1. // Trophée des Champions
  2. //

Premier titre, premier ascendant ?

Les deux derniers champions de France, Lille et Marseille, ont rendez-vous à Tanger à l'occasion du Trophée des champions, pour prendre le premier titre de la saison.

Modififié
0 4
Les services d'entretien de la ville de Lille n'ont pas fini de ramasser tous les cotillons de la fête du sacre des Dogues que déjà une nouvelle saison redémarre. A se demander finalement à quoi se résument les grandes victoires. Un gros orgasme, une big fiesta et hop, tout ça ne compte déjà plus et il faut remettre le couvert. C'est sans doute pour ça que l'empilement des trophées est une affaire de grands clubs. Eux savent comment repartir à l'assaut après une gueule de bois quand les plus novices titubent encore après le succès de la veille. A l'heure de s'avancer à Tanger pour y disputer le premier Trophée des champions de son histoire, Lille s'interroge sans doute sur cette capacité à se remettre à l'endroit et continuer sur sa lancée de la saison dernière. L'affaire n'est pas dans la poche car l'été a laissé quelques traces. Bien sûr, Adil Rami s'en est allé du côté de Valence (il s'y était engagé au mercato d'hiver) mais les champions de France ont aussi laissé filer Yohan Cabaye (Newcastle) et surtout Gervinho (Arsenal).

Si on peut estimer que l'arrivée de Benoît Pedretti est de nature à compenser le départ du nouveau milieu de terrain des Magpies, et que Marko Basa, dans nos souvenirs, est l'un des meilleurs centraux passés ces dernières saisons en France, on est franchement sceptique sur l'aptitude de Dimitri Payet à faire oublier le néo-Gunner. Certes, l'ex-Stéphanois a un joli brin de talent quand il est bien luné mais on parle quand même de Gervinho, le “vrai” meilleur joueur de la saison passée, n'en déplaise aux fans d'Eden Hazard. Oui, Gervais, ses dribbles, ses courses dans la profondeur, ses buts (quinze l'an dernier juste en L1) et son sens de la passe (une dizaine d'offrandes clés en main, demandez donc à Moussa Sow) : le joueur le plus déséquilibrant du championnat de France, pas moins. Et on n'oubliera pas non plus le départ de Pierre-Alain Frau, anecdotique en apparence mais pas tant que ça car il prive le banc déjà famélique d'une cartouche en plus, d'autant que l'ancien Sochalien n'a jamais ramené son gros blase quand il squattait blanc en équipier modèle. On peut donc le dire sans ambages : Lille s'est affaibli ces dernières semaines. Et comme en plus, il devra se passer à Tanger des services de Laurent Bonnart (ischios), dernier venu dans le Nord... C'est con car l'ancien Marseillais avait peut-être quelques comptes à régler avec son ancienne paroisse... dont on ferait bien la favorite de ce Trophée des champions.


L'OM à l'image de Deschamps


Oui, cet OM paraît bien dans ses crampons en ce début de saison, prêt à croquer le premier titre de la saison. Pourquoi ? D'abord, il y a l'idée d'une revanche à prendre face à ceux qui les ont dépouillés de leur couronne de champion de France. Ensuite parce qu'avec un Didier Deschamps aux manettes, il n'y a pas de petite victoire, tout est bon à prendre. Enfin parce qu'il y a un sentiment de sérénité actuellement chez les Phocéens, fruit sans doute du grand ménage de fin de printemps qui a vu Dassier se faire éjecter et Deschamps prendre clairement le pouvoir sportif, lui qui avait été bien chahuté l'an passé à la même époque. Du coup, malgré la grosse incertitude qui plane sur le cas Lucho, on a comme l'impression que Marseille est là où son entraîneur voulait qu'il soit, compte tenu des moyens à disposition s'entend. Un exemple ? On le sait, Deschamps aime ses équipes quand elles sont d'obédience athlétique.

En faisant venir Alou Diarra et le jeune Nkoulou, deux authentiques bestiasses, les vice-champions de France semblent avoir encore gagné en impact, eux qui se présentaient déjà en référence hexagonale quasi-absolue du genre. Pour ceux qui ont vu les quelques sorties marseillaises en amical, il y a une réelle puissance qui se dégage et la sensation que cette équipe risque d'être encore drôlement compliquée à bouger. Une fois encore, cette escouade va se poser en révélateur. L'an passé, Lille avait su étouffer par sa mobilité et sa justesse cette robustesse ciel et blanc. Cette fois encore, peut-être même plus que la saison dernière compte tenu du départ de Gervinho, Lille va devoir assurer la cadence et la précision pour sortir la gonfle et se projeter. Sans quoi, Marseille cuisinera le champion en titre à l'étouffée. Oui ce mercredi à Tanger, il y aura un trophée en jeu. Et un message à faire passer.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il est clair que cette défense, contre Séville - un profil très proche du LOSC dans son trident d'attaquants qui était très en forme - en jetait juste un max. On sentait la Mobylette prendre un énorme pied sur le banc, il y'a quand même un bon 400 kilos de muscles, d'expérience et de roublardise à bouger maintenant, sans parler d'un goal au top.
Il ne reste plus qu'à voir si la mayonnaise offensive prend bien, mais sur le papier cette équipe a tout ce qu'il faut au bercail pour y ramener l'ignoble hexagoal.
je suis pas aussi optimiste malgré mon avis partisan.
On est quand même pas au top nous même : remplacer Taiwo par Morel, je dis oui (et ultra oui) mais qui remplacera Morel si celui-ci se blesse?

Diadora est encore là en déf centrale : or le type est clairement sur le déclin. Faudra pas hésiter à le faire sauter, surtout pour N'Koulou!

Diarrhea : oué ok, c'est même pas comparable avec ce qu'on avait jusque là. Mais même pb : saison de m.erde, certes dans une équipe de m.erde, mais tout de même. Le gars serait pas en train de baisser de niveau?

Et puis il reste ce milieu, inoffensif puisque Lucho a décidé de plus jouer et que Valbuena est encore trop fragile (le type se blesse en tapant dans la balle...).

Le meilleur pour la fin : l'attaque. Pour moi on a notre buteur : Rémy (fais nous kiffer Loïc!!) et notre ailier gauche : Ayew (prends ça Bigmac de mes 2). Reste qu'à droite, c'est la misère (car DD aime son 4-3-3 tt m.erdique). Donc, faudrait penser à recruter ici plutôt que de chercher un tueur qu'on a déjà potentiellement en Rémy.

Voilà, donc je pense que ce soir, on va s'emmerder et bien malin est celui qui pourra dire laquelle des 2 équipes surnagera dans cette mer de ch.iasse
@Scotch : pour remplacer Morel, on peut faire évoluer Azpi à ce poste (il l'a déjà fait à Osasuna même s'il a ses repaires à droite) ou bien laisser sa chance à Sabo même si je le trouve emprunté à chaque sortie...

Diawara sur le déclin, pas si sûr, il a encore 2 saisons devant lui, et comme tu le dis N'koulou est là pour pallier à une baisse sensible de niveau

Diarra : ben y'a Stéphane Patron M'bia qui a a déclaré qu'il comptait marquer 7 à 8 buts cette saison et aussi rejouer au milieu (N'koulou aussi peut le faire)

sur le milieu, le cas Lucho est problématique, mais il est clair qu'au delà de l'influence dans le jeu, Valbuena se doit d'être plus décisif avec l'OM devant la cage (buts et/ou passe dé)

J. niakniak, ben j'espère que l'opération a été réussie (je parle de la pose d'un anneau gastrique) et qu'il retrouvera qq sensations mais je ne compte pas trop dessus perso...

à droite : ben Valbuena peut y jouer(si tu fous Remy en pointe), et amalfitano aussi... et Abriel (non là je déconne)

on verra bien ce soir, mais je pense que l'OM sera solide cette saison (une place dans les deux premiers en championnat et une coupe de France ??? ce serait pas mal !)
je me réjouis toujours quand HAZARD joue.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Auxerre les dents
0 4