1. //
  2. // Insolite

Profession magnétiseur

Ils sont sur le bord du terrain. Ils soignent les petits bobos. Les gros aussi. Personne ne veut vraiment en parler officiellement. Mais à ce que les joueurs en disent officieusement, ils font des miracles. Dans le foot amateur, en Coupe de France, mais pas que.

Modififié
C’est une légende. Comme il en existe des centaines. Début avril 2014, Chelsea s’apprête à accueillir Paris pour un quart de finale retour de Ligue des champions. Deux problèmes se posent à Mourinho. Le premier : il a perdu 3-1 à l’aller. Le second : ses attaquants sont en petite forme. Eto’o est sur un fil, Fernando Torres en manque de rythme et concernant Demba Ba, les médecins sont formels : il ne jouera pas. Il peut à peine marcher. Mais impossible n’est pas franco-sénégalais, Demba Ba a peut-être une solution sous le coude.

Il connaît un « kiné » . Le genre de mecs que la science n’arrive pas encore à comprendre. Encore moins à expliquer. Un faiseur de miracles. L’homme en question habite et exerce à Lille. Il monte spécialement à Londres une semaine avant le match. Pendant deux jours, les deux hommes travaillent ensemble, et la suite, vous la connaissez. Au soir du 8 avril 2014, Demba Ba entre à la place de Lampard à vingt minutes du coup de sifflet final et vient tacler cette vieille frappe d’Azpilicueta qui envoie directement Chelsea en demi-finale de C1.

Bénévolat, imposition et momification


Les magnétiseurs, ou « kinés » pour la couverture civile, sont des hommes de l’ombre. Rares sont ceux à apparaître officiellement dans l’organigramme du club. On parle généralement de partenariat. Voire de bénévolat. C’est le cas d’Alan Robert qui exerce à Servas, petite commune d’Auvergne, et qui file des coups de main « par passion » au club du coin, le FC Veyle Vieux Jonc. Alan est né dans une famille où « l’énergie » se transmet de génération en génération. C’est dans ce cocon familial qu’il apprend la théorie : c’est-à-dire l’ouverture d’esprit, l’écoute et la pratique du magnétisme.

C'est aussi en famille qu'Alan découvre qu'il a de l'énergie en lui. Pour cela, un test a suffi : « Tu prends un fruit dans tes mains et tu vois en combien de temps tu le momifies. C’est un test qu’on fait souvent chez moi. En trois jours, à raison de dix minutes par soir, j’ai réussi à momifier le fruit. Au début pour moi, c’était plutôt en une semaine, une semaine et demie. Et bah maintenant, en trois jours, facile. » Reste maintenant à appliquer cette technique d'imposition, soit approcher les mains du corps de l’autre, sans le toucher, pour, par exemple, retirer la douleur, aux humains.

« Je ne fais pas de diagnostic. Je soulage »


Michel Leray, lui, pratique du côté de la Bretagne. À Loyat exactement. Dans le Morbihan. Au début, c’est l’entraîneur de l'équipe qui fait appel à ses services pour des problèmes de dos. Et les résultats sont si probants qu’il le conseille à ses joueurs. Aujourd’hui, ils viennent le voir à la moindre douleur. Crampes, courbatures et même entorses : « Un joueur s’est tordu la cheville le dimanche. Il vient me voir le lundi et me dit que le week-end suivant, il a un match super important. En une ou deux séances, on a réglé ça et il a pu rejouer avec un strapping. » Chez Michel, le magnétisme n’est pas génétique. Il s’est manifesté à lui subitement, sans prévenir, alors qu’il s’approchait d'une cheville foulée dans sa salle de gym. Deux jours plus tard, plus rien. Un ami lui explique alors qu’il a un « don » .

Depuis, il a appris à en faire bon usage avec des sportifs plus ou moins connus et venant de tous horizons, avides de guérison express : « Si on veut rationaliser le magnétisme, il faut imaginer que la douleur, c’est de la poudre de fer. Et que les mains, ce sont des aimants qui enlèvent donc tout ce qui est mauvais. » Ce n’est donc pas vraiment de la médecine : « Quand je vois des grosses blessures, je soulage la douleur. Mais je ne guéris pas et je ne diagnostique pas. Moi, je préfère travailler après des examens médicaux. Et quand ils ne les ont pas faits, je les incite à le faire. » Si Michel Leray préfère exercer dans son bureau, Alan Robert, lui, intervient carrément sur le bord du terrain : « Je vais sur la pelouse en cas de besoin. Mais je peux aussi faire des soins à distance sur les joueurs qui ont des points de côté. Ils me font signe et j’agis. »

Mutuelle et droit à l’échec


Côté patient, c’est difficilement descriptible. Se faire magnétiser, c’est quelque chose comme « chaud, froid, chaud, froid, ça va jusqu’aux doigts de pieds, ça fait des fourmis et la douleur disparaît. » Bref, quelque chose d’assez occulte. Tout comme le nombre de magnétiseurs présents dans les staffs médicaux. Une chose est sûre, en cette semaine de Coupe de France, en cette gloire à l’amateurisme, il est plus facile d’en parler avec des clubs de niveau départemental qu'en se rapprochant du professionnalisme. Là, le silence se fait plus pesant. Pourtant, les légendes concernant ces mystérieux guérisseurs ne manquent pas. Les anecdotes à petit et haut niveau, de courbatures envolées, d’entorses disparues et de ligaments croisés soulagés se racontent dans les vestiaires allant de la DH jusqu'à la L1.

Mais voilà, les magnétiseurs n’aiment pas la lumière. Ils créent le vide autour d’eux pour éviter tout procès pour charlatanisme. Denis Vipret, célèbre magnétiseur suisse ayant notamment compté Zinédine Zidane parmi ses clients, peut en témoigner. Mieux vaut ne pas trop faire parler de soi. Michel Leray explique : « Si on n’est pas trop mauvais, comme un médecin finalement, on t’appellera. On marche au bouche-à-oreille. Généralement, ce sont les joueurs qui viennent me voir. Qui me payent directement. Certaines mutuelles prennent en charge les frais occasionnés. Et puis, comme les médecins, je revendique le droit à l’échec aussi. Dans tous les métiers, il y a les bons et les mauvais, les vénaux… » Et puis, ceux aussi qui font gagner des quarts de finale de Ligue des champions.


Propos recueillis par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


20% de tout acte comporte un effet placebo, après si les joueurs sont satisfaits c'est tant mieux!
Mais bon remettre des cellules dans un axe ou autre connerie faut pas abuser! Tant qu'il ne se proclame pas guérisseur de cancer ça me va ;)
Pourquoi mon commentaire n'apparaît pas?
ManodesMontagnes Niveau : National
Note : 1
"Je peux aussi faire des soins à distance sur les joueurs qui ont des points de côté. Ils me font signe et j’agis"

On en parle, de ca ? Lustrerait-il aussi les chibres en wi-fi ?

http://www.lindependant.fr/2012/12/20/s … 712337.php
"Ce n’est donc pas vraiment de la médecine", ah bon
C'est un sujet intéressant mais qui est malheureusement survolé.

Il me semble important de dire, que dans une grande partie des cas les blessures guérissent spontanément de façon plus ou moins rapide (je parle de petites blessures, style entorse de stade 1). Du coup l'apport de thérapies "mystiques" participent à l'effet placébo, ou à la prise en charge comme pour n'importe quel patient. Il y a pleins d'études qui tendent à montrer que le fait de prendre en charge un patient (un footballeur blessé ici), peu importe la spécialité médicale/para-med et peu importe la technique, augmenterait les vitesses de guérisons des différentes pathologies.

Quand on sait cela, l'explication de ces thérapies semble plus logique. Pour l'aspect magnétique plus particulièrement, on sait que le phénomène existe de part l'aspect de polarité de chaque individu. Après en théorie il est possible de magnétiser les molécules des cellules (cf l'IRM), mais cela demande un champ magnétique assez important il me semble. Par ailleurs, l'irm n'a aucun effet thérapeutique (à ma connaissance), du coup j'ai encore du mal à comprendre comment un individu pourrait lui en avoir (d'effet thérapeutique).

De la même façon on peut facilement expliquer les variations de températures du patient (footballeur donc) : ces thérapeutes sont généralement très fort dans tout ce qui attrait à la communication non verbale. Ils peuvent facilement intimider, persuader que leur thérapie fonctionne. Du coup, de la même façon que lorsque l'on a honte on rougit, ils doivent pouvoir facilement agir sur cet aspect psychologique, qui retentit directement sur la physiologie. De ce fait l'argument de fluctuation de température est difficilement recevable.

Je finirai par rapport mon expérience personnelle : J'ai pu bosser en tant que kiné dans un club de ligue 1, et j'ai également vu travailler des kinés avec beaucoup plus d'expérience que la mienne. Ce qu'il faut comprendre, c'est que dans un club de foot le kiné est considéré comme un soignant et il gère vraiment tout ce qui attrait à la douleur, au diagnostic, à la thérapeutique, aux petits bobos, à la rééducation... Il a un rôle majeur. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est plus important que le médecin, mais généralement il gère tout l'aspect quotidien du footballeur, le médecin étant plutôt habilité pour les plus grosses blessures (encore une fois je ne minimise pas le rôle du médecin, rien n'est tout noir ou tout blanc, mais j'essaye de simplifier les différents statuts).
Cette situation fait que dans le club où j'étais, par exemple, les kinés avaient une certaine "notoriété", ou statut de "puissance", de part le fait qu'ils gèrent les différents problèmes au quotidien. Ils gèrent même très souvent le côté pharmacie pourtant censé être réservé au médecin. Je pense que cet aspect de toute-puissance du soigneur-kiné vient un peu de là.

Dans le club où j'étais, le kiné ayant 40 ans d'expérience, il est clair qu'il avait vraiment un statut particulier vis à vis des joueurs et du staff. Il m'a montré certaines manipulations/techniques qui n'avaient prouvées aucune efficacité réelle, mais qui de part sa façon de faire, sa "prestance", son expérience, étaient vraiment utiles à la rééducation et à la récupération.
Gilberto Gil Rui Barros Niveau : DHR
La semaine prochaine dans sofoot : « le recrutement par thème astral, ça marche ! »
Avec de vraies citations dedans « Ah bah, bien sûr que ça marche, la preuve, ma voyante m'avait dit que le thème astral de Falcao était perrave » (Roman A.)
C'est plutôt 30 à 40 % en moyenne l'effet placebo selon les techniques.
Le poids de cet effet est d'autant plus recherché pour les techniques comme le magnétisme qui ne s'appuie sur aucun fondement scientifique connu à ce jour.
Déjà la personne qui consulte a été envoyé par quelqu'un qui lui a vendu du rêve (seul lui m'a guéri). Ensuite le thérapeute joue du côté mystique (j'ai un don!) et optimise l'effet placebo à fond les ballons: "tu sens que je t'ai retiré le feu? Tu vas voir tu vas aller mieux!"
Tout ça joue pour beaucoup plus de 20% du résultat chez la plupart des personnes.

4fingers Kiné très cartésien.
ZiziJeanmaire Niveau : District
Message posté par Calabrun
C'est un sujet intéressant mais qui est malheureusement survolé.

Il me semble important de dire, que dans une grande partie des cas les blessures guérissent spontanément de façon plus ou moins rapide (je parle de petites blessures, style entorse de stade 1). Du coup l'apport de thérapies "mystiques" participent à l'effet placébo, ou à la prise en charge comme pour n'importe quel patient. Il y a pleins d'études qui tendent à montrer que le fait de prendre en charge un patient (un footballeur blessé ici), peu importe la spécialité médicale/para-med et peu importe la technique, augmenterait les vitesses de guérisons des différentes pathologies.

Quand on sait cela, l'explication de ces thérapies semble plus logique. Pour l'aspect magnétique plus particulièrement, on sait que le phénomène existe de part l'aspect de polarité de chaque individu. Après en théorie il est possible de magnétiser les molécules des cellules (cf l'IRM), mais cela demande un champ magnétique assez important il me semble. Par ailleurs, l'irm n'a aucun effet thérapeutique (à ma connaissance), du coup j'ai encore du mal à comprendre comment un individu pourrait lui en avoir (d'effet thérapeutique).

De la même façon on peut facilement expliquer les variations de températures du patient (footballeur donc) : ces thérapeutes sont généralement très fort dans tout ce qui attrait à la communication non verbale. Ils peuvent facilement intimider, persuader que leur thérapie fonctionne. Du coup, de la même façon que lorsque l'on a honte on rougit, ils doivent pouvoir facilement agir sur cet aspect psychologique, qui retentit directement sur la physiologie. De ce fait l'argument de fluctuation de température est difficilement recevable.

Je finirai par rapport mon expérience personnelle : J'ai pu bosser en tant que kiné dans un club de ligue 1, et j'ai également vu travailler des kinés avec beaucoup plus d'expérience que la mienne. Ce qu'il faut comprendre, c'est que dans un club de foot le kiné est considéré comme un soignant et il gère vraiment tout ce qui attrait à la douleur, au diagnostic, à la thérapeutique, aux petits bobos, à la rééducation... Il a un rôle majeur. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est plus important que le médecin, mais généralement il gère tout l'aspect quotidien du footballeur, le médecin étant plutôt habilité pour les plus grosses blessures (encore une fois je ne minimise pas le rôle du médecin, rien n'est tout noir ou tout blanc, mais j'essaye de simplifier les différents statuts).
Cette situation fait que dans le club où j'étais, par exemple, les kinés avaient une certaine "notoriété", ou statut de "puissance", de part le fait qu'ils gèrent les différents problèmes au quotidien. Ils gèrent même très souvent le côté pharmacie pourtant censé être réservé au médecin. Je pense que cet aspect de toute-puissance du soigneur-kiné vient un peu de là.

Dans le club où j'étais, le kiné ayant 40 ans d'expérience, il est clair qu'il avait vraiment un statut particulier vis à vis des joueurs et du staff. Il m'a montré certaines manipulations/techniques qui n'avaient prouvées aucune efficacité réelle, mais qui de part sa façon de faire, sa "prestance", son expérience, étaient vraiment utiles à la rééducation et à la récupération.


je partage ton analyse très pertinente. J'ajouterais aussi la naïveté confondante des jeunes footballeurs dans les clubs pro; et le fait qu'un sportif est déjà à priori quelqu'un en bonne santé, et plus facile à soigner qu'une préménopausée dysthyroïdienne de 50 ans.
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 1
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 16 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 24 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21
À lire ensuite
Qui pour sauver Troyes ?