Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Supporters

PSG, les interdictions administratives de stade en question

Alors que des interdictions administratives de stade (IAS) tombées après PSG-Saint-Etienne, le 07 août 2010, viennent d’être cassées en appel par les tribunaux administratifs, de nouveaux supporters parisiens viennent de faire l’objet d’IAS suite à l’épisode du Camp des Loges*. L’association Liberté pour les Abonnés (LPA), qui regroupait depuis deux ans d’anciens abonnés d’Auteuil et de Boulogne, a décidé de s’auto-dissoudre en protestation.

Modififié
Il s’appelle Damien. Bientôt la trentaine, et huit années d’abonnements au Parc des Princes derrière lui. Il a été interdit de stade pendant quatre mois à la fin de l’été 2010. Son seul tort ? Avoir été interpellé lors d’une manifestation contre le plan de sécurité du Parc des Princes, dit « plan Leproux » , à l’occasion de la rencontre PSG-Saint-Etienne, le 7 août 2010. Il n’avait aucun antécédent judiciaire.

IAS cassées par les tribunaux administratifs

Après cette interpellation, au commissariat, les supporters se sont échangés leurs adresses mails dans le but d’en parler à la presse. Alors qu’ils pensaient avoir simplement été arrêtés pour un contrôle d’identité, Damien et ses potes reçoivent, quelques jours plus tard, une interdiction administrative de stade, délivrée par la préfecture de police de Paris. Quatre mois chacun. Sale nouvelle. C’est le début du « collectif 07/08 » , en référence à la date de l’incident, pour faire annuler ces décisions préfectorales.

Plus d’un an et demi après, chaque IAS traitée par le collectif a été annulée par les tribunaux administratifs chargés de les examiner « avec en moyenne 1000 € de dédommagement au titre des frais engagés » précise le « collectif 07/08 » , dans un communiqué. Seule ombre au tableau, tous ces jugements interviennent bien après la fin de leurs interdictions de stade. « C’est fatiguant. Et très frustrant de voir qu’il n’y a eu aucune exposition médiatique, ou très peu » , déplore Damien. Maître Jérôme Triomphe, avocat des membres du collectif 07/08 et d’autres supporters parisiens interdits de stade depuis 2007, dénonce : «  Ca fait 5 ans que le préfet prend des interdictions administratives pour des motifs fourre-tout, pas du tout individualisés et au final injustifiés et ça fait 5 ans que quasiment toutes les IAS qu’on a eu à traiter ont été annulées car le préfet n’a pas pu prouver, derrière, les faits qui étaient reprochés aux supporters » .

IAS, attention danger ?

En France, il existe deux types d’interdictions de stade. Les interdictions judiciaires de stade (IJS), prononcées lors d’une procédure pénale, et les interdictions administratives (IAS) qui sont le fruit d’une décision du ministère de l’Intérieur ou d’une Préfecture. « Le problème avec les IAS, c’est qu’avant elles n’étaient pas très utilisées par le ministère de l’Intérieur et les Préfets. Mais quand ils se sont rendus compte que personne ne contestait, ils ont commencé à les généraliser » , indique Damien. À la base, le but était de trouver une parade à la lenteur de la procédure des IJS pour des faits graves. Mais pour Damien, elles « peuvent devenir un réel souci pour la démocratie. Quand on voit comment Jean-Louis Fiamenghi, (le directeur de cabinet du préfet de police de Paris, ndlr) s'en sert à outrance pour tout et n'importe quoi, on est en droit de s'inquiéter  » . Maître Jérôme Triomphe, corrobore : « Les IAS sont utilisées à des fins non pas de sécurité mais de communication médiatique pour donner l’illusion de l’action alors que ces arrêtés sont non seulement inefficaces mais illégaux et gravement attentatoire à la liberté d’aller et de venir puisqu’elles sont pratiquement toujours assortie d’une obligation d’aller pointer au commissariat  » .

Les décisions obtenues par le collectif 07/08 n’ont pas fait jurisprudence. La récente visite d’une cinquantaine de supporters parisiens au Camp des Loges, pour protester contre l’absence de dialogue de la part du club, a connu le même traitement. Plusieurs supporters ont reçu des coups de téléphone de la part du commissariat les informant d’interdictions administratives de stade prises en urgence. «  Tous les leaders des entités présentes ce jour-là » , assure Jérémy Laroche, responsable du défunt collectif Liberté pour les Abonnés (LPA). Motif : avoir fait partie d’un groupe de supporter du PSG qui est entré dans le camp d’entraînement du club avec des engins pyrotechniques. «  Tout cela est faux, proteste Jérémy Laroche, on est rentré seulement dans le parking, c’était pas une manifestation sportive, donc ça ne justifiait pas d’IAS. Et les engins pyrotechniques ont été allumés à la fin dans la rue lorsqu’on a quitté le Camp des Loges. Il y a avait trois services de police différents qui étaient présents, si on avait dans l’illégalité, ils nous auraient interpellé. Or ça n’a pas été le cas  » .

Auto-dissolution du collectif Liberté pour les abonnés


En protestation « face à un système injuste et ultra répressif » , comme l’explique leur communiqué, le collectif LPA qui regroupait 400 supporters, anciens abonnés d’Auteuil, de Boulogne et de la tribune G, et qui voulait être un interlocuteur identifié pour discuter avec le PSG, a décidé de s’auto-dissoudre. « Il n’y a plus de discussions officielles avec le club, ils n’ont de toute façon jamais été réceptifs à toutes nos tentatives pour ouvrir le dialogue, explique Jérémy Laroche, et puis c’est un moyen de couper l’herbe sous le pied des autorités, dont notre dissolution était un objectif  » . Les membres de LPA dénoncent également, par ce biais, les IAS reçues en marge des opérations de contestation, moyen selon eux de « décapiter la lutte » et pour lesquelles, ils prévoient de mener tous les recours possibles. « Le préfet ne tient aucun compte des dizaines d’annulations de ces IAS qui ont été prononcées devant les tribunaux administratifs. Il s’en moque car de toute façon ces mesures sont exécutoires et produisent leurs effets bien avant l’annulation des interdictions de stade  » , regrette maître Triomphe.

Cette auto-dissolution n’est pas un « aveu de faiblesse » , assure le responsable de l’ancien collectif : « Elle n’annonce pas l’abandon de la lutte, au contraire on va continuer à contester mais d’une nouvelle manière, chacun dans son camp, et il n’y aura plus d’association sur qui taper » . Damien, de son côté, n’est désormais plus interdit de stade, mais après l’attitude du PSG dans cette affaire, pas question pour lui de remettre les pieds au Parc des Princes.

* Lire : Bordel au Camp des Loges


Par Antoine Aubry et Anthony Cerveaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 8 heures Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 38