Preciado : « La presse madrilène m'a assassiné »

Grande gueule de la Liga, Manolo Preciado a été l'un des rares à clasher Mourinho cette saison. Interview avec le moustachu le plus attachant du championnat avant le déplacement du Sporting au Bernabeu.

Finalement il n'y aura pas de grève ce week-end. Ce n'est pas difficile de préparer un match contre le Real Madrid en sachant que la rencontre aurait pu être reportée ?


Ce n'est pas l'idéal en effet, mais personnellement j'étais persuadé que la grève n'allait pas avoir lieu...Nous avons bien fait nos devoirs, il ne nous reste plus qu'à passer l'examen merengue.

Vous avez récemment fait match nul contre le Barça, est-ce que ce match référence va vous servir d'inspiration contre les madrilènes ?


Ca va nous donner de la confiance et c'est déjà très bien. Jouer contre ces deux clubs-là c'est très différent. Ce sont deux transatlantiques qu'il est très difficile de faire couler. Le Barça c'est le tiki-taka et le Real Madrid c'est tout le contraire ; c'est une équipe beaucoup plus verticale qui aime opérer en contre-attaque. C'est assez paradoxal mais c'est plus facile de jouer contre le Barça car tu sais à quoi t'attendre. Ils ne transigent jamais sur leur philosophie et joue toujours de la même manière. Ca ne veut pas dire que c'est facile, mais au moins tu as un peu de temps pour essayer de les freiner un peu. En vain, parce qu'au final ils peuvent t'en mettre 4 ou 5 tranquillement...Le Barça joue sur ses qualités alors que le Real préfère appuyer sur les défauts de son adversaire. C'est ça la grande différence. Ils n'ont jamais le même système, ni les mêmes joueurs. C'est moins facile de lire dans leur jeu pour l'entraineur adverse. Avec Benzema, Cristiano Ronaldo, Ozil ou Xabi Alonso, ils ont plein de solutions. Du jeu long, court, technique ou en profondeur. Surtout, ils ont une capacité physique bestiale. Là aussi c'est la grande différence avec le Barça. Le Barça t'épuise psychologiquement et le Real te fait très mal dans l'impact physique.

Contre le Barça votre bloc équipe était très compact mais vous étiez allez faire du pressing dans leur camp ce qui les avait considérablement gênés. Est-ce que c'est un schéma de jeu reproductible face au Real ?


Je ne pense pas que nous fonctionnerons comme ça ce week-end. Pour gêner les barcelonais il faut aller les chercher dans leur camp et harceler leurs défenseurs centraux. On peut se permettre de jouer plus haut car le jeu du Barça est très posé, il n'y a pas de rupture, et beaucoup moins de profondeur que chez les merengues. Comme je l'ai déjà dit, le Real est une équipe très chiante à jouer. Si tu joues haut, tu te fais contrer. Et si tu joues trop bas tu t'exposes aux missiles de Ronaldo ou d'Alonso par exemple...Et puis tu ne peux pas les prendre en individuel non plus... Bref, on va essayer de cadenasser le plus possible pour les faire douter. C'est une équipe impatiente. Quand elle n'y arrive pas elle se désorganise. C'est peut-être ça la clé du match. On fera du mieux possible. En tout cas une chose est sure : Nous n'allons pas au Bernabeu en touristes. J'ai confiance en mon équipe. Contre les gros on se surpasse. Villarreal, qui produit un football merveilleux, n'a pas réussi à nous ronger. Valence, l'Atletico et le Barça ne sont pas sortis vainqueurs non plus contre nous. C'est bien la preuve qu'on peut poser des problèmes à n'importe qui.

Il y a quelques mois vous étiez menacés à cause des mauvais résultats. Comment expliquez-vous la renaissance de votre équipe ?


Notre première partie de saison a été très bonne et puis on s'est relâché un peu. L'équipe n'est jamais morte, c'est notre dynamique qui l'était. Franchement, on ne méritait pas d'être relégable avec le jeu que nous développions. Mais il n'y a pas de justice dans le football...Juste des causes à effets. Ce qui nous a mis en difficulté c'était notre manque de réussite et de réalisme. On a raté des occasions incroyables, et nos attaquants ont peu à peu perdu confiance. J'en ai trois, et à eux trois ils ont marqué deux buts au total lors de la première partie de saison. Tout est dit, mais attention je ne leur jette pas la pierre. C'est comme ça, c'est tout. Le déclic a eu lieu à Santander lorsqu'on a arraché une égalisation à la dernière minute de jeu. On a pris confiance à partir de là. Aujourd'hui nous sommes à la moitié de la deuxième partie de saison et nous avons déjà le même nombre de points que toute la saison dernière.

Concrètement quel a été votre discours pour sortir du trou ?


Ca fait 5 ans que je suis au club. 5 ans que je côtoie les mêmes joueurs. Avec certains joueurs on n'a même plus besoin de se parler, un regard suffit. J'ai une relation fusionnelle avec mes joueurs, et je voyais bien qu'il souffrait pour moi. Ca m'a gêné. Je leur ai dit qu'il ne devait pas jouer pour leur entraineur, ni jouer aux héros. Quand tu es au fond du trou, il faut jouer au football sans baisser les bras et laisser les sentiments de coté. Ce recadrage a été bénéfique pour tout le monde.

En 1979, les spectateurs du Molinon ont marqué l'histoire de la Liga en scandant le premier chant anti-madrilène «  asi, asi, gana el Madrid ! » . Est-ce qu'on peut dire qu'il y a encore de la rancœur entre ces deux entités quand on voit vos récents accrochages avec Mourinho ?


En France, je ne sais pas si les gens connaissent le Sporting, mais en Espagne nous sommes une institution. A l'époque, le Sporting avait une très belle équipe, remplis de joueurs formés au club, malheureusement c'est une équipe qui a souffert pendant des années des largesses diverses accordées au Real Madrid. Le chant qu'on entend encore aujourd'hui vient du sentiment d'injustice que les spectateurs avaient éprouvé à ce moment-là. Aujourd'hui à Gijon je pense qu'il y a plus de personnes qui se sentent proches du Barça et de leur philosophie plutôt que de celle du Real Madrid. Mais nous ne sommes pas anti-madrilènes. On a du respect pour eux mais nous n'en avons pas peur c'est tout.

Est-ce que vous êtes toujours remonté contre Mourinho que vous aviez qualifié de « canaille » et de «  mal éduqué » ?


Non ça va je me suis calmé ! (Rires) Vous en avez parlé en France ? Vous en avez pensez quoi ?



On a trouvé ça marrant.


Il m'avait chauffé. Je n'aurais pas du mais ça m'a fait du bien ! (Rires) J'ai regretté mes propos toute de suite. La presse pro-madrilène m'a assassiné. Je ne sais pas en France, mais ici, les journalistes sont très partisans. Ils m'ont fait passer pour le méchant du film alors que je n'ai fait que contre-attaquer Mourinho sur son terrain favori : la dialectique. Le fait qu'il ait douté de notre fair play m'a rendu furieux. ( ndlr : le Sporting s'était déplacé avec une équipe bis au Camp Nou). C'est quelque chose qui m'a fatigué mentalement. Ca ne m'a rien apporté de bon.

[page]
Vous avez eu une conversation avec lui depuis cet épisode ?


Non. Lui et moi sommes deux personnes très fières. Quand je le verrai je lui serrerai la main et tout sera oublié. En tout cas une chose est sûre : je ne m'attends pas à une ovation du Bernabeu ! (Rires)

Quelque part vous êtes l'un des seuls à vous être rebellé contre lui...C'est peut-être ce qui manque à cette Liga.


Si j'étais entraineur du Real Madrid, je ferais exactement la même chose que Mourinho. Ca fait partie du jeu ce genre de choses.

On a quand même l'impression que vous êtes plus proche de la philosophie du Barça que de celle du Real...


Ce sont deux clubs qui sont clairement au-dessus du lot. D'un coté on a une équipe de nains fantastiques et de l'autre on a des géants terrifiants. Ce sont deux équipes qui frôlent les 100 points. C'est juste incroyable. Personnellement, j'ai toujours eu plus d'affection pour le Barça, mais ce n'est pas nouveau. J'aime leur style de jeu, leur philosophie, leur travail avec les jeunes. Le Barça a un centre de formation tandis que le Real a des millions d'euros pour bâtir son équipe...J'ai 53 ans et je n'ai jamais vu une équipe comme celle de Guardiola ! Le Barça que l'on voit aujourd'hui est tout simplement unique. La supériorité qu'ils dégagent est tout simplement intimidante. C'est très rare de ressentir ça pour un adversaire, mais ils sont tellement faciles que ça en devient énervant.

Vous ne trouvez pas ça dommage que la Liga se résume à ce duel de mastodontes ?


Je vais vous dire, la Liga est le meilleur championnat du monde. Les stades sont plein, il y a du spectacle et nous avons les deux meilleures équipes du monde. Il n'y a pas à rougir de perdre contre eux, parce que peu de clubs sont armés pour leur résister en Europe. C'est vrai que si le niveau était plus homogène ce serait mieux pour tout le monde, mais il ne faut pas banaliser la performance de ces deux clubs. Ce ne sont pas leurs adversaires qui sont faibles. Ce sont eux qui sont trop forts !

Vous pensez que ces deux équipes auraient plus de 20 points d'avance sur le troisième si elles jouaient dans un autre championnat ?


En Angleterre, il y a quatre ou cinq équipes très fortes mais je pense que le Barça et le Real sont au-dessus. Regardez le Real qui n'avait jamais gagné contre Lyon avant cette année. Au Bernabeu, ils ne se sont pas vraiment épuisés pour venir à bout de l'Olympique Lyonnais. 3-0 c'est beaucoup, surtout qu'ils se sont imposés avec une facilité déconcertante. Au Real ou au Barça il n'y a que des champions du monde ou des ballons d'or. Ils ont les meilleurs entraineurs du monde et un potentiel économique hors norme. Comment voulez vous luttez contre ça ? Dans la Liga, il y a plusieurs lectures possibles mais toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Il y aura toujours quelque chose digne d'intérêt dans un match de Liga. Que ce soit en bas ou en haut du classement. Quoi qu'il en soit, notre combat c'est la lutte pour le maintien. C'est tout ce qui nous importe aujourd'hui.

Vous suivez le football français ?


J'ai beaucoup de respect pour la Ligue 1. Quand je travaillais dans la direction technique du Racing Santander; je faisais souvent des voyages en France. Je me rappelle très bien des débuts de Chamakh à Bordeaux. Il m'avait agréablement surpris. J'avais aussi observé très attentivement le travail des toulousains à l'époque ou il s'était qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Tactiquement c'était du sérieux. J'adore le football français car il produit toujours d'excellents footballeurs. En sélection, la relève générationnelle a trop tardé à se mettre en place, mais je suis sûr que les Bleus vont bientôt devenir une sélection dangereuse sous les ordres de Blanc.

Quels sont vos plans pour le futur ?


En Espagne, j'ai entrainé le Racing et le Sporting, mes deux clubs de cœur. Je n'ai jamais caché que mon grand rêve serait d'entrainer un jour l'Atheltic Bilbao. C'est un club de valeurs, qui a une tradition qui force le respect. Et puis j'aimerais bien tenter une expérience à l'étranger, la France ce serait très bien. Tu me fais signes si tu entends parler d'une opportunité ? ( rires).


Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Yes! Enfin une très bonne interview! Merci Manolo!!
Bonne interview, voila un mec qui a des choses intéressantes à dire.
Excellente interview, on sent que Preciado est un passionné de football. J'ai été étonné de lire qu'il a très bien décelé le problème actuel de l'équipe de France en disant :"En sélection, la relève générationnelle a trop tardé à se mettre en place".
Manolo tiens sa revanche, battre le Real et mettre fin à l'incroyable invicibilité de Mourinho à domicile.

C'est le double effet kiss cool.

Sinon comme les collègues, une très belle itw d'un entraîneur passioné.
Manolo! Tu as fermé le clapet de Mou'!!! Viens en France quand tu veux!
en attendant il pourra dire ce qu'il veut il avait envoyé son équipe bis au camp nou un point c'est tout.
et quand il se palpe les couilles à l'arrivée du bus madrilène à Gijon on ne peut pas dire qu'il regrette vraiment ses propos comme il l'affirme dans cet interview
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4
À lire ensuite
Tu veux faire l'Americano