1. //
  2. // Quart
  3. // PSG/Chelsea
  4. // Billet d'humeur

PSG-Chelsea : on va enfin savoir

Ce soir au Parc des Princes (20h45), les champions de France reçoivent les Blues de José Mourinho dans un quart de finale qui devrait être plus dur, dans tous les sens du terme, que celui de l’an passé face au Barça. C’est là qu’on va savoir si Paris a vraiment franchi un palier.

Modififié
4 46
Voilà, nous y sommes. Ou plutôt ils y sont. Mais le PSG est devenu un tel phénomène d’attraction, dans un football français de clubs ravagé, que l’on a, nous aussi, envie de savoir. Savoir si Paris a enfin le niveau européen. Oh, pas celui qui vous fait sortir des poules pour atteindre les quarts. Non, le vrai niveau européen : celui d’un vainqueur potentiel de la Ligue des champions. Et pour cela, le champion de France est face au premier véritable test de son histoire qatarie. Barcelone l’an passé ? Non non, rien à voir. L’année dernière, Messi and co, c’était une récompense en soi, un match de gala où Carlo Ancelotti avait même aligné un Beckham lessivé pour que le casting soit parfait. Mais ce n’était pas un vrai match. Trop contents d’être là, les Parisiens n’avaient pas su quoi faire quand ils s’étaient aperçus que, crénom, les Catalans, en fait, n’avaient plus grand-chose dans la godasse. Cette fois, ce n’est pas avec les yeux écarquillés d’admiration que Paris s’apprête à recevoir Chelsea. Conscient que les Blues sont peut-être plus dangereux que les Blaugrana du printemps dernier. Conscient aussi que les hommes de Laurent Blanc aussi sont probablement plus forts que l’an passé. La preuve : une élimination face à ces Londoniens pourtant doubles vainqueurs européens sortants serait vécue comme un échec. Un signe de progression, ça, définitivement. Paris ne veut plus être le puceau déjà bien content d’être accepté en boîte ; désormais, il veut ambiancer lui-même les soirées européennes.

Ibra, fort avec les faibles, faible avec les forts ?

Car il y a cette dynamique collective traduite par un jeu franchement séduisant cette saison. Paris a souvent régalé et il faut y voir autant la patte de Laurent Blanc que la progression naturelle d’une équipe qui a un an de plus et les certitudes nouvelles d’un groupe enfin sacré. Celle aussi d'un milieu de terrain d’une rare maîtrise et d’une complémentarité absolue. Au fond, la meilleure recrue parisienne de la saison s’appelle Thiago Motta. Si le PSG peut dérouler un tel jeu de possession, c’est bien parce qu’il peut compter sur son maître à jouer italo-brésilien enfin capable d’enchaîner les semaines sans se blesser, ce Motta valide qui a tant manqué à Ancelotti l’an passé (pas pour rien que la priorité de Don Carlo à Madrid était de récupérer Xabi Alonso de l’infirmerie). Et puis il y a cette attaque qui fait fantasmer Chelsea lui-même. Les Blues qui devront faire avec le fantôme de Torres, faute de Samuel Eto’o touché aux ischios (ou victime de rhumatismes, on ne sait trop). Ouais, Ibrahimović et Cavani ensemble, avec Lavezzi pour cavaler dans tous les sens, qui dit mieux ? Pas beaucoup de clubs en Europe. Mais une fois déclinés les atouts parisiens, il y a comme un doute, malgré tout. Parce que les quelques fois où Paris s’est fait rentrer dans le buffet, le fameux entrejeu parisien n’a pas toujours su hausser le rythme, comme à Saint-Étienne ou face à Lille. Autant dire du pipi de chaton comparé aux Blues. Et puis parce que Zlatan a souvent rapetissé dans les derniers tours de Champions', lui qui est pourtant si grand par ailleurs, au point que l’on finirait par se demander : alors Ibra, fort avec les faibles, mais faible avec les forts ? On n’ose y croire, mais les Anglais, eux, se fichent comme de leur dernière pinte des arabesques scandinaves face à des nobodies et demandent encore à voir. C’est donc ce soir qu’on attend le géant suédois. Pas contre Bastia, Nantes et autres médiocres résignés à l’avance. Et autant être clair, ce ne sera pas du tout le même topo face à John Terry et son gang…

Mourinho, l’anti Laurent Blanc

C’est que Zlatan et ses potes vont affronter un drôle d'animal de compétition. À l’heure où la mode est à la possession de balle, Chelsea rappelle souvent brutalement qu’au plus haut niveau, la clé reste le jeu de transition. C'est-à-dire le passage entre la récupération du ballon et la projection vers l’avant. Arsenal et Manchester City, spécialistes des passes redoublées, se sont fait méchamment bifler en Premier League par ces Blues si compacts en phase défensive et si explosifs une fois la gonfle ratissée. Évidemment, vu de France, on guettera avec inquiétude les percussions d’Eden Hazard sur son flanc gauche où défendra Christophe Jallet. Et ce simple énoncé situe l’ampleur du problème parisien. Mais ne surtout pas croire que les Anglais n’auront que l’ancien Lorientais dans le viseur. Motta et Verratti peuvent s’attendre à un pressing intense et la présence de David Luiz devant la défense devrait servir de comité d’accueil à Ibra quand celui-ci aura envie de dézoner. Si on recense sommairement les quelques pièges qui attendent probablement les Parisiens, c’est parce que jouer les Blues, c’est aussi affronter qui vous savez. Ben oui, on ne va pas se mentir, la vraie attraction de Chelsea reste l’impayable José Mourinho. L’anti-Laurent Blanc d’une certaine façon. Une carrière de joueur minable et une façon d’envisager le métier d’entraîneur très loin des exigences esthétiques du champion du monde 98. Car si Blanc se définit avant tout par des principes de jeu, le « Mou » , lui, est un formidable tacticien jamais en retard d’un bon coup. Surtout dans cette compétition où il n’a jamais perdu en quarts en sept participations. On n’est pas certain que l’homme de Setúbal soit vraiment le meilleur entraîneur de la planète, mais on est à peu près sûr qu’il est le meilleur de la Ligue des champions et qu’il rêve de la gagner une troisième fois avec trois clubs différents. Oui, au fond, ce Chelsea est une équipe de warriors revenus de tout, régénérés par de jeunes tireurs d’élite, le tout guidé par un putain de chef de guerre.

Un choix cornélien

Reste donc aux Parisiens à bien gérer cette première manche. L’idée ? Avant tout, ne surtout pas hypothéquer ses chances en encaissant un but en cas de nul ou même de courte victoire. Ensuite, essayer d’en planter au moins un petit dans la musette de Petr Čech. Ça, c’est pour l’aspect comptable qui n’est jamais qu’une conséquence de ce que l’on a fait. Alors comment faire ? C’est un dilemme que va devoir gérer Blanc : rester fidèle à son propre jeu tout en tenant compte de celui de l’adversaire. L’ancien mentor de Bordeaux l’a dit : pas question d’abandonner les principes de l’équipe. C’est aussi ce qu’a fait Arsenal récemment face à ces mêmes Blues avec la raclée que l’on sait. Alors Arsène, un p’tit conseil ? « Le PSG aura à choisir entre "nous on est prudents", ou accepter de faire le jeu, et prendre le risque de se faire contre-attaquer. C’est un choix qu’il faut faire au départ, mais en sachant quand même qu’en C1, on est incité à ne pas attaquer à domicile, mais à l’extérieur, à cause du poids du but à l’extérieur qui est devenu à mon avis trop important. Tous les buts que tu encaisses chez toi sont pratiquement mortels. Donc tu as tendance à être prudent à domicile, et audacieux à l’extérieur.  » Parole d’un entraîneur humilié par Mourinho pour sa 1000e sur le banc des Gunners. Oui, après le quart festif de l’an passé, c’est un combat qui attend cette fois les Parisiens. Un vrai match de Coupe d’Europe, avec ses coups d’éclat, ses coups de Trafalgar, ses coups tout court probablement. Autant d’ingrédients à mettre pour battre ce Chelsea qui fait office de maître-étalon européen. Éliminer ce club, en piste pour sa septième demi-finale de Champions’ en dix ans, ferait entrer Paris dans la cour des « vrais » grands d’Europe. Ce n’est pas trop tôt dans sa construction. Reste à savoir si c’est l’heure. On a hâte, nous aussi, de savoir.

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

MarcoRollReus Niveau : Loisir
Allez les gars c'est que le 4ème article sur le PSG depuis ce matin, encore 6 et vous serez à 10 avant 20h45 , on maintient la cadence !
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Savoureux billet. Et ouais, on a hâte de savoir si effectivement Paris est capable de devenir membre clinquant des 8 grosses écuries européennes.

Chelsea est un ogre pour Paris pour les raisons expliquées : tactiquement redoutable, défensivement ce qu'il se fait de mieux en Europe et une pression aujourd'hui réelle par rapport à l'année dernière. Il faut montrer que Paris a progressé, Paris ne peut se contenter d'une année égale à la précédente.

J'attends avec impatience ces premières 90 minutes pour répondre à des questions auxquelles on ne peut pas encore répondre :
- que vaut ce PSG dans l'adversité ?
- que vaut Laurent Blanc au plus haut niveau en tant que coach ?
- Jallet peut-il faire le match de sa vie ?

Vivement ce soir !
Nicolas_MauriceBelette Niveau : District
4e Article sur le PSG, Sofoot ! J'espère qu'on aura au moins 1 article sur le match de Lyon demain, sinon on va commencer par croire que vous ne jugez que pour le PSG !
Nicolas_MauriceBelette Niveau : District
Message posté par Nicolas_MauriceBelette
4e Article sur le PSG, Sofoot ! J'espère qu'on aura au moins 1 article sur le match de Lyon demain, sinon on va commencer par croire que vous ne jugez que pour le PSG !


jurez*
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
"Carlo Ancelotti avait même aligné un Beckham lessivé pour que le casting soit parfait".

Perso j'avais halluciné devant ce choix qui puait le marketing. Quand tu vois la prestation pondue une semaine plus tard par Motta et Verratti au Nou Camp...
Godfather Niveau : CFA
C'est assez drôle. Cet article est écrit par le mec qui nous explique depuis 2 semaines sur l'EquipeTV et sur RTL, que par A ou par B, le PSG va se faire poutrer pour cet ogre immense de Chelsea. Tu as peut être raison Dave... On verra bien !!!
exact, il y a la France qui supporte Paris, celle anti-PSG et puis nous (enfin moi et d'autres hein) qui attend avec impatience, excitation et quelques frissons (soyons fou-fou) ce qu'a réellement cette équipe dans le ventre (et dans le slip au retour ?).
J'ai tellement hâte ! Puis faut pas oublier que finalement le fait que l'aller soit au Parc des Princes n'est pas du tout un avantage pour une équipe comme Chelsea. A Stamford Bridge ils auraient pu effectivement laisser le PSG s'embourber dans une possession stérile et les taper en contre, là ce soir c'est à eux de marquer et donc de faire un minimum le jeu.
Bref c'est vraiment du 50-50 cette confrontation, une belle opposition de style comme on les aime. Et ça a intérêt à faire tourner des bons liens de streaming français ce soir sur le live.
TheNiangasse Niveau : CFA2
Message posté par Pascal Pierre
J'attends avec impatience ces premières 90 minutes pour répondre à des questions auxquelles on ne peut pas encore répondre :
- que vaut ce PSG dans l'adversité ?
- que vaut Laurent Blanc au plus haut niveau en tant que coach ?
- Jallet peut-il faire le match de sa vie ?

Vivement ce soir !


Et tu oublies :

- Zlatan est-il capable de se les sortir sur 90 minutes pour un match de cette importance en LDC ?

Et je retirerais ta question concernant Jallet, ça reste un très bon latéral et accessoirement se coltiner un Eden Hazard ne serait pas une sinécure pour un Philippe Lahm, et encore moins pour un VdW...
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Jamz
Et ça a intérêt à faire tourner des bons liens de streaming français ce soir sur le live.


Je te garantis rien pour le côté français de la chose mais promis, je vais essayer.

Et tu sais, si les commentaires ne sont pas français tu n'y perdras pas forcément au change. Je regarde le plus souvent les matches de Coupe d'Europe sur Sky Sports 1 et en toute objectivité les mecs s'y connaissent bien plus en football.
Jeu direct Niveau : CFA
Dave Appadoo, il bouffe à tous les râteliers, mais il écrit bien quand même.
Une belle plume, ça se lit avec plaisir. Ce seul article aurait suffit à la place de tous les autres pour préparer ce match.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Quand je vois l'effectif de Chelsea, je me dis que ça va être coton.
Puis je vois l'effectif parisien, et ça va mieux...
Puis je lis "Jallet", et là, j'ai des sueurs froides !

(je valide avec Monaco "CHAMPION")
un peu pessimiste pour ce soir, L Blanc ne fait hélas pas le poids au niveau tactique face à J Mourhino
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2


Pareil que toi, 2-0 avec une minasse de Zlatan et un cachou de Lavezzi.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Note : -5
Radamel, c'est toi le -1 au post au-dessus ? C'est pas joli-joli, ça...
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Message posté par MarcoRollReus
Allez les gars c'est que le 4ème article sur le PSG depuis ce matin, encore 6 et vous serez à 10 avant 20h45 , on maintient la cadence !


C'est vrai quoi, 4 article sur une équipe qui joue un quart de Champions contre Chelsea, c'est abusé !
@Jeu direct : Le bon Dave se lit comme se boit une bonne vieille Qwack, il est clair que seul cet article suffisait !

Au delà de la gue-guerre franco-française entre Paris et les autres, tout amoureux de football que je suis, j'attends avec une sacrée impatience cette rencontre. J'arrive pas à me dire si ça va être un match ouvert, fermé, qui va prendre le dessus. Je suis dans l'expectative, et là, on en vient à l'essence même du foot : un match, et donc son résultat, est indécis, même en 1/4 de LDC.
J'attends ce match pour encore apprendre, pour déguster un bon match de foot entre deux équipes blindées d'individualités et collectivement fortes (avec 2 styles bien différents, certes).
Quand on voit ManU Bayern hier, tout le monde voyait (moi compris) les Red Devils se faire pilonner, et en fait le HC BM a été plutôt stérile...

Alors bon match à Panam, histoire de bien représenter la ligue 1 quand même, et aussi à l'OL demain, même si avec autant de blessés face à un dispositif tactique au point (quoique les derniers matches n'étaient pas si aboutis...) ça va être très difficile.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Arsenal-Chelsea c'était quand même pitoyable. J'aime pas Evra mais il avait tellement raison de parler de gamins à leur propos. C'était vrai hier et ça reste vrai aujourd'hui.

Paris doit se comporter en Papa ce soir: Pas de faute stupide en défense et un mental de tueur dans la surface adverse. Torres, il va pas se faire prier pour scorer, quoi qu'on dise de lui. Ce match, c'est 50% d'intensité et 50% de rigueur tactique.
Message posté par MarcoRollReus
Allez les gars c'est que le 4ème article sur le PSG depuis ce matin, encore 6 et vous serez à 10 avant 20h45 , on maintient la cadence !


Franchement, si vous voulez propager de l'optimiste, e vous recommande de faire dans le classique :
"Pourquoi Chelsea va battre Paris?"

Et là, on sera sur d'une victoire iziiiiiiiiii
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 46