Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Foot & Justice
  2. // Procès Yann Lorence

Procès Yann Lorence : un ultra condamné

Modififié
Le verdict est tombé.

Alors que se tenait aujourd'hui le dernier jour du procès de la mort de Yann Lorence, frappé en marge d'un PSG-OM le 28 février 2010 et décédé le 17 mars suivant, la justice a rendu ses comptes. L'un des prévenus, Jérémi Banh, qui comparaissait libre, a été condamné à trois ans de mise à l'épreuve et deux ans avec sursis. De son côté, Romain Lafon, incarcéré pour une autre affaire de violence en marge de PSG-Malmö en septembre 2015, a été reconnu non coupable. Plus tôt dans la journée, l'avocat général avait requis six ans de prison pour les deux accusés qui comparaissaient depuis jeudi dernier pour « violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner » .

La dernière journée du procès s'est déroulée sous grosse tension, alors que Me Marc Méchin, l'avocat de Romain Lafon, a parlé d'un « sacré fiasco, dont la victime, la seule victime est Yann Lorence. Mais il y a aussi une victime collatérale, Romain Lafon » . « C'est un soulagement. Ça fait six ans qu'on leur fait croire que c'est l'auteur. C'est une satisfaction pour Romain et surtout pour sa famille » , a ajouté l'avocat.

Me Vincent Nioré, qui assurait la défense de Jérémi Banh, s'est, lui, longtemps indigné devant le manque de preuves et a estimé « qu'on charge la mule pour masquer ses insuffisances » . « C'est une désillusion. Jérémi Banh n'a eu de cesse de proclamer son innocence. Nous retiendrons qu'il est quasiment impossible de revenir sur le plan judiciaire sur des paroles auto-incriminantes. Je pense que sa peine est aménageable. Nous ne ferons peut-être pas appel, mais il est clair que Jérémi Banh proteste encore de son innocence. Il est la victime expiatoire » , a expliqué Me Nioré, avant de préciser que « la famille de la victime demande des sommes déraisonnables » .


Clap de fin. MB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17