1. //
  2. // 16e de finale
  3. // PSG/Montpellier

PSG: l'argent ne rachète pas la jeunesse

Alors que le PSG vient d’être élu meilleur club de jeunes pour l’année 2013 par la FFF, d’aucuns s’interrogent sur l’avenir de certaines pépites de la formation francilienne, Hervin Ongenda en tête. Pourtant, c’est la logique même d’un club qui tente de mener une politique de stars tout en formant des pépites : y a toujours de la casse.

Modififié
22 38
On confond souvent potentiel et niveau réel. Ce qui fait que de simples proclamées pépites – par Football Manager ou le bouche à oreille – se retrouvent placées au même niveau que des joueurs confirmés. C’est le cas d’Hervin Ongenda. Depuis peu, son nom a disparu des feuilles de matchs du Paris Saint-Germain après un début de saison prometteur (deux titularisations, quelques buts et l’adoubement par Zlatan Ibrahimović). D’aucuns s’inquiètent pour l’avenir du jeune attaquant de 18 ans. Au-delà de la logique de groupe et de choix, puisqu'après tout, il est plus facile et moins dangereux pour l’équilibre du vestiaire de ne pas prendre Ongenda dans les 18 plutôt que Ménez, Lavezzi ou Lucas quand tout le monde est apte à jouer, l’absence du jeune Parisien est avant tout la conséquence d’une maladie répandue dans le football moderne : la « melonite » . Hasard ou pas, les intérêts du joueur ont récemment été confiés aux mêmes personnes qui, à un moment donné, n’avaient pas forcément bien aiguillé Mamadou Sakho.

Avec le retour de tout son potentiel offensif, Laurent Blanc a donc fait le choix de renvoyer le joueur gratter du temps de jeu avec la réserve. Surtout, le Président commençait à s’agacer de voir Ongenda arriver tous les matins en retard et/ou avec la tête dans le brouillard quand des mecs comme Ibrahimović ou Silva sont au taquet dès potron-minet. Pis, le fait de devoir s’entraîner et jouer avec les U19, ce qu’il est réellement ne l’oublions pas, aurait été pris comme une punition par le joueur. Rien que ça.

Oui, Hervin traîne les pieds quand ses collègues Coman et Maignan, pourtant proches du groupe professionnel eux aussi, se sont fixé comme objectif de gagner la Gambardella avec les U19 parisiens. Et avec le sourire. Le cas Ongenda montre à quel point il est difficile d’être jeune au PSG. Même quand on pue le talent. Kingsley Coman, présenté par les éducateurs du PSG comme l’un des cinq plus gros talents français chez les U19, ne sait toujours pas où il évoluera la saison prochaine, par exemple. Toujours stagiaire, le jeune milieu de terrain veut garder la main. Très protégé par sa famille, Coman aimerait voir ce que le club compte faire de lui avant de se lancer dans le grand bain. Dans les arcanes du club, on espère s'éviter une nouvelle affaire Moussa Dembélé. En 2012, cet espoir né en 1996 avait pris la route de Fulham car les dirigeants parisiens n’avaient jamais réussi à coucher sur le papier ce qu’ils avançaient en paroles.

Récompensé par la FFF

Ce bordel ne doit pas noircir le tableau des jeunes du PSG qui, depuis quelques années, commencent à briller. D’ailleurs, la Fédération française de football vient de récompenser le club francilien pour sa politique de formation. En effet, le PSG vient d’être élu meilleur club de jeunes. Ce classement prend en compte les résultats des U17 et U19 en championnat, la Gambardella, le nombre de joueurs sélectionnés en équipes nationales, etc. Une vraie fierté pour un club dont la formation se limitait alors à Edwin Murati, Fabrice Kelban, Nicolas Anelka et Didier Domi.

Depuis huit ans, le PSG a fait signer 60 contrats professionnels à ses mômes. L’arrivée des Qataris n’a pas changé la donne puisque Nasser Al-Khelaïfi a toujours voulu faire du club parisien une copie conforme du Barça. Dès lors, il faut « Masia-iser » le PSG et trouver le nouveau Messi sur les pelouses de l’Île-de-France. À défaut de choper le nouveau Lionel, les Parisiens sont déjà bien heureux d’avoir sorti de leur sein un ersatz de Xavi en la personne d’Adrien Rabiot. À 18 ans, le milieu de terrain chevelu s’est solidement imposé dans la rotation au milieu de terrain (25 matchs joués, 2 buts). Comme quoi, l’entourage du joueur a eu raison de gueuler. Aujourd’hui, maman Rabiot, qui gère les intérêts de son fils, n’a pas changé d’avis sur l’avenir de Bob l’éponge. Grosso modo, le clan Rabiot aimerait que le fiston émarge au même salaire que Lucas Digne. Surtout que le fiston peut se vanter de jouer deux fois plus que l’ancien Lillois. Ce qui est drôle, c’est qu’en menant une politique de stars, c’est finalement avec les jeunes que le PSG se retrouve le plus emmerdé à l’heure actuelle. Pourtant, difficile de taxer les coachs parisiens de fronde anti-jeunes. Que ce soit Rabiot, Lucas, Marquinhos, Digne, Verratti ou encore Ongenda, tous ont plus ou moins joué dans ce nouveau PSG. Finalement, ce n’est pas l’âge qui détermine un début de carrière. C’est le talent et la mentalité. Cela semble tellement évident que certains l’ont déjà oublié.

par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

c'est la merde Niveau : Loisir
Euh luis Fernandez, Abriel, Cissé, Distin, Mulumbu, Simba, Cana, Chantome, Sakho et quelques autres aussi hein...
Effectivement, la melonite est la gangrène de la nouvelle génération. Tout, tout de suite et avec la manière. Au PSG, Rabiot frise avec la tendance et ailleurs; on voit les exemples qu'il y a eu (coucou le ballon de plomb qui voulait tout jouer et qui ne joue plus rien).

Le problème, on le voit souvent, vient de l'entourage direct du joueur qui voit en lui un espoir de gagner beaucoup d'argent pour "faire vivre la famille" quand ce n'est pas un agent véreux qui fixe ses intérêts d'abord. Une des dérives du foot business.
Putain Edwin Murati l'histoire de dingue !
http://onlyfootball.fr/?p=6997
PhoenixLite Niveau : Loisir
Je pense surtout que plus personne n'a de sens logique dans le monde du foot.
A 18 ans, c'est normal de pas être dans les 23. 18 ans. Première saison pro. Bah ouais mon pote, tu fais comme tout le monde : tu fais tes armes à l'entraînement et t'attends ton tour.

A 18 ans je chialais pas parce que j'avais pas le poste de mon père. Et ça choquait personne. J'ai fait des stages pour m'améliorer et après je peux attaquer la vraie vie pro. Je vois pas pourquoi ce serait différent pour un footeux.

C'est pas parce que t'as un Messi par génération qui à 17 ou 18 piges devient titulaire dans un club comme le Barça qu'il faut à tout pris faire jouer TOUS les mecs de plus en plus jeune. Ca sert qu'à les griller. Cf certains joueurs qui ont commencés très tôt et qui ont eu un coup de barre physique à la trentaine.
Note : 7
Merci de m'avoir appris l'existence de l'expression "dès potron-minet"
DoutorSocrates Niveau : CFA
Petite spécialité de Fullham de signer des Moussa Dembele on dirait.
Message posté par dikinass
Merci de m'avoir appris l'existence de l'expression "dès potron-minet"

Toi tu n'as pas regardé Podium... Probablement l'expression la plus mythique de ce film!
Après faut être assez compréhensif, le Ongenda doit s'amuser en 19 nationaux, et justement a force ce n'est pas amusant. Les lyonnais en savent quelque chose, regardez ce que fais Bahlouli quand il joue en 19, c'est plus sérieux...
Coman et Ongenda c'est deux potentiels monstres quand même, et je comprend pas pourquoi un club comme Sochaux n'essaie pas de récupérer Hervin, car au pire des cas tu les fais pas jouer et tu perd rien.
Après faut capter aussi que les mecs doivent avoir le cul entre deux chaises.
D'un côté, s'ils la ferment, on risque de les "oublier", de l'autre côté, s'ils l'ouvrent, ils passent pour des branleurs*

D'autant plus que le PSG est devenu en peu de temps un "gros" clubs. Il aurait été plus facile pour un Ongenda ou Coman de percer il y a quelques années lorsque les attaquants s'appelaient Hoarau, Luyindula ou Gameiro que maintenant avec les monstres qui sont arrivés.

La stratégie de Rabiot me parait "logique". On voit les meilleurs milieux de terrain du monde associé au PSG, normal que le mec qui a 18/20ans et qui souhaite du temps de jeu l'ouvre pour en obtenir. Le tout, c'est d'assumer sur le terrain derrière, et il le fait plutôt bien.

Après plus qu'une stratégie à la Barça, le meilleur compromis serait selon moi de prêter pendant quelques saisons ces jeunes, et de voir l'évolution qu'ils ont. Soit ils explosent, auxquel cas, ils reviennent au club avec une promesse de temps de jeu, soit ils se vautrent (ou tout du moins ne répondent pas aux attentes), et là, on les laisse partir.

Maintenant quand on voit certaines compo d'équipe, on peut pas dire que le club néglige ses jeunes, alors que vu les joueurs confirmés présent, c'est loin d'être une évidence
PhoenixLite Niveau : Loisir
Les prêter, ok. Mais pas n'importe où.

Je vois pas l'intérêt du PSG à foutre ses jeunes à Sochaux ou VA. Jouer ok, mais jouer au milieu de 10 bras-cassés, je suis pas certain que ça les aide beaucoup.
ça marche comment ce classement des centre de formation ?
ça intègre le nombre de jeunes en pro etc ?
parce que c'est bien beau de regarder les résultats des équipes de jeunes, mais je pense à des clubs comme l'OL ou Nice, qui surclassent automatiquement les jeunes ou les intègrent très tôt à l'effectif pro, c'est normal que les résultats suivent pas forcément, mais n'est-ce pas plus judicieux en terme de formation ?
Le classement des centres de formation est différent de ce classement des équipes jeunes où le PSG est le premier en France.
Pour le classement des centres de formation, dans lequel l'OL est deuxième derrière le Barça, ça prend en compte le nombre de joueurs présents dans les cinq ligues les plus importantes.


http://www.sportingintelligence.com/wp- … top-22.jpg
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Sportivement, on peut comprendre la frustration d'Ongenda. Sur les 3 attaquants, 2 places sont prises. Pour la 3ème, il y a Lavezzi, Lucas, Ménez et Pastore. Pas simple pour lui de décrocher un strapontin.
Rabiot a plus de chance car il est 4ème pour les 3 places du milieu. Avec le nombre de matchs et l'inévitable suspension de Verratti, il a forcément du temps de jeu.

Maintenant, cette situation est courante dans les grands clubs. Les attaquants qui cirent le banc à Chelsea en savent quelque chose. Ongenda doit intégrer cela et son entourage doit l'y aider. Donc un zéro pointé, question mentalité!

La mentalité est aussi importante que le talent. Dans son intérêt, le PSG doit le recadrer tout en lui en expliquant les raisons. Il est encore temps.
Quand tu est un grand club et que tu as des exigences de très haut niveau tu peux intégrer seulement deux-trois jeunes maximums. Même le Barça est contraint de laisser filer des jeunes joueurs formés avec l'exemple de Fabregas à Arsenel et dernièrement de Thiago au Bayern.
FrancisHeaulme Niveau : District
Dans le cas d'Hervin, c'est surtout son entourage (en l'occurrence son père) qui est à blâmer pour son comportement actuel. D'ailleurs je viens de voir qu'il avait réclamé dans la presse un prêt dans un autre club de L1.
Mon frère et moi avons joué avec lui quand il est passé au FC Lilas, à l'époque on avait 10-12 ans et le gars était déjà pisté par tous les grands clubs européens. Son père (qui s'occupe toujours de sa carrière si je ne m'abuse) avait fait le tour des clubs (Manchester, Arsenal, le PSG), et voulait le céder non pas à celui qui serait le plus bénéfique pour son fils, mais à celui qui lui filerait la plus grosse caillasse (je parle de grosses berlines, d'avantages en nature etc.)

Donc plus ou moins directement, le comportement d'Hervin est pour moi lié à la mauvaise influence de son père (le mec n'allait même pas voir les matchs de son fils pour parlementer avec les clubs - le gamin avait 12 ans putain). Le PSG devrait faire en sorte de l'"écarter" et lui trouver un agent digne de ce nom.
Et moi j'ai appris le mot "ersatz". Merci.
Message posté par Arthur-FAFI
Sportivement, on peut comprendre la frustration d'Ongenda. Sur les 3 attaquants, 2 places sont prises. Pour la 3ème, il y a Lavezzi, Lucas, Ménez et Pastore. Pas simple pour lui de décrocher un strapontin.
Rabiot a plus de chance car il est 4ème pour les 3 places du milieu. Avec le nombre de matchs et l'inévitable suspension de Verratti, il a forcément du temps de jeu.

Maintenant, cette situation est courante dans les grands clubs. Les attaquants qui cirent le banc à Chelsea en savent quelque chose. Ongenda doit intégrer cela et son entourage doit l'y aider. Donc un zéro pointé, question mentalité!

La mentalité est aussi importante que le talent. Dans son intérêt, le PSG doit le recadrer tout en lui en expliquant les raisons. Il est encore temps.



Désolé pour la petite remarque d'autant que je suis plutôt d'accord avec toi dans le fond.

Mais, "l'inévitable suspension de Verratti"... Depuis que le PSG est passé en 4-3-3, c'est-à-dire depuis à peu près 4-5 mois, Verratti ne prend que rarement des cartons. L'explication est simple: Paris a beaucoup plus le ballon, Verratti joue plus haut, Matuidi compense beaucoup plus que lui ce qui lui évite d'avoir à faire des fautes parfois nécessaires (la fameuse faute d'anti-jeu), Verratti grâce au pressing arrive à récupérer le ballon beaucoup plus facilement, et il a aussi progressé dans l'interception.

Ça me fait "tic" cette remarque de "l'inévitable suspension de Verratti" parce que Matou avait dit dans les spécialistes ce lundi que "Verratti était suspendu tous les trois matches". La raison pour laquelle Rabiot joue beaucoup, c'est la fatigue (et les blessures de fatigue) due(s) à l'enchainement des matches par les trois titulaires.
Je pense qu'être prêté dans les clubs de deuxième partie de tableau, si tu veux jouer, c'est la seule réelle solution. Faire le cake ça sert à rien.
Message posté par alex123485
Et moi j'ai appris le mot "ersatz". Merci.


Vous n'allez pas nous dire à chaque fois que vous apprenez un mot (qu'il soit courant ou utilisé dans Podium par ce con de Yann Moix).
Message posté par PhoenixLite
Les prêter, ok. Mais pas n'importe où.

Je vois pas l'intérêt du PSG à foutre ses jeunes à Sochaux ou VA. Jouer ok, mais jouer au milieu de 10 bras-cassés, je suis pas certain que ça les aide beaucoup.


Ouai enfin s'ils sont prêter à des clubs de haut de tableau, il n'est pas dis qu'ils jouent beaucoup plus qu'à Paris, or c'est le but des prêts.
Si on suit ton raisonnement, Aréola, qui doit prendre à terme la place de Sirigu, perd son temps à Lens? Bah oui, ça sert à rien d'être titulaire dans un "petit" club, vaut mieux être 3e à Paris...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
22 38