Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

PSG, c’est quoi le blem’ ?

Modififié
Carlo Ancelotti, comme ses dirigeants, ne s’attendait sûrement pas à ce que la réception du Stade Rennais samedi change tellement de choses. Battu à 11 contre 9, le PSG se vautre une deuxième fois cette saison, deux semaines après son revers contre Saint-Étienne, déjà au Parc. Au sortir de ce cauchemar, le technicien italien allait dans le sens des journalistes et n’avait « pas de problème pour dire » qu’une crise frappait son groupe.

Si le travail d’Ancelotti n’est pas remis en cause, il est évident que l’alchimie n’existe pas. Un constat validé par un joueur parisien, resté anonyme, interrogé par le journal L’Équipe ce dimanche : « Le problème est simple. Quand tu as les solistes qu’on a sur le terrain, au bout d’un moment, personne ne veut plus faire les efforts pour les autres. Parce que tu en as marre. » Un message qui en dit long sur les variations de longueur d’ondes dans l’effectif.

Un déséquilibre qu’Éric Carrière, consultant de Canal + et présent au Parc samedi, explicite par un dézonage des attaquants parisiens : « Ce n’est pas un problème lorsque celui qui est le plus près de la zone découverte fait les efforts. Mais c’est du donnant-donnant (…). Il y a des joueurs qui font mine de ne pas avoir vu et tout le monde finit par ne plus faire les efforts. »

Troisième de Ligue 1 ce lundi, le PSG a bien des choses à régler.


PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
OM, la CFA 2 en Ligue 1