1. //
  2. // Médias
  3. // Liste de Deschamps

Pourquoi y a-t-il si peu de foot au JT ?

Hier soir, Didier Deschamps a révélé la liste des 23 élus lors la grande messe du 20h de TF1. Si l'apparition du sélectionneur français au JT avait quelque chose de solennel, il s'agit d'une exception qui confirme la règle. À la différence d'autres pays, le foot reste souvent relégué en fin de journal, quand il n'est pas tout simplement zappé. Mais à quoi peut bien tenir cette autre exception française ?

Modififié
20 66
Il a existé une époque où le football envahissait le petit écran. Mardi soir, mercredi soir, parfois jeudi soir, tout était prétexte à bâcler ses devoirs et à engloutir son dîner pour enfin pouvoir se délecter du match de Ligue des champions ou la défunte Coupe UFA dont on avait causé toute la journée avec les copains du collège. Si les parents étaient dans un bon jour, on pouvait pousser le vice jusqu'à la 60e minute, mais sinon, c'était dodo à la mi-temps. École oblige, et aussi parce que maman n'avait pas spécialement envie de passer sa soirée devant TF1 à écouter les commentaires de Thierry Roland et Jean-Mimi. Mais ça, c'était avant. Avant beIN Sport, avant les Qataris, avant L'Équipe du soir et BFM TV. En 2014, profiter du football à la télé signifie mettre la main au portefeuille. Et pas question de compter sur les JT pour combler le manque. Généralement, Pernaut, Pujadas, Chazal ou Delahousse terminent leur journaux par « un mot de foot » et proposent un but sans ralenti et prononciation aléatoire du nom de son auteur.

C'était mieux avant

Pour Bruno Masure, ancien présentateur du 20 heures de TF1, puis de France 2, le problème est plutôt culturel. «  Lorsque je faisais le journal sur la Une ou sur la 2, c'était très souvent le weekend. À France 2, j'étais entouré de journalistes qui ne voyaient pas du tout l'intérêt de parler du championnat de France. J'essayais d'argumenter en disant : "Vous êtes des intellos, c'est très bien, mais il y a beaucoup de téléspectateurs qui veulent savoir si Lyon a battu Troyes." Je me retrouvais en face de journalistes, de rédacteurs en chef, ou de chefs de service qui avaient tous un mépris insondable du foot. » Un désamour problématique quand on sait que le propre d'un journaliste est d'informer et de transmettre l'information, peu importe l'intérêt qu'il porte au sujet en question. Là encore, Bruno Masure pointe un rejet de la culture foot pur et dur : « Quand je disais "Ça serait bien qu'on fasse deux minutes sur le championnat de France", ils me regardaient en se disant "Mais qu'est-ce que c'est que ce mec ?" En conférence de rédaction, le matin, il y avait la moitié de la table qui me disait "On en a rien à foutre." Il y avait un côté totalement méprisant. » . Ce dédain pour le ballon rond met évidemment en lumière la fameuse « non-culture foot » de la France si souvent rabâchée quand il s'agit de jouer les footix devant les matchs des Bleus. Ce que révèle l'ancien présentateur est symptomatique d'une société qui n'a pas cette culture dans les veines comme peuvent l'avoir l'Angleterre ou l'Espagne. « On ne peut pas décréter, du haut de sa suffisance, que c'est un truc sans intérêt, que le foot est con. Si on n'aime pas cela, on n'est pas obligés d'en dégoûter les autres » , termine celui qui présentait son JT en charentaises.

Le temps, c'est de l'argent

Si les comptes-rendus et les débriefings tactiques sont si peu présents dans les journaux télévisés, le désintérêt des programmateurs pour le football n'est pas le seul facteur à prendre en compte pour expliquer la raréfaction de l'offre. Comme l'explique Martin Tzara, directeur de la production des sports de TF1, l'aspect économique joue un rôle fondamental dans la diffusion des images. «  C'est un sport où les droits sont très élevés. Mis à part la Coupe du monde et les coupes nationales pour lesquelles il y a des obligations, ils sont tous monopolisés par des chaînes cryptées. » Comprenez : face au développement de beIn Sport et Canal+, il devient presque impossible pour TF1, France 2 et leurs JT de s'aligner sur les chaînes payantes. « Les détenteurs des droits protègent de plus en plus leurs épreuves, au détriment des chaînes en clair. Il y avait plus de football avant » , poursuit Martin Tzara. D'autant plus depuis la diffusion d'images de matchs est encadrée par des règles très strictes, comme le confirme Tzara : « On a le droit à trois extraits de match de 30 secondes chacun. On ne peut montrer que 3 extraits. Si un extrait est pris par le JT, Téléfoot devra prendre le même extrait. Du coup, on en passe de moins en moins. » Une solution ? Racheter les images, aux clubs, qui gèrent les droits de leurs rencontres à partir du lundi suivant le weekend où a eu lieu la rencontre : « Quand on veut racheter des images, par exemple si l'on fait un reportage sur Cavani et qu'on veut montrer un but qu'il a marqué il y a six mois, on va s'adresser au PSG. On discute du prix, mais c'est environ 1000 ou 2000 euros la minute. » Et encore plus cher à l'heure de la Ligue des champions, pour laquelle la chaîne n'a le droit de diffuser qu'un extrait : « Si on a deux clubs français, il faut acheter les images à l'UEFA, à 4000 euros la minute. » À ces éléments, Martin Tzara rajoute la multiplication des chaînes d'information sportive en continu, et le développement d'Internet, des freins évidents pour la diffusion du sport au JT : « Quand le JT arrive, les buts importants ont été vus 50, 100 ou 1000 fois. Cela n'est plus de l'information, parce que tout le monde l'a vu, ou est capable de le voir. Avant, les chaînes d'infos n'étaient pas sur la TNT, maintenant c'est gratuit. »

Évelyne Dhéliat

Une vision du journalisme que ne partage pas Bruno Masure : « On n'est pas là pour se faire plaisir, mais pour donner des infos qui intéressent les gens. Si on commence à se dire qu'on ne montre pas un but parce que les gens l'on déjà vu sur un ordinateur ou sur une chaîne d'info en continu, on ne traite plus de rien. Il y a des milliers de gens qui se gèlent les couilles dans un stade au mois de février. Notre boulot, c'est de parler de tout. Donc c'est aussi de dire que le PSG s'est pris une branlée. » Juste avant la météo de Évelyne Dhéliat, c'est quand même important de le savoir.

Par Morgan Henry et Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Parce qu'on est pas un pays de footeux et qu,en plus on les jalouse.
Alors pour faire de l'audimat, c'est mieux de parler Régions ou Racisme.
Jean-Michel Largué Niveau : DHR
Il reste des gens qui regardent encore TF1 ?
Jean-Michel Largué Niveau : DHR
La question que je me pose davantage est : reste-t-il encore des gens qui supportent de regarder TF1, voire la télé en général ?
Parce que l'offre suit la demande et que la demande y en a pas vraiment.
En d'autres termes c'est qu'on est pas un pays de Foot.
Tandis qu'en Espagne, les JT consacrent 90% du temps d'antenne au foot, et 10% aux restes du monde...
Je caricature certes, mais on en est pas loin.
Deschamps est un tocard, la sélection espoir est meilleure que celle des A.
Les prix à la minute sont complètement dingues quand même.

En Suisse la Champion's League est diffusée sur les chaînes nationales gratuites, avec tous les buts des autres matchs et pareil pour l'Europa league.

Je sais pas comment ils font du coup!
Ludo93130 Niveau : DHR
Le Canal Football club est en clair, c'est déjà ça !
Merci pour ce super article.

Avec le témoignage de Masure, on a encore une preuve que les journalistes ont trop de pouvoir. Il n’est pas cohérent qu’ils puissent décider de tout les sujets indépendamment de la populace. Le foot c’est pour les nazes donc ils mettront pas alors qu’on veut que ça. Par contre la bien-pensance c’est génial ça permet de croire qu’on peut se regarder dans la glace donc ils nous bourrent le mou avec.
Bien évidemment libre aux concitoyens de choisir la chaîne de télévision qu’il regarde…

La problématique de l’argent est juste une conséquence. A partir du moment où les rédactions galvaudent le foot, bah les chaînes donneront pas les moyens de suivre. Pas de bras, pas de chocolat.
La problématique de la multiplication des chaînes n’en est pas forcément une. Aux médias de s’adapter. Par exemple : un acteur du foot préférera toujours être ITW dans le grand JT que sur la TNT.

PS: Je pensais pas que les posts précédents étaient publiés, sorry.
Frappe2mule Niveau : Loisir
Parce que les footballeurs sont tous de riches débiles sans éducation dans l'esprit du français moyen.

Il n'y a qu'à voir le sondage dans lequel les français désignent la profession de footballeur pro dans les métiers les plus détestés...
Message posté par MOem
Les prix à la minute sont complètement dingues quand même.

En Suisse la Champion's League est diffusée sur les chaînes nationales gratuites, avec tous les buts des autres matchs et pareil pour l'Europa league.

Je sais pas comment ils font du coup!


En Belgique aussi, la CL et l'EL sont diffusées gratuitement en clair. Du coup je pense que ça a aussi à voir avec la taille du marché, qui fait que mathématiquement ça coûte beaucoup moins cher dans des "petits" pays, alors que dans les gros c'est souvent hors de prix, donc majoritairement retransmis par des chaînes payantes?
J'avais pas regardé le JT de TF1 depuis ... y avait une blondasse qui présentait, je crois qu'elle est morte ou trop vieille pour passer à la téloche. Bref, c'est qui le vendeur d'assurance qui posait des questions à la Desch ? ça se voyait trop que ses questions avaient été écrites par CJP.
Message posté par Jeday
Tandis qu'en Espagne, les JT consacrent 90% du temps d'antenne au foot, et 10% aux restes du monde...
Je caricature certes, mais on en est pas loin.


Concernant la TVE, le journal du midi, 'fin de 15h, on ne parle sport qu'à partir de 15h40. Il me semble qu'il n'y a pas si longtemps que ça c'était à partir de 15h30. J'ai pas l'impression qu'on en parle beaucoup de foot comparé aux autres infos.
@MOem

En Suisse on est nettement moins de téléspectateurs. Ca ne sert à rien de comparer, en plus qu'on est divisé en trois région régionales (Suisse Alémanique, Suisse Romande et Suisse italienne) et donc autant de télévisions "nationale" pour chaque région. Donc forcément, les coûts sont nettement moins importants et il n'y a pas la concurrence de télépayante car il n'y a pas un marché intérieur suffisamment important comme en France par exemple. Ou alors Swisscom TV qui fait payer. Mais bref, la concurrence est nettement plus faible.

Moralité, venez habité dans un petit pays! :D
Note : 1
Si certains pays arrivent à avoir les compétitions en clair, c'est parce qu'ils n'ont jamais eu de soucis de diffusion. En France, vu que seule Canal diffusait le foot ou presque, il n'y avait pas de concurrence, mais ça restait une chaîne payante. Maintenant, avec Bein, y a une surenchère des droits entre Bein et Canal. Et forcément, la télé publique ou gratuite ne peut plus s'aligner. Mais si ils avaient garder la diffusion du foot, avec une bonne partie du temps d'antenne, voire une chaîne publique dédiée au sport, la concurrence n'aurait pas obligatoirement voulu s'installer pour la diffusion, et y aurait eu une protection de cette gratuité par l'état. Mais là, il n'y avait déjà plus rien à protéger.
En Argentine ils ont carrément organisé une émission avec des personnalités du football et des membre du gouvernement dans le public. Discours patriotique de ces derniers etc... C'etait limite flippant, back to the Argentinian 70's

On peut refaire l'article pour l'ensemble des sports non médiatisés ?

Parce que ca me fait marrer qu'on regrette qu'il y ait si peu de foot au 20 heures ou ailleurs, dans la mesure où si tu achètes l'équipe (donc le journal de sport français généraliste), tu as en moyenne plus de la moitié du contenu consacré exclusivement au foot.

Pour autant, je suis un fan de football, mais je trouve que cet article est totalement à l'ouest. Dans le reste du monde, il y a surtout un équilibre beaucoup plus important entre les différents sports nationaux plus ou moins populaires.

A part pendant les JO, on ne voit JAMAIS d'athlé, de Volley, (le hand un peu plus, mais ca va qu'on explose tout depuis 15 ans), ou d'autres... (Pourtant, l'esprit sportif est globalement meilleur)

Après, je ne suis pas contre le débat "intellos/footeux", mais il semble utile de recadrer les choses...
Message posté par Charrua
Si certains pays arrivent à avoir les compétitions en clair, c'est parce qu'ils n'ont jamais eu de soucis de diffusion. En France, vu que seule Canal diffusait le foot ou presque, il n'y avait pas de concurrence, mais ça restait une chaîne payante. Maintenant, avec Bein, y a une surenchère des droits entre Bein et Canal. Et forcément, la télé publique ou gratuite ne peut plus s'aligner. Mais si ils avaient garder la diffusion du foot, avec une bonne partie du temps d'antenne, voire une chaîne publique dédiée au sport, la concurrence n'aurait pas obligatoirement voulu s'installer pour la diffusion, et y aurait eu une protection de cette gratuité par l'état. Mais là, il n'y avait déjà plus rien à protéger.


Oui bien sûr l'Etat aurait protégé les chaînes publiques exactement comme il protège La Poste, EDF ou la SNCF...
Message posté par Comon
On peut refaire l'article pour l'ensemble des sports non médiatisés ?

Parce que ca me fait marrer qu'on regrette qu'il y ait si peu de foot au 20 heures ou ailleurs, dans la mesure où si tu achètes l'équipe (donc le journal de sport français généraliste), tu as en moyenne plus de la moitié du contenu consacré exclusivement au foot.

Pour autant, je suis un fan de football, mais je trouve que cet article est totalement à l'ouest. Dans le reste du monde, il y a surtout un équilibre beaucoup plus important entre les différents sports nationaux plus ou moins populaires.

A part pendant les JO, on ne voit JAMAIS d'athlé, de Volley, (le hand un peu plus, mais ca va qu'on explose tout depuis 15 ans), ou d'autres... (Pourtant, l'esprit sportif est globalement meilleur)

Après, je ne suis pas contre le débat "intellos/footeux", mais il semble utile de recadrer les choses...


On parle d'offre gratuite, l'Equipe c'est payant.

S'agissant des autres sports bah force est de constater que les mondiaux de ces discpilines attirent moins les gens. Pourquoi parler de Curling au Journal si ça intéresse presque personne ?
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Message posté par popeye
Deschamps est un tocard, la sélection espoir est meilleure que celle des A.


Rooo mais ta gueule putain... Tu vas sortir ton fiel sur tous les threads ou quoi ?

Tiens une nouvelle news, les allemands passent de 30 à 27, va poster un com sur la Dèche...

Sinon pour revenir au sujet, rien d'autre à ajouter, vous avez déjà tout dit les mecs !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
20 66