Prandelli, le dindon de la farce valencienne

Démissionnaire trois mois après son arrivée, Cesare Prandelli aggrave un peu plus la crise ché en ce début d’année. Un départ précipité qui, en plus de faire tanguer un peu plus la barque valencienne, met en évidence les mensonges et autres tromperies de Peter Lim envers un public qui se demande quand le fond sera touché.

Modififié
L’an 2016 est sur le point de se conclure que le Valence CF s’offre une ultime crise dans la crise. De retour de San Sebastián, d’où ils repartent avec une énième correction dans la valise, les Chés sont accueillis, aux abords de leur centre d’entraînement de Paterna, par une cinquantaine de supporters excédés. Entre insultes et fumigènes, les coéquipiers du capitaine (de soirée) Parejo distinguent, en plus de la défaite et ce statut de premier non-relégable de Liga, l’autre raison capitale de ce mécontentement. « Peter Lim go home » ou « Lim vete ya » sont, pêle-mêle, quelques uns des refrains repris en chœur par cette foule en colère. Quelques semaines plus tard, le milliardaire de Singapour reste aux commandes du VCF, a contrario de Cesare Prandelli, qui décide de prendre ses cliques et ses claques après trois petits mois sur le banc de Mestalla. Un départ précipité par la gestion cataclysmique de l’amigo de Jorge Mendes et par quelques mensonges. « Lim m’avait dit que j’aurais quatre recrues en janvier, puis le 29 décembre, il a réduit cette liste à une recrue » , envoie en guise d’explication le désormais ex-entraîneur valencien.

Valence, ou le jouet de Jorge Mendes


Lorsqu’il s’assoit pour la première fois sur le banc de Mestalla, Cesare Prandelli espère pourtant se trouver face à un « projet solide » . Malgré les difficultés d’un mercato foiré et d’une direction absente, il met le pied à l’étrier et réalise « son rêve d’entraîner en Espagne » : « Garcia Pitarch (le directeur sportif, ndlr) m’a convaincu que le projet était intéressant. Venir en Espagne, dans un club glorieux, historique, qui veut redevenir un grand, est parfait. » Rapidement, cette idylle tourne au cauchemar. La première cause de ce raté prend directement racine dans le mercato qui précède sa nomination. À 12 000 kilomètres de la côte méditerranéenne, dans sa tour d’ivoire de Singapour, Peter Lim décide de vendre ses meilleurs actifs (Mustafi, André Gomes et Alcácer) pour venir garnir un peu plus la colonie de Gestifute (Mangala et Garay). Déjà bancal, l’effectif valencien devient carrément chancelant, ce que découvre l’Italien à partir du 29 septembre, date de son intronisation comme entraîneur ché. Dès lors, au gré des rencontres, il se rend compte du gouffre entre les belles paroles de Suso et le niveau de son groupe.

Après un succès inaugural face au Sporting Gijón, Cesare Prandelli se prend en pleine face les manquements d'un groupe où les seuls Gayà, Parejo et Alves étaient déjà présents avant l’arrivée de Peter Lim. Si bien qu’après trois matchs nuls et quatre défaites de suite, l’entraîneur explose en conférence de presse avant le déplacement sur la pelouse de la Real Sociedad : « Celui qui est ici et qui n’a pas envie, dehors ! Celui qui est ici et n’a pas la volonté de souffrir, le caractère, le tempérament et la personnalité pour aimer ce maillot, dehors ! » Un énervement rare chez le si mesuré ex-sélectionneur de la Squadra azzurra, qui témoigne d’un ras-le-bol quant aux comportements de ses ouailles. Pourtant, cet effectif construit par Suso Garcia Pitarch relève des directives de Peter Lim et de ses envies de faire des économies. Comme tous ses prédécesseurs, de Gary Neville à Pako Ayestarán, l’Italien est confronté au mutisme d’un propriétaire qui ne s’est plus rendu à Valence depuis des mois. Et qui ne compte pas y revenir de sitôt, comme en atteste l’attitude de sa représentante, la présidente Miss Lay Hoon Chan.

Prandelli : « Le club est géré par des personnes qui aiment les chiffres »


À l’instar de huit des dix membres du conseil d’administration, ladite Lay Hoon n’a rien d’une supportrice du Valence CF. Bras droit de Peter Lim, elle fait respecter au VCF les directives de son mentor et installe un climat délétère dans toutes les strates du club. Comme en attestent les quelques mensonges distillés par ses sbires à Cesare Prandelli, qui tentent tout de même, lors d’un voyage à Singapour, de raisonner Lim. Ce dont il s’explique quelques heures après une démission jugée « surprenante » par un communiqué du club : « Peter Lim m’avait promis quatre recrues, puis plus qu’une que je devais choisir en 24 heures. Je lui ai répondu qu’en 24 heures, je lui donnerai ma réponse sur mon futur. Le projet était devenu différent. » Lésé et déçu, l’Italien choisit donc de claquer la porte des Chés et ne pas assister au naufrage de Mestalla. Surtout, il définit à la perfection les maux valenciens : « Le club est géré par des personnes qui aiment les chiffres, pas par des gens passionnés par le football. » Une affirmation dans laquelle tout supporter des Chés, bien partis pour se battre jusqu’à la dernière journée pour le maintien, peut se retrouver.



Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Tout ça à cause du Nou Mestalla qui a ruiné le club.
C'est à pleurer cette situation.
quand on voit la grosse pute qui dirigeait la ville de valence (pas paix à son ame) on peut comprendre le naufrage du club...les limites de l'investissement des milliardaires asiaitiques...
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
C'est moche, mais en laissant Mendes prendre le club en otage, Valence est juste devenu une plateforme à pognon.
Vendre les quelques joueurs avec une certaine valeur et optimiser les recettes en ne réinvestissant rien (sans parler du fait que tout passe par une structure institutionnelle établie -un club-).

Mendes (and co.), le vrai cancer du football.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Je pense qu'on attribue à Mendes plus de pouvoirs qu'il n'en a. Le responsable est Lim, point.
Je souhaite que le club tombe en seconde division (désolé amis valencians que j'aime bien en général, même s'ils supportent plutôt Villareal) que ce gros escrot voit ses actifs diminuer, qu'il revende le club 10 fois moins cher que ce qu'il ne l'a acheté.

Je recommande aussi une grève, illimité de consommation de produits du Valence FC tant que c'est cette raclure qui la possède. Le club s'en remettra.
mixmaster Niveau : DHR
Oui et je comprends pas trop le passage sur Mendes. Mustafi et Gomes étaient aussi de la Gestifute. Donc il n'a pas vendu des gars d'autres agents pour placer les siens à la place En plus Mangala et Garay, c'est pas Zubar et Sammy Traoré, c'est du bon niveau !
Oui, tu as raison lorsque tu dis que Lim est le reponsable in fine, mais c'est Mendes le bras armé de la catastrophe actuelle.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Note : 2
Mendes suit les directives, tu peux bien bosser avec Mendes, dans le sens des arrivées et de l'amélioration d'effectif. même si c'est un rapace. Tu peux aussi, lui demander de t'aider à bien vendre et remplir le club avec des joueurs.
Mendes n'a pas à être intéressé par l'avenir, le bon fonctionnement du club, ce n'en est pas le directeur sportif. On lui reproche de défendre ses intérêts.
Lim, lui, ment, trompe et escroque. Mendes est honnête, il fait du fric via des transferts, et se vend au plus offrant c'est clair et net. Pas lim. voilà pour moi la nuance entre les deux. et donc le vrai cancer pour moi c'est Lim.
(mais je pense qu'on débat pour rien, et qu'on se rejoint, car je suis d'accord sur vos remarques)
4 réponses à ce commentaire.
 //  11:59  //  Amoureux de la Bolivie
Et pourtant l'effectif est encore pas degeu du tout sur le papier.
La gestion de ce club était déjà très bancal depuis pas mal d'années avec le projet du nouveau stade et une dette énorme, cependant ils arrivaient à avoir des résultats et être très performant par petites périodes, meme en vendant leurs meilleurs éléments à chaque mercato.

Mais depuis le rachat de Lim et la mainmise de Mendes, ces fossoyeurs du football, cela a pris une tournure encore plus négative, le sportif a disparu au profit du seul aspect business.
One Night Stand Niveau : DHR
"3 mois sur le banc de San Mames"??? Mestalla non?
Y'a pas à dire, Prandelli à Valenciennes ça a de la gueule quand même ! :mondeparallèle:
Joseph Marx Niveau : Loisir
Il avait le sommeil agité à Valence. Il Prandelli king size...
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Ah l'idéal de l'investisseur qui vient prendre un club pour dépenser tout son pognon pour les beaux yeux des supporters... ou la prosse arnaque du foot moderne.
On a rêvé à cause d'Abramovich, qui, à ma connaissance est le seul exemple de ce type. PSG et City sont des instruments, politiques pour le Qatar et les émirats.
Tous les autres, ne viennent que pour faire du fric. Certains sont plus intelligents que d'autres (ou possèdent des clubs beaucoup mieux structurés) comme en premier league. Et, parfois, rarement ça se fait par amour du foot/club. Mais le foot pour eux est devenu buisness.

On a beau attribuer au Réal, Barça, Bayern tous les maux du foot buisness, et voir en des clubs comme Arsenal le petit club familial. La réalité est contraire, les trois gros fonctionnent car ils n'appartiennent pas à un riche investisseur, on peut y faire du buisness mais si les titres suivent pas, tu sautes.
Je ne vois de modèle plus dangereux que le club dans les mains d'un riche investisseur qui n'a aucune attache au club. La famille Agnelli à Turin est attaché au club.
Quand je me rappel tout les commentaires des "spécialistes" après le rachat par peter lim du club, on aurait dit que c'était bon, ils allaient concurrencer le réal et le barça tout les ans... comment a-t-on pu croire ça ?? par quelle logique ?
On peut en dire la même chose sur l'Inter.
Les Chinois mettent des sous dans l'Inter.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Je ne parle pas des chinois mais de Thoir
Trifon Ivanov Niveau : CFA2
À part Abramovitch, Berlusconi avait fait aussi ça avec Milan. Mais dans une certaine mesure c'est vrai que c'était de la propagande, un peu comme pour le PSG et City...
RobertoBaggio Niveau : DHR
Des asiatiques prêts à investir à des milliers de kilomètres de leurs bases économiques dans un club de football, de manière aussi inconséquente que Moratti et consorts, j'arrive difficilement à envisager que cela puisse arriver un jour.
4 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
 //  14:57  //  Amoureux de Lyon
woah je vais pas bien moi
J'ai lu Valenciennes comme VAFC quoi.
Et le mieux c'est que je me suis dit : "Prandelli était à Valenciennes tiendon ?"
mais ça m'a pas plus choqué que ça.

TUEZ MOI BON SANG !
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  16:37  //  Aficionado de l'Argentine
Quelle tristesse quand même ! Je ne suis pas supporter du club ché à proprement parler mais comme beaucoup ici, j'imagine, j'ai été émerveillé par le grand Valence du début années 2000 (celui des Mendieta, Claudio Lopez, Kily Gonzalez, Ayala, Angloma, etc) : sans doute l'une des équipes les plus bandantes que j'ai vu jouer ces 20 dernières années ! Du coup, leur situation me peine forcément...
C'est con pou rles supporters, mais doit-on être vraiment surpris de ce qui se passe ?

Sinon, les projets de Lille, Sochaux, L'OM, ils avancent bien comme il faut ? Quel est votre prono sur le club qui prendra une direction type Valence ?
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 8 il y a 5 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 13 il y a 7 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 9
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Le Napoli sur le gong