Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Juventus-Real Madrid

Pourquoi Zidane a empêché Juppé de devenir président

À l'été 2014, Zinédine Zidane avait le choix entre la réserve du Real Madrid ou l'équipe première des Girondins de Bordeaux pour débuter sa carrière d'entraîneur. En choisissant la première option, le champion du monde a privé Alain Juppé d'un destin uniquement fait de gloire. Tout à fait.

Modififié

Zidane signe à Bordeaux...


En mai 2014, la France ricane lorsque Pierre Sled annonce sur un plateau animé par Pascal Praud que Zinédine Zidane a 90% de chances d'être le prochain entraîneur des Girondins de Bordeaux. Mais les réseaux de l'ancien animateur de L’équipe du dimanche sont sûrs, et quelques jours plus tard, c'est bien l'ancien Ballon d'or qui succède à Francis Gillot au Haillan. L'évènement divise la France du football. Daniel Riolo fustige le manque d'ambition des Bordelais, « qui n'ont rien trouvé de mieux que l'ancien adjoint d'Ancelotti » , tandis que Pierre Ménès investit un pied-à-terre à deux pas du Parc Lescure.



... et fait venir Enzo...


Top 10 : ils ont joué pour la Juve et le Real

Sitôt installé dans la capitale girondine, où il a déjà ses marques, Zinédine ne tarde pas à imprimer sa patte sur l'effectif bordelais. Cheick Diabaté se voit offrir un contrat à vie, et la venue de Nicolas Pallois est annulée. Mais, surtout, il débarque au Haillan avec femme et enfants. Et c'est tout naturellement que, numéro 7 sur le dos, Enzo se voit confier les clés du jeu bordelais. À 19 ans, le fiston régale en Ligue 1. Ses caviars empiffrent Isaac Kiese Thelin, jusqu'à ce qu'une suspension de dix matchs, à la suite d'un coup de boule sur Zlatan Ibrahimović, ternisse quelque peu sa fin de saison.



... Donc Valentin Vada se barre à Madrid...


La décision du nouvel entraîneur des Girondins d'installer son fils dans l'entrejeu bordelais ne fait pas les affaires de tout le monde. Enfin sorti de l'imbroglio administratif qui opposait les Girondins à la FIFA, Valentin Vada peut enfin signer son premier contrat professionnel. Mais, vexé par l'arrivée d'Enzo, c'est avec... le Real Madrid, qui le suivait depuis plusieurs années, qu'il s'engage. Jean-Louis Triaud fait mine de crier au scandale, avant de glisser entre deux bouffées de Marlboro : « On leur a piqué Zidane, on peut bien leur filer le gamin de la pampa, si ça les amuse. » Et ça les amuse, à Madrid. Chez les Merengues, Vada brille tout de suite. Acheté à prix d'or, James Rodríguez est totalement éclipsé, au point d'être prêté à Lyon dès janvier.



... Donc le Real gagne la Ligue des champions...


Avant la demi-finale de Ligue des champions face à la Juventus, l'entraîneur madrilène, Claude Makelele, déclare devant un parterre de journalistes médusés : « Juve ou pas, m'en bats les couilles. Pirlo, machin-chouette, rien à foutre. » Et c'est finement analysé. Avec Valentin Vada à la baguette, le Real Madrid ne fait qu'une bouchée des Italiens et s'offre une finale face à Barcelone. À Berlin, le Clásico est à sens unique. Vada envoie, à tour de rôle, Bale, Ronaldo et Jesé deux fois tromper Ter Stegen, avant d'imprimer lui-même le but de la manita sur la joue du Barça. En direct sur beIN Sports, Omar da Fonseca brûle son écharpe du Barça, et réclame Vada en équipe d'Argentine à la place de Messi.



... Alors que Pierre Sled est nommé président du groupe M6...


Pendant ce temps-là, en France, Pierre Sled est de nouveau un homme qui compte sur la scène médiatique. Son annonce d'il y a quelques mois fait de lui un intouchable. L'ancien compagnon de Sophie Davant est annoncé partout, mais décline la présentation du 20h de TF1, et un projet de télé-réalité mélangeant Intervilles et L'Île de la tentation (le but étant de séduire le plus d'habitants possible de la bourgade adverse). Finalement, Sled accepte de prendre en main le destin du groupe M6, également propriétaire des Girondins de Bordeaux. Dans la foulée, il demande à Karine Le Marchand d'animer un show dans lequel elle aide des wags en puissance à trouver leur bonheur parmi les jeunes du centre de formation bordelais. Quant à Marc Planus, il remplace Valérie Damidot à la présentation de D&CO.



... Et Alain Juppé est élu président de la République Française.


Porté par le succès des Bordelais, avec qui il s'affiche en toutes occasions, Alain Juppé surfe sur la plus haute vague des sondages. En compagnie de Sled et Zidane, il forme un trio à qui rien ne résiste. Le magazine Time le sacre homme de l'année, et il est le premier à être élu à la fois personnalité préférée des Français par Le Journal du Dimanche et par Le Journal de Mickey. Gros carton chez les 7-14 ans. Le raz-de-marée est total. En 2017, Alain Juppé remporte les primaires de la droite et du centre sans utiliser son temps de parole, l'homme se contentant de sourire, sans postillon. Les élections présidentielles ne sont qu'une formalité. Le maire de Bordeaux est élu dès le premier tour, la plupart de ses opposants ayant préféré déclarer forfait devant tant d'assurance. Son directeur de campagne, Jean-Louis Triaud, fait installer une pyramide sur la pelouse du Matmut-Atlantique. Le changement, c'est maintenant.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur la finale de Ligue des champions





    Par Mathias Edwards
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom