1. //
  2. // 4e journée
  3. // Gr.A
  4. // Real Madrid/PSG

PSG : quelle victoire à Madrid ?

Tancé, critiqué pour son manque d'ambition, le PSG a l'occasion de prendre sa revanche sur un match aller bien terne. Et si le Real Madrid met un point d'honneur à repousser les tentatives parisiennes, les solutions pour s'imposer à Bernabéu existent. La preuve.

8 36
  • La nasale

    Sur la pelouse de Bernabéu, le PSG retombe dans ses travers du match aller. L'attaque est apathique, tandis qu'une passe en retrait mal ajustée de Van der Wiel a permis à Cristiano Ronaldo de se faire la malle jusqu'au but. 1-0 à la mi-temps, le constat n'est pas dramatique, mais les critiques pointent déjà. Alors, dans les vestiaires, Laurent Blanc hausse le ton : « Les gars, maintenant, je crois que bon, il va falloir leur en mettre plein le pif. » Un conseil bien entendu par Zlatan Ibrahimović qui plonge immédiatement dans son sac pour en ressortir un étrange flacon. Deux pschitt qui retentissent, et le temps est venu de redorer le ballon parisien. L'odeur de la victoire se fait sentir dès la reprise. Car disposant d'un marquage beaucoup plus lâche, le Zlat s'enfonce inexorablement dans la défense merengue. Un but à bout portant, un autre d'une frappe des vingt mètres après l'évanouissement simultané de Kroos et Modrić, deux hommes de goût, et Paris reprend l'avantage pour ne plus la lâcher. Invité à expliquer sa performance et l'espace anormal dont il a bénéficié pendant le second acte, le Z débarque en conférence de presse, foulard violet Marionnaud autour du cou avant de lâcher, énigmatique : « Quand vous le porterez, vous vous sentirez comme un boss. » Une nouvelle légende est « nez » .

  • La Di María

    Georges-Kévin N'Koudou l'a démontré face à Nantes : il n'y a pas joueur plus motivé que face à son ancien club. Une aubaine pour Paris, qui compte désormais dans ses rangs une ancienne ficelle de la maison merengue. Dès lors, il faut mettre Ángel Di María dans les conditions d'une revanche ultime. Lundi, le téléphone de l'Argentin est bombardé de MMS anonymes contenant les photos de Tony Kroos et James Rodríguez. Mardi matin, c'est Florentino, Pérez, un groom badgé de l'hôtel cinq étoiles dans lequel résident les Parisiens qui vient servir les œufs brouillés. Mais c'est à quelques heures du match que le PSG lâche son arme fatale : une copie de l'acte de transfert de Di María à Manchester, savamment posée sur le siège du bus. Si Di María oscille dès lors entre la rage et les larmes, c'est animé d'une envie débordante qu'il débarque sur la pelouse de Bernabéu. Un but et une passe décisive plus tard, Fideo a illuminé la partie de son génie. Le plan est magnifiquement exécuté, mais va atteindre ses limites dans les dernières minutes, alors qu'Ángel signe son doublé. Sprint jusqu'à la tribune présidentielle, doigts d'honneur bien en évidence, l'Argentin craque sous l'émotion. Et la sanction sera lourde : 5 matchs de suspension assortis d'un stage de maîtrise de la colère en compagnie de Yannick Cahuzac et Majeed Waris. Une tristesse, d'autant que sans sa recrue phare, le PSG s'inclinera en demi-finale face au Barça.

  • La Serge Aurier

    Il est l'homme du début de saison parisien. Incassable, invincible, impassable, l'Ivoirien est même devenu face à Rennes un défenseur central plus que solide. Dès lors, le match face au Real Madrid ne peut qu'être le sien. Arrivé à Bernabéu, Serge fait d'ailleurs dans le classique : Cristiano Ronaldo est muselé, les tacles s'enchaînent, quand les supporters parisiens présents dans l'enceinte haranguent la débauche d'énergie de SA19. Une performance de haut vol, conclue par un coup de tête rageur sur le corner de Di María en fin de match. La victoire est belle et Serge peut la fêter comme il se doit. Problème toutefois le lendemain, alors que le compte Adri « the Young thug » Rabiot publie une vidéo dérangeante. On y voit Serge dans une chambre d'hôtel, Kaaris dans un bras, Layvin Kurzawa dans l'autre, arroser de champagne le maillot que Cristiano Ronaldo a échangé avec lui en fin de rencontre : « Ici, c'est Paname gros ! Et le portos sale fils de…  » peut-on entendre alors qu'Ezequiel Lavezzi végète au milieu des cadavres de Greygoose. Une apothéose qui conduit le PSG à présenter ses excuses, mais consacre une nouvelle fois le génie de Serge.

  • La déstabilisation par voie de presse

    Face à Cristiano Ronaldo, le PSG peut avoir quelques craintes. Buteur prolifique, attaquant imprévisible, le Portugais est une nouvelle fois l'arme fatale des Merengues dans la course à la Ligue des champions. Et donc un problème de taille pour les hommes de Blanc. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si les rumeurs font état à chaque mercato d'une arrivée imminente de la star dans la capitale. Une avalanche à laquelle Nasser n'a cessé d'assister et dont il va se servir. Après avoir livré les 47 391 coupures de presse relatant le transfert bouclé de CR7 au PSG, le président passe quelques coups de fil et distille l'info : « Paris est prêt à mettre 350 millions sur CR7 ! » , « L'offre mirobolante de Paris pour une star espagnole !  » , « Un échange tour Effeil-Ronaldo en vue ! » titrent alors les gazettes de Navarre. Relayé en Espagne, le tourbillon médiatique s'empare de la rencontre et oblige Benítez à préserver Ronaldo, enfermé dans une pièce capitonnée pour échapper aux questions. Sans attaquant de pointe valable, le Real s'incline 2-0 (buts de Stambouli et Augustin), mais le pire est ailleurs. Le Portugais, enfermé depuis bientôt 96 heures avec pour seul réconfort une coupure du Buteur, convoque la presse dès sa sortie : « Cristiano Ronaldo à Lorient, c'est fait ! » Ils disaient donc vrai.


    Par Raphaël Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • J'pense a tous ces frustrés qui n'attendent que la défaite du PSG pour bander un peu dans leur saison pourri... En cas de victoire ce soir les commentaires vont être succulents.
    didier gomis Niveau : CFA
    Note : 2
    Perso j'opterais pour la Marco Verratti,

    crochet qui met dans le vent Kroos, double contact qui met dans le vent Ramos et Varane, une deux avec Di Maria qui remet dans la course et frappe soudaine dans la lucarne alors que Cavani et Ibra étaient démarqués idéalement !

    http://images.cdn.fourfourtwo.com/sites … k=D0qpeZXL
    Note : 4
    "Et la sanction sera lourde : 5 matchs de suspension assortis d'un stage de maîtrise de la colère en compagnie de Yannick Cahuzac et Majeed Waris. Une tristesse, d'autant que sans sa recrue phare, le PSG s'inclinera en demi-finale face au Barça."

    Il faudrait 8 matchs de suspensions pour qu'il loupe les demies finales.

    Sinon super article ! Je vote pour la Aurier !
    A croire que Sofoot veut qu'on se prenne une raclée.. Ca sent la Kroos mine un article pareil !!!!
    Faut pas jouer avec le karma les mecs, c'est fragile ces choses là.

    Second degré de supporter, qui y croit un peu quand même.
    Ouais le PSG me rend con et superstitieux..et alors ?
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    La Pastore.

    A la surprise générale et malgré sa conjonctivite, Javier est titulaire. Il a emprunté les lunettes d'Egdar Davids pour se protéger et pouvoir tenir sa place dans ce match de gala.
    A la 69ème minute, il profite de la peur des défenseurs de s'approcher de lui et d'être contaminés par son infection pour entamer un rush depuis sa moitié de terrain pour aller battre Keylor Navas ausi mystifié qu'un vulgaire Casillas face à
    Robben au Brésil par la feinte de corps quasi-divine du Grand Pasteur.

    Il sort sous les ovations d'un Bernabeu connaisseur qui improvise une banderole géante pour demander à Perez d'acheter cette pépite argentine pour 400M€ + Ronaldo + Ramos + Modric.
    Note : 4
    La Inzaghi

    Effondrement dans la surface en s'accrochant sois même le maillot. Rouge + Penalty
    Victoire 2-0 après un 2ème but hors jeu a la 87ème
    Ça sent plutôt la Apoula Edel:

    Gros match de Navas qui tient le 1-1 jusqu'à la 87eme minute, il rate son dégagement au pied qui atterri sur Capitaine Crochet Cavani, qui contrôle, crochète une fois Navas, puis crochète une seconde fois seul devant le but vide, puis marque d'une tête plongeante en coup du foulard au premier poteau.

    Merci c'est tout pour moi.
    Message posté par Wiich
    J'pense a tous ces frustrés qui n'attendent que la défaite du PSG pour bander un peu dans leur saison pourri... En cas de victoire ce soir les commentaires vont être succulents.


    ou même de match nul à partir de 1-1 qui donnerait la tête du groupe au Psg
    petitbodiel Niveau : CFA2
    Je n'ai lu que la Serge Aurier mais putain j'ai ri.
    Merci les mecs.
    petitbodiel Niveau : CFA2
    Message posté par bartisol


    ou même de match nul à partir de 1-1 qui donnerait la tête du groupe au Psg


    bien vu
    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Message posté par Maradinho
    A croire que Sofoot veut qu'on se prenne une raclée.. Ca sent la Kroos mine un article pareil !!!!
    Faut pas jouer avec le karma les mecs, c'est fragile ces choses là.

    Second degré de supporter, qui y croit un peu quand même.
    Ouais le PSG me rend con et superstitieux..et alors ?


    Pas mieux mon Maraldinho, faut jamais rien affirmer avant un match, encore moins quand celui-ci est "crucial", ils vont nous porter la poisse ces chats noirs.
    C'est comme l'autre qui salive d'avance des commentaires des rageux en cas de victoire parisienne, non seulement on s'en bat les steaks de ces moins que rien, on ne vit pas un match en premier lieu pour les voir chialer, même si ça fait toujours plaisir, mais avant tout pour le bonheur des siens.
    Puis si jamais c'est le contraire qui arrive, ils lui rendront la monnaie de sa pièce au centuple
    Bref fermez-là !!!

    Sinon je sens bien Paris sur la dynamique de Saint-Etienne plutôt que sur celle du match aller, plus que 8 heures mes amis, 8 putains d'heures !!!! mamamia !!!! que j'aime ces journées, cette tension qui monte petit à petit, miam
    Ronald Ignoble Niveau : CFA
    Je vote pour la Aurier, avec une danse de la victoire venue tout droit du bled featuring Gradur.
    #Genies incompris
    https://vine.co/v/eqIXwiJLw3X
    Message posté par Wiich
    J'pense a tous ces frustrés qui n'attendent que la défaite du PSG pour bander un peu dans leur saison pourri... En cas de victoire ce soir les commentaires vont être succulents.


    Vous êtes devenus complètement parano les parisiens. Manquait plus que le "On dérange" et c'était parfait !

    C'est surtout un certain mélange entre arrogance et condescendance envers la province chez certains supporters sur le site qui a poussé des "neutres" comme moi à parfois troller, parfois essayer de vous faire redescendre sur terre.
    philfrenhie Niveau : CFA
    La Aurier m'a bien fait marrer...moi je signe tout de suite....
    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Plus clairement ce que je voulais dire, comme Maradinho le précise avec son karma, souhaiter une victoire parisienne pour de mauvaises raisons ce n'est pas bon
    Le dieu du football nous regarde et aura du mal à offrir ce genre de plaisir malsain, une "Pastore" à la conjonctivite tenace c'est déjà plus noble comme souhait et fera certainement sourire Saint Joga Bonito
    Note : 1
    Bon je me dévoue pour faire la Laurent Blanc :

    Après une bonne entame de match les parisiens se font surprendre sur la première véritable occasion du Real.Et c'est l'inévitable Cr7 qui à la 14ém minutes ouvre la marque d'une tête plongeante. Complètement abasourdies les parisiens retombent dans leur travers de possession stérile. La défense madrilène tient le choc tranquillement, bien aidé par les pertes de balles multiples de Zaltan et Di Mama. Et l'inévitable se produit à la 43 ém minutes James enroule un coup franc en pleine lucarne.Le PSG est KO , une caméra se tourne vers Nasser ou l'on peut décrypter "je vais le lourder ce nullos" , fort à propos.

    A la mi temps Laurent Blanc ne pipe pas un mot , les joueurs sont d'ailleurs surpris et semblent tous avoir démissionné. Mais au retour sur le terrain c'est la stupeur , deux changements sont annoncés Di Mama et Zaltan sont remplacé par Pocholapin et Lucasdesespéré.

    Le PSG subit d'abord mais ne rompt pas , malgré un poteau de Cr7. Suite à une belle accélération de Lucasdesespéré sur son couloir , le PSG réduit l'écart par une tête puissante du mata d'or. Alors émoussé physiquement le Real commence à ne plus touché la balle. Laurent Blanc s'avance et veut faire rentrer JKA Rowling à la place du petit Narco. Par une extraordinaire soupçon de lucidité relevant de la sorcellerie ,il décide finalement d'annuler le changement. Bien lui en prends vu que sur une passe extasiante de Narco , el Pocholapin s'échappe et vas inscrire le but de l'égalisation à la 86ém.

    Le PSG tient le nul dans des dernière minutes suffocantes et Laurent Blanc célèbre cela comme victoire.
    Nasser déclarant après le fin du match "que Laurent Blanc est le meilleur entraîneur du monde" et qu'il "n'a jamais douté de ces qualités".
    Ce même Laurent Blanc pour qui le soirée se finira d'une manière plutôt agaçante , après avoir balancer sa touillette à un journaliste lui rappelant que ce n'était "qu'un nul" face à un Real "sans Benzema et sans Bale".

    Le lendemain le service de com du PSG dévoile que Zaltan souffrait d'une légère entorse de la cheville et que Di Mama souffrait d'un rhume.
    Moi je vois plutôt la Demba Ba/ Mourinho.
    But du genou à la 94 ème minute de Jésé. A la fin du match, la journaliste de Bein annonce à Lolo White que Mourinho vient d'être débarqué de Chelsea. Sa réponse est cinglante : I have nothing to say.
    Malédiction So Foot. Et moi qui espérais une victoire de Paris, juste pour pouvoir me foutre de mes potes mérengues... Bah, bien joué les gars
    Si nous étions les Inglorious Bastards, tu serais lui Patate :
    https://www.youtube.com/watch?v=tlw2YpBIq2Q
    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    La Kévin Trapp.

    Contre Malmö il a tenté la relance rapide sur Di Maria après une interception sur corner, contrôle raté. Il retente sur Cavani le match d'après, contrôle raté.

    Alors il abandonne l'idée de la passé décisive. Après une interception sur corner et un coup de genou sur Ramos en prime, il dégage directement dans la lucarne adverse et lob Navas trop avancé.

    Deux heures plus tard il poste une photo de lui sur twitter avec Nasser en train de lui faire un bisou.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Tottenham garde la pêche
    8 36