1. //
  2. // 4e journée

Première pour WBA !

Après trois défaite de suite, West Bromwich Albion s'est enfin sorti les doigts pour ramener trois points de son déplacement à Norwich.

0 10
Norwich - West Bromwich Albion : 0-1


But : Odemwingie (3eme) pour West Bromwich Albion

Peter Odemwingie n'aurait peut-être plus sa place dans le onze type du LOSC. Par contre, il l'a dans celle de la très glamour équipe de WBA. La preuve, c'est lui qui score dès la troisième minute sur le terrain du promu Norwich. Le Nigérian profite d'une mésentente entre le gardien Rudd et le belge De Laet pour offrir une première victoire à son équipe cette saison. Malheureux sur le coup, Rudd s'est racheté en stoppant un péno de... Odemwingie. Mais ça n'a pas suffi. La saison va être longue.

Fulham - Blackburn : 1-1


Buts : Zamora (38eme) pour Fulham - Rochina (32eme) pour Blackburn

Il y avait six minutes à ne pas manquer. Et quatre-vingt quatre autres à laisser de côté. Dans les faits, ça donne une belle inspiration de Rochina à la 32e minute. Blackburn a à peine le temps de s'imaginer repartir avec trois points dans son étui, que Zamora égalise pour les locaux. Pour les durs, on retiendra le choc entre Schwarzer et Hoilett en toute fin de match. Pour les autres, on retiendra que les Rovers restent bons derniers de Premier League avec un point. Un de moins que Fulham.

Everton / Aston Villa : 2-2


Buteurs : Osman (19'), Baines (69, sp) pour les Toffees ; Petrov (63') et Agbonlahor (83') pour les Villans



Dominer n'est pas gagner et Everton le sait plus que toute autre équipe, elle l'habituée des jolis matches sans la carotte « victoire » au bout. Fellaini a marché sur ses adversaires pendant que Villa se contentait d'envoyer des longues chiques droit devant pour laisser galoper Bent, la plupart du temps hors-jeu. Les Villans sont sortis indemnes de Goodison Park grâce à deux exploits individuels (frappe de 30 mètres de Petrov et un arrêt de dingue de Given à la 89') et un centre cadeau du rentrant Albrighton, parfait pour l'homme actuellement en forme côté Villa, Gabriel Agbonlahor. Everton laisse filer deux points qui étaient aisément à sa portée.

Wolverhampton / Tottenham : 0-2


Buteurs : Adebayor (67'), Defoe (80') pour les Spurs

Après s'être fait taper par les deux Manchester, les Spurs ont enfin rencontré un adversaire accessible, même si ça puait le traquenard chez un Wolverhampton jusque-là invaincu. Première période ouverte où les deux équipes se rendent coup pour coup. Bref on se divertit à Molineux à défaut de voir des buts. En deuxième période, le débat baisse d'un ton et Parker et Kranjcar réussissent à maîtriser l'entrejeu. Le Croate sera d'ailleurs le passeur décisif sur les deux pions de Tottenham, dont le premier d'Adebayor, qui se fait peu à peu au système Redknapp. Les Spurs ont effacé le vilain zéro qui traînait au bout de leur ligne de classement et empochent leur première victoire. Leur saison peut enfin commencer.

Stoke City / Liverpool : 1-0


Buteur : Walters (21') pour les Potters



Evidemment, Liverpool n'aurait jamais dû perdre cette rencontre, même si le Britannia Stadium lui est hostile depuis quatre saisons (2 défaites, 2 nuls). Les Potters, pas folichons mais tellement durs à bouger, ne doivent leur salut qu'à un Jamie Carragher trop imprudent dans sa surface de réparation (faute sur Walters, pénalty) et à une bonne dose de chance, notamment quand à l'heure de jeu, Henderson enchaîne trois frappes consécutives, suivi dans la foulée par deux tentatives d'Adam sans réussir à tromper Begovic ou les innombrables protège-tibias adverses. Stoke City est toujours invaincu cette saison et vient de faire tomber Liverpool, jusque-là pourtant plutôt impressionnant. Ces points là, Man United ne les aurait sans doute pas perdu.



Manchester City / Wigan : 3-0


Buteurs : Agüero (13', 63', 69') pour les Citizens

Et dire que Wigan aurait pu repartir avec encore plus de lourdeur dans la valise. Si Tevez n'avait pas manqué son pénalty, si la barre transversale d'Al-Habsi avait été un peu plus haute sur deux banderilles des défenseurs Richards et Kompany. Les Latics n'ont pas vu le jour, touchant les gants de Joe Hart une seule fois, vers l'heure de jeu. Pourtant, à City deux personnes font la gueule. Tevez en 1, déjà pas bien rigolard malgré sa titularisation, a dû apprécier de voir l'écart se creuser sitôt son remplacement contre Nasri entériné. Et forcément Gary Cook en 2, le directeur exécutif de City. Celui qui a structuré le nouveau riche de la Premier League quitte le navire pour un email moquant le cancer de la mère et agent d'Onuhoa, mail malheureusement envoyé à Maman Onuhoa. Balot. Cook, démissionnaire, quitte donc City au moment où il semble sur le terrain le plus en mesure de jouer le titre avec son rival United.



Arsenal / Swansea : 1-0


Buteur : Arshavine (40') pour les Gunners

Première victoire de la saison pour les Gunners. Oui, c'est toujours laborieux. Oui, sans Szecsny, les hommes de Wenger auraient pu toucher le fond du fond contre le promu Swansea, toujours sans victoire. Merci au portier Michael Vorm jusqu'alors nickel de l'équipe galloise. Voulant jouer rapidement à la main, Vorm lance le cuir comme au bowling mais se fait contrer par le mollet d'un de ses défenseurs. Châtard, Arshavine traîne dans les parages et score dans le but vide. Wenger a décroché son premier sourire de l'été.

Sunderland / Chelsea : 1-2


Buteurs : Ji (90') pour les Black Cats ; Terry (18'), Sturridge (51') pour les Blues

Chelsea y est ici en terrain conquis : septième victoire consécutive au Stadium of Light. De toute façon, Steve Bruce, qui connaissait a priori l'issue de la rencontre, avait sans doute la tête un peu ailleurs. Vers Al-Aïn plus précisément, club pour lequel Gyan est allé soudainement cachetonner en prêt. 24 heures plus tôt, Bruce avait pourtant assuré la présence définitive du Ghanéen à Sunderland. Banane. Il avait alors fait dans un premier temps le dos rond, avec le refrain «  toutes les parties sont satisfaites avec ce prêt. Mon souhait est évidemment qu'il revienne l'année prochaine » . La chanson a désormais changé de ton : « Pour un joueur, quitter la Premier League pour ça ? Sans manquer de respect aux émirats, je vous laisse faire vos propres conclusions quant aux motivations de Gyan. Je ne veux pas le voir revenir » . Avec Torres sur le banc, Chelsea l'a emporté assez tranquillement, Daniel Sturridge se fendant même pour le fun d'une réalisation mignonne en talonnade.

Bolton / Manchester United : 0-5


Buteurs : Hernandez (5', 59'), Rooney (20', 25', 68') pour les Red Devils

Les banlieusards ont pris très très cher face aux bourgeois de Man United. Match plié en 25 minutes, le temps pour Chicharito de retrouver le chemin des filets, toujours en mode renard et Rooney d'ajouter deux nouvelles unités à son compte-buts. Il n'en fallait pas plus pour entendre les supporters mancuniens chanter à l'unisson « Portez-vous le costume d'Arsenal ? » . On n'en était pas très loin, même si les Wanderers ont réussi à stopper l'hémorragie à cinq buts. Owen Coyle, qui a utilisé le mercato pour renforcer sa ligne offensive, a apparemment misé sur le mauvais secteur de jeu. Bolton est ce soir la plus mauvaise défense de Premier League (11 buts en quatre matches). Pour MU, c'est une victoire de plus, et une différence de buts particulièrement bien soignée (+15), bien utile pour laisser une nouvelle fois City dans le rôle du dauphin.

Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Sympathique titre et jolie photo, mais ils sont où les résumés de Bolton-ManU et de Sunderland-Chelsea?!
"Les bourgeois de Manchester" ? Haha.
Cette année, c'est duel City - United / Aguero - Rooney. Ca promet.. Mais qu'on vienne pas me dire que la PL est plus compétitive que la Liga avec ces 2 clubs qui survole les autres.
Ils ont 2 points de plus que Chelsea (3ème). Plus que 28 points pour faire une Liga!
Faudrait peut-être au moins attendre la mi-saison avant de dire que la PL est du même acabit que la Liga ou la Scottish PL.
Au bout de 5 matchs et autant de victoire pour les 2 manchester, ca y'est, la premier league est devenu comme la liga pour certains, c-à-d un championnat à 2 équipes.

On oubliera bien sur de mentionner que la liga a largement confirmé la tendance sur les 3 dernières années alors qu'en angleterre, c'est juste 2 équipes qui sont entrain de faire une série de 5 bons résultats en mm tps. Mais bon, apparemment, ca suffit à certains pr dire que la premier league c'est pareil que la liga.

En plus, question économique, Chelsea a plus dépensé que Man-U et Liverpool doit pas être très loin non plus sur l'année 2011. Là je ne vois définitivement plus comment ce championnat pourrait être un championnat à 2 vitesses.

En espagne, y a que Malaga cette année qui a pu rivaliser avec le barça et le real.

Et le trou de 25-30 points qui séparent le 2e du 3e en Liga sur les 2 dernières saisons, c'est observable en PL ?

Franchement, arrêtons de s'enflammer avec l'expression "championnat à 2 vitesses". C'est clairement le cas de l'espagne, mais objectivement, pour la PL, non. Même à la mi-saison, si City et United sont devant, ca ne voudra rien dire non plus.

Sinon hier, La sociedad a fait match nul contre le Barça, réjouissez vous, la liga n'est plus un championnat à 2 vitesses...c'est ça nan ?
Non mais ce n'est pas sur le fait que les Manchester gagne leur 5 premier match c'est avec la facilité avec laquelle ils ont balayés des équipes comme Tottenham ou Arsenal (même affaibli) qui montre bien que cette saison la PL a changé...Après je suis d'accord faut attendre la fin de saison ( et déjà les matchs contre Chelsea ou Liverpool) pour parler de nouvelle ligue écossaise...
parce que ce serait mieux que la PL soit du même acabit que la L1 ?
Je retiens de cette semaine la merveille de but de Sturridge ainsi que le 1er but de Chicharito (incroyable sens du placement ; le meilleur du monde ??). En y ajoutant la pépite de Pinilla (Serie A) et le but refusé, injustement, de Assaidi (Eredivisie).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Bayern au septième ciel
0 10