres entre les lignes, une defense jouant exagerement basse et des trous d'air laisses par les lateraux (surtout Jallet qui manque cruellement de reperes et de fondamentaux a ce poste.

L'article est tres dur avec Alex souvent impeccable dans le marquage et l'attitude defensive et exagerement tendre avec Mamad a propos duquel le jugement du fan de foot lambda est souvent biaise. On retient surtout ses retours spectaculairesm ses interventions in extremis alors qu'un placement plus approprie, une attention plus grande et une meilleure coordination avec son partenaire de charniere permettrait d'eviter ce genre de retours catastrophes tres esthetiques j'en conviens mais o combien dangereux.
maroilles chamakh Niveau : District
@niknik: T. Silva, Sakho et Alex se partagent le strapontin, quant à Lugano c'est un peu le mec bourré qui se tient à la barre.
Childebert1 Niveau : DHR
Il fallait, c'était pas possible autrement, que quelqu'un nous balance le poncif de "la vieille France qui n'aimme pas les racailles" et tout le petit catéchisme habituel. J'adore comme le fait de préférer un étranger à la peau foncée fait des supporters d'Alex des gens intolérants... On vit vraiment une époque formidable.
Papus Camara le nouveau Julien Rodriguez du PSG
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
18 29