1. // L'effet chrysalide

Pourquoi, si Laporte choisit l'Espagne, Gallas et Nasri se réconcilieraient

En laissant deviner qu'il allait certainement opter pour l'Espagne au lieu de la France, Aymeric Laporte n'a pour l'instant suscité qu'une petite polémique. La grosse arrive...

Modififié
2k 13

Aymeric Laporte choisit de jouer pour la Roja...


Après avoir menacé plusieurs fois de passer à l'acte lors du précédent exercice, lorsque Didier Deschamps semblait même lui préférer Loïc Perrin, Aymeric Laporte, le défenseur central de l'Athletic Bilbao, répond favorablement à la convocation de Lopetegui au mois d'octobre pour les matchs de qualification au Mondial 2018. L'ascension fulgurante de Samuel Umtiti lui a aussi quelque part dérobé une place qui lui semblait promise en charnière centrale à Barcelone.

... donc Piqué et Sergio Ramos sont poussés sur le banc par Lopetegui...


Avec Laporte, l'ancien entraîneur du FC Porto va saisir l'opportunité d'installer une nouvelle charnière pour l'objectif reconquête 2018. Laporte donc, mais aussi Marc Bartra, qui a eu la bonne idée de partir à Dortmund pour prendre enfin une autre dimension. Exit les deux figures de la charnière, Piqué et Ramos, champions du monde, champions d'Europe, mais aussi des deux campagnes ratées en 2014 et 2016. Sergio Ramos annonce qu'il reste à la disposition du sélectionneur au besoin. Gerard Piqué, lui, préfère se concentrer sur le Barça. Et poste sur les réseaux sociaux un drapeau de la Catalogne, laissant entendre qu'il va rejoindre la sélection régionale sans plus tarder.

... donc la guerre entre Catalans et Madrilènes prend une autre dimension...


Autant dire que la provocation ne passe pas chez les Castillans. Les supporters de la Ultra Sur se déchaînent, ressortant des photos de Piqué à la Coupe du monde avec la mention : « Et là, tu étais espagnol hein ? » Les lieutenants habituels, type Arbeloa, ont beau ne plus être sur place, ils arrivent toujours à jeter de l'huile sur le feu. Surtout que du coup, les Catalans ne se font pas prier pour faire de Piqué un héros « national » .

... donc Zidane et Luis Enrique ne sont pas loin d'en venir aux mains lors du Clásico...


Évidemment, le premier Clásico de la saison s'annonce bouillant. Zinédine Zidane et Luis Enrique avaient beau faire comme si de rien n'était, l'an dernier, lorsque l'image où ils se chauffaient en match en 2004 était ressortie, cette fois-ci, ce n'est plus pareil. Dans une ambiance bouillante, le coach français gesticule dans tous les sens et est à deux doigts d'entrer sur la pelouse lorsque Modrić se prend une charge de Busquets dans le rond central. Luis Enrique veut jouer au pacificateur, mais se fait pousser illico quand il approche ZZ. Il veut retourner à la charge, mais tout le monde s'interpose.

... donc la Liga détrône la Premier League en diffusion mondiale...


Évidemment, les images font le tour du monde. L'opposition Barça-Real prend une toute autre dimension avec Valence, Villarreal, Séville et l'Atlético qui font tout pour exister en mettant des bâtons dans les roues à l'un ou à l'autre. Autant dire que l'opposition Guardiola – Mourinho est reléguée au second plan tant Zizou et Lucho font dans la surenchère dès qu'un micro se tend. Progressivement, les télés cherchent donc à reprendre en priorité la Liga, qui devient encore plus diffusée dans le monde que la Premier League.

... donc Benzema tire un trait sur l'équipe de France...


Mais l'annonce de Laporte, cela a aussi des répercussions en France. Le choix du défenseur n'émeut pas au-delà du cercle du football. Ce qui a le don de faire sortir Benzema de ses gonds. L'attaquant publie sur son compte Instagram une longue lettre, rappelant que personne n'avait rien dit lorsque Griezmann avait sorti un « la concha de tu madre » après son but contre l'Albanie. « Forcément, tant que ça ne sonne pas arabe, tout est normal » , lâche Benzema, qui se demande ce qu'il serait advenu si Nabil Fekir avait finalement décidé de jouer pour l'Algérie. Derrière, KB9 indique qu'il n'a rien contre Laporte, mais qu'il ne jouera plus avec les Bleus pour ce public-là.

... donc la France est en difficulté lors de la qualification pour le Mondial 2018...


Autant dire que cela ne fait pas les affaires de Didier Deschamps. Avec Giroud et Gignac devant, mais surtout avec une défense toujours autant bricolée parce que Mamadou Sakho, Kurt Zouma ou Jérémy Mathieu sont toujours autant tricards en club, les Bleus enchaînent les nuls et peuvent espérer, au mieux, une place de barragiste pour le Mondial russe.

... donc Mediapart révèle une nouvelle réunion de la DTN sur les binationaux...


La Fédé cogite donc et de nouveaux états généraux sont lancés pour ne plus avoir de « cas Laporte » . Une réunion qui fuite forcément, et au cours de laquelle certains dirigeants tiennent des propos un peu limite, voulant forcer le sélectionneur à prendre des joueurs susceptibles de jouer ailleurs : « Digne, Lloris ou Giroud, on attendra, de toute façon ils ne peuvent jouer que là. » Ce qui devait arriver arrive, les politiques s'emparent de « l'affaire » . Invité sur le plateau d'On n'est pas couché, Edwy Plenel dit ce qu'il a à dire sur le sujet, mais la France ne retient que ce qu'elle veut retenir : un sombre clash entre Jeff Panacloc et Pascal Obispo.

... donc Philippe Mexès se retrouve capitaine pour un amical en Palestine et Gallas et Nasri se réconcilient


La guerre Panacloc/Obispo ne prend pas. Les révélations de Mediapart éclipsent tout. Tous les opportunistes ont un avis sur le sujet. Il y a ceux qui veulent que la sélection ne soit ouverte qu'à ceux qui veulent vraiment jouer avec les Bleus. Et donc que ce soit les joueurs qui paient les déplacements, pour prouver leur motivation, puisqu'il est entendu qu'ils sont millionnaires. D'autres proposent la déchéance de nationalité pour les futurs Laporte et leurs familles. Il y a aussi ceux qui assurent qu'il n'y a pas de problèmes de racisme là-dedans, juste une histoire de joueurs qui ne se reconnaissent pas dans un système, la Fédération française de football. Une équipe dissidente voit donc le jour avec, en tête d'affiche, Anelka, Benzema, Nasri et Philou Mexès, saucissonné dans son brassard de capitaine à l'occasion d'un match amical en Palestine. Et puis il y a William Gallas, qui explique qu'il est encore apte. Pour son come-back, ce dernier pose même tout sourire sur la photo d'équipe avec Nasri, balayant les débris de l'altercation de l'Euro 2008. Une chaude bise du Guadeloupéen vient carrément se déposer sur le front du Sévillan après l'ouverture du score de ce dernier. Une panenka et un combat commun valent bien ça. Comme quoi, merci Aymeric Laporte.



Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Messibocou Niveau : DHR
Et donc Romain Canuti cherche du travail maintenant après un article pareil
Message posté par Messibocou
Et donc Romain Canuti cherche du travail maintenant après un article pareil


Non il est embauché au Petit Journal

T'as vraiment lu tout l'article?! Respect
Je t'aime bien sur le Phocéen Romain. Mais sur Sofoot, tu pars en barigoule je crois.
Respect?

Mwoué bof quand meme, ça fait un peu rédac de 3eme "sujet d'imagination".
Omar Listening Niveau : DHR
ça va finir en prophétie auto-réalisatrice cette histoire.

Marca pond une merde, Le Graët réagit à cette daube dans l'équipe, le joueur se vexe, l'Espagne le convoque et il accepte
Un article en mousse basée lui meme sur un article en mousse de Marca car le joueur lui n'a rien dit ou declaré...
Pas compris ce truc
Accessoirement...

"Pourquoi, si Laporte choisit l'Espagne, Gallas et Nasri se réconcilieraient"

Une faute dans le titre, c'est pas une faute professionnelle ?

(Indice : la concordance des temps...)
ArmaGueïda Niveau : DHR
Message posté par Tibja
Accessoirement...

"Pourquoi, si Laporte choisit l'Espagne, Gallas et Nasri se réconcilieraient"

Une faute dans le titre, c'est pas une faute professionnelle ?

(Indice : la concordance des temps...)


So-Frites a vu juste. Ce titre pique salement les yeux
Papin le bref Niveau : District
Ah ah qué zgeg ce type
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Et donc plein de lecteurs de SoFoot.com, sans doutes occasionnels vont pas kiffer le second degré
Et donc c'est ainsi que certains d'entre eux se retrouveront sur l'Equipe.fr autour d'une brève de Dominique Séverac sur les pratiques déviantes des bleus dans les vestiaires (il paraît qu'ils se tapent sur le cul pour se donner du courage)
Ainsi dégoûtés par ce travail de pseudo-journaleux-torchonniste, quelques-un des ex-lecteurs de SoFoot.com, devenus lecteurs de l'Equipe.fr vont migrer sur Foot Mercato.
Tentant, tant bien que mal de commenter un énième article sponsorisé par EA Sport (Zlatan plus vrai que nature dans Fifa 17, découvrez les portraits des joueurs de ManU en exclusivité), ils seront pris à partie dans une joute verbale des plus palpitantes ("zeubi Zlatan c tro un bo nomme tahu").
Dégoûtés par une telle maîtrise du Bescherelles, lesdits nouveaux adeptes de Foot Mercato reviendront alors sur SoFoot.com...... pour commenter les articles car ils ne kiffent pas le second degré.
Oui dans mon histoire à moi, personne ne se réconcilie :)
Papin le bref Niveau : District
Ferme là je suis sofoot depuis 10 ans et rc est nul voilà tout. Le dernier article sur shefield w etait juste terrible. Ça c'est sofoot pebron. Va te faire une soupe d'esque.
lalbatros Niveau : DHR
bref, j'ai le même Q.I que Jean-Pierre, et ça se voit...
Qu'est-ce que les commentateurs sont agressifs sur le net, c'est affligeant, même sur sofoot...
J'ai pas trouvé ça drôle, mais pas pour autant digne de toutes ces critiques, c'est quand même plus recherché que les 3/4 des brèves (et y a beaucoup moins de fautes et d'erreurs journalistiques au moins)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le cocktail de Krivets
2k 13