1. // Euro 2012
  2. //
  3. // Billet d'humeur

Pourquoi Trezeguet n’ira pas à l’Euro 2012

Le plus grand scandale de la première liste dévoilée par Laurent Blanc pour l’Euro, c’est bien évidemment l’absence de David Trezeguet. Si nous ne pouvons pas excuser ce choix, essayons au moins de l’expliquer.

Modififié
2k 37
Nous n’étions peut-être que de doux rêveurs. Lorsque nous ouvrions nos cœurs et nos esprits, nous récoltions parfois des quolibets, mais quelques-uns étaient sensibles à nos arguments et finissaient par nous suivre dans notre combat acharné contre les moulins à vent du football français. Nous luttions pour que l’équipe de France soit un sourire d’enfant plutôt qu’une grimace cynique. Malheureusement, en ce triste mercredi 9 mai, dans les locaux d’une chaîne de télévision qui a élevé la rationalité économique au rang de dogme, la réponse nous a été donnée : non, David Trezeguet ne participera pas à l’Euro 2012.

Perbet avant Trezeguet

Sans lever les yeux de sa feuille, le nom avant le prénom, comme on ferait l’appel en 4ème E au collège René Coty, Laurent Blanc a égrené sa liste de joueurs évoluant à l’étranger. Plus tard, quand on lui demandera s’il comptait appeler ceux qu’il n’a pas sélectionnés pour leur expliquer son choix, il répliquera que non, il n’a pas que ça à faire, vous comprenez, sélectionneur est un métier prenant. Sans vouloir passer pour un hippie naïf, on a envie de dire : et la tendresse, bordel ? Souviens-toi du vase de Lens, contre le Paraguay en 98. Cette tête piquée, sans laquelle tu n’aurais pas marqué, sans laquelle tu ne serais peut-être pas champion du monde, sans laquelle tu ne serais donc peut-être pas sélectionneur aujourd’hui, ça ne vaut même pas un petit coup de fil sur le 0054* de David ?

Au fond, le pire du pire, c’est que même s’il avait décidé de contacter les grands absents, Blanc n’aurait pas appelé Trezeguet. La vérité est dure à lire, encore plus à écrire, mais il n’a tout simplement jamais pensé à lui. Poussé par les questions des journalistes, le sélectionneur a bien évoqué les cas de Jérémy Mathieu, ou encore de Raphaël Varane, mais dans son interview à L’Equipe, ce mercredi, il a aussi cité naturellement les 25 buts de Jérémy Perbet dans le championnat belge. Jérémy Perbet ! On n’a rien contre ce garçon, mais prendre en exemple de surprise possible un mec qui a fait une bonne saison avec le Royal Albert Elisabeth Club de Mons à 27 ans, alors qu’il avait le meilleur buteur étranger de l’histoire de la Juventus dans les cartons, c’est un peu fort de café.

Un pédalo et de la Quilmes

Reste à comprendre les raisons pour lesquelles le comité de sélection (il l’a lui-même rappelé, Laurent Blanc n’est pas le seul coupable) a omis de dessiner les neuf lettres de ce nom de famille sur son paperboard. La plus rassurante serait celle du choix tactique. Blanc l’a dit clairement au moment d’annoncer sa liste, il ne veut pas surcharger les postes inutilement. Logiquement, s’il compte ne titulariser qu’un seul vrai avant-centre en la personne de Karim Benzema, il devrait donc se contenter d’embarquer le seul Olivier Giroud en tant que remplaçant. Espérons que cette explication soit la bonne car sinon, cela signifiera qu’il n’a pas songé un seul instant que Trezegol était un meilleur choix que Gameiro ou Hoarau. Nous pourrions alors nous dire que notre lobbying n’a pas été suffisamment agressif, et que nous avons mené notre campagne comme un vulgaire Philippe Poutou, simplement heureux d’être là, sans jamais songer que la victoire était possible. Souhaitons que la liste du 15 mai ne nous jette pas cette vérité au visage.

Si la déception est grande, nous devons cependant voir du positif dans la défaite de notre candidat. Non, David Trezeguet n’aura pas à quitter le passionné football argentin pour la froideur d’une compétition qui n’aura, à coup sûr, de grande que l’épithète. Comment aurait-il pu se sentir en confiance dans des stades remplis d’invités et de VIP, lui qui déclarait, lors d’une interview à El Grafico reprise dans le dernier So Foot : « On va en car au stade, et par la fenêtre, je regarde les gens qui nous suivent à moto, en voiture ou dans ces bus pleins comme des œufs. Puis, je regarde les tribunes et je me dis : c’est ça le football. » Cette simple phrase nous ôte l’envie de suivre l’équipe de France dans ses pérégrinations ukraino-polonaises. A l’heure où notre pays vient d’élire un président qualifié durant la campagne de « capitaine de pédalo » , on voudrait en louer un, traverser l’Atlantique et frapper à la porte de David avec un pack de Quilmes. On sortirait la télé dans la rue, on allumerait un asado, on regarderait l’Euro sans le son et on discuterait de la vie en rigolant.

*Oui, c’est l’indicatif de l’Argentine

Par Thomas Pitrel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Joli article, et qui au fond soulève l'absence de prise de risques du sélectionneur. Pas de Mathieu, pas de Trézéguet, alors que les prendre aurait été un signe fort, plein d'audace. Au lieu de ça, une liste aseptisée, mis à part Ben Arfa, et encore à peine vu qu'il y a désormais consensus autour de ce joueur.

Bref déception, n'avoir même pas évoqué Trezegoal, ne serait-ce qu'en 2 lignes, est une faute de Blanc.
The Weasel3034 Niveau : District
On va me taper dessus, mais pourquoi tout cet emballement médiatique soudain pour Trézeguet ?
parce qu'il a marqué une dizaine de buts dans le ô combien prestigieux de D2 argentine

vous êtes pathétiques les gars avec Trézéguet. OK il a un état d'esprit irréprochable, ce qui manque à pas mal de joueurs de l'EDF, mais bon faut arrêter de parler de scandale. Le mec n'a plus le niveau international. Point barre.

J'ai même pas envie de lire l'article tellement son intro est pathétique

PS : ce n'est que mon avis
The Weasel3034 Niveau : District
+1 @bud_light

Bien sur que Trezeguet a marqué de son empreinte l'Equipe de France, mais le réclamer pour l'Euro 2012...
nononoway Niveau : CFA
"Nous luttions pour que l’équipe de France soit un sourire d’enfant plutôt qu’une grimace cynique."

C'est tellement bien dit. Dommage pour David et pour le football en général.
En disant ça loin de moi l'idée de dénigrer le championnat argentin (que je ne connais pas) mais il joue quand même en D2 les gars ! Ça m'aurait fait plaisir de le revoir en bleu mais je trouve pas scandaleux que Blanc ne l'est pas pris.
Sinon y a Wiltord aussi en D2, du coup on aura les 2 buteurs de la finale en 2000...
Note : 1
@bud_light: c'est vrai qu'on a déjà des joueurs d'un niveau exceptionnel en EDF et que Trézéguet c'est de la m*erde comparé à eux. D2 argentine ou pas, il n'a pas perdu ses qualités de buteur, et c'est tout ce qui compte. Il aurait pu joueur 20 minutes par-ci par-là, le temps de planter un ou deux pions dans la compét' et peut-être nous sortit de situations compliquées.

Après comme tu dis, ce n'est qu'un avis.
nononoway Niveau : CFA
Par contre pour la comparaison avec Jeremy Perbet, c'est quand même sympa de penser à un type qui plante 25 buts en D1 belge.

C'est, certes, pas la même chose que 25 buts en championnat français mais ça reste chose très difficile à faire. Le reprendre aurait pas été fort logique en comparaison aux forces disponibles, mais le citer est très sympa et reconnaissant pour un joueur "normal" qui a 27 ans et se bat comme un fou sur chaque ballon, et ne déciderait certainement pas de "rester dans le bus" s'il était appellé à représenter son pays (il avait mentionné l'histoire dans une interview quand on l'interrogeait sur son attrait à l'équipe de France).

Enfin, c'est juste mon avis.
Vraiment top comme article, qu'il faut plus lire comme un hommage que comme une critique adressée à Laurent Blanc.
J'adore trop son état d'esprit et c'est sympa de parler de ça aussi dans le foot. Il n'y a qu'à voir de quelle manière il a toujours célébré ses buts : pas de chichi, pas de calcul, pas de mise en scène, que de la joie, que de l'impro.
Merci Sofoot.
Je ne comprends pas non plus en quoi le fait de ne pas appeler Trézéguet relève du scandale... Il joue en D2 quoi. On sait aussi tous qu'en Amérique du Sud les défenses sont plus faibles qu'en Europe, donc je ne vois pas en quoi marquer 10 buts en 2ème division Argentine est un exploit.
En 2010 tout le monde assassinait Domenech parce qu'il avait rappelé des "vieux" et là, deux ans plus tard il faudrait refaire la même chose ? Il a bientot 35 berges quand même.
Et admettons qu'il l'appelle, à quoi servirait-il ?
Avec Benzema titulaire et Giroud en joker, il rentre quand Trezegoal ?
Enfin bref, je suis un peu perplexe.
Excellent article, avec une conclusion de doux rêveur qui fait plaisir à lire dans ce monde de foot où l'argent dirige tout.

Un article pareil, ça fait vraiment du bien! Bravo!

Après inutile de dire que cela aurait été complétement improbable de le voir sélectionné, mais là n'est pas la question.
jomigivemefive Niveau : District
Choisir Trezequet c'est plus une décision nostalgique que judicieuse. Blanc a insisté depuis le début de son mandat à favoriser le développement des jeunes en vue notamment de la CdM 2014. Pourquoi faire revenir un gars de 34ans ? L'argument de la transmission d'expérience me paraît fumeuse ça fait plus de 6ans qu'il n'a plus joué en EDF. Quand Jacquet était sélectionneur , il a eu aussi le courage de ne pas prendre Cantonna et de faire le choix de l'avenir. WILTORD claque buts sur buts avec Nantes (en D2 aussi!) pourtant personne ne pense à lui !
Comparer Perbet à Trezeguet c'est juste une insulte au football!

Blanc disait vouloir sortir des sentiers battus pour la sélection, avoir une équipe qui procure du plaisir, qui joue au ballon... Au final on a la même équipe que sous RD avec des rajouts qui sont devenus inéluctables vu les performances des joueurs, toujours la même équipe sans la moindre pointe de technique, de folie, juste des robots ultra physique, des bourrons de bas étages, les seuls ayant un tant soit peu de technique ou tout dubmoins qui sortent des croteres preetablis sont dénigrés et démotivé à l'idée de jouer en EdF (Nasri, Ribery) ou alors ne sont rien de plus que des seconds couteaux (L. Diarra, Mathieu, Capoue, Jallet...)

À gerber...
La vérité, c'est que Diego, lui, aurait convoquer el Rey David...

Contre l'installation d'un football sans fantaisie (et la fantaisie c'est parfois les fondamentaux).
¡Viva la revolución!
Excellent article.

Certains devraient goûter un peu au second degré, ils le comprendrait mieux.
C'est assez flippant le manque de recul de certains sur ce genre d'articles ("je commente négativement sans même prendre le temps de le lire" par exemple). Quel dommage, cet article est pourtant excellent.

Je le vois plus comme un hommage à l'immense joueur qu'était et que demeure encore David Trezeguet. Ou qu'il soit passé, il est devenu une légende, adulé par ses supporters et respecté par ses adversaires. Il s'est fait torpiller par Domenech qui lui a préféré Henry en edf. C'était le choix (discutable comme tout choix) d'un sélectionneur.

Je vois aussi cet article comme un hommage à un genre de footballeur qui tend à disparaitre doucement, le mec pas forcément le plus athlétique mais toujours bien placé, avec une finition excellente. Du football pour romantiques, pour puristes, loin des statistiques chronométrées, des obligations de résultats immédiats.

Ce sont justement ses qualités particulières qui font que Trezeguet pourrait encore être crédible aujourd'hui en EDF, contrairement à Henry ou Wiltord. Sans rire.

Un article superbe pour un joueur mythique.
Quel article niais, naïf et stupide !
Trézeguet a marqué 10 buts en deuxième division argentine, et il faudrait le sélectionner ?
Dans ce cas, je mets Henry largement devant. Et pourquoi pas Anelka ?
Bref, article inutile...
MerveilleuxJuanito Niveau : District
+1 Wagneau

Merci à So Foot pour cette campagne de lobbying, qui si elle était perdue d’avance, aura au moins eu le mérite de nous rappeler au bon souvenir d’un des plus grands footballeurs français de ces 15 dernières années.

Et puis cet article m’a permis de mesurer à quel point des mecs de la trempe d’un Trezeguet manquent en ce moment dans le foot de haut niveau, des gars pleins d’envie, heureux d’être là, pétris de talent mais jamais mégalos, les Bergkamp, Guily, Pauleta, Mendieta, Shearer, Vairelles, Rai... Des joueurs qui empilaient les titres et les éloges avec pour seule motivation l’amour du football, toujours avec le sourire et la classe naturelle des modestes.

Pour moi Trezegol est le dernier a vraiment incarner le peu de ce qui reste de naïveté et de spontanéité dans le foot de haut niveau. Rien que pour ça il aurait mérité d’être appelé par Blanc. Après en effet le passage de l’article sur le but contre le Paraguay fait très très mal, Blanc a forcément un petit sentiment de culpabilité en y repensant maintenant...
Pierre Cukovich Niveau : Loisir
Votre "combat acharné contre les moulins a vent du foot français"? , "un sourire d'enfant"?

Je suis un grand fan de Trezeguet, là n'est pas a question. Mais sérieusement, vous pensez tromper qui? Un billet d'humeur de temps en temps, avec un peu de nostalgie, et un peu de foot rock'n roll sud américain vous pensez que ca suffit à faire de vous les grands rebelles de la presse foot?

Y'a longtemps, j'ai découvert un magazine qui s'appellait SoFoot. Il était blindé de références politiques, de culture d'extreme gauche, pas farci de pubs pathétiques (Winamax...), il était capable de consacrer un numéro entier a se demander si le foot était de droite ou de gauche. Et a cette époque là j'aurais rigolé une bonne demi heure si on m'avait dit qu'un des mecs de SoFoot serait chroniqueur sur RMC. Parce qu'on aime vraiment le foot, ca nous dispensait pas d'etre critiques, en particulier sur les grands médias qui participent à en faire une marchandise, et si ma mémoire me trahit trop pour etre capable de citer les mots exacts il me semble que RMC et consorts étaient pas épargnés chez vous...
Depuis, ben y'a un magazine qui s'appelle SoFoot. Il s'est ouvert a un lectorat beaucoup plus large (tant mieux), il a renié ce qu'il était (tant pis?). Ca a commencé avec les pubs pour salles indoor payantes, et la déja je me suis demandé ce qu'il se passait, ca me semblait a l'encontre du délire vu que je pensais que vous partagiez l'idée d'un foot populaire ouvert a tous...
Puis le site internet est arrivé, et si c'est toujours plus agréable a lire je vois pas bien la différence avec l'équipe.fr. ou avec n'importe quel tabloïd, les histoires de culs et les photos de meufs a poils c'était rigolo tant que ca devenait pas systématiquement un moyen de faire du clic. Je passerais rapidement sur les nombreuses erreurs historiques empilées dans les articles, mais sérieusement, parfois vous vous dites pas que ca serait bien que les stagiaires aient un minimum de culture footbalistique avant de les prendre, ou juste qu'ils se renseignent sur SoFoot? Genre c'est pas Footmercato.fr? Vous vous souvenez de celui qui avait zappé G.Best des ballons d'or de Man.U ? Serieusement? Best? C'était pourtant une de vos (nos) icones non?
Le manifeste Tatane pour un autre football avec Vincent Duluc dans les premiers signataires? Soit c'est d'une stupidité sans nom, soit c'est d'une hypocrisie scandaleuse, expliquez moi en quoi l'équipe fait autre chose que se servir du foot pour vendre du papier et quand est ce qu'ils ont eu un article de fond un tant soit peu critique sur le foot aujourd'hui?
J'aimerais aussi attirer votre attention sur les statuts facebook, de plus en plus sexistes, et sans vouloir etre relou je trouve pas ca super drole, comme si etre fan de foot impliquait forcement d'etre un macho basique. Encore une fois, je me rappelle de vos premières pubs ou on voyait de gros beaufs bourrés et qui annoncaient: "ils ont déja leurs magazines de foot, ayez le votre". Et là du coup ben je vois pas la différence entre les gros beaufs et nous vu le niveau des vannes...
Vous avez réussi et vous gagnez des thunes avec un magazine de foot qui vous plait. Je comprends bien que vous en soyez heureux vu que c'est quand meme pas évident vu l'état de la presse aujourd'hui. Mais vraiment, j'ai l'impression que vous avez perdu votre ame. Aujourd'hui vous etes completement intégré au système que vous critiquiez, avec l'étiquette de jeunes un peu alternatifs... Du coup vous pouvez toujours essayer de rattraper ça a coup d'articles faussement nostalgiques, ou de bouquins chers traitant de sois disant "contre culture" ca me semble juste etre un insulte a vos lecteurs les plus fidèles.
Cet avis n'engage que moi, et peut etre que le foot que je défend est mort depuis longtemps. Que je resterais tout seul avec PL Basse à discuter de Séville. Mais tant pis, j'ai été lecteur fidèle, depuis longtemps (le numéro sur Bob Marley avec la vieille maquette) mais aujourd'hui je reconnais plus SoFoot alors je trace...

Je tiens à vous remercier, sincèrement pour toutes ces années, tous ces magnifiques articles (la liste serait trop longue tellement il y en à...), et pour avoir un temps porté la parole d'un football différent...

Bon vent a vous.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
le dernier post fait mal parce qu'il est partie vrai

moi même, j'ai toujours adoré Trezeguet et pleuré son absence en EDF (bien que je m'en secoue de l'EDF)...

mais de là à le convoquer en 2012 pour 10 buts marqués dans une pauvre D2 argentine :-/

attention, là encore, j'adore l'Argentine mais prétendre être les dépositaires de la culture foot popu et authentique en sortant des clichés à la con tels que Argentine = asado = détente = vrai foot...Ca vole pas haut

fut un temps il est vrai où vous nous expliquiez pourquoi il fallait "fuir en AMsud"
Aujourd'hui, c'est vrai qu'on s'emmerde un peu en vous lisant...

cela dit, je ne serais pas aussi catégorique que plus haut : il reste quand même des articles de qualités dans le mag

c'est juste le site internet qui part en couille mais quand on voit le niveau de certains "journalistes", faut pas s'étonner
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
En attendant mardi
2k 37