1. // Coupe du monde 2014 – Groupe D
  2. //

Prandelli a-t-il raison de se priver de Rossi ?

C’est la nouvelle à laquelle on s’attendait, mais sans vraiment s’y attendre : Giuseppe Rossi n’ira pas au Brésil. Cesare Prandelli a hésité jusqu’au bout, mais a finalement choisi de le laisser à la maison, le jugeant encore trop court physiquement. Sage décision, ou absurdité ?

Modififié
La nouvelle est tombée hier, en début de soirée. «  Insigne in, Rossi out » , titrent tous les sites des quotidiens sportifs transalpins. Pas besoin d’être un expert en langage codé pour comprendre : Lorenzo Insigne part au Brésil, Pepito Rossi, lui, reste à la maison. Pour quelqu’un qui n’a pas suivi la saison de Serie A et qui jette juste un œil aux statistiques des deux attaquants, il y a de quoi se taper la tête contre les murs. Insigne a, cette saison, disputé 36 matchs, soit 2399 minutes, et inscrit trois buts. Moyenne : un but toutes les 799 minutes. Giuseppe Rossi a, de son côté, été aligné à 21 reprises par Vincenzo Montella, pour un total de 16 buts en 1542 minutes. Moyenne : un but toutes les 96 minutes. Pourtant, hier soir, Prandelli a tranché et a choisi le premier. Une folie ? Pas tout à fait. Car Rossi, malgré cette magnifique moyenne, est resté hors des terrains pendant quatre mois à cause d’une blessure au genou. Ce même genou qui l’avait contraint à une absence de près de deux ans lorsqu’il était à Villarreal. Pepito a tout fait pour revenir à temps. Il a bossé dur. Et il y est parvenu. Il est revenu à quelques semaines de la fin du championnat, a même marqué des buts, et a ainsi signalé à Prandelli qu’il était prêt à en découdre. Mais le stage pré-Coupe du monde n’a pas convaincu pleinement le sélectionneur qui, à contrecœur, a décidé de ne pas l’emmener. Cruel.

Dernière chance pour lui

Forcément, la décision de Prandelli prête au débat. Giuseppe Rossi est, en toute objectivité, l’attaquant italien le plus décisif, dans tous les sens du terme. Dès qu’il joue, il marque, il est brillant, il change le visage de l’équipe dans laquelle il évolue. Typiquement le genre de joueur qui peut flinguer ses adversaires en Coupe du monde. D’août 2013 à janvier 2014, avec la Fiorentina, il a affiché un niveau énorme (tout le monde se souvient de son triplé face à la Juve), à tel point que sa place de titulaire sur le front de l’attaque de la Nazionale ne faisait pas un pli. Mais cette blessure, le 5 janvier, a tout changé. Malgré un très gros boulot physique et mental pour revenir à temps pour le Mondial, Rossi n’a pas atteint le point que Prandelli espérait. Samedi soir, face à l’Irlande, Pepito a été aligné en tant que titulaire. Après une semaine de stage, le sélectionneur savait certainement déjà, à ce moment-là, qu’il ne l’emmènerait pas avec lui. Mais il a voulu quand même voir. Car Rossi est son chouchou, il ne l’a jamais caché. Alors il a souhaité lui offrir une dernière chance. Si l’attaquant florentin avait été énorme et avait planté un doublé, peut-être que Prandelli aurait cogité toute la nuit, et se serait convaincu qu’il fallait l’emmener avec lui.

Manque de bol, Rossi n’a pas offert la prestation qui aurait pu faire changer d’avis le c.t. Pendant 71 minutes, il a pratiquement été transparent, ne s’est pas procuré d’occasion et a finalement été remplacé par Cerci qui, lui, ira au Brésil après une saison pleine. Non, Prandelli a jugé que ce Rossi-là était trop juste physiquement, tel est le constat. La décision finale n’a évidemment pas été facile. Le sélectionneur a organisé hier une longue réunion avec tout son staff. Pepito était au centre des discussions : sa condition physique a été jugée trop juste, ce qui est plutôt compréhensible pour un joueur qui est revenu sur les terrains il y a moins d’un mois. Mais surtout, le match face à l’Irlande a permis à Prandelli de voir une chose essentielle : Rossi avait en lui une sorte de peur psychologique qui l’empêchait d’aller au duel. Là aussi, plutôt compréhensible. Sauf que, dans quinze jours, l’Italie affrontera l’Angleterre et l’Uruguay, deux équipes qui n’hésiteront pas à mettre de l’implication physique. Et Prandelli ne peut pas se permettre, face à de tels clients, d’aligner un joueur qui pense avant tout à ne pas se faire briser le genou.

Être prêt à tous prix

À 27 ans, donc, l’attaquant passe à nouveau à côté d’une grande compétition. En 2010, déjà, Rossi avait convoqué dans les 28 présélectionnés pour le Mondial en Afrique du Sud, avant finalement d’être écarté de la liste des 23 par Marcello Lippi. Deux ans plus tard, pas d’Euro en Pologne et en Ukraine pour le buteur, qui se rompt les ligaments du genou au mois d’avril 2012 alors qu’il semblait avoir pleinement récupéré de sa rupture des ligaments subie en novembre 2011. Une histoire sans fin pour cet attaquant si talentueux, mais pénalisé par un physique trop, trop fragile. Quelque part, Prandelli sait aussi que le fait de laisser Rossi à la maison va lui permettre de souffler. Depuis sa blessure, en janvier dernier, ce dernier a une idée fixe : aller au Brésil, et être prêt à tout prix. Une pression psychologique qui aurait même pu, inconsciemment, lui faire brûler des étapes dans sa convalescence. Non sélectionné, Rossi va d’abord digérer cette exclusion, puis, une fois la déception encaissée, va pouvoir se reposer, être plus serein, et prendre encore plus de deux mois pour revenir à son meilleur niveau.

Après, on peut évidemment comprendre la déception de certains. À titre comparatif, c’est un peu comme si le sélectionneur colombien décidait de laisser Falcao à la maison parce que l’attaquant monégasque n’est pas entièrement remis de sa blessure. Un joueur tellement fort qu’il vaut mieux l’avoir sur une jambe que ne pas l’avoir du tout. Un joueur qui peut être décisif même en ne disputant qu’un quart d’heure de jeu. Avec l’espoir, toujours, que ce joueur en question monte en puissance au fur et à mesure de la compétition. Mais avec le risque, parallèlement, que ce joueur se fasse mal à nouveau, et mette des mois et des mois à revenir. Prandelli n’a pas souhaité prendre ce risque. Il laisse Rossi à la maison, et emmène les jeunes Insigne et Immobile, avec le plus expérimenté Cassano. Il y a quelques jours, Lippi a annoncé que la non-sélection de Pepito en 2010 était l’un des seuls regrets de sa vie. Puisse Pandelli ne pas nourrir les mêmes regrets dans quelques semaines.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Syr_Odanus Niveau : CFA
Attaquants sélectionnés: Mario Balotelli (Milan, 14 buts), Antonio Cassano (Parme, 6 buts) , Alessio Cerci (Torino, 13 buts), Ciro Immobile (Torino, 22 buts), Lorenzo Insigne (Naples....3 buts)

Mis à part Immobile, aucun autre n'aura été aussi efficace que Rossi cette saison.
Attention juste que Insigne est plus médian qu'attaquant dans le dispositif de Benitez.
Je comprend aussi Prandelli qui reprend Cerci afin de conserver le duo Cerci-Immobile qui a fait le succès du Torino cette saison
Le débat serait plutôt: l'Italie a-t-elle vraiment besoin d'un Cassano usé plutôt que d'un Rossi sur le retour?
C'est triste car c'est un super joueur, qui s'il était au top de sa forme serait sûrement titulaire, mais là c'était un choix difficile. Puis vous parlez des stats d'Insigne mais en UEFA c'était plus glorieux, il a un bon profile de Joker, rapide, technique, agressif dans ses prises de balle mais un peu léger, donc meilleur quand la défense adverse est fatiguée. Bref Prandelli a pris sa décision et dans tous les cas il aurait laissé un bon joueur à la maison, puis faut pas oublier que Insigne va tout juste avoir 23 ans, ça peut être intéressant de lui offrir de l'expérience.
Il partira finalement en vacances à Abu Diaby.
Vaut peut-être mieux que Rossi ne fiche pas sa carrière en l'air en revenant trop vite, son genou a déjà lâché 2 fois et demies.

Sinon, Prandelli a reconstitué le trio de Pescara, Immobile, Veratti, Insigne, pas sur que ça suffise pour la CDM.

Personne ne regrette l'absence de Florenzi ?
Milan_forza18 Niveau : CFA
cassano hier les 30min quil a fait a eclairer aerer le jeu fait des decalages en une touche ,bref une classe indispensable sur un terraine de foot est avec balo ils vont former comme a l'euro un super duo!
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par EEES
C'est triste car c'est un super joueur, qui s'il était au top de sa forme serait sûrement titulaire, mais là c'était un choix difficile. Puis vous parlez des stats d'Insigne mais en UEFA c'était plus glorieux, il a un bon profile de Joker, rapide, technique, agressif dans ses prises de balle mais un peu léger, donc meilleur quand la défense adverse est fatiguée. Bref Prandelli a pris sa décision et dans tous les cas il aurait laissé un bon joueur à la maison, puis faut pas oublier que Insigne va tout juste avoir 23 ans, ça peut être intéressant de lui offrir de l'expérience.


C'est peut-être un mal pour un bien pour lui: ça va lui permettre de se reposer et de revenir en forme pour la saison prochaine. Vu les blessures que Rossi a accumulé ces dernières années, c'est plutôt bien que le staff médical ne prenne pas de risque.


Qant à Insigne, si je dis pas de bêtise, il joue plutôt sur le côté avec le Napoli; c'est pas vraiment comparable. Il apporte une solution différente avec sa percussion et son petit gabari.
Message posté par Syr_Odanus
Attaquants sélectionnés: Mario Balotelli (Milan, 14 buts), Antonio Cassano (Parme, 6 buts) , Alessio Cerci (Torino, 13 buts), Ciro Immobile (Torino, 22 buts), Lorenzo Insigne (Naples....3 buts)

Mis à part Immobile, aucun autre n'aura été aussi efficace que Rossi cette saison.
Attention juste que Insigne est plus médian qu'attaquant dans le dispositif de Benitez.
Je comprend aussi Prandelli qui reprend Cerci afin de conserver le duo Cerci-Immobile qui a fait le succès du Torino cette saison
Le débat serait plutôt: l'Italie a-t-elle vraiment besoin d'un Cassano usé plutôt que d'un Rossi sur le retour?


Cassano a marqué 12 ou 13 buts cette année en Seria A pas 6, et a réalisé sa meilleure saison depuis longtemps. Son entente avec Balotelli est bonne, et il a toujours bien joué avec l'Italie dans les compétitions officielles. Il a maigri et est le seul joueur d'expérience de cette attaque.
Romansochaux Niveau : Ligue 2
Même avec quelques pépins, ça revient à se priver d'un attaquant intrinsèquement nettement au-dessus des autres, ce n'est pas comme si l'Italie regorgeait d'attaquants de classe mondiale.
Même s'il est à cours physiquement, il aurait pu quand même le mettre dans la liste en place de Fantonino et le faire rentrer pour débloquer des situations
Prendre Rossi maintenant revient à prendre Viera à l'Euro 2008. Et on connait le résultat.

C'est malheureux mais le choix est logique.
En y regardant de plus près les décisions de Prandelli sont logiques, conserver Rossi aurait voulu dire faire sauter soit un Cassano au top de sa forme et déjà bien intégré à l'équipe, soit Insigne, qui est le seul à pouvoir occuper le couloir gauche et donc permettre à Prandelli de se défaire de son 4-3-1-2 pour passer à un 4-3-3 ou 4-5-1 (avec Cerci ou Candreva à droite). Sans Insigne, Prandelli n'aurait donc jamais eu la possibilité d'avoir un schéma de jeu avec des ailiers.

Quoi qu'il en soit, sur le papier cette équipe est vraiment très intéressante et très bien construite : les caractéristiques des joueurs son très complémentaires (il suffit de voir l'attaque qui jouit d'une telle disparité de profils...), il y a des jeunes, des plus expérimentés, etc.
Mais le gros + qui lui permet de se distinguer des autres sélections, c'est que l'équipe peut jouer dans 3 voire 4 dispositifs différents (3-5-2, 4-3-1-2, 4-3-3...), elle pourra s'adapter selon le scénario du match ou l'adversaire qu'elle aura en face.

A l'inverse de 2010, cette équipe est pleine de sang-neuf, et semble avoir la dalle dans le sens où l'euro 2012 lui a permis de prendre conscience de son potentiel. Je la sens bien cette coupe du monde.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------
@ Trap

L'absence de Florenzi dans les 30 a été pour moi la 1ère surprise de Prandelli. C'est vrai que son temps de jeu à la Roma a quelque peu fondu, mais on profil reste très intéressant : il peut jouer milieu ou ailier.

Après quand on y réfléchit bien, ce profil existe déjà avec Candreva. Les autres joueurs retenus au milieu sont au dessus. Idem pour les ailes, où Cerci et Insigne sont très forts sont spécialistes du poste (Cerci joue second attaquant au Torino, mais son poste initial était ailier droit). Au final, son absence est donc logique, même si ses entrées en jeu avec la Roma ont toujours été très bonnes et que ses quelques participations avec l'Italie l'étaient tout autant.
vinnyroma Niveau : CFA2
Rossi a eu sa chance, Prandelli a essayé et apparemment cela ne l'a pas convaincu, il a souvent insisté sur le fait que le physique allait jouer une grande importance au Brésil.

Pour moi Rossi même en forme n'est déjà pas un vrai crack et les 5 attaquants sélectionnés méritent plus que lui d'aller au Brésil, le problème est plutôt le manque de talents offensifs on a trop milieux de même style, franchement prendre à la fois Parolo et Aquilani, je ne vois pas trop l'intérêt, j'aurais finalement préféré Rossi au final qui aurait pu apporter quelque chose de différent à un moment.

Mieux, je me demande si Totti n'aurait pas du être là, typiquement le profil de joueur qui manque à ce groupe.

On va donc prier que les quelques cadors les Balotelli Pirlo ne se blessent pas et soient en forme, sinon cela va être dur de faire quelque chose d'intéressant.
Ça sent le Rossi pour l'Italie cette absence...
Ah pour une fois que c'est moi qui vois les fautes : On dit être pris à tout prix, et pas à "tous" pris..surtout en gras, c'est quand même un peu dégueu. Tout le monde se branle sur Maggiori, hé ben voilà ce qui arrive, il se relâche !
décidemment tous les prétextes sont bons pour chier sur le Napoli et les napolitains pour maggiori.

Insigne mérite sa place autant que Rossi ou que nimporte quel autre attaquant séléctionné. C'est de la pure mesquinerie de mettre en avant ces statistiques quand il est monté en puissance toute la saison, s'adaptant et changeant son jeu pour coller au schéma de benitez, il a été très bon dans tous les matches importants que le napoli a joué cette saison. C'est un joueur intelligent, qui s'adapte et qui resiste à la pression. Si tu avais regardé autre chose que les purges de la lazio dans leur stade vide, tu le saurais Rico.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Oui il a raison. De Rossi ne joue pas à la Juventus de Turin.
luxe, calme et volupté Niveau : National
Relisez-vous svp... c'est illisible. Postez 15 min après, mais proprement.

Sinon, il n'est pas remis de sa blessure, c'est tout.
On ne sait jamais à l'avance ce que va faire l'équipe d'Italie. Elle a souvent été imprévisible. Soit elle est protagonista soit elle fait una figuraccia. C'est rarement entre les deux.

Moi, je dirais que cette fois-ci, elle va faire un tournoi tiède, moyen, honorable sans plus, à l'image de son sélectionneur. Elle va passer la poule, peut-être se hisser en quarts et ça suffira amplement au bonheur de Prandelli et de la presse transalpine.

Un peu comme l'EdF.

Je ne la crois pas capable de viser plus haut.
SpecialEffect Niveau : CFA2
Prandelli a fait le bon choix dans l'intérêt de l'équipe. Il semble partir du principe que tous les joueurs devront être utiles tandis que certains sélectionneurs tournent avec 14 - 15 joueurs.

Avant la liste, je m'inquiétais du fait qu'on ait que Cassano comme créateur à l'avant, l'intégration d'Insigne règle ce problème.

Rossi aurait eu du mal à trouver sa place tactiquement : Pas assez physique pour jouer seul en pointe dans un 4-3-2-1, pas en condition pour jouer ailier dans un 4-3-3, brille + par ses qualités de finition que par son apport défensif ou sa capacité à orienter le jeu.

Si il avait été à 100%, Prandelli se serait débrouillé pour l'emmener... quitte à laisser à un autre bon joueur à la maison ou à déforcer un autre poste. Mais là je suis d'accord avec lui, le jeu n'en valait pas la chandelle.

Remember la Coupe des Confédérations 2013 lorsqu'il emmène un El Shaarawy hors de forme au Brésil.
absurde (et je tiens pour naples) d'amener insigne et laisser Rossi.
Oui, même sur une jambe, faut l'amener.
Parce qu'il veut à tout prix jouer
Parce qu'il a tout fait pour y aller
Parce qu'il a grandi aux US mais a choisi le choix plus difficile, l'équipe d'Italie
Parce que les autres sont pas meilleurs que lui.
Parce que les gens l'aiment bien.
Parce qu'il est le meilleur jouer italien depuis 1 an et demi.

L'amener au Brésil ne veut pas dire lui faire jouer tous les matchs. À vingt minutes de la fin, dans un match physique contre Angleterre et Uruguay, l'entrée de Rossi aurait cassé le match en deux, il pouvait apporter le plus décisif.

Par contre il a bien amené Cassano après son AVC il y a deux ans en sachant qu'il fallait le remplacer après 60 voire 45 minutes et que c'était un rémplacement obligé.....j'aime bien comme joue l'Italie de Prandelli mais faut pas nous prendre pour des cons....

On espère que ses remplacants se comportent mieux, mais je vois faire banquette à 4-5 joueurs tous le mondial
il y a 3 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164