PSG, c’est quoi le blem’ ?

Modififié
0 25
Carlo Ancelotti, comme ses dirigeants, ne s’attendait sûrement pas à ce que la réception du Stade Rennais samedi change tellement de choses. Battu à 11 contre 9, le PSG se vautre une deuxième fois cette saison, deux semaines après son revers contre Saint-Étienne, déjà au Parc. Au sortir de ce cauchemar, le technicien italien allait dans le sens des journalistes et n’avait « pas de problème pour dire » qu’une crise frappait son groupe.

Si le travail d’Ancelotti n’est pas remis en cause, il est évident que l’alchimie n’existe pas. Un constat validé par un joueur parisien, resté anonyme, interrogé par le journal L’Équipe ce dimanche : « Le problème est simple. Quand tu as les solistes qu’on a sur le terrain, au bout d’un moment, personne ne veut plus faire les efforts pour les autres. Parce que tu en as marre. » Un message qui en dit long sur les variations de longueur d’ondes dans l’effectif.

Un déséquilibre qu’Éric Carrière, consultant de Canal + et présent au Parc samedi, explicite par un dézonage des attaquants parisiens : « Ce n’est pas un problème lorsque celui qui est le plus près de la zone découverte fait les efforts. Mais c’est du donnant-donnant (…). Il y a des joueurs qui font mine de ne pas avoir vu et tout le monde finit par ne plus faire les efforts. »

Troisième de Ligue 1 ce lundi, le PSG a bien des choses à régler.

PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Finalement, AK a plutôt fait du bon boulot.
Simple constat.
Heureusement qu'Évra est pas à Paris, la taupe aurait passé un sale quart d'heure.
Tiens, Paris aurait peut être besoin d'un Barton?
SoninkePsg Niveau : DHR
Sylvain c'est bon ça fait longtemps qu'on t'a reconnue ! A moins que se s oit Cristophe ... ou toi Zoumana . Bref l'éminence looser du club !
Result-oriented, comme on dit au poker.

Ils peuvent rejouer le même match exactement pareil, le gagner, et tout le monde dit que tout va bien.

Cela marche aussi dans l'autre sens d'ailleurs: que dirait-on de l'EDF si elle avait fait défaite en Espagne, puis nul en Italie (ce qui aurait été tout aussi logique) ?
En meme temps Carlo il fait tellement jouer la concurrence.. ca ne m'etonne pas que chaque joueur veuille tenter de marquer pour faire la diff... Nene, Pastore, Lavezzi, bientot Moura.. Aucun vrai titulaire. A part Menez et Ibra qui sont vraiment titulaires tout devant, toute la partie offensive ce sont des "stars non titulaires". Donc le mec quand il rentre, il prend la balle et tente l'exploit... Et meme s'il y a la C1 c'est pas une raison d'avoir une surprise à chaque match quand la compo s'affiche...
gastongaudio Niveau : Loisir
"un joueur parisien, resté anonyme, interrogé par le journal l’équipe"
aussi improbable que cela puisse être, j'approuve Cyril Jeunechamp.
@Calmos : le soucis est que le principe du foot veut qu'on se base sur les résultats. Tous les sports en fait.
Car avec des si, on serait p'tet double champions du monde...
Les résultats sur 3 matchs sans ibra ?
le plus gros clitoris du monde Niveau : District
bon ca va,certes c'est pas folichon,mais ya pas peril en la demeure non plus?moi j'aimerais etre en crise et etre en tete du championnat!

avant,les crises de novembre de paris,leur place était entre la8e et la 16e,...et moi je suis rassurée,car le niveau du championnat faible ou resséré c'est selon laisse le temps au PSG de peaufiner son jeu...

ca aurait été l'an dernier avec un montpellier qui prenait bcp de point je me serais inquiétée,mais là,hormis lyon qui semble solide personne ne se degage et ceux qui battent paris perdent contre des supposés plus faibles qu'eux memes....

laissons les bosser,les semaines qui viennent seront importantes car marseille,lille et lyon vont s'affronter entre eux alors que paris n'a que des equipes de 2e partie jusqu'a la fin hormis lyon(brest,evian,nice,troyes)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
OM, la CFA 2 en Ligue 1
0 25