En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Première pour Reims, Sainté réagit

Vainqueurs de Toulouse, les Rémois empochent leur première victoire de la saison pendant que les Verts ont réagi, sans la manière, après leur déroute au Parc. Bonne opération également pour Montpellier et Nice, auteurs d'un hold-up à la maison.

Modififié

Saint-Étienne 1–0 Caen

But : Jean-Jacques Pierre CSC (74e)

Un point séparait les Verts et Malherbe avant la rencontre. Et pas de doute, bien en place dans leur 4-1-4-1, les Normands étaient venus à Geoffroy-Guichard pour maintenir l'écart. « Bien en place » , « le bloc coulisse bien » , « les espaces sont bloqués » choisissez la formule que vous voulez, Caen emmerde à merveille Sainté durant une bonne partie du match. Jusqu'à ce que le défenseur caennais Jean-Jacques Pierre ne joue un duel à la tête sur corner en fermant les yeux (74e). CSC. Imparable pour Vercoutre à qui on ne peut pas reprocher une sortie hasardeuse sur le coup. Il fallait bien ça pour redonner le sourire à l'ASSE après la déroute 5-0 à Paris. Sainté rejoint Bordeaux avec 10 points en tête de la Ligue 1. Les Caennais, eux, sont déçus de constater qu'après deux victoires à Annecy et Reims, on ne peut pas gagner tous ses matchs à l'extérieur.

Bastia 1–1 Lens

Buts : Chavarría (40e) pour Lens, Gillet (54e) pour Bastia

Des supporters lensois interdits de déplacement, des supporters bastiais en grève, une purge sur le terrain, il n'y avait jusqu'à la 40e minute aucune raison de zapper sur beIN pour regarder Bastia-Lens. Jusqu'au but de Chavarría pour les Sang et Or, bien servi par Nomenjanahary. Le « air marquage » de la défense corse permet au Nordiste d'ajuster sa tête parfaitement. 1-0 pour Lens. Fair play, les hommes de Kombouaré imitent leurs hôtes au retour des vestiaires et Guillaume Gilet, esseulé, claque une belle reprise au ras du poteau. 1-1. Le score ne bouge pas malgré une tête à bout portant de Squillaci sauvée par la parade de Rudy Riou.

Reims 2–0 Toulouse

Buts : N'Gog (13e), Courtet (86e)

Reims n'avait jamais battu Toulouse en Ligue 1. Cette stat' est morte lors de cette 5e journée. Au quart d'heure de jeu, David N'Gog ouvre la marque pour les Rémois. L'ancien Red de Liverpool (oui oui!) ouvre son pied et trompe Boucher. La suite, c'est une énorme domination toulousaine. Ben Yedder marque, mais est signalé hors-jeu, Pešić place sa tête, mais trouve la barre, Ben Yedder retente sa chance de la tête, mais manque le cadre... Rien n'y fait, le Téfécé ne parvient pas à tromper la plus mauvaise de Ligue 1. En fin de match, les locaux enfoncent le clou. Fortes déborde, lève la tête, centre en retrait pour Courtet auteur d'un démarquage en règle. Sa frappe trouve le petit filet de Boucher. 2-0. Reims tient sa première victoire. Jean-Luc « Paolo Conte » Vasseur peut souffler. En attendant les matchs de Guingamp et Évian, Reims sort de la zone rouge.

Nice 1–0 Metz

But : Bossetti (94e)

À l'Allianz Rivieira, pendant longtemps, on a cru tenir le 0-0 de la soirée dans ce match de fond de tableau entre Nice (16e) et Metz (14e). Brouillons, les Niçois ont du mal dans leur nouveau système de jeu, Claude Puel ayant lui aussi succombé à la mode du 3-5-2 après la fessée 4-0 reçue à Marseille. Metz croit d'ailleurs ramener un point de la Côte d'Azur, mais dans les arrêts de jeu, Milan veut donner en retrait à son gardien. Grand moment de solitude pour l'Italien qui ne voit pas Bossetti revenant de boire une pinte à la buvette avec ses potes supporters. Le Niçois, sorti de nulle part, intercepte, dribble Oberhauser et marque son troisième but de la saison. 1-0. Cruel pour Metz.

Montpellier 1-0 Lorient

But : Koné CSC (44e)

Battue à Nantes, la bande à Courbis voulait se rattraper à la Mosson devant des Lorientais qui font les fiers après la gifle administrée aux Guingampais (4-0). La rencontre est plaisante, les deux onze se rendent coup pour coup en première période. Siaka Tiéné lance les hostilités sur coup franc (10e), puis Guerrero lui répond en tentant sa chance à l'entrée de la surface (24e). Mais c'est Montpellier qui trouve la faille grâce à un geste malheureux du défenseur lorientais Lamine Koné qui dévie le cuir dans ses propres filets sur un centre fort de Bérigaud. Sans faire de bruit, Montepellier est quatrième de Ligue 1.

Résultats et classement de L1

Par Antoine Beneytou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom