1. // Billet d'humeur
  2. // Euro 2012
  3. //

Primes aux bons payeurs ?

Après la polémique sur la bonne éducation de nos représentants en crampons, voici que pointe la sempiternelle complainte sur les primes. En gros : l’impolitesse impose une amende, et la récompense au mérite se mesure aussi au degré de fierté nationale procurée. Et si on changeait plutôt de système en arrêtant de culpabiliser les footballeurs ?

Modififié
17 40
Les premiers coups politiques sont venus de la droite, trop heureuse de zapper son refus de l’augmentation du SMIC et de ne pas abandonner la xénophobie larvée à Minute (avec sa Une sur Nasri, grand succès sur les réseaux sociaux ; merci, ils n’en demandaient pas tant). Même Jean-Louis Borloo, retombé pourtant dans les poubelles de l’histoire depuis son effacement présidentiel en faveur de Nicolas Sarkozy, se piqua d’inciter les Bleus à renoncer à leur bonus individuel de 100 000 €, petite gâterie pécuniaire enregistrée automatiquement en cas de qualification pour les quarts de finale. Évidemment, tout le monde cita la sélection italienne, autrement plus exemplaire quant au parcours et au plaisir dans le jeu, qui adopta d’elle-même de marquer sa solidarité envers son pays, si durement touché par la crise, et dont les fonds ainsi libérés iront vers l'Émilie-Romagne qui a subi le tremblement de terre que l’on sait.

On ne peut évidemment que louer le choix des champions du monde 2006. Un geste de charité n’est jamais une mauvaise chose en soi, surtout en matière d'image, et quelques religions dites de salut affirment même que cette démarche pourrait se révéler plutôt profitable pour les événements post-mortem. Mais cela reste un penchant caritatif, donc exceptionnel et provisoire. Pour nos amis italiens, il est évident que certaines arrières-pensées de circonstance ne sont pas absentes et qu’il ne s’avère pas inutile de montrer que le footeux n’incarne pas qu’un gros égoïste avare et rapace, notamment après la petite série de scandales qui a frappé et déshonoré la Serie A.

Et les bons élèves ?

Signalons avant tout que ces primes ne sortent pas de la poche du contribuable, mais qu’elles sont puisées dans les contrats des sponsors submergeant l’EDF depuis 1998, grâce, il est vrai aussi, au travail de sape et au sens du vice quasi–miraculeux de la FFF qui leur a fait signer leur chèque avant la compétition en leur promettant que, cette fois-ci, c’était bel et bien fini de rire. Il ne s’agit donc que de redistribuer auprès de ces têtes de gondole en short l’argent qu’elles permettent de collecter, et d’entériner que nos 23 gars censés exhaler l’amour du maillot restent d’abord des professionnels qui font le taff. Cette rémunération correspond, en l’occurrence, comme chez les amateurs au plus bas niveau où ces petits cadeaux existent, à un résultat objectif : une phase finale, une victoire, etc. Et, pour le compte, la sélection tricolore a bien rempli sa partie de sa relation contractuelle avec la fédération : se hisser en quarts.

Maintenant, si l’on doit indexer ces primes sur la qualité de jeu, on souhaite beaucoup de plaisir à ceux qui seront capables d’en coucher noir sur blanc les critères observables et quantifiables. Enfin, dernier angle mort de l’actuelle déferlante bien-pensante, réac' à souhait : pourquoi punir tout le monde ? Et l’individualité de la peine ? Puisqu’il paraît qu’il y a des bons élèves, ils n’ont certainement pas à amortir le contrecoup des bêtises de leurs camarades du fond de classe et être de la sorte privés de leur petit paquet d’images avec les étoiles européennes imprimées dessus. La solution serait-elle dès lors de reporter sur Cabaye ce que doit Nasri ou de gonfler par trois l’enveloppe de Lloris ? Olivier Giroud a, de ce point de vue, bien raison de refuser, avant son départ pour Arsenal où, certes, les 75% d'imposition le feront désormais bien sourire, de payer les pots cassés des Ménez et compagnie...

Dédommagement

Et si on se posait enfin les bonnes questions, sans honte ni demi-mesure. Avant d’imposer un code de conduite à nos joueurs ou d’attendre une prise de conscience citoyenne de leur part, réfléchissons vaguement à la manière de faire tourner le système autrement. L’équipe de France génère des revenus confortables qui abondent dans les caisses de la FFF, qui a pour principale mission d’assurer le développement du foot amateur. Noël Le Graët pourrait saisir cette opportunité pour annoncer que, dorénavant, l’argent ainsi récolté servirait à financer la formation des bénévoles dans les clubs, comme le demandait l’AFFA, à soutenir l’essor du foot féminin ou, en cette période de vaches maigres pour la nation, à alléger le poids de la construction des stades de l’Euro 2016 sur les collectivités territoriales (voire, pourquoi pas, à subventionner des projets de coopérations en Afrique). Et qui sait, tout simplement, à aider les clubs rétrogradés à ne pas virer leur personnel administratif désormais en surnombre ?

Les capés ne seront plus que dédommagés, avec en retour sur leur investissement patriotique la plus-value engrangée à la suite d’une sélection sur leur valeur sportive marchande. Vous suivez ? À condition que personne ne soit sanctionné s’il refuse de répondre à l’appel du sélectionneur national, dans la mesure où ces conditions ne lui sembleraient pas satisfaisantes. Pour anticiper l’argument inévitable du populisme, si, à l’étranger, on persiste à distribuer des lots de consolation à six chiffres, que notre belle et grande patrie se grandisse en montrant l’exemple, car, comme l’expliquait Witold Gombrowicz, écrivain polonais installé chez nous qui a tant fait pour le rayonnement de notre littérature : «  Être français, c’est justement prendre en considération autre chose que la France. » Cela sera toujours plus fidèle à notre héritage républicain que de bastonner, avec un drapeau tricolore, des sales mioches pourris-gâtés, fabriqués à la chaîne dans les centres de formation de l’Hexagone avec l’argent des impôts (et sans que cela ne choque personne jusqu’à présent). N'est-ce pas ?

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
Faudrait redistribuer les bénef' pour en faire profiter aux autres : de beaux stades à taille humaine un peu partout, plus de terrains synthétiques, de nouveaux centres de formation, etc.

En gros penser un peu moins à sa gueule et un peu plus à la collectivité.
Note : 5
Raisonnement intéressant, que je prolongerait d'un tout simple : en quoi est-il nécessaire de promettre une prime quand tu vas chercher une victoire en coupe du monde ou à l'Euro ? Il me semble que l'enjeu devrait être suffisant, non ?
Quant à la prime individualisée : vaste utopie, et sans doute contre-productive à la fin. Plus le versement sera subjectif (sur quels critères et qui appréciera les performances ?), plus il y aura de rivalité entre les joueurs, et donc de problèmes d'individualismes, d'ego, enfin tout ce qui pose souci actuellement...
que je prolongerais, bien sûr...désolé
Oui, bien vu louison, quel est l'intérêt de ces primes en sélection nationale ?? Les joueurs ne se déplaceraient ils plus pour des tournois majeurs sans cette promesse miroitante ??

Sans compter qu'après un bon tournoi (d'autant plus quand la victoire finale est à la clé) la valeur marchande d'un joueur grimpe en flèche. Ce dernier peut bien souvent demander une revalorisation salariale qui ne serait que justifiée (quand le joueur ne gagne pas déjà 200K/semaine).

Après, que les politiques s'emmêlent, je trouve ça absurde, eux mêmes récoltent un bon pactole sur la base de leurs fonctions, et ces mêmes thunes sont elles issues des fonds publics. Si la FFF négocie ces primes là avec les partenaires publicitaires et autres sponsors, bon, ils peuvent en faire ce qu'ils veulent effectivement. Tout est question de priorités.
je rejoins complètement Louison. Pourquoi des primes pour jouer pour l'équipe nationale ?
Et d'où sortent tous les joueurs, si ce n'est du monde amateur... redistribution, collectivité... de trop grands mots pour nos chères dirigeants de la 3F...
Affecter le paiement des primes aux sponsors est une présentation des choses. Je pense plus juste de considérer le budget global, donc des grosses subventions de l'état perçues par la fédé. Qui risquent de prendre plus d'importance vu la réaction des sponsors devant l'image catastrophique de l'équipe depuis des années. Non contents d'appauvrir la fédé, les joueurs risquent de se tirer une balle dans le pied, n'ai je pas lu que le comportement de M'Vila lui couterait son futur à Arsenal ? A voir.
les revenues de la fede pour le foot amateur me semble logique...
On ne compte pas les bénévoles qui bossent gratis juste pour faire vivre le foot dans leurs villages ou leurs quartiers.
Je comprends pas qu'on soit payé pour jouer pour son pays quand on a un salaire tous les mois qui provient de leur club respectifs. L'enjeu et la valorisation de son pays devrait être suffisant à les transcender. Comme les italiens, que je n'aimais pas par leur style de jeu. Mais merde, qu'ils sont magnifiques. Maintenant je les vois bien gagner cet Euro. Des défenseurs qui savent défendre. Qui s'occupe du marquage au lieu du ballon. Un jeu plaisant et offensif. En même temps, quand on regarde de plus près, ils ont deux attaquants fou-fou. Un maître à jouer magistral. D'autres créatifs. De Rossi est énorme en ratisseur de ballon en plus d'être doué techniquement et intelligent. Et la défense est de fer. En plus, les mecs changent de défense plusieurs dans le tournoi en étant toujours aussi solide.
Ils sont où les automatismes? Bah les gars sont intelligents tactiquement et solidaire, je pense que c'est mieux que les automatismes avec des défenseurs moyens. Puis ce goal, putain ce goal. Bref, quand on regarde leur équipe elle est juste équilibré, organisée, intelligente, douée et mature. Couplé d'un état d'esprit impeccable. Les italiens arrêtent de simuler depuis que ce sont les espagnols qui sont devenus maître dans cet art.

Je me suis totalement écarté du sujet mais ça devait sortir :).

Bref, les primes en équipe nationales ne devrait pas exister, ils sont là pour représenter la France. La France les a formé, soutenu pendant leur jeunesse. Ils auraient peut être aimé avoir plus de moyens dans leur club de jeune, avec l'argent récolté par la FFF c'est possible, si elle ne leur redistribue pas. Avec 100 000 euros, y'a combien de clubs amateurs qui pourront avoir du nouvel équipement?

100 000x23 en plus, quel argent qui pourrait aider tout ces bénévoles qui soutiennent leur club dans leur campagne ou à la ville. Pour le foot amateur c'est énorme.
De plus, ils auraient toujours un argument de défense. Vous survivez, vivez grâce à nous alors soutenez nous du meilleur possible, bande d'insatisfaits!
Note : 2
Des primes pour jouer en sélection, c'est anormal. Parmi tous les bleus qui déclarent aimer l'équipe de France, je suis certain que la suppression des primes les ferait d'un seul coup réfléchir à leur "engagement".
On peut taper sur les italiens et chercher la petite bête, eux montrent un état d'esprit irréprochable sur et en dehors du terrain.
daniel_rigolo Niveau : DHR
Bandes d'hypocrites, les sponsors ne viennent pas poser les biftons pour Le Graet ou Gasset, ils viennent pour les Benzema and co.

Je vous vois bien refuser une prime de votre patron alors que vous lui rapportez de l'argent. Vous seriez les premiers à aller réclamer votre dû, et pas pour aller le donner à Emmaus....

Bandes d'hypocrites.
nononoway Niveau : CFA
@daniel_rigolo

C'est pas parce que t'es un crevard que tout le monde doit l'être.

« Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. »
Ouais, enfin, on va pas sortir les citations Kennedyennes en plein milieu de la Guerre Froide pour donner la leçon à 23 footballeurs.
C'est complétement inapproprié.
daniel_rigolo Niveau : DHR
@nononoway

j'en déduis donc que t'es un bon su-ceur.... ca doit être de famille

t'es l'hypocrite n°1 sur ce site, tu donnerai ton derrière pour de l'argent.
@ daniel_rigolo

Sauf que là ils sont pas en club, ils sont pas embauchés par l'équipe de France. Là c'est plus comme si tu allais représenter ta famille, qu'on te donnerait de l'argent pour ton résultat et que tu le distribuerais pas. Même que tu demandes de l'argent pour représenter ta famille. Cupide.

On critique pas les primes qu'ils touchent en clubs. Car là ton exemple serait imparable.
Franchement moi jdis fo ke le graet crache l'oseil aux joueurs ta vu!
ils se sont kalifié pour les quart bas voila, mec tu payes point barre quoi

Samir a fait du sale contre l'angleterre, il merite sa prime ta vu! si les céfrans sont pas content kils aillent niker leur mere, mais kils payent ya pas moyen!
nononoway Niveau : CFA
@daniel_rigolo

"Suceur"... Tu te rends compte qu'un éléphant a sûrement plus de vocabulaire que toi ?

@Wilco

L'idée est là, peu importe qui l'a dit ... c'est bien pour ça que je mets pas l'auteur.
Note : 3
je l'ai déjà dit, mais je me répète avec plaisir, Daniel a le pseudo le plus mensonger de l'histoire du pseudo...
daniel_rigolo Niveau : DHR
@nononoway

Ne détourne pas le sujet, hypocrite que tu es. Tu donnes tous les mois à des associations caritative une partie de ton salaire? Je pense même que tu aies un salaire, un glandeur comme toi impossible....
daniel_rigolo Niveau : DHR
@louison

Je me répète mais c'est avec plaisir, t'es un sacré nolife louison. essaye de trouver du boulot ca occupera ton gros cul
@ daniel_pasdrôle

Sauf que je crois pas qu'on parle du même salaire. Si nonoway est un gars qui trime à l'usine tu auras l'air con. Faut aussi mettre les choses au même niveau. De plus, lui il paye des impôts en France. La moitié de l'effectif français joue à l'étranger et y vit tout autant, donc voilà.

Arrêtes un peu de traiter les autres d'hypocrites quand toi même tu manques de recul sur tes arguments, qui sont de plus en plus bidons, et ta personne.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
17 40