1. // Europe – Autres championnats

Promenade en Belgique, baston aux Pays-Bas

Le cavalier seul d’Anderlecht en Belgique, du Celtic en Écosse et de l’Olympiakos en Grèce, la bagarre en Eredivisie hollandaise, Galatasaray qui affole le mercato turc, des inconnus français qui s’illustrent… C’est l’heure de la reprise pour nos voisins européens.

4 2
Belgique – Jupiler Pro League

Les Mauves d’Anderlecht débutent l’année 2013 comme ils ont terminé la précédente : en cartonnant tout le monde. Les 3 points récoltés samedi à Lokeren portent à 11 le nombre de victoires consécutives, une série en cours bien partie pour durer. Et pourtant, Lokeren a été l’une des équipes les plus costaudes de la première partie de saison, l'une des seules à essayer de suivre le rythme infernal imposé par le leader… Du coup, il ne reste actuellement plus qu’une formation qui parvient à s’accrocher, à bonne distance de 8 points néanmoins : Zulte-Waregem, surprenant outsider emmené par son Français meilleur buteur Franck Berrier. Quatrième, le Standard de Liège se voit proposer un gros choc dimanche, avec un déplacement à Bruxelles pour y affronter Anderlecht. Un bon test pour vérifier que les difficultés de début de saison se conjuguent désormais au passé. En milieu de tableau, Mons va avoir du mal à accrocher les play-offs, d’autant que l’entraîneur Enzo Scifo vient d’enregistrer la perte de Jérémy Perbet, transféré à Villarreal en D2 espagnole. Le canonnier français a été numériquement remplacé par l’Israélien de La Gantoise Shlomi Arbeitman, qui arrive en prêt. En bas de tableau, l’autre club wallon, Charleroi, reste à bonne distance de la zone rouge mais va devoir se réveiller après un début d’année délicat.

Pays-Bas – Eredivisie

On ne change pas les vieilles habitudes en haut de classement de l’Eredivise. Le PSV et Twente ont débuté la nouvelle année comme ils savent le faire : en récupérant une lourde défaite par une victoire encore plus grosse côté PSV, en enchaînant deux matchs nuls et vierges pour Twente. Le premier va donc continuer à s’appuyer sur sa force de frappe offensive pour rattraper ses errements défensifs, tandis que le second va chercher à jouer avec la même rigueur défensive. Derrière, les poursuivants Ajax, Vitesse et surtout Feyenoord piétinent également. Du coup, c’est le FC Utrecht qui en profite pour recoller à ce top 5, malgré l’absence de son attaquant zambien Jacob Mulenga, qui ne devrait plus tarder à rentrer de la CAN. Il a été plutôt bien remplacé par l’inconnu français Edouard Duplan, buteur le week-end dernier, arrivé aux Pays-Bas en 2006 en provenance de Clermont. Un peu plus loin au classement, on retrouve l’AZ, qui va bien mieux depuis le passage à la nouvelle année, grâce notamment à Jozy Altidore, auteur de 4 buts lors des deux derniers matchs. Par contre, c’est toujours la cata pour le Heerenveen de Marco van Basten, aux portes de la relégation.

Écosse – Scottish Premier League

On ne va pas se mentir, il n’y a déjà plus aucun suspense en Écosse. Sans concurrence, le Celtic va bien sûr l’emporter en fin de saison. Les Bhoys comptent actuellement 12 points d’avance sur un podium constitué d’Inverness et de Motherwell. Heureusement que Leigh Griffiths, actuel deuxième meilleur buteur de la Ligue, est là pour mettre un peu d’ambiance. L’attaquant d’Hibernian a défrayé la chronique ces jours derniers en se faisant gauler en train d’essayer de chourer de la petite marchandise dans un magasin Tesco, l’équivalent local du Carrefour. « Je ne me suis pas du tout fait arrêter pour vol à l’étalage » , s’est-il ensuite défendu sur son compte Twitter, comme si 140 signes allaient le laver de sa connerie puérile… Sinon en 4e div’, les Rangers comptent 20 points d’avance sur le deuxième du classement. Bravo les Gers, vous faites plus forts que le Celtic ! Enfin un petit mot de la League Cup pour signaler l’élimination surprise du Celtic en demi-finale. Pour la première fois depuis 2007, il n’y aura donc aucune des deux équipes de Glasgow en finale. Elle opposera St. Mirren, tombeur du Celtic, à Heart of Midlothian, le club d’Edimbourg.

Grèce – Superleague

En Grèce non plus, on n’est pas tellement emmerdé avec le suspense… L’Olympiakos continue sa promenade de santé, loin, très loin devant la concurrence. L’Asteras Tripolis est 14 points derrière, tandis que le PAOK est relégué à 16 points après un mauvais début d’année 2013. Une bonne nouvelle en plus pour l’Olympiakos : son meilleur buteur Rafik Djebbour vient de prolonger son contrat. Certainement que sa réussite actuelle devant le but aurait fait du bien à la sélection algérienne, mais Vahid Halilhodžić en a décidé autrement… En milieu de tableau, le Panathinaikos s’arrache pour tenter de remonter au classement, jusqu’au niveau des places européennes. Derrière, ça va bien mieux pour l’AEK Athènes, qui vient de s’extraire de la zone de relégation.

Turquie – Süper Lig

Premier, Galatasaray ; deuxième, Fenerbahçe ; troisième, Beşiktaş. Chouette, gros fight à l’ancienne en prévision entre les trois d’Istanbul jusque la fin de saison ! Des trois prétendants, c’est le tenant du titre Galatasaray qui semble clairement le plus à même de dominer. D’abord parce que le club Sang et Or compte 5 points d’avance sur les deux autres, ensuite parce qu’il vient de frapper un très gros coup sur le marché des transferts en enrôlant Wesley Sneijder et Didier Drogba, rien que ça. L’Ivoirien va devoir attendre la fin de la CAN pour goûter aux chaudes ambiances turques. Quant au Hollandais, il a direct été mis dans le bain, en entrant en jeu dimanche lors d’un derby bouillant face à Beşiktaş remporté à l’arrache (2-1) malgré l’expulsion de ce grand taré de Felipe Melo.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Il est pas mal le petit Duplan à Utrecht. J'l'avais repéré contre l'Ajax dans un match commenté par ce cher Chérif Ghemmour. Au frontières du réel...
benbecker
La victoire 3-0 contre Feyenoord était magnifique.
Malgré la défaite du Week-end dernier on( Ajax) n'est qu'a 3 points.
Par contre Van Basten confirme qu'être un joueur extraordinaire ne fait pas forcément un bon coach.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 2